Comment expliquer la faible disposition des individus à se couvrir face au risque dépendance ? Une revue de la littérature de l’IRDES

L’effort public en faveur des personnes âgées dépendantes représentait en 2010 quelque 24 milliards d’euros, soit 1,4 % du PIB français. Le reste à charge global est quant à lui estimé à 10 milliards d’euros. Les restes à charge au niveau individuel peuvent atteindre des sommes relativement élevées, en particulier lorsque la prise en charge s’organise en institution. Paradoxalement, pour financer en partie ces restes à charge, seuls …

Ce contenu a été publié dans Dépendance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.