Archives de catégorie : Agence de biomédecine

Un délirant tue un passant. Dix-huit mois de prison pour le psychiatre. L’hôpital est relaxé.

  Bonjour On le redoutait. C’est fait. Le tribunal correctionnel de Grenoble a, aujourd’hui 14 décembre, reconnu  un psychiatre du centre hospitalier spécialisé « Alpes Isère » de Saint-Egrève coupable d’homicide involontaire. Le 12 novembre 2008, un patient de cet hôpital psychiatrique isérois (déjà connu pour avoir tenté de poignardé ou d’étrangler du personnel médical ou des […] Continuer la lecture

Publié dans Agence de biomédecine, justice, Le Dauphiné libéré, médecine, psychiatrie | Commentaires fermés sur Un délirant tue un passant. Dix-huit mois de prison pour le psychiatre. L’hôpital est relaxé.

Cancers : après les «viandes rouges», les «boissons chaudes». Ne pas dépasser 65°C

  Bonjour Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) continue son travail de fourmi classante. Il annonce, mercredi 15 juin 2016 que le fait température de boire « très chaud » provoque « probablement » le cancer de l’œsophage. Au terme d’une ample lecture bibliographique la même agence spécialisée de l’OMS lève les soupçons sur le café […] Continuer la lecture

Publié dans Agence de biomédecine, Slate.com, Slate.fr | Commentaires fermés sur Cancers : après les «viandes rouges», les «boissons chaudes». Ne pas dépasser 65°C

«Monsieur X » n’aura plus le droit à la mention «sexe neutre» sur son état-civil. Voici pourquoi

Bonjour Après l’émotion, la raison. Et Libération avait raison. C’était en octobre dernier. Un scoop, gratuit, de « 20 minutes » (Vincent Vantighem)    repris par l’AFP puis par La Nouvelle République du Centre Ouest  . Le tribunal de grande instance de Tours (Indre-et-Loire) avait ordonné à l’état civil de la mairie de Tours de modifier l’acte de naissance d’une personne intersexuée (hermaphrodite) mais […] Continuer la lecture

Publié dans 20 minutes, Agence de biomédecine, La Nouvelle République du Centre-Ouest | Commentaires fermés sur «Monsieur X » n’aura plus le droit à la mention «sexe neutre» sur son état-civil. Voici pourquoi