L’INSEE publie deux études sur le vieillissement démographique et les bénéficiaires de l’APA en 2040

Le maintien d’une fécondité relativement élevée et un flux migratoire de l’ordre de 100 000 entrées annuelles devraient suffire à préserver, à horizon prévisible, la France d’un processus de vieillissement « par le bas », celui qui découlerait d’une baisse de la population d’âge actif. C’est le constat d’une analyse de l’INSEE publiée le 17 septembre. Bonne nouvelle pour notre pays, le vieillissement se fait donc « par le …

Ce contenu a été publié dans Dépendance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.