Roselyne Bachelot a passé au moins 12 ans au service de l’industrie pharmaceutique

En lisant l’article de Pharmacritique, il est frappant de voir que son passé de salariée de laboratoire pharmaceutique est souvent omis ou atténué. Il n’est pas honteux d’être visiteur médical, d’être payée par un laboratoire pharmaceutique, ce qui est honteux, c’est de le cacher, de ne pas dévoiler ses conflits d’intérêt quand on occupe une position de pouvoir.

C’est d’ailleurs stupide. Le fait de le cacher engendre la suspicion.

Ce contenu a été publié dans laboratoires pharmaceutiques, ministre, politique, Pourquoi tout ça. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.