Archives de catégorie : espoir

Contribution au futur débat sur la loi de bioéthique

La modification des lois de bioéthiques au début de l’année prochaine va donner l’occasion à de nombreuses personnes de s’exprimer sur des sujets sensibles. Le plus brulant sera celui de la procréation médicalement assistée ou PMA. Il… Continuer la lecture

Publié dans espoir, France-Culture, GPA, grossesse, personnel, PMA, Science | Commentaires fermés sur Contribution au futur débat sur la loi de bioéthique

Pygmalion a de la poigne

Voyant Pygmalion fol amoureux de la sculpture qu’il venait de réaliser, Aphrodite la transforma en femme afin que le sculpteur puisse l’épouser. L’effet pygmalion, issu de cette mythologie grecque, désigne une prophétie auto-réalisatrice positive. Inversement, Golem est un humanoïde hideux, … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Alzheimer, espoir, Golem, marché, médecine, poigne, Pygmalion, sciences cognitives | Commentaires fermés sur Pygmalion a de la poigne

Qui l’espoir fait-il vivre?

Je me suis déjà, dans Octobre Rose mot à maux, exprimée au sujet de l’exploitation dans le contexte du cancer du sein de ces mots possédant une charge positive considérable, ceci dans le but d’orienter notre comportement dans la direction voulue. Parmi … Continuer la lecture

Cet article Qui l’espoir fait-il vivre? est apparu en premier sur Expertise citoyenne.

Continuer la lecture

Publié dans cancer, Divers, espoir, guerre contre le cancer, INCa | Commentaires fermés sur Qui l’espoir fait-il vivre?

Ne paniquez pas, c’est le printemps des poètes

J’aime le street art car il décale notre regard. Il surgit au coin d’une rue imprévisible, surprenant, parfois d’une beauté étonnante et souvent dérangeant. Le street art est une poésie urbaine. Comme le poète, le street arteur utilise le matériau … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans destin, espoir, lacarrière, littérature, Médecine humeur, musique, ne paniquez pas, paulka, poésie, psychotique, steet art | Commentaires fermés sur Ne paniquez pas, c’est le printemps des poètes