Coquelicots

Après les consultations, les longues soirées de juin permettent parfois de s’échapper à quelques centaines de pieds au dessus de la campagne francilienne,des vols paisibles à la verticale d’un paysage verdoyant et cette année particulièrement … rougeoyant… Carpe Diem

Ce contenu a été publié dans avion, coquelicot, Perso. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.