Archives de catégorie : concours

Concours de l’été: le retour

L’année dernière, à l’occasion de la sortie du film Hippocrate, j’avais lancé un Concours de l’été, pour gagner des places pour le film, il fallait raconter une anecdote de son premier jour de travail. (voir ici les résultats si ça vous … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans concours, concours de l'été | Commentaires fermés sur Concours de l’été: le retour

Le secret pour bien intuber…

Intuber. Ouvrons un gros ouvrage (l’externe en médecine en ouvre tous les jours certes, mais ça lui fait du bien de changer un peu de « matière » sans être trop dépaysé… ils sont fragiles, un peu, les carabins), j’ai nommé, le … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans année, concours, coup de gueule, DFASM, DFGSM, DFGSM 2, DFGSM 3, études, étudiant, examen, expérience, externat, Histoire, Hôpital, internat, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, Méthode, OBSERVATION, p1, P2, paces, première, Réflexion, réforme, Santé, soins, Stage, Vocation | Commentaires fermés sur Le secret pour bien intuber…

Soign-enragé

Parfois, je me retourne, et sur le court chemin que j’ai à peine tracé, je les vois. Ce jeune homme recroquevillé dans son lit de réanimation chirurgicale, battu à la batte de base-ball, littéralement décérébré. Cette dame épuisée, déprimée, vidée … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans année, concours, coup de gueule, DFGSM 2, DFGSM 3, Ethique, études, étudiant, examen, expérience, externat, Hôpital, Initiation, job, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, Méthode, OBSERVATION, p1, P2, paces, PAES, patient, Réflexion, Santé, soins, Stage, Vocation | Commentaires fermés sur Soign-enragé

3 ans et 1 mois ou appel à candidature

Je profite de cet article mensuel où je n’ai absolument rien à dire pour annoncer que les candidatures pour la troisième saison des certifalacons d’or sont ouvertes! Après Dr Stéphane et son certificat d’aptitude à la course de  moissonneuses batteuses … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Cérémonie, certicalacon, certifalacondor, concours | Commentaires fermés sur 3 ans et 1 mois ou appel à candidature

Concours de l’été: les résultats

Vous avez été nombreux à répondre à mon article précédent sur les premiers jours de travail/stage que j’ai écrit à l’occasion de la sortie du film Hippocrate. Le Pacte m’a proposé de faire un jeu-concours de mon choix  et je … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans actualité, concours, concours de l'été, hippocrate le film, parcours, premier jour de stage, souvenirs souvenirs | Commentaires fermés sur Concours de l’été: les résultats

Concours de l’été

Un sous-sol d’hôpital, un nouvel interne visiblement perdu qui cherche le chemin de la lingerie…. Ce sont les premières secondes du film Hippocrate. C’est un peu comme la madeleine de Proust de la recherche de la blouse…Tout de suite, des … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans concours, hippocrate le film, parcours, premier jour de stage, souvenirs souvenirs, tache propre | Commentaires fermés sur Concours de l’été

Une histoire de choix (2)

Avril 1999.
J’ai un choix à faire. Ramener ma mère à Paris et rentrer vite fait à Toulouse passer l’oral surprise avec la psy pour tenter de décrocher LE concours qui me permettrait d’exercer un super métier ou rester quelques jours de plus en Vendée, ne pas aller à cet entretien imprévu et retenter le concours l’an prochain.
Évidemment, vu sous cet angle, ça paraît tellement simple, tellement évident! Mais en vrai, non, ça ne l’était pas. Parce qu’en vrai je n’avais plus de congés avant le mois d’août, et d’ici-là, il pouvait se passer tellement de choses. En vrai, je devais interrompre les vacances de ma mère et l’abandonner à la grisaille parisienne alors que ça faisait des mois qu’elle attendait ce voyage. En vrai, il fallait que je réussisse un concours qui pourrait déterminer ma vie professionnelle, soit les quarante prochaines années à venir, alors que je ne savais même pas si je pourrais encore voir ma mère dans un mois.
Forcément, j’ai choisi la voie de la raison. Enfin, quand je dis « choisi », c’est un bien grand mot…
Nous sommes donc allées changer nos billets de train pour un retour anticipé. Départ prévu le lendemain (mercredi), arrivée prévue le jeudi matin à Toulouse par le train de nuit après avoir déposé ma mère. Pour clore cette journée pourrie, on a décidé de s’offrir LE restaurant étoilé du coin. On n’a pas regretté : on a mangé comme des reines, la note était salée mais peu nous importait.
Le lendemain, c’était avec amertume que nous nous apprêtions à prendre le train. Arrivées très en avance à la gare, je profitai de l’attente pour rappeler l’institut de formation afin de confirmer l’heure de l’entretien psy. Heureuse initiative! L’entretien avait été décalé au lundi pour cause d’indisponibilité de la psychologue devant me recevoir. Un peu plus et je me pointais jeudi matin la bouche en coeur… pour rien!
Re-annulation des billets, retour maison et poursuite des vacances pour quelques précieux jours de plus.
Le lundi matin, c’est fraîche et dispose que je me présentai pour le dernier entretien. J’avais rendez-vous à neuf heures, j’étais là très en avance. Le stress. Huit heures et demie. Personne, normal. Neuf heures moins le quart. Toujours personne, normal. Neuf heures. Personne, bizarre. Neuf heures et quart. Toujours personne, vraiment bizarre. Neuf heures et demie. Personne? Vraiment? Dix heures. Euh… je fais quoi? Je rentre? J’allais et venais entre le secrétariat et la salle d’attente, je sortais, rentrais, guettais par la fenêtre, faisais les cent pas. La psychologue a fini par arriver vers onze heures. D’un ton sec, elle m’a dit qu’elle m’avait attendue jeudi, que je n’étais pas venue, et qu’on ne l’avait guère prévenue qu’elle devait me recevoir ce matin. Que j’aurais dû prévoir d’être disponible pour le concours et ne pas partir en congés. J’ai faiblement répondu qu’on ne m’avait pas prévenue de l’éventualité d’un oral supplémentaire, que ces vacances avec ma mère avaient été prévues de longue date en dehors des périodes de concours et que, vraiment, j’étais désolée de ce malentendu.
Forcément, vu le contexte, l’entretien n’a pas été fabuleux. J’étais sur la défensive, j’ai enchaîné les platitudes et les lieux communs, bref, j’ai été nulle!
Forcément, j’ai raté le concours.
Ma mère est morte quelques mois plus tard.
C’était vraiment une année de merde. Continuer la lecture

Publié dans concours, élève, formation | Commentaires fermés sur Une histoire de choix (2)

Une histoire de choix (1)

Avril 1999. 
À l’époque je suis « aide-éducatrice » en crèche parentale, ce qui pompeusement veut dire « contrat aidé mi-temps précaire » en crèche parentale. J’aime ce que je fais et je me suis inscrite à un concours qui me permettrait de continuer dans cette voie : éducatrice de jeunes enfants. Les écrits sont passés, les oraux aussi, j’attends maintenant les résultats. J’ai profité d’une semaine de congés pour partir en Vendée avec ma mère. Nous ne le savons pas encore mais ce sont nos dernières vacances ensemble, le cancer aura sa peau dans quelques mois. Nous sommes aux Sables d’Olonne, il fait presque beau et ma mère va presque bien, nous passons de bonnes vacances. Jusqu’à ce que mon colocataire m’appelle sur le portable de ma mère. L’institut de formation a laissé un message sur le répondeur, je suis convoquée le jeudi pour un entretien supplémentaire afin de départager les candidats. Nous sommes mardi. Panique à bord.
Je rappelle aussitôt, j’explique que je suis en congé, loin de chez moi, et que là, pour jeudi, ça risque de pas être possible. La secrétaire est intraitable. C’est jeudi, point.
Je ré-explique. Je suis en congé, loin de chez moi, avec ma mère malade, et pour jeudi ça va pas être possible. La secrétaire ne lâche rien. C’est jeudi, point.
Je ré-ré-explique. Je suis en congé, loin de chez moi, avec ma mère malade qui n’a pas de voiture et qui ne pourra pas rester toute seule parce que okay, elle va presque bien, mais c’est quand même pas la grande forme non plus, donc il faudrait d’abord que je la ramène à Paris (en train) puis que je rentre à Toulouse (en train) et bon, ça va un peu lui gâcher ses vacances quand même, surtout qu’après elle repart pour une chimio, alors honnêtement, est-ce que ça serait pas possible, en demandant gentiment, de décaler un peu l’entretien surprise, entretien qui, je précise, n’avait été évoqué nulle part, afin de permettre à ma mère malade de profiter un petit peu de cette parenthèse au bord de la mer avec sa fille? Cela n’attendrit pas la secrétaire. Soit je viens jeudi passer mon entretien, soit je perds ma place et je n’ai plus qu’à retenter le concours l’an prochain.
Je suis face à un mur. Ma mère, restée à côté, semble se résigner. Elle sait que c’est important, ce concours, qu’il me permettrait de passer un diplôme, d’avoir un travail qui me plaît vraiment, alors elle me dit que tant pis, on n’a qu’à changer les billets de train et rentrer plus tôt, tant pis pour les vacances, tant pis pour le temps passé ensemble, ce temps qui nous manque tellement le reste de l’année, parce qu’elle est à Paris et moi à Toulouse. Et moi, je la regarde, ma mère, avec ses quarante kilos, sa perruque, et les marques tatouées pour la radiothérapie, je regarde cette femme malade depuis des mois, qui lutte seule, qui ne se plaint jamais, et qui, malgré tout ça, continue à m’encourager, à penser à moi, à me faire passer avant elle. Et en la regardant, je me dis que non, c’est trop con, on ne sera peut-être plus jamais là, toutes les deux, en vacances au bord de la mer.
Alors je baisse la voix et, calmement, je raconte tout ça à la secrétaire intransigeante. Réponse cinglante de cette dernière :
« Dans la vie, Mademoiselle, il faut faire des choix! »
Je dois donc choisir entre ma mère et mon concours. Choisir entre ce que j’ai et ce que je veux. Choisir entre le présent qui file entre mes doigts et l’avenir que je désire.

Le choix que j’ai fait? Je vous le raconterai demain. Mais vous, qu’auriez-vous fait à ma place? Continuer la lecture

Publié dans Choix, concours, élève, formation | Commentaires fermés sur Une histoire de choix (1)

Il faut payer les journalistes !

Il y a des journalistes extraordinaires. D’autres qui visent absolument à faire la une, quitte à écrire des articles navrants de sensationnalisme. Parmi leurs domaines de prédilection, il en est un que ces derniers semblent adorer. Peut-être parce qu’il est … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Aide-soignant, année, concours, coup de gueule, études, étudiant, examen, expérience, Hôpital, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, paces, PAES, Réflexion | Commentaires fermés sur Il faut payer les journalistes !

Spécialités médicales : choisir c’est renoncer …

Ce weekend, c’est un article acheté, le deuxième offert ! C’est surement à cause d’un virus à la noix. Vous ne saviez pas que les virus se cachaient dans les noix et qu’un coup de pince mal placé et BAM ils … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans année, blog, cabinet, concours, DFGSM 2, DFGSM 3, Ethique, études, étudiant, examen, Hôpital, infirmier, Initiation, job, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, MEDECINE GENERALE, OBSERVATION, P2, patient, Réflexion, Santé, soins, Stage, Vocation | Commentaires fermés sur Spécialités médicales : choisir c’est renoncer …

I had a dream …

Pris dans les rouages implacables de la première année de médecine, désormais PACES, il peut vous arriver de vous arrêter un instant pour vous prêter à la rêverie. Vous vous dîtes que si la chance vous sourit, si le destin/Dieu/une … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans année, concours, coup de gueule, DFGSM 2, Ethique, études, étudiant, Hôpital, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, Méthode, p1, P2, paces, PAES, PATHOLOGIE, Réflexion, Réussir, Santé, soins, Vocation | Commentaires fermés sur I had a dream …

Le jour où la médecine vous attrape …

Vous réalisez que vous êtes en médecine le jour où les vérités clamées en amphithéâtre deviennent tangibles. Il y a plusieurs façons avec laquelle la conscience vous attrape fermement et, en vous glaçant le sang, elle vous déclare que vous … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans année, concours, DFGSM 2, Ethique, études, étudiant, Hôpital, infirmier, Initiation, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, OBSERVATION, p1, P2, paces, PAES, première, Réflexion, Santé, soins, Stage, Vocation | Commentaires fermés sur Le jour où la médecine vous attrape …

Le concours de l’internat, c’est un peu comme les feux de l’amour…

Mais à la fin c’est quoi, ce concours de l’internat, et pourquoi en faire une note aujourd’hui ? Le concours de l’internat, je  vous en ai parlé là, vu de l’intérieur. En fait ce n’est plus un vrai concours, et ça … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans concours, doyens, ECN, étudiants, Fac', internat, ministère, politique, réformes, Santé publique | Commentaires fermés sur Le concours de l’internat, c’est un peu comme les feux de l’amour…