Près de 812 millions d’euros ont été versés à tort en 2012 à des demandeurs d’emploi indemnisés

Ces versements erronés résultent souvent de périodes de travail non déclarées, ou déclarées trop tard, par les inscrits à Pôle emploi ou d’erreurs lors du calcul des droits par les agents de Pôle emploi, selon un rapport du médiateur de Pôle emploi discuté mercredi au conseil d’administration et que s’est procuré l’AFP. Jean-Louis Walter préconise une simplification des règles de l’assurance chômage afin de limiter ces indus. Il plaide en …

Ce contenu a été publié dans Recouvrement - emploi - assurance chômage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.