Archives de catégorie : infection persistante

Covid-19 : comment Omicron a-t-il évolué depuis son émergence il y a un an ?

Il y a un an, le 26 novembre 2021, l’Organisation mondiale de la santé désignait le variant B.1.1.529 comme variant préoccupant, sous l’appellation Omicron. Par quels mécanismes moléculaires ce lignage du SARS-CoV-2 a-t-il depuis évolué ? Quelles trajectoires évolutives a-t-il suivies pour générer de nombreux sous-lignages, eux-mêmes à l’origine de multiples sous-variants ? Et quelle …

Continuer la lecture

Publié dans ACE2, anticorps neutralisants, BA.1, BA.2, BA.2.75, BA.2.75.2, BA.4, BA.5, breakpoint, co-infection, convergence évolutive, coronavirus, COVID-19, délétions, Delta, dérive antigénique, distance antigénique, domaine NTD, évolution convergente, Génétique - Biologie moléculaire, immunodéprimé, infection chronique, infection persistante, lignages, mécanisme évolutif, mutations, mutations antigéniques, mutations RBD, NTD, Omicron, point de cassure, protéine spike, RBD, récepteur cellulaire ACE2, recombinaison génétique, SARS-CoV-2, sous-lignages, sous-lignages d’Omicron, sous-variants, surveillance génomique, trajectoire évolutive, variant préoccupant, Virologie, virus recombinant, XBB | Commentaires fermés sur Covid-19 : comment Omicron a-t-il évolué depuis son émergence il y a un an ?

Covid-19 : quand le séquençage du génome entier du virus guide le traitement en cas d’infection persistante

Chez de rares patients immunodéprimés, l’infection par le SARS-CoV-2 peut entraîner une infection chronique pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. On dispose de peu de données sur la prise en charge thérapeutique de ces patients, qui pourraient bénéficier d’associations de médicaments ou de traitements pendant une durée plus longue. Il importe alors de savoir s’il …

Continuer la lecture

Publié dans coronavirus, COVID-19, génome viral, Infectiologie, infection chronique, infection persistante, infection prolongée, infection prolongée par le SARS-CoV-2, mutations, Omicron, patients immunodéprimés, réinfection, SARS-CoV-2, séquençage génomique, séquence de génome entier, sous-lignages, sous-variants, traitement antiviral, variants, Virologie, WGS | Commentaires fermés sur Covid-19 : quand le séquençage du génome entier du virus guide le traitement en cas d’infection persistante

Quand la vaccination vient à bout d’une infection Covid-19 persistante chez un patient immunodéprimé

C’est l’histoire d’un homme de 37 ans atteint du syndrome de Wiskott-Aldrich, un déficit immunitaire héréditaire associée à une anomalie présente sur le chromosome X. L’incidence de cette pathologie est estimée entre 1 à 5 enfants atteints pour un million de naissances. Elle est caractérisée par l’association de trois symptômes. Cette triade comporte un eczéma, …

Continuer la lecture de « Quand la vaccination vient à bout d’une infection Covid-19 persistante chez un patient immunodéprimé »

Continuer la lecture

Publié dans anticorps monoclonaux, charge virale, clearance virale, coronavirus, COVID-19, déficit immunitaire, émergence de nouveaux variants, évolution intra-hôte accélérée, évolution intra-patient, évolution virale accélérée, immunodéficience, immunodépression, immunodéprimé, Immunologie, Infectiologie, infection persistante, infection persistante par le SARS-CoV-2, mutations, nouveaux variants, Oncologie, patients immunodéprimés, plasma de sujets Covid-19 convalescents, protéine spike, raitement immunosuppresseur, RT-PCR, SARS-CoV-2, syndrome de Wiskott-Aldrich, vaccin, vaccination, vaccination thérapeutique, Vaccinologie, variants, Virologie, Wiskott-Aldrich | Commentaires fermés sur Quand la vaccination vient à bout d’une infection Covid-19 persistante chez un patient immunodéprimé