Archives de catégorie : cancer

Le risque de cancer décolle chez les hôtesses et stewards

C’est une nouvelle étude qui va sans doute faire du bruit dans le monde des PNC, les personnels navigants commerciaux, hôtesses et stewards, qui assurent le confort et la sécurité des passagers des avions. Les risques sanitaires liés à leur … Con… Continuer la lecture

Publié dans cancer, hötesses, mélanome, peau, PNC, sein, stewards, VARIA | Commentaires fermés sur Le risque de cancer décolle chez les hôtesses et stewards

ASCO18 : enfin une très bonne nouvelle pour les patients dont on peut opérer le cancer du pancréas

Les bonnes nouvelles concernant le cancer du pancréas sont suffisamment rares pour qu’on en parle, même avec retard. Une étude franco-canadienne présentée lors de la conférence annuelle de l’ASCO, le 4 juin à Chicago montre, en effet, que pour les &#82… Continuer la lecture

Publié dans cancer, mFOLFIRINOX, pancréas | Commentaires fermés sur ASCO18 : enfin une très bonne nouvelle pour les patients dont on peut opérer le cancer du pancréas

ASCO18: méditation, acupuncture, cannabis pour gérer les suites de l’après-cancer

Douleurs, anxiété, insomnie, dépression, fatigue, stress. Autant de mots mais aussi de mots qui dans un certain nombre de cas vont altérer la vie des patients bien après la fin des traitements. Ce qui était considéré comme une fatalité fait … Con… Continuer la lecture

Publié dans cancer | Commentaires fermés sur ASCO18: méditation, acupuncture, cannabis pour gérer les suites de l’après-cancer

ASCO18: Dans 70% des cas de cancers du sein localisés on ne doit pas faire de chimiothérapie.

Le chiffre est impressionnant : 70 % des femmes ayant un cancer du sein localisé, hormonodépendant et sans envahissement des ganglions n’ont pas besoin de chimiothérapie. Actuellement la réalité est tout autre. Mais cela devrait changer après cette con… Continuer la lecture

Publié dans cancer, VARIA | Commentaires fermés sur ASCO18: Dans 70% des cas de cancers du sein localisés on ne doit pas faire de chimiothérapie.

Cancer/ASCO18: on n’opérera plus systématiquement les cancers du rein et ce sera aussi bien

Depuis quelques années, le mot d’ordre en oncologie c’est « moins c’est mieux ». Ce concept se vérifie avec une étude sur le cancer du rein qui montre qu’un traitement médical plutôt que chirurgical ne pénalise pas les patients dans … Continuer l… Continuer la lecture

Publié dans cancer, nephrectomie, rein, sunitinib | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO18: on n’opérera plus systématiquement les cancers du rein et ce sera aussi bien

Cancer/ASCO18: des patients particulièrement résistants !

La résistance humaine est toujours surprenante. Un exemple vient d’en être donné lors de la conférence de cancérologie de l’ASCO qui se tient jusqu’au 5 juin à Chicago. La présentation d’une étude d’immunothérapie dans un cancer touchant des cellules d… Continuer la lecture

Publié dans bb2121, cancer, CAR T, immunothérapie, myelome, TMB | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO18: des patients particulièrement résistants !

ASCO18: Réveiller les cellules de défense pour qu’elles détruisent le cancer toutes seules, l’envolée de l’immunothérapie (2ème partie)

L’immunothérapie sera la vedette de la conférence ASCO18 qui se tient du 1er au 5 juin 2018 à Chicago et réunit 40000 spécialistes du cancer. Quand on parle de chimère, on évoque des choses qui n’arriveront jamais, qui ne tiendront … Continuer la… Continuer la lecture

Publié dans cancer, CAR T cell, Cellectis, Leucémie, VARIA | Commentaires fermés sur ASCO18: Réveiller les cellules de défense pour qu’elles détruisent le cancer toutes seules, l’envolée de l’immunothérapie (2ème partie)

ASCO18: Réveiller les cellules de défense pour qu’elles détruisent le cancer toutes seules, l’envolée de l’immunothérapie (1ère partie)

L’immunothérapie va se tailler la part du lion cette année lors de la conférence de l’ASCO, premier rendez-vous mondial en cancérologie. Amener les cellules de défense de l’organisme à lutter et tuer la tumeur cancéreuse devient une réalité. Mais à &#8… Continuer la lecture

Publié dans ASCO18, cancer, immunothérapie, poumon | Commentaires fermés sur ASCO18: Réveiller les cellules de défense pour qu’elles détruisent le cancer toutes seules, l’envolée de l’immunothérapie (1ère partie)

Cancer/ASCO2018: Traiter l’insomnie post chimiothérapie sans médicaments c’est possible.

C’est une complication qui peut concerner jusqu’à 60% des personnes qui ont été traitées pour un cancer : l’insomnie. Cet effet indésirable des traitements, habituellement pris en charge par des médicaments hypnotiques, peut répondre de façon efficace … Continuer la lecture

Publié dans acupuncture, ASCO2018, cancer, insomnie, TCC, therapies cognitives comportementales | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO2018: Traiter l’insomnie post chimiothérapie sans médicaments c’est possible.

Mammographie de dépistage, Cancer-Rose ne baisse pas les bras

Je relaie ici, la lettre que le collectif Cancer-Rose a envoyé à madame SCHIAPPA la ministre chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes. Pourquoi une telle lettre ? Pourquoi à cette ministre? Tout simplement car la dernière lettre à la m… Continuer la lecture

Publié dans Autorités médicales, autorités sanitaires, cancer, Dépistage, Ethique, INCa, Lettre ouverte, Ministre de la santé, Santé publique | Commentaires fermés sur Mammographie de dépistage, Cancer-Rose ne baisse pas les bras

Lettre à L’INCA à propos du dépistage du cancer du sein

Je retransmets la lettre qu’un collectif vient d’adresser à la ministre de la santé et au directeur de l’INCA (Institut National du Cancer) Cette lettre est une lettre d’indignation car l’INCA, autorité d’état, en ch… Continuer la lecture

Publié dans Autorités médicales, autorités sanitaires, cancer, Dépistage, INCa, Lettre ouverte, Ministre de la santé, politique, prévention, recommandation, Santé publique, Société, surmédicalisation | Commentaires fermés sur Lettre à L’INCA à propos du dépistage du cancer du sein

Cancer: on peut éviter de mourir des effets toxiques des chimiothérapies à base de 5-FU

La toxicité liée à certains médicaments utilisés pour combattre le cancer peut être sinon totalement prévenue, du moins limitée dans un certain nombre de cas grâce à des examens de dépistage peu onéreux et à la portée de nombreux laboratoires. … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans 5-FU, cancer, capecitabine, chimiotherapie, DPD, VARIA | Commentaires fermés sur Cancer: on peut éviter de mourir des effets toxiques des chimiothérapies à base de 5-FU

L’homme aux neuf cancers

C’est un cas véritablement exceptionnel que rapportent des oncologues japonais dans un article publié le 4 janvier 2018 par la revue BMC Cancer. Aussi incroyable que cela puisse paraître, un homme a développé, sur une période de six ans, neuf … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, cancer primitif, Cancérologie, chirurgie, Gènétique, instabilité micro-satellitaire, microsatellites, MSI, néoplasme, oncogenetique, Oncologie, prédisposition génétique, tumeur maligne, tumeurs malignes primitives multiples, tumeurs métasynchrones, tumeurs synchrones | Commentaires fermés sur L’homme aux neuf cancers

Ces cancers qui régressent spontanément

C’est un événement rarissime que rapportent des chirurgiens de Singapour dans un article publié en décembre 2017 dans l’International Journal of Surgery Case Reports : la régression spontanée d’un cancer du pancréas chez un homme de 77 ans. Un tel phénomène … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, cancer colorectal, CANCER DU COLON, cancer du pancréas, cancer métastatique, cancer pancréatique, Cancérologie, carcinome, cas clinique, chirurgie, disparition, Histoire de la médecine, immunothérapie, Infectiologie, involution, metastases, Oncologie, pancréas, régression, régression spontanée, sarcome, Tumeur, Wiliam Coley | Commentaires fermés sur Ces cancers qui régressent spontanément

Briser les préjugés

« Vous allez découvrir le patient et son image : l’un ne va pas sans l’autre. Derrière un scanner sur un écran, il y a une personne qui attend dans la salle d’attente, qui a une histoire, une attente, un … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans annonce, apprendre, cancer, Communication, CONSULTATION, diagnostic, Ethique, études, étudiant, examen, expérience, externat, Hôpital, Initiation, Krukenberg, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, Méthode, mort, OBSERVATION, ovaire, PATHOLOGIE, patient, personnel, question, radio, radiologie, Réflexion, Santé, scanner, soins, Stage, TDM, technique, vie | Commentaires fermés sur Briser les préjugés

Des dépistages inutiles aux dépistages dangereux

La controverse sur les dépistages organisés des cancers ne cesse d’enfler. Après la prostate, voici le sein dont le dépistage de masse vient d’être définitivement mis à mal. Les administrateurs eux-mêmes estiment que son dépistage organisé sera abandonné dans 10 … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, Dépistage, médecine, poumons, tabac | Commentaires fermés sur Des dépistages inutiles aux dépistages dangereux

Alerte au pendentif radioactif

Des dermatologues français rapportent pour la première fois dans la littérature médicale le cas d’un patient décédé d’une tumeur cancéreuse associée au port d’un pendentif radioactif.  Même si le lien de causalité entre cet objet, acheté en Inde pour ses … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Anatomopathologie, cancer, Cancérologie, Dermatologie, fibrosarcome, fibrosarcome épithélioïde sclérosant, Oncologie, pendentif quantum science, pendentif radioactif, radioactivité, sarcome, sarcomes radio-induits, Tumeur | Commentaires fermés sur Alerte au pendentif radioactif

Coronaropathie et chirurgie pour cancer

Vous voyez en consultation d’anesthésie un patient d’une soixantaine d’année pour une récidive de cancer ORL traité auparavant par radiochimiothérapie. Il faut désormais faire une chirurgie d’éxérèse avec lambeau libre. Aupravant, une nouvelle panendoscopie +/- chirurgie dentaire est prévue. Il est suivi pour son cancer et de l’HTA. Il ne fume plus et ne boit … Continuer la lecture de « Coronaropathie et chirurgie pour cancer » Continuer la lecture

Publié dans anesthésie-réanimation, cancer, cas clinique, coronaropathie, médecine, ORL | Commentaires fermés sur Coronaropathie et chirurgie pour cancer

Cancer/ASCO17: du mieux dans certains cancers du poumon

La bonne nouvelle du jour : Elle concerne une forme peu fréquente de cancer du poumon non à petites cellules, dans lequel on retrouve un gène ALK qui a fusionné avec une autre gêne. Cette anomalie représente environ 4 % … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans alectinib, ALK, cancer, crizotinib | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17: du mieux dans certains cancers du poumon

Cancer/ASCO17: comment vendre une étude sur un traitement aux effets très modestes mais à un coût doublé

Trier le bon grain de l’ivraie, ou plutôt le bon grain du moins mûr ou de qualité insuffisante pour le prix c’est le défi qui se pose lorsqu’on assiste au plus important congés de cancérologie mondial ASCO17. Des milliers d’études … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans biosimilaire, cancer, cout, HER2+, pertuzumab, sein, trastuzumab | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17: comment vendre une étude sur un traitement aux effets très modestes mais à un coût doublé

Cancer/ASCO17. S’occuper de la qualité de vie des patients c’est ajouter aussi de la quantité de vie

Entre ce que vivent les patients quotidiennement et ce qu’en perçoivent les équipes qui les suivent il y a un monde. Mais grâce à des programmes interactifs, cela peut changer avec de vrais bénéfices pour les malades. Nausées, fatigue, diarrhée, … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, PRO, rapport patients | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17. S’occuper de la qualité de vie des patients c’est ajouter aussi de la quantité de vie

Cancer/ASCO17.Cancer du côlon: diviser par 2 la durée de chimiothérapie pour diviser par 3 les effets secondaires

Une chimiothérapie plus courte, aussi efficace et avec moins d’effets secondaires pour traiter certaines formes de cancer du côlon. Une possibilité si on en croit l’étude IDEA présentée lors de ASCO17 à Chicago. Le traitement du cancer du côlon a … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, chimiotherapie, colon, oxaliplatine | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17.Cancer du côlon: diviser par 2 la durée de chimiothérapie pour diviser par 3 les effets secondaires

Cancer/ASCO17 : l’abiraterone va changer le traitement des formes graves de cancer de la prostate

C’est le premier cancer avec 55000 cas par an en France. Le cancer de la prostate peut évoluer longtemps et à bas bruit mais dans certains cas il peut également être très agressif et nécessite une prise en charge efficace. … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans abiraterone, cancer, latitude, prostate, STAMPEDE | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17 : l’abiraterone va changer le traitement des formes graves de cancer de la prostate

Cancer/ASCO17: après un cancer du sein hormonodépendant, la grossesse ne majore pas le risque de rechute

Ce qui était un phénomène exceptionnel devient un peu plus fréquent. De plus en plus de femmes traitées pour cancer du sein hormonodépendant souhaitent débuter une grossesse une fois le traitement fini. Et visiblement il n’y a pas de risque … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, grossesse, hormonodépendant | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17: après un cancer du sein hormonodépendant, la grossesse ne majore pas le risque de rechute

Cancer/ASCO17 : la prise en charge psychologique des patients si utile et tellement négligée

C’est une prise de conscience tardive mais dont on peut espérer beaucoup. L’oncologie s’intéresse aussi aux difficultés psychologiques des personnes touchées par le cancer. A la conférence ASCO17 à Chicago, trois études montrent combien ces aspects sont importa »   « La … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, dépression, Psychologie | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17 : la prise en charge psychologique des patients si utile et tellement négligée

Cancer/ASCO17 : Des confirmations, des espoirs et la question permanente du coût des traitements.

C’est le rendez-vous annuel de la planète oncologie. Médecins, chercheurs, spécialistes de la qualité de vie et des soins de support viennent à Chicago faire le point sur l’évolution des traitements L’arrivée depuis quelques années de l’immunothérapie chargée de renforcer … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans ASCO17, cancer, immunothérapie, support | Commentaires fermés sur Cancer/ASCO17 : Des confirmations, des espoirs et la question permanente du coût des traitements.

Ce médicament est sans risque; sans risque vraiment ?

Je viens de lire un article que je considère comme particulièrement important. Vous n’en avez sans doute pas entendu parlé car beaucoup vont le considérer comme « anecdotique ». C’est en effet, le récit d’une « anecdote » médicale. Mais il faut aller plus loin que la simple « curiosité » que relate cet article. Cet article nous interpelle sur 3 […] Continuer la lecture

Publié dans alimentation, cancer, effets secondaires, Ethique, Exposition médiatique, industrie agroalimentaire, industrie pharmaceutique, médicaments, pharmacovigilance, pratique de la médecine, Société | Commentaires fermés sur Ce médicament est sans risque; sans risque vraiment ?

Cancer vaincu par la banalité

Depuis quelques années, la frénésie du dépistage a multiplié les diagnostics de cancer, jusqu’à créer un insoluble problème de terminologie. Nul ne sait plus comment différencier un cancer dépisté qui ne se serait jamais manifesté, d’un cancer qui s’est manifesté … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, Chronique, Dépistage, médecine, terminologie | Commentaires fermés sur Cancer vaincu par la banalité

Impact de l’anesthésie sur l’évolution tumorale

Bon article de synthèse dans Anesthesia & Analgesia du mois de Mai 2017. Perioperative Anesthesia Care and Tumor Progression Sekandarzad, Mir W. FANZCA, FFPMANZCA, DESA*; van Zundert, André A.J. MD, PhD, FRCA, EDRA, FANZCA*; Lirk, Philipp B. MD, PhD†; Doornebal, Chris W. MD†; Hollmann, Markus W. MD, PhD, DEAA† pdf Continuer la lecture

Publié dans anesthésie, anesthésie-réanimation, cancer, halogénés, médecine, propofol, TIVA | Commentaires fermés sur Impact de l’anesthésie sur l’évolution tumorale

Lymphome associé aux prothèses mammaires : un cancer très rare et encore en grande partie mystérieux

C’est une complication très rare qui survient après l’implantation de prothèses mammaires. Le lymphome anaplasique à larges cellules, ou LAGC fait l’objet d’une surveillance internationale. Les nouvelles données américaines viennent de sortir. Petite mise au point.   La FDA, l’agence … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, implants, LAGC-AIM, lymphome, prothèses, sein, VARIA | Commentaires fermés sur Lymphome associé aux prothèses mammaires : un cancer très rare et encore en grande partie mystérieux

Cancer : moins de centres pour opérer les tumeurs et c’est bien mieux.

Traiter des patients souffrant de cancer impose de ne pas faire perdre de chances à ces personnes par le recours à des traitements inadaptés ou en raison de gestes chirurgicaux insuffisamment bien accomplis. Les divers Plans Cancer mis en place … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, chimiotherapie, chirurgie, ovaire, Radiothérapie, VARIA | Commentaires fermés sur Cancer : moins de centres pour opérer les tumeurs et c’est bien mieux.

SABCS16/ Cancer du sein : l’immunothérapie pourrait changer le traitement de certaines formes de cancer du sein

  Depuis quelques années, les traitements par des anticorps qui ciblent la relation entre cellules de défense et tumeurs cancéreuses, permettent de progresser dans le traitement de plusieurs cancers, dont le mélanome et le cancer du poumon Le tour du … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, CANCER DU SEIN, HER2+, immunothérapie, SABCS16, triple negatif | Commentaires fermés sur SABCS16/ Cancer du sein : l’immunothérapie pourrait changer le traitement de certaines formes de cancer du sein

Ce que sa propre maladie apprend à un médecin. L’histoire d’Eric Winer, oncologue

Il y a parfois lors des congrès scientifiques et médicaux, des moments rares et inattendus. C’est ce qui vient de se passer ce matin, mercredi 7 décembre 2016 à San Antonio lors du SABCS, une conférence consacrée aux cancers du … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer | Commentaires fermés sur Ce que sa propre maladie apprend à un médecin. L’histoire d’Eric Winer, oncologue

La science fait son marché

En 1971 en lançant le « National Cancer Act » le président Richard Nixon s’engageait à vaincre le cancer dans les prochaines années. En septembre 2016, l’entreprise Microsoft a fait l’annonce d’un immense programme pour vaincre le cancer, dans le cadre de … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, marché, médecine, recherche, Science, USA | Commentaires fermés sur La science fait son marché

Décès de trois patients à Nantes : va t-on vers des ruptures graves de produits de chimiothérapie ?

Le décès de trois patients au CHU de Nantes le week-end dernier reste encore inexpliqué. Hospitalisés dans un service d’hématologie pour recevoir une autogreffe de moelle en raison d’un lymphome. Ils sont décédés à la suite du conditionnement préalable par … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, chimiotherapie, endoxan, MEDICAMENTS ASSURANCE MALADIE, melphalan, VARIA | Commentaires fermés sur Décès de trois patients à Nantes : va t-on vers des ruptures graves de produits de chimiothérapie ?

Quand le journal « Le Monde » dit la cancérologie. CMT répond.

La première Une du « Monde »le 19 décembre 1944

Un article récent du journal Le Monde attirait le chaland avec un titre plutôt sensationnel : (ICI).

Cancer : « Le Monde » révèle des hausses inquiétantes pour certaines tranches d’âge



Lisez d’abord l’article et ensuite le commentaire de CMT, alias docteur Claudina Michal-Teitelbaum.

Chers journalistes

L’outil que vous avez élaboré est plaisant mais votre article passe malheureusement totalement à côté d’un certain nombre de questions majeures concernant l’évolution de l’incidence des cancers. Un outil n’est pas grand-chose sans un minimum de connaissances et réflexion.

Ainsi vous n’évoquez même pas le surdiagnostic concernant le cancer du sein, bien que vous le fassiez pour les cancers de la thyroïde et de la prostate.

Le surdiagnostic est lié au dépistage. Les estimations concernant le surdiagnostic pour le cancer du sein varient de 10 à 80%. 80% pour la dernière en date, qui se fonde sur une étude de l’évolution du taux  et de la taille des cancers au cours du temps aux USA et qui montre que bien que l’incidence des petits cancers inférieurs à 2cm ait augmenté de 162 pour 100 000, elle n’a été suivie que par une baisse de l’incidence des cancers du sein> 2 cm de 30 pour 100 00. Les auteurs  estiment donc que la différence pourrait être due au surdiagnostic http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1600249 . Cela veut dire que si l’incidence réelle des cancers est restée constante, environ 80% des femmes dépistées diagnostiquées avec un cancer du sein auraient été surdiagnsotiquées.

 Le surdiagnostic des cancers étant défini comme des cancers correctement diagnostiqués par l’histologie, mais qui n’auraient pas présenté de manifestations cliniques au cours de la vie de la patiente et qui ne lui auraient pas provoqué de gêne s’ils n’avaient pas été activement recherchéshttp://www.formindep.org/IMG/pdf/surdiagAnnaba_mai_2011_2pp.pdf . Certains incluent dans le surdiagnostic les faux positif. Et cela semble justifié dès lors que même l’histologie n’est pas fiable à 100% et pose donc la question des cancers qui n’en sont pas et sont traités à tort.

Cette question du surdiagnostic dû au dépistage systématique, avait été mise en lumière par des médecins généralistes depuis le milieu des années 2000, notamment par D Dupagne http://www.dailymotion.com/video/x6vxfp_le-depistage-du-cancer-de-la-prosta_lifestyle, Jean-Claude Grange, http://docteurdu16.blogspot.fr/2009/06/cancer-de-la-prostate-ne-pas-depister.html. Mais on les avait pris pour des loufoques jusqu’à ce qu’en 2012, l’USPTS américaine  et la HAS en France déconseillent le dépistage par dosage du PSA dans tous les groupes d’âge en raison de son inefficacité et de ses risques : https://www.uspreventiveservicestaskforce.org/Page/Document/RecommendationStatementFinal/prostate-cancer-screening .

Encore maintenant on peut penser que  beaucoup de médecins et patients évaluent très mal les apports, les tenants et aboutissants du dépistage. Par exemple une majorité de médecins comme de patientes pensent qu’une mammographie positive signifie des fortes chances pour une femme d’être diagnostiquée comme porteuse d’un cancer après biopsie. Or, ces chances ne sont que d’environ 7% après une mammographie positive http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=8157 . Ces chances sont appelées la valeur prédictive positive de la mammographie et dépendent de deux facteurs : les performances du test, sensibilité(capacité à diagnostiques correctement des malades) et spécificité (capacité à diagnostiques correctement des non malades) du test et la rareté de la maladie dépistée.

Pour une maladie rare comme le cancer du sein, on peut prendre des chiffres fictifs approchants. Si la mammographie a une spécificité de 98% et une sensibilité de 90%, et que la prévalence du cancer du sein est 100 pour 100 000 dans la population dépistée, cela signifie que 2% des 100 000 auront des résultats faussement positifs soit 2000 femmes. Tandis que 90 des 100 cancers seront dépistés à juste titre. Les chances d’avoir un cancer après mammographie seront donc de 90 sur 2000+90, soit de l’ordre de 4%.

Un autre problème lié au dépistage est qu’il permet de détecter des petits cancers. C’est son objectif et c’est le credo du dépistage qui postule que plus les cancers sont détectés tôt mieux c’est.

Mais des études ont montré que pour des cancers petits et localisés, les cancers canalaires in situ,  le fait de traiter ou non affecte peu la survie spécifique à 20 ans. En moyenne, aux USA le risque de mortalité sur 20 ans après le diagnostic par cancer du sein pour les femmes NON traitées pour un cancer canalaire in situ est de 3,3% http://www.bmj.com/content/351/bmj.h4555?etoc . Ces très petits cancers représentaient 3% des cancers avant la mise en place du dépistage, mais 20 à 25% après. A tel point que certains se demandent si appeler cela un « cancer » avec toute la charge émotionnelle et l’appréhension que cela induit, est appropriéhttp://jamanetwork.com/journals/jamaoncology/article-abstract/2427488 .

L’autre point que votre article ne met pas du tout en évidence est le poids écrasant du dépistage dans l’augmentation d’incidence des cancers.

En effet, si on utilise le taux standardisé monde, comme vous le faites, on peut alors traduire cela comme le risque moyen d’avoir un diagnostic de cancer chaque année (incidence) pour la population observée et indépendamment de la structure en âge de cette population.

Or on s’aperçoit qu’entre 1980 et 2005, années où l’on peut situer le pic des diagnostics de cancer ( 2005, que je choisis car bizarrement il n’y a plus s’estimation pour le cancer de la prostate après 2009 par l’INVS), le risque d’avoir un diagnostic de cancer chez la femme (le taux standardisé monde), tous cancers confondus est passé de 176,4 en 1980 donc à 248,8 pour 100 000 en 2005. Soit une augmentation du risque de 72,4 pour  100 000. Sur la même période le risque annuel d’avoir un diagnostic de cancer du sein, cancer LE PLUS FREQUENT DE LA FEMME, est passé de 56,3 à 98,8 pour 100 000. Soit une augmentation de 42,5 pour 100 00. On peut en conclure que le cancer du sein a contribué pour 42,5 / 72,4 soit 59% à l’augmentation du risque de cancer chez la femme pendant cette période. C’est énorme.

Pour la femme le cancer du poumon, associé au tabagisme, et le cancer de la thyroïde, associé au surdépistage expliquent 18,8 pour 100 000 des 29,9 pour 100 000 d’augmentation non associés  au cancer du sein. Au total, pour la femme, le surdépistage et le tabagisme expliqueraient environ 85% de l’augmentation observée entre 1980 et 2005.

Pour l’homme c’est encore plus simple, car si le risque total annuel de diagnostic de cancer était de 283,5 en 1980 et est augmenté à 396,1 en 2005, soit une augmentation de 112,6 le risque de diagnostic de cancer de la prostate, LE PLUS FREQUENT CHEZ L’HOMME, est passé de 24,8 pour 100 000 en 2001 à 127,1 pour 100 000 en 2005, soit un risque multiplié par 5, augmentation  de 102,3 totalement attribuable au dépistage par dosage du PSA . Dans ce cas le dépistage du cancer de la prostate par PSA a contribué pour 102,3 /112,6 soit pour 91% à l’augmentation du risque de diagnostic annuel de cancer. Cela fait beaucoup.

Quant à l’augmentation du risque de cancer chez les jeunes femmes une explication vraisemblable est le dépistage individuel des jeunes femmes, peu quantifié en France . On sait nénamoins qu’il représente environ un quart des femmes dépistées dont une majorité n’ont aucun facteur de risque (HAS, 2011). Les femmes ont recours au dépistage individuel sur incitation des médecins, en particulier les jeunes femmes en région parisienne http://opac.invs.sante.fr/doc_num.php?explnum_id=1614 .Or, chez les jeunes femmes, le risque de faux positifs et d’erreur diangostique à la mammographie et à  la biopsie est augmenté http://jama.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=2203798.
Il est à noter que la diminution du risque de mortalité des cancers du sein et de la prostate a été MOINS RAPIDE que la diminution moyenne de mortalité pour les cancer, diminution d’ un taux annuel pour le cancer du sein de 0,6 et de 1,3 pour le cancer de la prostate contre une diminution de 1 pour la femme tous cancers confondus et 1,5 pour les hommes.
UNE CONCLUSION S’IMPOSE AU VU DE CES CHIFFRES, ET C’EST QUE L’AUGMENTATION DU RISQUE GLOBAL DE CANCER EST LARGEMENT UN ARTEFACT GENERE PAR LA TECHNIQUE, LE SURDEPISTAGE QUI, A SON TOUR, INDUIT UN SURTRAITEMENT MASSIF. D’où sans doute les conclusions du rapport du comité d’orientation en octobre 2016 recommandant, parmi deux scénarii, l’arrêt du dépistage du cancer du sein, http://www.concertation-depistage.fr/wp-content/uploads/2016/10/depistage-cancer-sein-rapport-concertation-sept-2016.pdf , rapport qui est une petite merveille et dont on espère qu’il ne sera pas jeté aux oubliettes comme les recommandations concernant le déremboursement des médicaments de la maladie d’Alzheimer.

Continuer la lecture

Publié dans cancer, Cancérologie, CMT, DECODEURS, le Monde | Commentaires fermés sur Quand le journal « Le Monde » dit la cancérologie. CMT répond.

Anémie, le jeu en vaut il la chandelle?

L’histoire du traitement de l’anémie au cours de l’insuffisance rénale chronique est un succès de la biologie, en allant du clonage du gène de érythropoïétine (Epo) jusqu’à sa production in vitro. C’est aussi un très bel exemple de l’importance des … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans anémie, cancer, essai clinique, HIF, infection, maladie rénale chronique, médecine, mortalité, Néphrologie, prolyl hydroxylase, risque | Commentaires fermés sur Anémie, le jeu en vaut il la chandelle?

Les dépistages de cancers ont un bel avenir

Dans les incessantes polémiques sur l’utilité des dépistages en cancérologie, les données de la science tiennent bien peu de place, loin derrière l’idéologie et les émotions. Plus les études avancent, plus il apparaît que ces dépistages ont un intérêt nul … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, conviction, Dépistage, médecine, Science | Commentaires fermés sur Les dépistages de cancers ont un bel avenir

Cancer et médecine de précision: l’étude MOSCATO est à l’honneur. De nouvelles armes quand on a tout épuisé.

Les outils de la biologie moléculaire sont en train de modifier fondamentalement la façon d’approcher le traitement des cancers. L’organe d’origine de la tumeur n’est plus le seul critère de choix du traitement. On s’intéresse maintenant aux anomalies présentes dans … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cancer, med, MOSCATO, VARIA | Commentaires fermés sur Cancer et médecine de précision: l’étude MOSCATO est à l’honneur. De nouvelles armes quand on a tout épuisé.

Ouvrir ou fermer le robinet à oxygène de nos cellules : des traitements potentiels pour le cancer, la DMLA, l’insuffisance rénale , les anémies etc.

On l’appelle « l’antichambre du prix Nobel ». Le prix Albert et Mary Lasker 2016 de science fondamentale vient d’être attribué à trois chercheurs qui ont montré comment nos cellules s’adaptaient au manque d’oxygène, une réaction multiple qui aide notamment … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans anémie, cancer, DMLA, HIF-1, hypoxie | Commentaires fermés sur Ouvrir ou fermer le robinet à oxygène de nos cellules : des traitements potentiels pour le cancer, la DMLA, l’insuffisance rénale , les anémies etc.