Archives quotidiennes : 18 février 2017

L’art de la médecine

Par hasard, je me suis trouvée à aller saluer madame X en même temps que l’anesthésiste, la veille de son intervention. Madame X est d’un naturel…

Lire la suite…

Article original rédigé par Stockholm et publié sur Le Blog de Stockholm
Reproduction interdite sans… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur L’art de la médecine

Chevaleresque

  Jour férié, je dépanne une sage-femme de la ville d’à coté pour une sortie de maternité qualifiée de précoce. Ma collègue m’a transmis un dossier dense, combinant pathologies multiples dont certaines assez lourdes, nombre de grossesses et d’enfants conséquent et maîtrise limitée du français. Elle m’a répété trois fois de suite « Tu verras, c’est le quartier le […]

Cet article Chevaleresque est apparu en premier sur Dix Lunes.

Continuer la lecture

Publié dans Non catégorisé | Commentaires fermés sur Chevaleresque

Transparence.

Une maison transparente qui fait froid dans le dos.
Rêve totalitaire ou exhibitionnisme ?
Pas pour moi.
Par l’architecte Travis Price à Berkeley Springs, Virginie Occidentale en 2014.
image © ken wyner Continuer la lecture

Publié dans transparence | Commentaires fermés sur Transparence.

« Tuer le cancer pour 486 euros » ? Le bon sens médical selon Patrizia Paterlini-Bréchot

Bonjour Poursuivons notre contre-enquête 1 sur l’affaire de la commercialisation du nouveau test « anti-cancer »  ISET  et des assertions du sa créatrice, le Pr Patrizia Paterlini-Bréchot. Et poursuivons en dépit du silence plus que troublant de l’Institut National du Cancer. Tout se passe comme depuis plus d’un mois comme si les autorités sanitaires fermaient les yeux sur […] Continuer la lecture

Publié dans argent, Cancérologie, France-Inter, médecine, politique, Télérama | Commentaires fermés sur « Tuer le cancer pour 486 euros » ? Le bon sens médical selon Patrizia Paterlini-Bréchot

« Éloge de la fuite » de Henri LABORIT (fin)

Suite et fin Prendre systématiquement le parti du plus faible est une règle qui permet pratiquement de ne jamais rien regretter. Encore faut-il ne pas se tromper dans le diagnostic permettant de savoir qui est le plus faible. Et tout cela n’est valable que si vraiment vous ne pouvez pas vous faire plaisir autrement. Si, […] Continuer la lecture

Publié dans façon de vivre, liberté, philosophie, Société | Commentaires fermés sur « Éloge de la fuite » de Henri LABORIT (fin)