Archives de catégorie : geek

Dragi Webdo n°202: Phlébite/embolie pulmonaire, HTA modérée, dépression résistante, Splendor

Bonjour à tous! C’est peut être la fin des vacances pour vous, alors bonne reprise et bonne lecture!1/ CardiovasculaireTout d’abord, l’ANSM revient sur l’importance du suivi cardiovasculaire des patients sous anti-psychotiques. En effet, d’une part, le… Continuer la lecture

Publié dans DragiWebdo, geek, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°202: Phlébite/embolie pulmonaire, HTA modérée, dépression résistante, Splendor

Dragi Webdo n°197: déprescription, STOPP/START, vaccin grippe, appendicite, Lyme, Robinson Crusoé

Bonjour à tous! C’est parti pour un nouveau Dragi Webdo!1/ Pharmacologie La liste des traitements à éviter et à débuter chez les patients âgés (STOPP-START) a été mise à jour. Voici les points les plus importants. Après, y’a quand même de quoi dou… Continuer la lecture

Publié dans DragiWebdo, geek, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°197: déprescription, STOPP/START, vaccin grippe, appendicite, Lyme, Robinson Crusoé

Dragi Webdo n°193: coroscanner, insuffisance cardiaque, aspirine, exenatide, C. Difficile, mycoplasma genitalium, Exodus

Bonjour à tous! Ce billet va être particulièrement long, comme souvent après le congrès de cardiologie européen parce que beaucoup d’études me semblent passionnantes, mais je vais tenter de synthétiser les messages… Bonne lecture!1/ Pharmaco-vigilanc… Continuer la lecture

Publié dans DragiWebdo, geek, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°193: coroscanner, insuffisance cardiaque, aspirine, exenatide, C. Difficile, mycoplasma genitalium, Exodus

Jeux au coin du feu: Zombicide, Time Story, 7 wonders duels, Scythe, Caverna

Bonjour! Le père Noël et ses lutins ont certainement été généreux avec vous. Ils l’ont été également pour moi avec de nombreux jeux dont je vais vous parler. Les jeux de société, soit on aime, soit on a pas encore joué à un type de jeu qu’on aime! Il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les types de joueurs. Voici quelques perles du moment!
Commençons par un classique « Zombicide ». Le thème est dans le titre: les zombies se répandent dans nos ville et vous êtes un des survivants. Je n’aurai pas la prétention de dire que vous allez sauver le monde, car, vous ne le ferez pas (et même si vous le faisiez, visiblement tout le monde s’en moque…). L’objectif est avant tout que vous surviviez! Alors, jetez la poêle à frire qu’on vous a donné, récupérez une batte de baseball ou un tronçonneuse, et allez massacrer du mort vivant à coup de dés!
Pour jouer de 2 à 4 en se plongeant totalement dans une aventure, TIME Story est le jeu qu’il vous faut. Un concept simple, narratif, dans lequel le groupe de joueur voyage à travers le temps pour résoudre une énigme. Les joueurs explorent un environnement, résolvent des énigmes, combattent des créatures surprenantes… En cas d’échec, c’est reparti pour la case départ, mais grâce à vos souvenir un échec n’est qu’un moyen de mieux préparer la reprise de la mission!
« Seven Wonders » est un jeu multi-récompensé depuis 2011, mais dont la version « 2 joueurs » laissait un peu sur notre faim. Le jeu « 7 wonders duels » a finalement vu le jour! Le « draft » de carte fait désormais place à une pyramide de cartes à choisir pour finalement composer sa cité en ayant soigneusement sélectionné ses ressources, construit ses bâtiments militaires, commerciaux, civiles et scientifiques. Un vrai jeu de duel où la réflexion et la stratégie sont indispensables mais avec une complexité abordable pour des non-experts en jeu de société. Simple, intéressant, relativement rapide, bref: incontournable!
  
Si on pousse un peu plus la stratégie autour d’un magnifique jeu de plateau, Scythe est le jeu 2016 à avoir.  Les règles sont un peu longue à comprendre, mais la mécanique est très bien huilée. Obtenir des ressources sur le terrain pour développer sa civilisation dans un univers « Europe de l’Est des années 20 ». Les actions permettent de faire évoluer le plateau de jeu personnel qui peut être différent à chaque partie. Il faudra faire des choix pour l’emporter: être aimé des population, être guerrier, ou atteindre des objectifs… Peut être un peu des trois: à votre tour, camarades!

Pour les plus experts, le classique « Caverna » est également incontournable. Pour le coup, il faudra plusieurs heures de jeu pour mener à bien une partie. C’est un jeu de gestion avec des interactions limitées (mais suffisantes) avec les autres joueurs visant à construire à la fois une belle ferme avec des champs et du bétail, et aménager l’intérieur de sa caverne (car, les joueurs interprétant des nains, ils vivent dans des cavernes!). Par ailleurs, le plateau de jeu et les figurines de bois rendent le jeu encore plus captivant!

Profitez bien de vos vacances, il n’est pas encore trop tard pour vous ruer sur un jeu à tester le soir de la Saint-Sylvestre!

@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans geek, Jeu de société | Commentaires fermés sur Jeux au coin du feu: Zombicide, Time Story, 7 wonders duels, Scythe, Caverna

Des jeux encore des jeux! (Quadropolis, Mystérium, Pandemie Legacy, Kréo)

Bonjour à tous! Je sors de ma torpeur estivale pour vous présenter les fantastiques jeux que j’ai pu tester durant cette première partie de vacances d’été. Les connaisseurs auront probablement eu vent des jeux dont je vais parler. Mais comme il n’y a pas que des geeks-harcore-gamers qui viennent visiter ce blog (enfin, je crois….) et que les gens normaux (ou presque…)  cherchent de quoi s’amuser quelques heures en famille ou entre amis, je vais vous présenter des jeux testé avec quelqu’un qui ne connaissait pas d’autre jeu de société que « monopoly » et « la bonne paye » avant de s’assoir autour de la table de jeu. Bref, il a été conquis!
On va commencer par « Mystérium » qui a reçu l’As d’Or du meilleur jeu familial au festival (du jeu) de Cannes 2016 (Festival que je trouve plus intéressant que « l’autre »…) C’est un jeu dans lequel les joueurs doivent trouver qui est le coupable d’un meurtre, quel a été l’arme du crime et dans quel lieu le meurtre a été commis. Rien d’extraordinaire jusque là. C’est la mécanique du jeu qui le rend génial. C’est un jeu collaboratif où tout le monde gagne ou perd.Un des joueur est le « fantôme » de la victime et envoie des « images énigmatiques » (cartes) autres joueurs qui enquêtent. Ce sont ces images donnent des indices aux joueurs pour trouver les éléments du meurtre! Les émotions se mêlent et s’emmêlent quand on entend les raisonnement plus ou moins absurdes et cohérents… Et l’extension « hidden signs » permet de renouveler le stock de cartes si jamais on était sur le point de se lasser!
Un peu plus spécialisé: Pandemic Legacy! Celui-ci a reçu le prix du meilleur jeu Expert de l’année (et il le mérite vraiment!) mais cela ne doit pas effrayer les nouveaux joueurs, étant donné que c’est avec un nouveau joueur que j’y ai joué. Il se joue de 2 à 4 personne, comme le Pandémie « classique » et il est préférable d’avoir fait quelques parties de la version classique dont j’avais parlé ici. Ici, il ne s’agit pas de faire une partie comme ça, mais c’est une véritable campagne d’au moins 12 parties que vous aller pouvoir effectuer. En effet, le récent concept du « legacy » (héritage en anglais) fait que le jeu est modifié au cours de chaque partie et donc, que les actions des parties précédentes influent sur les suivantes! Le concept reste le même, réunir des « spécialistes » pour traiter des maladies dans le monde. Je vous mets une image pour que vous voyez à quoi ressemble le plateau de jeu. Cela ne spoile que peu la surprise, mais ceux qui connaissent un peu et qui préfèreraient ne pas du tout être spoilé, ne regardez pas!
Spoiler :  
Attention
Juste au dessus, vous pouvez voir la photo d’ un de mes jeux préférés car particulièrement simple et stratégique à la fois. C’est un jeu familial jouable dès 8 ans, qui vous invite à bâtir votre ville à partir d’un stock commun de « tuiles-bâtiments ». C’est l’emplacement des bâtiments sur votre ville et la gestion (simple mais indispensable) des habitants et de l’énergie qui vous permettra de gagner! En plus, le design et le mécanisme de sélection des tuiles sont très sympathiques.
Je finirai avec un petit jeu assez rapide et collaboratif: Kréo qui comme son nom l’indique presque, vous permettra de créer votre planète à partir de presque rien, et de ressources élémentaires. Une fois de plus, les cartes sont très jolies. L’originalité vient du fait que les joueurs ne doivent par se parler mais doivent se faire parler des signes pour que les éléments se goupillent bien pour arriver à créer par exemple une rivière, ou une montagne à partir d’une comète et d’une atmosphère pour enfin faire apparaitre la vie sur ce qui deviendra la planète. J’étais assez frileux à ma première partie, mais l’envie de créer la planète était plus forte!
Bonne fin de vacances à tous, il me reste encore plein de jeux à tester!!!! A bientôt,
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans geek, Jeu de société | Commentaires fermés sur Des jeux encore des jeux! (Quadropolis, Mystérium, Pandemie Legacy, Kréo)

Jeux d’hiver & variés (Pandémie, Winter Tales, Flick’em up)

Bonjour! Comme chacun sait, le réveillon de la saint Sylvestre est un souvent loonnnnnnnnng et interminable. Contrairement au réveillon de Noël qui peut s’achever sur une remise de cadeaux dès la fin du repas, le 31 décembre oblige à rester éveiller jusqu’à minuit. Et parfois… c’est pas gagné tant l’ennui des deux dernières heures domine et risque d’être le seul souvenir que vous conserverez de la soirée.
Heureusement, c’est les vacances d’hiver et je vais pouvoir vous parler de trois jeux que j’ai pu tester et qui sont passionnants!
Puisque ce blog est essentiellement médical, on va commencer par « Pandémie ». C’est un jeux dans lequel les joueurs, incarnant chacun un personnage (médecin, spécialiste en opération, scientifique….) doivent enrailler la progression de différents virus dans le monde. Toute la particularité du jeu tient dans le fait que c’est un jeu entièrement collaboratif: les joueurs gagent tous ensemble, ou perdent tous ensemble « face » aux virus. Je vous laisse imaginer les querelles internes quand diverses stratégies sont proposées, mais il faut bien trouver un accord pour ne pas perdre… Perdre, c’est bien là, la deuxième spécificité: dans la plupart des jeux, il y a de nombreuses conditions de victoire. Ici, il y a de nombreuses conditions de défaite du groupe, et un seul moyen de gagner: trouver les vaccins des 4 virus! Je système de jeu est simple, bien huilé. De plus, il y a de nombreuses extensions pour ne pas se lasser. Un jeu que je recommande aux personnels soignant et aussi aux patients, histoire qu’ils passent un peu de l’autre coté du bureau!
Puisqu’on est en hiver, le jeu « Winter Tales » est particulièrement adapté… D’abord, le jeux est beau. Le plateau, les pions, tout nous transporte dans un univers merveilleux. Le synopsis est simple: les joueurs incarnent plusieurs personnages issus de contes : Pinocchio, Blanche Neige, Alice du pays des merveilles, Dorothy du magicien d’Oz, le Loup…. sauf que toute cette histoire se passe des années après les contes que l’on connait. Alice a été enfermée dans un asile dirigé par le Chapelier fou parce qu’elle a raconté ce qui lui était arrivé, le Loup a envie de se venger, Pinocchio et Dorothy sont des résistants, car deux clans s’affrontent: celui des soldats de l’Hiver, avec en tête de file Blanche Neige qui est devenue aussi aigrie et malfaisante que la méchante reine, et celui des résistants du Printemps. C’est un jeu narratif: il faut donc parler et interpréter ses personnages pour jouer. Pas de dés, pas de hasard, juste parler. Tout le jeu repose sur un conte qui est raconté par les joueurs, chacun se devant de garder la cohérence avec ce qu’a dit le joueur précédent. Chaque action se fait donc en jouant une carte « narration » (sur laquelle quelque chose d’assez abstrait est dessiné) et intégrant ce qu’il voit dessus dans le récit. Le mécanisme est un peu complexe a appréhender au premier abord, mais, une fois plongé dans l’histoire, la soirée va être passionnante!
 Enfin, pour ceux qui ne sont pas fan de l’hiver et qui préfèrent la chaleur, Flick’em up est fait pour vous! Plongez vous dans le désert américain, à l’époque des cow-boys. Vous allez incarner soit le shérif et son équipe, soit un groupe de bandits dans une série de missions. Comment est ce que ça ce joue? C’est simple: avec des pichenettes! Les « balles » des pistolets sont représentés par un jeton qu’il faut « tirer » avec une pichenette sur ses adversaires. Si le pion adverse tombe: il est blessé et perd un point de vie, jusqu’à ce qu’il n’en ai plus. C’est particulièrement ludique, prenant, et nécessite de faire preuve d’une réelle habileté! Le nombre de missions permet de ne pas de lasser. L’avantage par rapport aux deux précédents jeux, c’est qu’il est à partir de 8 ans et donc plus accessible pour jouer en famille!
Voilà, j’espère vous avoir donné quelques idées pour ne pas vous ennuyer durant le réveillon. Il vous reste encore deux jours pour trouver le jeux qui vous plaira! Si vous vouliez d’autres idées de jeux, vous trouverez mes billets « jeux » précédents ici, ou encore par , ou sinon, allez jeter un œil sur Tric-Trac, LA référence en matière de jeux de société.
A bientôt!
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans geek, Jeu de carte, Jeu de société | Commentaires fermés sur Jeux d’hiver & variés (Pandémie, Winter Tales, Flick’em up)

Encore des jeux pour finir l’été!! (Myrmes, Metal Adventures, 5 Tribes, River Dragons,Colt Express)

Bonjour! Visiblement y’a quelques gamers/geek ou autre joueurs occasionnels qui sont à la recherche de jeux de société pour renouveler leur ludothèque et passer de supers journées à jouer. Et ils auront bien raison. Malheureusement, comme les journées ne compte que 24 heures, et qu’il faut dormir un minimum, on est bien obligé de se coucher, à regret vers les 3 heures du matin pour éviter l’état de somnolence-comateuse du lendemain. J’ai donc pas pu jouer à tous les jeux auxquels j’avais prévu de jouer, mais j’ai joué à certains autres qui n’étaient pas moins intéressant du tout!
Commençons avec « Metal Adventures », celui là était prévu de longues dates! Le concept est particulièrement simple, et moi qui me plaignait que certains jeux de manquaient d’interactions entre les joueurs, cette fois ci,je suis servi. Les joueurs sont des pirates de l’espace, et on peut piller des vaisseaux, des planètes, ou d’autres joueurs. Le but étant bien évidemment d’être le plus fort en de récupérer du bon équipement pour gagner les « 9 points de gloire des pirates ». Mais un pirate est un menteur notoire, et c’est là que ça devient intéressant. On peut accepter de s’allier contre un ennemi avec un autre joueur, et au dernier moment, le trahir, pour le piller lui à la place (mais on perds de la gloire…). Diplomatie, stratégie et coups fourrés sont les clés de la victoire! Attention tout de même, risque d’engueulades très important!
Ensuites, « Five Tribes » est un jeu de stratégie, dans lequel des petits personnages de couleur sont répartis. Il s’agit de répartir les personnages d’une case en les déplaçant sur des cases consécutives, e ainsi prendre le contrôle de cases, déclencher des effets (selon la couleur du personnage), invoquer de puissants Djinns… Le mécanisme pour un jeu de stratégie est simple et facile à comprendre. Le jeu se renouvelle à chaque fois étant donné que les tuiles de jeu constituant le plateau sont disposés aléatoirement.
Forcément, j’ai été tenté par l’extension: « Les Artisans de Naqala ». Le point essentiel réside dans l’apparition des artisans et dans les « artefacts surpuissants » et des « trésors » qu’ils permettent d’obtenir. L’extension ne complique pas le jeu, mais offre une nouvelle stratégie possible pour arriver à la victoire.
Un « entracte » dans les long jeux a été fait, le temps de digérer  le repas (qui s’était fait longuement attendre d’ailleurs), avec un « Colt Express ». Le contexte est posé: le train est en route en plein milieu du Far West, le shérif, dans la locomotive protège une mallette de 1000$, alors que des passagers transportent bijoux et sacs de billets de 250$ à 500$. Chaque joueur tire au hasard 6 cartes parmi ses 10 cartes actions. Le jeu se vit comme une histoire. A tour de rôle, les bandits (joueurs) posent une carte pour que leur personnage agisse (avancer, donner un coup de poing, tirer…) Puis, quand la manche (trajet entre 2 gares) est finie, on reprend l’histoire avec les cartes et ont regarde ce qui s’est vraiment passé en jouant toutes les actions. A chaque fois qu’un joueur se fait tirer dessus, il « gagne » une carte « balle » (carte inutile et inutilisable) dans paquet de cartes action pour la manche suivante. A la fin, c’est bien sur, le bandit le plus riche qui gagne! Mais attention, le Shérif et les passagers peuvent aussi leur mettre des bâtons dans les roues… Un bon moment à passer pour un jeu d’une demi heure environ.
L’aventure a repris de plus belle avec « River Dragons », un jeu que j’ai adoré! Un mécanisme particulièrement simple: il faut jouer des cartes d’action pour poser des rochers dans une rivière, les rejoindre par des ponts de taille différente et qu’il faut poser en mesurant « à vue d’oeil » (sinon plouf!), puis traverser la rivière. Ce qui complique l’affaire, comme pour le précédent jeu, c’est que la séquence de 5 cartes action est a déterminer au début du tour, et que les adversaires peuvent donc rendre impossible nos actions par les leurs… Et bien sur, si on tombe à l’eau… On revient à sa zone de départ. Très simple, la partie dure 30 minutes à 1h30 en fonction du nombre de joueur et tu temps de réflexion des joueurs, mais c’est accessible dès 8 ans et ça satisfera également les plus grands!
Et je finirais en puissance avec le fantastique « Myrmes »! Mon jeu préféré de la soirée-jeu, et pas seulement parce que j’ai gagné... Dans mon précédent billet, je parlais de « Terra Mystica », et là, le principe est le même avec un mécanisme un peu différent et une place de la stratégie encore plus importante. Cette fois ci, les actions des adversaires et leur conquête du terrain ont vraiment un impact sur les actions que l’on fait, car la taille du plateau de jeu varie en fonction du nombre de joueur pour « pousser » au contact. D’abord, l’univers: on est des fourmis! On peut donc avoir des larves, des fourmis nourricières, des ouvrières et des combattantes. Chaque joueur a 1 plateau fourmilière devant lui et le plateau central représente « le monde extérieur ». On gère donc notre « production » de fourmis dans la fourmilière et on peut les faire sortir pour répandre leurs phéromones et collecter de la nourriture,  de la terre et de la pierre. Il y a 3 tours de jeux (printemps, été, automne) et une phase d’hiver pour laquelle il faut avoir pensé a mettre en réserver de la nourriture, sinon on perds des points de victoire. La partie se déroule en 3 cycles (3 années pour ceux qui suivent), et à la fin, on comptabilise les points qui peuvent être gagné grâce au phéromones, à des missions ou en combattant des insectes qui se trouvent dans le monde extérieur. Je ne dirais pas que comprendre est simple, même si c’est pas extrêmement complexe, la première partie nécessite de mettre en route les mécanismes de son cerveau et de réfléchir aux action à faire. Histoire de trouver un point négatif à ce jeu, comme tous les jeux de stratégie/civilisation, après un « certain nombre » de parties, il doit être possible de déterminer le « meilleur départ possible » et de s’en tenir à des parties relativement standards. Et pour ceux qui comme moi, se demanderaient d’où peut bien sortir le titre du jeu, il semblerai que les Myrmica soient un type de fourmis, d’où Myrmes! (enfin, si vous avez d’autres idées….)
Bonne fin de vacances à tous, je vous retrouve bientôt pour le prochain #DragiWebdo ! Si vous avez des questions sur des jeux, ou des jeux géniaux à me suggérer, je suis bien évidemment preneur!
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans geek, Jeu de carte, Jeu de société | Commentaires fermés sur Encore des jeux pour finir l’été!! (Myrmes, Metal Adventures, 5 Tribes, River Dragons,Colt Express)

Des jeux, encore des jeux!

Les jeux de société, on a TOUS connu. On y a joué dans notre enfance et à la pré-adolescence, puis c’est devenu ringard. Le Monopoly, le jeu de l’oie, la bonne paye… Ouai, c’était bien, mais on a grandi! Du coup, quand on propose à des amis de jouer à un jeu de société, ça tombe souvent à plat. Mais, c’est en parti lié à un manque de culture sur les jeux de société! Ils ont changé!
Les mécanismes sont novateurs et très simple à prendre en main, les parties bien plus folles et amusantes, leur diversité fait qu’on ne peut pas s’ennuyer!
Bref, c’est l’été, la pause dans le boulot et surtout, le temps de déballer les jeux de société que j’ai accumulés et que je n’avais que peu le temps de tester.
On va commencer par « Clash of Cultures »! C’est un jeu de stratégie calqué sur le principe de « Civilisation » pour ceux qui connaissent et pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est une sorte d’ « Age of Empire » en jeu de plateau. Le jeu consiste donc au tour par tour à développer sa civilisation en choisissant des technologies qui vont permettre de gagner en puissance grâce à des ressources qu’on collecte sur la carte. Il y a plusieurs moyens de finir la partie, soit en annihilant vos adversaires (ce qui est quand même rare), soit en contrôlant un maximum de territoire avec des villes que vous bâtissez ou dont vous vous emparez. Le « plus » de ce jeu de civilisation c’est l’action d’expansion culturelle qui permet de convertir une partie d’une ville ennemie à sa culture (et ça vous rapporte des points du coup). Le seul point négatif, c’est le nombre de joueurs qui est de 4 maximum. En bref, un excellent jeu de civilisation qui permet de nombreuses heures de plaisir avec de multiples stratégies possibles à chaque partie!
Dans la série des petits jeux entre amis, je ne peux que conseiller « Petits Meurtres et faits divers ». C’est un jeu de narration/enquête dans lequel les joueurs doivent démasquer un coupable. Le principe est particulièrement simple: il y a 1 enquêteur et des suspects donc 1 coupable. Chaque suspect possède un carnet avec des mots à dire lors qu’il est interrogé par l’inspecteur, sauf que le coupable a des mots différents. S’en suit de franches parties de rigolade où chaque suspect essaye de reprendre les mots de l’autre pour brouiller les pistes de l’inspecteur, même quelqu’un n’étant pas fan de jeu de ce type fini par en redemander! Un seul conseil: se laisser emporter par le jeu et ne pas se limiter au temps de 30 secondes par interrogatoire préconisé dans les règles.
J’alterne avec un bon jeu de stratégie, pour ne pas dire un excellent jeu: « Terra Mystica ». Une fois passé l’heure et demi nécessaire pour expliquer le jeu aux joueurs, c’est particulièrement simple et fluide pour un jeu de stratégie. Le concept est d’étendre l’influence de sa race (comme les sirènes, les alchimistes, les nomades, chacune ayant des bonus différents) sur divers territoires. Mais chaque race ne peut bâtir que sur un type de sol propice à ses bâtiments et il faut donc préparer le terrain avant de pouvoir construire.La gestion de l’or, des ouvriers et du « pouvoir » de sa civilisation permet d’arriver à créer de multiples stratégies selon les parties. Le petit point négatif est peut être le manque d’interaction entre les joueurs: on peut développer sa race dans son coin, même si les interactions sont favorisées par des bonus quand elles ont lieu. Un jeu à posséder pour tous les fans de jeu de société.
Je vais finir avec un petit jeu entre amis: « Citadelle ». Simple, rapide et amusant. Chaque joueur incarne un personnage moyen-âgeux (un roi, un assassin, un architecte, un voleur, un magicien…) qui, l’aide à se bâtir une citadelle, grâce a des capacités favorisant le joueur ou ralentissant les autres. Comme, avoir tout le temps le même personnage serait lassant, les « rôle » changent après chaque tour de jeu, chaque joueur pouvant « espérer choisir » celui qui l’aidera le plus. L’ordre de jeu change, la victoire dépend de la « puissance » des bâtiments construits, mais aussi  des bonus qui peuvent être octroyés, de quoi tenter de nouvelles stratégies si la précédente n’a pas été suffisamment efficace!
Bonne semaine à tous, j’ai encore « Winter Tales » (une jeu de narration tiré de comptes de fés), « Metal Adventure » (un jeu de stratégie où l’on incarne un pirate de l’espace – Albator quand tu nous tiens…) et Hadès, l’extension de Cyclades dont j’avais parlé l’an dernier) qui m’attendent pour ce week end!
A bientôt et bonne fin de vacances!
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans geek, Jeu de carte | Commentaires fermés sur Des jeux, encore des jeux!

Dragi Webdo n°51: Geekopolis, Sujet âgé et statines, Sciatique et corticoides, HTA et tr cognitif, vaccin zona

Bonjour! J’espère que vous pouvez profiter de ce lundi de repos, la semaine précédent ayant comporté 5 jours complet de travail, on a plus l’habitude! Un Dragi Webdo geek cette semaine, avec une première partie comportant les actus habituelles, et une deuxième partie avec des photos de la conférence #Geekopolis qui s’est tenu ce week end à Paris Expo.

1/ Santé Publique

Pour commencer avec un peu de pharmacovigilance, les inhibiteurs de SGLT-2 , nouveau traitement du diabète, vont encore se prendre des remarques quand à leur inutilité: l’agence du médicament américaine averti d’un risque d’acido-cétose, venant s’ajouter à leurs nombreux effets indésirables urinaire, infectieux sans effet démontré sur les complications du diabète.

Ensuite, la HAS a publié une check-list des éléments à compléter avant de faire sortir un patient d’hospitalisation supérieure à  24h, dans le but d’améliorer la prise en charge et le retour au domicile. Je ne manquerai pas de féliciter et de remercier grandement les médecins qui me préviendrons, comme dans la check-list, de la sortie de mes patients, de la conduite à tenir à court terme si c’est trop spécialisé pour moi et du projet de soin, avant que je ne vois le patient en consultation (étant donné que le compte-rendu ne m’arrivera dans le courant du mois suivant, au mieux…)

2/ Cardio-vasculaire

Commençons avec un classique: les hypolipémiants. Le BMJ a publié un article français (cocorico!) étudiant le traitement par statines et fibrates  en prévention primaire dans une cohorte de patients de plus de 65 ans ( 74 ans en moyenne) survie pendant 9 ans en moyenne. L’étude montre que sur ses 7484 patients, la prise d’un traitement hypolipémiant diminuait de plus de 30% le risque d’AVC sans différence entre les statines et fibrates (à noter que le sous groupe fibrate était également significatif, mais que le sous groupe statines était à la limite de la significativité sans l’être. Mais bon, les analyses de sous groupe… faut pas trop s’y attacher) Cependant, les traitements préventifs de dyslipidémie chez les patients âgés ne montraient aucun bénéfice en terme d’infarctus du myocarde. Une explication possible est qu’il y avait une majorité de femmes (67%) dont il a été démontré précédemment (je ne connais pas les références par cœur malheureusement) que leur principal risque était celui d’AVC alors qu’il s’agit de l’IDM chez les hommes. Enfin, il y avait des données de mortalité globale! Elle était diminuée significativement de 13% dans le groupé traité, mais sans différence significative en terme de mortalité cardio-vasculaire.

Une des questions de cardiologie interventionnelle est toujours de savoir quelles artères revascularisé en cas de syndrome coronaire. Les études ne montre un bénéfice que dans la revascularisation des coronaires symptomatiques, sans intérêt de revasculariser les autres sténoses préventivement. Les dernières études ne permettent toujours pas d’apporter d’éléments en faveur d’une revascularisation complète. Je n’ai pas vu cependant d’étude très puissante utilisant dans les mêmes circonstances la FFR (dont j’avais déjà parlé ici) pour sélectionner quelles artères pourraient avoir un bénéfice à être revascularisées.

Un article du JAMA étudiait l’hypertension artérielle et les troubles cognitifs. Il retrouve que l’HTA est associé à un déclin cognitif plus rapide que les personnes sans HTA, mais également que les patients hypertendus traités avaient un déclin cognitif moins rapide à 20 ans que les patients hypertendus non traités. Enfin, les patients traités selon les recommandations du JNC-8 (c’est à dire à partir d’objectif tensionnels plus élevés après  60 ans) avaient un déclin cognitif supérieur à ceux traités à partir des seuils « classiques » (140/90). De quoi réévaluer l’intérêt des traitements anti-hypertensif en prenant en compte des critères cardio-vasculaires mais aussi neurologique et de qualité de vie des patients.

3/ Rhumatologie

L’article rhumato de la semaine concerne comme souvent les sciatiques! L’article du JAMA parle en fait des lomboradiculalgies aigues par hernie discales. On avait déjà lu l’an dernier que le paracetamol n’était pas plus efficace que le placebo dans la lombalgie. Les chercheurs sont donc passé au niveau un peu supérieur en testant si les corticoïdes était efficace. Et ben le bilan est particulièrement mitigé: une amélioration significativement modeste de l’impotence fonctionnelle à 3 semaines et à un an, et une amélioration de la dimension physique de la qualité de vie à 3 semaine et de la dimension mentale de la qualité de vie à 1 an. Cependant, aucun effet propre sur la douleur n’a été mis en évidence. Il y avait cependant deux fois plus d’effet indésirables dans le groupe traité à 3 semaines (49%). Notons que le schéma de traitement utilisé consistait en 3 phases de 5 jours de corticoïdes  à doses décroissante: 60mg , puis 40mg, puis  20mg.

4/ Infectiologie

Cette dernière partie portera sur de la vaccination. Je vais revenir sur  un article du NEJM dont je n’avais pas parlé il y a quelques semaine et s’intéressant à la vaccination anti Zona. Le HCSP recommande une vaccination chez les plus de  65 ans jusqu’à 74 ans car les douleurs font souffrir de nombreuses personnes dans cette tranche d’âge L’efficacité du vaccin est de  20 à  60% sur l’incidence du zona et de  17 à 66%. sur l’incidence des douleurs post zostériennes (les chiffres les plus bas étant obtenus sur l’étude avec un suivi de 10 ans et les meilleurs sur un suivi de 3 ans…) Un nouveau vaccin avec une efficacité sur l’incidence de zona de  97%, avec tout de même 17% d’effets indésirables graves. D’ici à ce que ce vaccin soit peut être recommandé si les effets indésirables étaient moins importants que ça, commençons peut être par bien traité les patients atteints de neuropathie post zostérienne, car on est plutôt mauvais sur ce point…

Enfin, le HCSP a publié des recommandations vaccinales pour les patients immuno-déprimés que je vous laisse découvrir au besoin ici.

5/ Geekopolis

Pour être dans le thème, et pour faire un peu de médecine en même temps, parlons de « tetris ». Il semble que ce classique du jeu video permette de réduire la faim! Alors laissez tombez vos régimes plus ou moins dangereux et inefficaces, vos pilules hépato et néphrotoxiques et aller rechercher votre « game boy »!

Voilà donc quelques photos de Geekopolis:

Ah, je suis sur la dernière photo avec Miss Dragi! #OuEstDragi

C’est fini pour cette semaine, profitez bien de ce jour férié, et à la semaine prochaine!
 @Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans actualité, DragiWebdo, geek, vaccin, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°51: Geekopolis, Sujet âgé et statines, Sciatique et corticoides, HTA et tr cognitif, vaccin zona

Je suis aussi Charlie

Ils sont morts et sont devenus immortels par la même occasion.

Je ne suis pas dessinateur, je ne suis pas non plus un littéraire, mais, comme toute la France, j’ai été touché et choqué par les meurtres commis à la rédaction de Charlie Hebdo.
Pour rentre hommage à ces hommes et ces femmes qui ont perdu la vie au nom de la Liberté ces deux derniers jours, pour remercier ce journal de m’avoir inspiré le titre de ma chronique hebdomadaire, voici certains dessins relatifs à la santé qu’ils ont publié.

Charb:

Wolinski:
Cabu:
Tignous:

Honoré:

Mais aussi:
Michel, Mustapha, Ahmed, Bernard, Elsa, Franck, Frédéric et Clarissa.

Merci à tous les internautes qui m’ont permis de poster ces images. Continuer la lecture

Publié dans actualité, geek, Santé, Terrorisme | Commentaires fermés sur Je suis aussi Charlie

Dragi Webdo n°14: congrès ESC

Bonjour, j’espère que les vacances se sont bien passées et que vous avez pu fuir les régions pluvieuses pour rejoindre un climat plus adapté à la période estivale. Quoi qu’il en soit, après avoir passé de longues heures sur certains jeux (dont j’avais parlé ICI) et sur d’autre dont je n’ai pas eu le temps de parler, il est temps de me replonger dans la médecine!

Le  « gros » évènement de la fin du mois d’aout était bien évidemment le congrès de la société européenne de cardiologie qui s’est déroulé à Barcelone! Le principal résultat est celui de l’étude PARADIGM-HF qui testait un ARAII + inhibiteur de la neprilysine (le LCZ696) versus IEC dans l’insuffisance cardiaque. Après lecture d’un article qui me semble bien rédigé sur une étude qui me semble bien menée, le LCZ696 montre une diminution de la mortalité cardiovasculaire d’environ 20% et de la mortalité totale de  16%!!!! Attendons un peu avant de nous enflammer trop vite avec les nouveaux médicaments, mais gardons l’oeil ouvert. (Par ailleurs un tel traitement nécessite un suivi par le nt-proBNP plutot que par le BNP dont il inhibe la dégradation).

Ensuite, mais il s’agit plutôt du domaine du spécialiste: pour la première fois dans une étude, l’angioplastie a montré une supériorité par rapport au traitement médial du patient coronarien stable quand elle est guidée par FFR .

Enfin, un certain nombre de recommandations ont été émises lors de ce congrès. Celle qui m’intéressait était celle de prise en charge de l’embolie pulmonaire (EP). Sur le plan diagnostic, rien de neuf, les scores de Wells et de Genève Modifié sont utilisée. Malheureusement, les 8 critères de PERC ne sont même pas mentionnés pour essayer d’éliminer cliniquement une EP. La petite nouveauté (ou du moins dont je n’avais pas conscience), c’est l’utilisation du score simplifié de PESI pour déterminer si une EP est potentiellement grave (score >1) et nécessite un bilan approfondi avec troponine, BNP et échocardiographie, ou si le traitement peut être ambulatoire.

Pour les plus motivés, les autres interventions du congrès sont disponibles sur le site de l’ESC , et l’équipe de Medscape a fait une petite vidéo compilant les faits marquants.

Pour rester un peu dans le domaine cardiologique, le fenofibrate qui avait démontré une efficacité en terme de progression de rétinopathie diébétique (ICI) pourrait rejoindre le gemfibrozil au palmarès des fibrates en prouvant une diminution des évènements cardio-vasculaires chez les diabétiques dans cet article . L’effet reste cependant bien inférieur à celui des statines qu’il faut privilégier autant que possible.

Je finirais ce petit tour des articles estivaux par un article traitant du BCG . Connu pour avoir une faible efficacité en dehors de certaines situations très graves comme les méningites, il aurait peut être une efficacité dans la progression des infections tuberculeuses en maladie chez l’enfant exposé aux mycobactéries.

Avant de vous souhaiter une bonne semaine, je vais parler du film du moment que je viens de voir: Hippocrate . Réalisé par un médecin, la plongée dans l’univers hospitalier d’un interne est relativement fidèle à la réalité: la désorientation des premiers jours, la salle de garde, les réveils nocturnes par le bip… Malheureusement, certains aspects comportement médicaux ne sont pas ceux que j’ai vécu pendant mon internat et il serait dommage que le public généralisent certaines attitudes. Les médecins, quelque soient leur expérience, avec lesquels j’ai travaillé, ont toujours respecté les principes éthiques médicaux telles que la bienveillance et la volonté de ne pas nuire. Le film dénonce des pratiques qui peuvent parfois se voir. Ce qui est certain, c’est que la formation sur l’erreur médicale est bien insuffisante pour le jour où elle se produit. Allez voir le film pour vous faire une idée personnelle, et à la semaine prochaine!

Continuer la lecture

Publié dans Congrès, études médicales, geek, insuffisance cardiaque, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°14: congrès ESC

Les jeux de l’été! Cyclades, Mascarade, Koryŏ!

C’est l’été et le soleil n’est pas vraiment présent en région parisienne en ce début du mois d’août .

Vous me direz, qu’il fallait aller dans le sud (quelle idée de rester à Paris en plein été!) Et ben, cela m’a permis de découvrir des jeux que je ne peux m’empêcher de vous partager. Ils ont l’avantage d’être jouable sur une table dans le jardin (pour ceux qui souhaiteraient passer le temps avant de se rendre à la plage bondée du sud une fois que le soleil ne sera plus à son zenith) ou sur une table de salon (pour ceux qui sont restés chez eux et qui ne peuvent pas sortir à cause de cette pluie estivale récurrente). Et comme je publie ce billet un samedi matin, vous pourrez aller acheter ces jeux pour en profiter durant le week end!

Je commence par un jeu exceptionnel: Cyclades. Un jeu de plateau de stratégie dans lequel différentes cités grecques s’affrontent pour dominer les Cyclades (d’où le nom du jeu, vous aurez bien sur remarqué!) Le plateau de jeu est adaptable en fonction du nombre de joueurs (de 2 à 5) et représente une carte du « monde » sur lequel on joue. Chaque joueur à des pions de couleurs différente avec des soldats et des navires et l’objectif du jeu est de posséder des « métropoles ». Pour cela, comme dans tout bon jeu de stratégie, il y a différents moyen d’y parvenir: construire une série de bâtiments, faire des prières et soudoyer une déesse, s’emparer de celle des autres… Un système assez classique jusque là. L’intérêt de ce jeu réside dans le déroulement des tours: chaque tour débute par des enchères à un des différent dieu qui apportent un « pouvoir » au joueur: Arès permet d’attaquer , Poséidon de se déplacer avec des navires, Zeus donne des bonus pour les enchères suivantes, Athéna aide à bâtir une métropole et Apollon permet d’économiser de l’argent quand on en manque. Il faut donc établir équilibre étroit des finances utilisées pour les enchères et les dépenses pour tenter de gagner le jeu. Le second point exceptionnel du jeu, c’est que l’ordre des Dieux détermine l’ordre des joueurs, et qu’a chaque tour, les dieux sont mis dans un ordre différent. Le dernier joueur à avoir joué  le tour précédent à l’avantage d’être le premier à pouvoir enchérir sur un dieu: l’ordre de jeu change tout le temps, aucun joueur n’est désavantagé par sa position, et même quand un joueur se fait dominer, il bénéficie de la grâce de certains dieux pour tenter de le relancer dans la partie! Bref, un jeu de plateau indispensable, qui fait vivre pendant 2 heures des moments exceptionnels!

Mascarade, (qui n’a rien à voir avec le jeu vampirique du même nom) est le second jeu dont je voulais parler aujourd’hui. Plus convivial (de 2 à plus de 10 joueurs), plus familial et moins compliqué qu’un jeu de plateau. C’est un jeu de cartes dans lequel chaque joueur possède une carte qui détermine qui il est : le roi, le juge, la sorcière etc… avec chacun une capacité particulière qui aide à avancer vers l’objectif de récolter 13 pièces d’or. Ce qui corse l’affaire est que la carte de personnage est distribuée face cachée et donc qu’on ne sais qui on est! A chaque tour, un joueur à le choix entre 3 actions: regarder qui il est, prendre sa carte et l’échanger avec celle d’un autre joueur (toujours sans regarder), prendre sa carte et celle d’un autre joueur et faire croire qu’il les a échanger! Autant dire qu’on ne sais rapidement plus qui est qui! Un jeu que je recommande vivement et qui peut se joueur sur la plage au soleil pour ceux qui auraient la chance de le trouver (le soleil, hein. Le jeu vous le trouverez certainement beaucoup plus facilement…)

Pour finir, Koryŏ, qui porte le nom de l’Etat Coréen au Xème siècle (si ça vous intéresse, vous en saurez plus ici, mais c’est pas le sujet du jour, n’est ce pas?). C’est encore un jeu de cartes qui peut se jouer de 2 à 4 joueurs et qui repose sur un principe un peu particulier que je vais tenter d’expliquer clairement. La partie se déroule en 8 tours. A chaque tour, chaque joueur pioche un nombre de cartes (décroissant au fur et à mesure) qui représentent un des neuf personnage. Chaque personnage est associé à un pouvoir et à un chiffre correspondant à la fois à ses points et au nombre d’exemplaire de la carte (la carte 9 est en 9 exemplaires, la carte 3 en 3 exemplaires, facile!). Ensuite chaque joueur pose devant lui un certain nombre de carte qui doivent avoir le même numéro. Les cartes activent leur pouvoir lorsqu’un joueur les a de façon majoritaire: ainsi si, vous posez 2 cartes numéro 5 et qu’un autre joueur pose les 3 autres, c’est l’autre joueur qui déclenche le pouvoir et remportera les 5 points! Sachant que le nombre de cartes posées sur la table est limité, il faut parfois faire des choix. Peu de place pour le hasard, beaucoup de stratégie à utiliser dans chacune des partie qui dure une vingtaine de minutes chacune. Un mécanisme de jeu original, des illustrations de cartes bien réalisées, que dire de plus pour vous inciter à l’acheter!

Sur ce, je déclare n’avoir aucun conflit d’intérêt en rapport avec ce sujet, et je vous souhaite d’excellentes vacances. Pour ma part, je m’en vais de ce pas tester d’autre jeu que je pourrais vous faire partager! Continuer la lecture

Publié dans geek, Jeu de carte | Commentaires fermés sur Les jeux de l’été! Cyclades, Mascarade, Koryŏ!