Ezétimibe — Ezétrol® — Inégy®

En 2004 est sorti l’ézétimibe. Très efficace pour faire baisser le taux de cholestérol, aucune étude n’était publiée pour montrer son efficacité en prévention des maladies cardiovasculaires. Faire baisser le cholestérol est une chose, faire baisser le nombre d’infarctus ou d’accidents vasculaires cérébraux, c’est autre chose. Le cholestérol peut baisser, mais le médicament peut avoir d’autres effets cachés qui détruisent les muscles par exemple.

Eté 2004, l’Agence américaine : risque de lithiases biliaires et de cholécystites, réactions d’hypersensibilité telles que des angioedèmes et éruptions cutanées

2005

  • Agence française des produits de santé ; quelques cas d’atteintes musculaires graves (rhabdomyolyse)
  • Santé Canada ; myalgies, rhabdomyolyses, thrombopénies, pancréatites aiguës, interaction avec les antivitamine K

2008

  • Publication d’une étude montrant une augmentation des plaques athéromateuses avec un traitement par ezetimibe (Pharmacritique)

Cette étude n’est pas définitive et ne prouve pas grand chose dans un sens comme dans l’autre. Mais qu’il n’y a aujourd’hui aucune preuve d’efficacité réelle sur l’efficacité de ce produit à protéger les patients et qu’il est donc largement prescrit sans que nous sachions s’il évite plus de complications qu’il n’en provoque.

En décembre 2009, EZETROL et INEGY n’ont pas montré d’efficacité réelle dans la prévention des risques cardio-vasculaires.

Ce contenu a été publié dans anticholestérolémiant, Divers, ezetimibe, ézetrol, inégy. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.