Archives quotidiennes : 22 février 2016

CROI 2016 VIH/SIDA : la prévention par anneau vaginal à la davipirine plus ou moins bien acceptée

Pour ce premier jour de la conférence CROI 2016, on attendait avec un intérêt certain le résultat d’une étude sur le rôle d’un anneau vaginal libérant de la dapivirine, un antirétroviral chez des femmes africaines. Le résultat est plutôt mitigé. … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans anneau vaginal, CROI, daviripine, sida, VARIA, vih | Commentaires fermés sur CROI 2016 VIH/SIDA : la prévention par anneau vaginal à la davipirine plus ou moins bien acceptée

Attention!

Mon blog est victime d’hameçonnage  ou phishing et des articles en anglais signés de moi y apparaissent. Merci de me les signaler par un commentaire. Continuer la lecture

Publié dans actualité | Commentaires fermés sur Attention!

CROI 2016 : Le virus Ebola peut persister pendant un an dans le sperme des hommes guéris

La conférence CROI 2016 qui débute ce lundi à Boston accorde une place particulière à la dernière épidémie liée au virus Ebola. Elle a touché la Guinée, la Sierra Leone et le Libéria et laissera des séquelles parmi les survivants. … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans CROI 2016, Ebola, sequelles ophtalmologiques, sperme, VARIA, virus | Commentaires fermés sur CROI 2016 : Le virus Ebola peut persister pendant un an dans le sperme des hommes guéris

Qui, avant aujourd’hui, savait qu’il existait une «Conférence Nationale de Santé» ?

Bonjour Est-ce une affaire, une grosse affaire ? Le Parisien voudrait le croire qui, le premier a titré : « La fracassante démission d’un haut cadre du ministère de la Santé ». Puis vint France Info, un ton en dessous. De quoi parle-t-on ? Du fait que M. Thomas Dietrich a, le 19 février,  démissionné de son poste de secrétaire […] Continuer la lecture

Publié dans France-Info, Le Parisien/Aujourd'hui en France, Le Quotidien du médecin | Commentaires fermés sur Qui, avant aujourd’hui, savait qu’il existait une «Conférence Nationale de Santé» ?

Le nadir

Après un article mi-sérieux mi-couillon où j’essayais d’échapper à la réalité en caressant les cheveux de la déesse consommation, j’ai envie d’écrire sur des difficultés personnelles actuelles. Je suis dans ce que j’ai envie d’appeler mon nadir. Le nadir, c’est un mot que j’ai appris à la fac de médecine. On l’emploie pour parler du … Continuer la lecture de « Le nadir » Continuer la lecture

Publié dans freak | Commentaires fermés sur Le nadir

Hypnotique

J’aime beaucoup cet artiste. Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Hypnotique

Démocratie Sanitaire mes couilles

Un évènement assez rare est survenu ce week-end. Un jeune fonctionnaire en charge d’une instance sanitaire a démissionné en claquant bruyamment la porte et en faisant savoir à quel point sa mission s’était transformée en mascarade. Ce sont habituellement des retraités qui se risquent à une telle franchise qui ne pardonne pas dans l’Administration. Thomas Dietrich était Secrétaire général de la Conférence Nationale de Santé (CNS). Les missions officielles de la CNS, organisme consultatif rattaché au (…)


Documents Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Démocratie Sanitaire mes couilles

Le burn-out écartèle la gauche plurielle. S’épuiser au travail est-il une maladie professionnelle ?

Bonjour Tout, aujourd’hui déchire la gauche.  Pas un jour sans une nouvelle fissure, une nouvelle fracture. On le voit depuis peu sur le front du travail, ce mot-clef des forces de progrès. Confronté au chômage de masse et à ses innombrables pathologies, le gouvernement vient de mettre au feu un « assouplissement » du code du travail […] Continuer la lecture

Publié dans LCI, Le Figaro, RTL | Commentaires fermés sur Le burn-out écartèle la gauche plurielle. S’épuiser au travail est-il une maladie professionnelle ?

Pensée médicale du jour

16. De même, vu le nombre de disputes, scandales, dégradations, morts et vengeances commises en bandes ou factions, nous interdisons les armes déloyales et meurtrières que sont les épées, pistolets, médecins, chirurgiens, pharmaciens, crétins, bavards ou idiots. Nous déclarons ennemis … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans littérature, médecin, Médecine humeur, quevedo | Commentaires fermés sur Pensée médicale du jour

Simultagnosie : quand l’arbre cache la forêt

Image du Voleur de Biscuits .png

Image du Voleur de Biscuits (The ‘cookie-theft’ picture. From the Boston Diagnostic Aphasia Examination – Goodglass & Kaplan. The assessment of aphasia and related disorders. Lea & Febiger, 1983).

 

L’histoire est celle d’une femme de 78 ans qui a présenté il y a trois mois un délire qui n’a duré que trois jours et a cessé lors du traitement d’une infection urinaire. Lors de son hospitalisation, cette patiente passe une IRM cérébrale qui montre de chaque côté une atrophie bilatérale de la région postérieure et supérieure du cortex cérébral.

L’examen neurologique montre que la patiente peut lire et écrire de nouvelles

Continuer la lecture

Publié dans Santé | Commentaires fermés sur Simultagnosie : quand l’arbre cache la forêt

Manuel de style 27 : Journal style and format (suite)

Ce billet présente le chapitre 27 du livre « Scientific Style and Format » (pages 485 à 519) intitulé « Journal Style and Format ». C’est la 4ème partie de ce livre « Technical elements of publications ». Nous avons présenté le début de ce chapitre le 15 février 2016. La fin du chapitre est sur le format de l’article. Un tableau sur la page de… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Style scientifique | Commentaires fermés sur Manuel de style 27 : Journal style and format (suite)

Dragi Webdo n°85: IPP et démence, pioglitazone, hépatite C (reco), Variation d’HbA1C/Fructosamine, infections et diabète, dépistage diabète gestationnel

Bonsoir! Je vais m’efforcer d’arriver à publier avant demain matin, histoire que les lecteurs du lundi matin aient leur lecture du petit déjeuner. Pas mal de choses ont été publiées cette semaine, la sélection a donc été particulièrement difficile. J’espère qu’elle vous plaira!
1/ Pharmaco-vigilance
Les inhibiteurs de la pompe à proton sont malmenés ces temps ci. Il y a à peine un mois, une étude retrouvait qu’ils étaient associés à des insuffisances rénalesUne étude de cohorte prospective allemande à retrouvé que chez des patients de plus de 75 ans, le risque de démence était augmenté de 44% en cas de traitement par IPP. Une raison de plus pour réévaluer régulièrement leurs prescriptions.
2/ Santé publique
Une des autres pathologies très étudiée en ce moment est l’autisme. Les américains se sont posés la question d’un dépistage systématique précoce, chez les enfants de 18 à 30 mois par des questionnaires type m-CHAT. Ils ont conclu au fait qu’un tel dépistage n’était pas recommandé en l’absence de signes repérés par le médecin ou par la famille.
3/ Cardio-vasculaire
Le « gros » article de la semaine ne concerne pas la France, étant donné que la pioglitazone a été retirée du marché. Mais l’article est trop intéressant pour que je n’en parle pas. Un essai contrôlé randomisé publié dans le NEJM a testé la pioglitazone après un infarctus ou un AIT chez les patients non diabétiques avec insulino-résistance. L’étude retrouve qu’après un suivi médian de 4,8 ans, le médicament réduit les infarctus du myocardes et AVC (fatals ou non) de 24% (9% vs 11,8%). Il n’y avait pas de différence en terme de mortalité, d’hospitalisation, ni d’effets secondaires grave, sauf pour les fractures qui étaient supérieurs dans le groupe pioglitazone. Voici mes commentaire sur cette étude publiée suite à un congrès de spécialistes qui risque de vouloir nous  vendre la molécule. D’abord, sur les patients inclus: des patients non diabétiques avec une insulino-résistance. Il aurait pu s’agir de patients en pré-diabète, mais les auteurs ont préféré se baser sur une mesure d’insulinémie et de glycémie à jeun (index HOMA-IR) ce qui est peu évident en pratique courante. Ensuite, le fait qu’il n’y ait pas de différence de mortalité est vendu comme un succès. Je le vois plutôt comme un échec pour le traitement. Les effets indésirables connus tels que l’augmentation des cancers vésicaux n’est pas retrouvée dans l’étude, pas plus que les insuffisance cardiaques. Sur l’efficacité, il faut donc noter un NNT annuel de 172 patients (qui répondent aux critères d’inclusion, et donc ce ne sont pas tous les patients ayant eu un AIT ou un infarctus). Donc, on essaye un médicament dans une sous catégorie de patients pour trouver un bénéfice mineur. Au fait, je vous ai dit que le labo fournissait gracieusement le médicament et le placebo?
4/ Infectiologie
Cette partie sera courte. Deux informations à vous communiquer seulement. La première concerne l’infection à virus Zika devient à déclaration obligatoire en métropole et en territoire d’océan indien (pas dans les territoire français d’Amérique).
La deuxième actualité concerne les infections à VHC dont les recommandations de prise en charge ont été publiées par la société française d’hépatologie. Du point de vue du généraliste, il faut retenir que le traitement est recommandé pour TOUTE HEPATITE C, mais que la priorité va aux patients avec fibrose. Donc avant d’adresser au spécialiste, le bilan initial peut comporter la recherche des diagnostiques différentiels et les co-infections: alcool, syndrome métabolique (dyslipidémie et diabète), hépatite B, VIH, hémochromatose, hépatites auto-immunes et maladies cholestatiques chroniques. Le reste du bilan comprend le génotypage et la charge virale C qu’il n’est pas nécessaire de surveiller en l’absence de traitement. Enfin, l’évaluation de la fibrose se fait par moyen non invasif, la biopsie n’étant pas nécessaire dans la grande majorité des cas.
5/ Diabétologie
Grosse partie diabétologie pour finir. D’abord, le JAMA revient sur l’HbA1C dans le suivi du diabète et remontre qu’il s’agit d’un très mauvais marqueur du fait de sa variabilité en fonction de nombreuses conditions, notamment les hémoglobinopathies. Le cas clinique parle d’un patient diabétique très déséquilibré mais avec une HbA1C de 7%. Les solutions proposées sont le suivi par la glycémie à jeun ou par le dosage de la fructosamine, reflétant les glycémies du mois précédent (N= 200-285µmol/L). 
Je ne sais pas trop ce que ça vaut dans le sens où je n’ai pas de références, mais c’est concordant, alors je vous mets le tableau de correspondance que j’avais récupéré en stage d’interne (et je ne sais pas s’il s’agit de glycémie à jeun ou moyennes dans la colonne de gauche):
Ensuite, le Lancet Diabetes and Endocrinology revient sur le risque infectieux des patients diabétiques. Les auteurs retrouvent grâce à une cohorte de patients de plus de 65 ans, une augmentation du risque de pneumopathie de 130%, d’infection urinaire de 28% et d’infection cutanée de 30% en cas d’HbA1C supérieure à 8,5% par rapport à des patients avec une HbA1C inférieure à 7%. Il n’y avait pas de différence pour ceux entre 7 et 8,5%. On savait que les bactéries aimaient le sucre, et qu’au delà de 8%, les évènements cardiovasculaire étaient augmentés. Cette étude ne change donc pas grand chose à la pratique, mais incite à être vigilant chez les patients « mal contrôlés ». (J’ai failli oublié de dire que le labo Lilly avait financé l’étude…)
Enfin, une étude cout-efficacité irlandaise portant sur le dépistage du diabète gestationnel a été menée en soins primaires et secondaires. Les auteurs retrouvent que le dépistage systématique en centre de soins secondaire est plus cout-efficace qu’en soins primaire. En France, il est recommandé de dépister uniquement les patientes avec facteurs de risque de diabète gestationnel, mais j’avoue avoir de nombreux résultats d’HGPO qui reviennent, suite à des prescriptions de spécialistes. Peut être n’ont ils pas tord de les faire… Une étude cout-efficacité française serait bienvenue, bien que ce type d’étude soit encore rare dans notre pays.
Voilà! Merci de m’avoir lu une fois de plus, et bienvenue aux nouveaux lecteurs! Pour ceux qui se disent qu’il y a BEAUCOUP trop de choses dans ces Dragi Webdo pour tout retenir, mais que les infos y sont pourtant très utiles, n’hésites pas à utiliser l’ami google! Il retrouve très bien les articles qui m’intéressent et que j’ai oublié en cherchant « medicalement geek + le sujet de votre choix »!
A la semaine prochaine,
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans actualité, Diabétologie, DragiWebdo, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°85: IPP et démence, pioglitazone, hépatite C (reco), Variation d’HbA1C/Fructosamine, infections et diabète, dépistage diabète gestationnel