Archives de catégorie : réplication

Omicron : une biologie et une dynamique virale différentes de celles observées chez les précédents variants

Dans ce billet de blog, je vous invite, à travers les données issues d’articles publiés ces dernières semaines, à comprendre les moyens utilisés par la recherche pour explorer les propriétés biologiques et virologiques d’Omicron. Celles-ci révèlent en quoi ce nouveau variant du SARS-CoV-2 est atypique. L’objectif des chercheurs est de comprendre comment les multiples mutations …

Continuer la lecture

Publié dans ACE2, anticorps, anticorps neutralisants, Biologie humaine, biologie structurale, bronche, cathepsine, cellule, charge virale, conformation, coronavirus, cryo-EM, cryomicroscopie électronique, délétion, Delta, domaine amino-terminal, domaine de liaison au récepteur, durée d'excrétion, dynamique virale, échappement immunitaire, ectodomaine, effet épistatique, épistasie, épithélium nasal, épitopes, évasion immunitaire, excrétion virale, fusion membranaire, IFITM, Immunologie, mutation, Omicron, particules virales, PCR, peptide de fusion, poumon, protéine spike, protomère, pseudovirus, RBD, récepteur ACE2, réplication, réplication virale, RT-PCR, SARS-CoV-2, séquence génomique, sites antigéniques, sous-unité S1, sous-unité S2, spike, TMPRSS2, transmissibilité, trimère, variant, variants, Virologie, virus, voie endosomale | Commentaires fermés sur Omicron : une biologie et une dynamique virale différentes de celles observées chez les précédents variants

Le SARS-CoV-2 continue de se répliquer jusqu’à 35 heures après le décès

Des médecins légistes allemands ont détecté la réplication du coronavirus SARS-CoV-2 dans la gorge de patients décédés de la Covid-19 plus de trente cinq heures après leur mort. L’équipe d’Axel Heinemann de l’université de Hambourg a évalué la stabilité du SARS-CoV-2 et son pouvoir infectieux en période post-mortem. Cette étude a pu être réalisée dans …

Continuer la lecture de « Le SARS-CoV-2 continue de se répliquer jusqu’à 35 heures après le décès »

Continuer la lecture

Publié dans ARN subgénomiques, autopsie, cadavre, charge virale, coronavirus, COVID-19, décès, infectiosité, médecin légiste, Médecine légale, mort, mort cellulaire, post-mortem, postmortem, prélèvements nasopharyngés, réplication, réplication virale, SARS-CoV-2, stabilité post-mortem, Virologie, virus | Commentaires fermés sur Le SARS-CoV-2 continue de se répliquer jusqu’à 35 heures après le décès