Archives quotidiennes : 8 septembre 2016

Déchets d’activité de soins à risques infectieux

Un arrêté paru en juin 2016 impose de nouvelles normes pour les emballages des déchets de soins à risque infectieux. Mais c’est l’arrêté du 7 septembre 1999 relatif aux modalités d’entreposage des déchets de soins qui fixe le délai maximal […] Continuer la lecture

Publié dans Accident d’exposition au sang : AES, activité, compactage, déchets, delai, élimination, emballage, étanche, filière, incinération, infectieux, jours, médicaux, production, risque, soins | Commentaires fermés sur Déchets d’activité de soins à risques infectieux

Autothérapie

  Hier soir un mail : Je viens de regarder en replay l’émission de la « Maison des maternelles »   : Je veux accoucher sans péridurale. Je te conseille de la regarder si c’est pas déjà fait. Le temps d’un téléchargement à la lenteur que je qualifierais de majestueuse – on se console comme on peut de la fracture numérique – j’ai […] Continuer la lecture

Publié dans accouchement, compétences maternelles, confiance, Douleur, médias, péridurale, Petites phrases, Pffffff | Commentaires fermés sur Autothérapie

La rentrée, est-ce vraiment une formalité?

La plupart des parents voient la rentrée des classes comme un passage en classe supérieure, une simple formalité, même s’ils semblent toujours un peu stressés.

Mais pour bien des enfants et leurs parents, la scolarité est un chemin de croix semé d’obstacles et de difficultés.
Florence, une de mes patientes, m’a ainsi évoqué le cas d’Evan son fils, avant les grandes vacances.
D’abord un bébé magnifique, souriant, presque trop souriant, avec déjà des réactions exacerbées au bruit notamment. Etant sa mère, Florence savait que quelque chose ne tournait pas rond, il était différent de ses 2 autres enfants.
Elle avait soulevé le problème, la pédiatre avait alors calmé le jeu. Puis, les soupçons continuaient, le doute s’insinuait.
Dès la rentrée en Petite Section à 3 ans, Florence est convoquée avec le père d’Evan, piétinés, déchirés par son institutrice qui le jugeait insolent et mal élevé. 
Florence s’est heurté à l’énorme fourmilière des psychologues dans laquelle les autorités de santé feraient mieux de mettre un bon coup de pied tant il y a à boire et à manger.
Les choses ont empiré, la vie quotidienne devenait monotone dans l’horreur des répétitions, des obsessions, des pleurs, des cris, des angoisses… 
Les bons moments, Florence les savourait, ils devenaient plus rares que les bons. 
La famille était proche de l’implosion. 
L’Education Nationale a baissé les bras qu’elle n’avait jamais levé d’ailleurs. L’enseignante de moyenne section, une bergère standard, trop occupée à mener son troupeau d’élèves à la transhumance, ne s’intéressait pas à cette brebis galeuse, même si à 4 ans et demi, la brebis égarée savait déjà lire.
Evan ne ressentait pas les choses normalement, ni ses propres émotions, ni celles des autres, il n’arrivait pas à profiter correctement de lui-même, il était comme encombré.
Les diagnostics allaient bon train, ceux de l’entourage, avec les mots de l’entourage, hyperactif, surdoué, autiste, trouble envahissant du développement … et ceux de l’APHP, avec des avis parfois contradictoires. 
La recherche de causes est l’étape suivante car en médecine, un symptôme correspond à une cause qui correspond à un traitement… Enfin, c’est ce qu’on voudrait…Si seulement c’était aussi simple… 
Qui dit cause dit aussi coupable ou faute. Qui est responsable? Les gènes? Florence et son manque d’affection? Ou au contraire l’Œdipe étouffant ? Le gluten? Les protéines animales?
Le manque de concentration du petit garçon l’a obligé rapidement à avoir une auxiliaire de vie scolaire à ses côtés en classe, métier d’utilité publique, sans vraie formation diplômante, avec un salaire de misère et un contrat précaire. 
La façon de les recruter reste une énigme pour les parents, leur changement est fréquent même en plein milieu de l’année laissant un sentiment d’abandon pour les enfants très délétère.
Pour obtenir ce soutien, il faut réaliser un dossier auprès de la MDPH (maison départementale des handicapés) ce qui classifie l’enfant dans les handicapés, ceci dit sans aucun jugement.
Cette classification englobe apparemment tout type de différences.
Et puis, les années ont passé, tantôt avec des enseignants compréhensifs et intéressés par la différence, tantôt avec des enseignants incapables de toute réflexion ou peu motivés, ou les deux… 
L’entourage de Florence la prend pour une Madone, une femme forte en titane. En vérité, elle n’a aucun autre choix que celui de s’adapter.
L’adaptabilité est une qualité essentielle, surtout pour être parent mais aussi pour être enseignant. Si c’est quelque part se rassurer que de dire que la différence est une chance, savoir l’apprivoiser est une preuve d’intelligence. 

F

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur La rentrée, est-ce vraiment une formalité?

Ubu est roi : les directeurs des collèges et lycées réclament une loi en faveur du tabac !

Bonjour Ils n’en démordent pas : ils veulent permettre aux lycéens et collégiens de fumer du tabac au sein des établissements scolaires. Nous sommes le 8 septembre. François Hollande vient de discourir sur le thème des vertus de l’Etat de droit. Au même moment le syndicat des personnels de direction de l’Education nationale  dénonce l’interdiction de […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, Polémique, Santé publique, Slate.fr, tabagisme | Commentaires fermés sur Ubu est roi : les directeurs des collèges et lycées réclament une loi en faveur du tabac !


Liberté d’expression médicale

 
Liberté d’expression médicale

Un médecin havrais a été condamné par la section disciplinaire du Conseil de l’ordre à six mois de suspension d’exercice ( QDM du 8 septembre). Le motif ?  Ce généraliste a signé une tribune sur le site « Le plus de l’Obs », avec une invitation – sans doute aux lecteurs de gauche- à inséminer « les petites frontistes décérébrées».
Est-ce un délit de droit commun ? Est-ce un délit d’opinion ? Est-ce une action de la vie privée ou un acte exercé dans le cadre de sa fonction médicale ?
Pour mémoire, Céline lui-même, aux écrits si sulfureux et aux lourdes condamnations judiciaires,en tant que docteur L-F Destouches,  a été autorisé à exercer  à Meudon de 1951 jusqu’à sa mort en 1961.
 De ce lieu où l’expression médicale est une valeur fondatrice, Thierry Lecoquierre ne peut que recevoir un soutien inconditionnel, et les laveurs plus blanc que blanc de la profession, ce qu’ils méritent : un bonnet d’âne.

F-M Michaut CO d’Exmed 9-11 septembre 2016 Continuer la lecture

Commentaires fermés sur 
Liberté d’expression médicale

Et si on augmentait le numerus clausus…

Pour nourrir toutes les start-ups qui font dans le rendez-vous médical? Classé dans:Médecine, Web Continuer la lecture

Publié dans médecine, web | Commentaires fermés sur Et si on augmentait le numerus clausus…

Marché du genou : Marisol Touraine fera-t-elle un geste pour les solutions visco-élastiques ?

  Bonjour Ce sont des entreprises qui pleurent. Elles commercialisent des « solutions injectables et  visco-élastiques d’acide hyaluronique  ». Objectif : soigner les personnes qui souffrent d’arthrose du genou.  Ne pas les guérir bien sûr. Mais les prendre en charge, un petit geste.  Et ceux qui souffrent de gonarthrose savent ce que peut représenter ce geste. En […] Continuer la lecture

Publié dans Articulations, médecine | Commentaires fermés sur Marché du genou : Marisol Touraine fera-t-elle un geste pour les solutions visco-élastiques ?

Les personnes trisomiques ont-elles le droit de s’exprimer à la télé ? Le CSA ne le pense pas

  Bonjour C’est un bien étrange abcès éthique. Il trouve son origine dans un « clip de sensibilisation à la trisomie » – du type de ceux que l’on peut voir ici. On y voit des personnes jeunes. Et ces personnes sont trisomiques. Peut-on montrer ces images à la télévision ? Un clip vidéo avait été réalisé pour […] Continuer la lecture

Publié dans Ethique, le Monde, médecine, Polémique, publicité, You Tube | Commentaires fermés sur Les personnes trisomiques ont-elles le droit de s’exprimer à la télé ? Le CSA ne le pense pas

(Brève) revue de presse médicale.

http://sci-hub.cc 
Je vous conseille, chers collègues, chers journalistes, chers citoyens, de vous inscrire sur twitter et ainsi, au delà des polémiques, des attaques personnelles, des trolls ou des propos de café du commerce ou de cour de récréation, d’aller y faire un tour pour être au top des derniers articles médicaux que vous conseillent des gens de qualité que vous suivez (les followers). 
https://twitter.com 
Je ne vous parle pas des Français que vous connaissez tous, Dupagne, Lehmann, ni de ceux que j’ai déjà cités comme JM Vailloud en cardiologie ou Stéphane Burtey en néphrologie, ceux que j’ai oubliés peuvent me unfollower, mais de moins connus de vous comme Philippe Ameline ou Philippe Eveillard, Paul Benkimoun du Monde. Sans oublier le compte twitter du Formindep.
Quant aux Anglais : Ben Goldrace, Medskep, Vinay Prasad, Jeanne Lenzer, Richard Lehman et son fameux blog du BMJ…
Information craquante : si vous voulez lire un article paru dans une revue où vous n’êtes pas abonné, il est possible d’avoir un accès. C’est illégal. Lire la notice wikipedia : ICI ou le site lui-même : LA. Cela ne marche pas pour la revue Prescrire.

Brèves.

Baclofène. Voilà, les résultats préliminaires de deux essais sur le baclofène sont « libérés » dans un congrès à Berlin. Les baclofènolâtres, dont Dominique Dupagne, exultent. Un article du journal Le Monde (LA) en fait un résumé orienté, on se croirait dans le Quotidien du Médecin. Sur ce blog, la polémique fait rage entre CMT et Sylvie Imbert de l’Association Baclofène (LA, ça commence le 4 septembre dans les commentaires). Je suis (plutôt) d’accord avec CMT… J’écrirai sans doute un billet sur la question mais, en résumé : publication d’essais sans parler des effets indésirables (non encore étudiés) ; résultats en pourcentages relatifs d’amélioration ; quand le promoteur d’un essai est une association de patients et l’APHP, big pharma est loin du compte en termes de manipulation des esprits…

Césariennes : le taux de césarienne n’est pas lié à un problème « médical ». Voir ICI des courbes comparatives entre US, Australie, Brésil et Allemagne.

Fraude en médecine : le rédacteur en chef du Lancet dit ce que nous disons depuis des siècles : les essais cliniques, faut s’en méfier. ICI.

MDPH : ASK en son blog pose une question stupéfiante : « MDPH : fabrique à handicaps ? ». CMT lui répond et complète son propos. LA

Oncologie de précision. Vinay Prasad, dont vous avez déjà entendu parler sur le blog, a publié un éditorial dans Nature (LA) pour démonter l’oncologie de précision. A faire lire aux optimistes dysrupteurs.
SPRINT. Je vous avais dit tous les doutes que j’avais à propos de l’étude Sprint (ICI et LA) alors que d’autres étaient plus favorables (ICI) et, aux Etats-Unis, la controverse fait rage (n’oublions cependant pas qu’il peut aussi y avoir, dans ces critiques qui semblent fondées, des liens d’intérêt cachés, financiers, académiques, jaloux…). Ben Goldrace, activiste UK, dont vous pourriez vous abonner aux TWTs, nous signale un article rapportant les réserves des cardiologues américains (et notamment sur la façon dont la PA a été mesurée) : ICI.

Continuer la lecture

Publié dans BACLOFENE, césarienne, FRAUDE MEDICALE, MDPH, PRECISION, revue de presse, SPRINT | Commentaires fermés sur (Brève) revue de presse médicale.

Alcool : se dépenser physiquement régulièrement autoriserait-il à boire impunément ?

Bonjour Quand les statistiques confinent au stupide. Aujourd’hui une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine. Les amateurs la trouveront ici : “Does physical activity moderate the association between alcohol drinking and all-cause, cancer and cardiovascular diseases mortality? A pooled analysis of eight British population cohorts”. Elle est signée de chercheurs travaillant au Canada, […] Continuer la lecture

Publié dans alcoolisme, British Journal of Sports Medicine, médecine | Commentaires fermés sur Alcool : se dépenser physiquement régulièrement autoriserait-il à boire impunément ?

Les prestigieuses revues de l’ASM (American Society for Microbiology) abandonnent le facteur d’impact… vive DORA

Un éditorial intitulé « ASM Journals Eliminate Impact Factor Information from Journal Websites » vient d’être publié simultanément (septembre 2016) par plusieurs revues (Antimicrobial Agents and Chemotherapy, Applied and Environmental Microbiology, Clinical Microbiology Reviews, Infection and Immunity, Journal of Clinical Microbiology, mBio, mSphere, and mSystems). L’agonie du facteur d’impact se poursuit très lentement. Des actes forts comme celui des revues de l’ASM… Continuer la lecture

Publié dans Facteur d'impact | Commentaires fermés sur Les prestigieuses revues de l’ASM (American Society for Microbiology) abandonnent le facteur d’impact… vive DORA