Archives quotidiennes : 19 juin 2019

Commentaires sur Petites phrases à bannir des oreilles du malade par marnie

Plus que les mots eux-mêmes c’est souvent le ton sur lequel ils sont ni plus ni moins balancés qui heurte. On y sent tellement de lassitude, d’ennui, de mépris qu’on ne peut en sortir indemne. Une maladresse, si on sent qu’elle n’est qu’une maladresse, peut être digérée. La lassitude, l’ennui, le mépris que l’on inspire au soignant, lui ne passe jamais.

Dans la série phrases énervantes :

 » Oh oh la la c’est impressionnant ! ça doit être drôlement handicapant !!!! J’peux prendre des photos ?? »

 » Vous pourrez me donner de vos nouvelles et me dire comment ça évolue… c’est par pur intérêt intellectuel ! ».

 » Oh la la la mais vous êtes un cas d’école, j’adorerais vous montrer aux étudiants !!!! »

« Les femmes ça ne supportent rien »

« Et bien dites donc vous, vous n’avez vraiment pas de bol ! »

« Oh mais c’est pas si grave, vous êtes jeune ! »
Et dans la même semaine, un confrère :
« Oh mais c’est grave ce que vous avez, faut prendre ça au sérieux !!! »

« Mais pourquoi vous tremblez comme ça, ça fait pas si mal ! »

« Oh mais vous, vous n’avez jamais les bons symptômes ! »

« Eh bien ça, c’est pas typique !! »

La spéciale mois de janvier :  » J’ose pas vous souhaiter une bonne année…  »

Et dans la catégorie, je prends vraiment le patient pour un con :
« Les myopes on leur met des lunettes parce que leurs yeux ne marchent pas bien, et bien vous vos reins ne marchent pas bien alors on va vous en greffer un. Vous voyez c’est simple, c’est pareil ! » Un néphrologue…
Et dans cette catégorie, j’ai de quoi écrire un livre parce qu’avec les néphrologues, je suis gâtée !

Dans un autre registre. Une fois au CHU, l’interne a posé sa main sur mon bras et m’a dit « j’espère que je ne vous ai pas trop traumatisée ».
C’était la première fois que j’entendais un médecin évoquer le fait qu’il puisse traumatiser un patient. Vu les circonstances et la tension ambiante, la seule chose que j’avais envie de lui dire c’était « Oh bah t’inquiète pas trop, d’autres s’en sont chargés avant toi »… mais il avait l’air sincèrement préoccupé alors j’ai juste esquissé un sourire et j’ai fui… Parfois, même quand le soignant tente de « réparer », ça ne se fait pas parce que ce n’est pas le bon timing et parce que nous aussi en tant que patient, nous pouvons ne pas être mentalement disponibles. Tout simplement parce qu’on rentre malheureusement au CHU en mode commando bien décidé à ne pas se laisser marcher dessus par les blouses blanches et que l’armure est ensuite bien compliquée à fendre.
Mais le simple fait qu’il ait prononcé ces mots m’a réconciliée avec les médecins…jusqu’à la semaine suivante où un autre s’est conduit une fois de plus comme un con, puis un autre… Retour à la case départ. Alors, on remet l’armure et on repart au combat alors qu’il serait si simple et si efficace de pouvoir se parler sans jouer des rôles. Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Commentaires sur Petites phrases à bannir des oreilles du malade par marnie

Les femmes enceintes et le médicament destiné aux juments : un appel à rester vigilant.e.s

Bonjour, Rien n’est plus étrange que la vérité sinon un communiqué de presse souffrant d’être trop comprimé. Exemple en date du 19 juin 2019 : « L’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (au sein de l’Anses) appelle les femmes enceintes ou susceptibles de l’être, à rester vigilantes lors de l’administration du médicament vétérinaire REGUMATE EQUIN destiné à réguler […] Continuer la lecture

Publié dans Etrange, médecine, médicament, Risques (réduction des) | Commentaires fermés sur Les femmes enceintes et le médicament destiné aux juments : un appel à rester vigilant.e.s

Cannabis récréatif et politique: oui ou non, Emmanuel Macron est-il contre sa légalisation ?

Bonjour Pour un peu le journaliste se lasserait. Des députés de quatre groupes politiques (dont certains macronistes) prônent désormais ouvertement une « légalisation contrôlée » du cannabis – et ce dans une proposition de loi transmise de mardi 18 juin à la presse. Ce texte sera officiellement déposé ce 19 juin. Signataires : François-Michel Lambert, Sylvia Pinel, Paul Molac, Jean-Michel Clément, Jeanine […] Continuer la lecture

Publié dans addictions, alcoolisme, argent, L'Obs, législatif, médecine, Polémique, politique, pouvoir, Risques (réduction des), tabagisme, Toxicomanies | Commentaires fermés sur Cannabis récréatif et politique: oui ou non, Emmanuel Macron est-il contre sa légalisation ?

Politique et cigarette électronique : les rideaux de fumée tabagiques vont-ils bientôt se lever ?

Bonjour Il faudra bien, un jour prochain, que le gouvernement s’explique sur ce chiffre officiellement proclamé : « 1,6 million de fumeurs en moins » ; une approximation plus politique que scientifiquement démontrée. Il ne s’agit ici qu’une extrapolation à partir de données issues du « Baromètre de Santé publique France » – données provenant d’une simple « enquête aléatoire téléphonique » réalisée […] Continuer la lecture

Publié dans addictions, argent, LeMonde., Les Echos, médecine, Polémique, politique, pouvoir, Risques (réduction des), tabagisme | Commentaires fermés sur Politique et cigarette électronique : les rideaux de fumée tabagiques vont-ils bientôt se lever ?

La citation de seconde main compromet fortement la qualité des articles… notamment par la non recherche des sources originales

Cet article a essayé d’analyser les comportements des auteurs quand ils sélectionnent les références à citer dans leurs articles. Ce travail(accès libre) a été fait par des chercheurs hollandais, et publié début 2019. Ils ont exploré un sujet difficile, à savoir comment les auteurs choisissent les articles cités en références dans les manuscrits qu »ils écrivent… Difficile. Ils ont fait un… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Citations | Commentaires fermés sur La citation de seconde main compromet fortement la qualité des articles… notamment par la non recherche des sources originales