Archives mensuelles : mai 2015

Faire face à la mort

C’est un matin comme les autres. Je suis arrivé en avance, mais un peu moins que d’habitude. La femme de ménage a terminé de nettoyer le couloir qui est presque sec. J’ouvre la fenêtre du bureau des médecins, comme pour … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Aide-soignant, Douleur, Ethique, études, étudiant, expérience, externat, Hôpital, infirmier, Initiation, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, mort, mourir, patient, personnel, première, Santé, soins, Stage, vie, Vocation | Commentaires fermés sur Faire face à la mort

Faire face à la mort

C’est un matin comme les autres. Je suis arrivé en avance, mais un peu moins que d’habitude. La femme de ménage a terminé de nettoyer le couloir qui est presque sec. J’ouvre la fenêtre du bureau des médecins, comme pour … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Aide-soignant, Douleur, Ethique, études, étudiant, expérience, externat, Hôpital, infirmier, Initiation, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, mort, mourir, patient, personnel, première, Santé, soins, Stage, vie, Vocation | Commentaires fermés sur Faire face à la mort

L’anti-manuel (2)

« PubMed n’est pas Google ». La National Library of Médicine (NLM) souhaite vous persuader du contraire. Grâce à l’Automatic Term Mapping* (ATM), vous pouvez interroger PubMed sans rien connaître du langage (hermétique) ni de la grammaire (originale) de l’outil de recherche. L’ATM interprète votre requête (en général formulée à la Google) d’une façon déplorable et bruyante. Déplorable car […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur L’anti-manuel (2)

La ligne bleue

« – Dis, tu ne viendrais pas au vélodrome avec moi ? me glisse Didier – euh… en fait j’ai piscine… mais pourquoi pas… euh… ben d’accord. » Et voilà. C’est aussi simple que ça au final cette histoire. J’enfourche mon Ridley, je file au rendez-vous en tenue, sur la route, les mythiques pavés de Paris-Roubaix. « T’imagines … Continuer la lecture de La ligne bleue Continuer la lecture

Publié dans ataraxie, cyclo, découverte, freak, pignon fixe, piste, sport, stab, vélo, vélodrome | Commentaires fermés sur La ligne bleue

Le Daklinza® a un prix : 303 euros par jour. Associer au Sovaldi® (environ 500 euros)

Bonjour On s’émeut… on s’indigne… on tempête… Et le rouleau progresse. Le rouleau délirant qui fixe les prix des médicaments. Tout avait été dit sur le Sovaldi®, à commencer par l’impuissance des pouvoirs publics à s’opposer aux désirs de Big Pharma. Le vase est encore bien loin d’être plein – et la volonté gouvernementale affichée […] Continuer la lecture

Publié dans Journal Officiel, Le Quotidien du médecin | Commentaires fermés sur Le Daklinza® a un prix : 303 euros par jour. Associer au Sovaldi® (environ 500 euros)

Surmortalité hivernale : est-ce la grippe ou à la vaccination anti-grippale qui est responsable ?

Cette question volontairement provocatrice, je me la pose. « S’il est difficile de déterminer avec précision l’exacte part de responsabilité de la grippe dans ces 18.300 décès, les experts s’accordent pour dire qu’elle est grande. » Cette phrase est reprise de l’article du Figaro qui affirme sans nuance qu’il y a eu une surmortalité record due à […] Continuer la lecture

Publié dans autorités sanitaires, confiance, croyance, décès, efficacité, épidémie, Ethique, grippe, prévention, Santé publique, vaccin, vaccination | Commentaires fermés sur Surmortalité hivernale : est-ce la grippe ou à la vaccination anti-grippale qui est responsable ?

Intégrité scientifique : Le Luxembourg fait bien mieux que la France peuplée de quelques autruches

Nous avons vu qu’en France, un rapport sur l’Intégrité Scientifique de 2010 avait été mis aux oubliettes par nos décideurs.. mais le mouvement pour l’intégrité scientifique s’organise. Il y aura une réunion à Paris, automne 2015, sur les ’causes de non-respect de l’intégrité scientifique’ ; il y aura une journée avec le premier colloque universitaire à Bordeaux le 29 janvier… Continuer la lecture

Publié dans Intégrité scientifique | Commentaires fermés sur Intégrité scientifique : Le Luxembourg fait bien mieux que la France peuplée de quelques autruches

Dépakine® et Mediator®: un expert mis en examen est-il, encore et toujours, un expert ?

Bonjour Bernard Rouveix est-il abonné au Figaro ? Dans son édition datée du 25 mai ce quotidien lui consacre (sous la signature de Anne Jouan) un papier dont les médias ont parfois le secret. « Le TGI de Paris vient de désigner Bernard Rouveix, mis en cause en 2013 dans l’affaire Mediator pour prise illégale d’intérêt. Il […] Continuer la lecture

Publié dans Le Figaro | Commentaires fermés sur Dépakine® et Mediator®: un expert mis en examen est-il, encore et toujours, un expert ?

Le meilleur diplôme pour avoir un bon boulot est…

Bientôt le bac et après il va falloir choisir son orientation. Les choix sont faits depuis quelques semaines déjà, je sais. Le magazine Fortune, à qui nous devons pouvoir faire confiance, donne la liste des meilleurs et pires diplômes pour … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Le meilleur diplôme pour avoir un bon boulot est…

Un jeu pour comprendre la physique quantique

En écoutant cette émission j’ai découvert qu’il existait des jeux quantiques. Le problème avec la physique quantique est son coté très contre intuitif. Quand on a un niveau en mathématique comme le mien, proche de celui d’un enfant de 7 … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans jeu quantique, physique quantique, Science, tic tac toe | Commentaires fermés sur Un jeu pour comprendre la physique quantique

Dragi Webdo n°51: Geekopolis, Sujet âgé et statines, Sciatique et corticoides, HTA et tr cognitif, vaccin zona

Bonjour! J’espère que vous pouvez profiter de ce lundi de repos, la semaine précédent ayant comporté 5 jours complet de travail, on a plus l’habitude! Un Dragi Webdo geek cette semaine, avec une première partie comportant les actus habituelles, et une deuxième partie avec des photos de la conférence #Geekopolis qui s’est tenu ce week end à Paris Expo.

1/ Santé Publique

Pour commencer avec un peu de pharmacovigilance, les inhibiteurs de SGLT-2 , nouveau traitement du diabète, vont encore se prendre des remarques quand à leur inutilité: l’agence du médicament américaine averti d’un risque d’acido-cétose, venant s’ajouter à leurs nombreux effets indésirables urinaire, infectieux sans effet démontré sur les complications du diabète.

Ensuite, la HAS a publié une check-list des éléments à compléter avant de faire sortir un patient d’hospitalisation supérieure à  24h, dans le but d’améliorer la prise en charge et le retour au domicile. Je ne manquerai pas de féliciter et de remercier grandement les médecins qui me préviendrons, comme dans la check-list, de la sortie de mes patients, de la conduite à tenir à court terme si c’est trop spécialisé pour moi et du projet de soin, avant que je ne vois le patient en consultation (étant donné que le compte-rendu ne m’arrivera dans le courant du mois suivant, au mieux…)

2/ Cardio-vasculaire

Commençons avec un classique: les hypolipémiants. Le BMJ a publié un article français (cocorico!) étudiant le traitement par statines et fibrates  en prévention primaire dans une cohorte de patients de plus de 65 ans ( 74 ans en moyenne) survie pendant 9 ans en moyenne. L’étude montre que sur ses 7484 patients, la prise d’un traitement hypolipémiant diminuait de plus de 30% le risque d’AVC sans différence entre les statines et fibrates (à noter que le sous groupe fibrate était également significatif, mais que le sous groupe statines était à la limite de la significativité sans l’être. Mais bon, les analyses de sous groupe… faut pas trop s’y attacher) Cependant, les traitements préventifs de dyslipidémie chez les patients âgés ne montraient aucun bénéfice en terme d’infarctus du myocarde. Une explication possible est qu’il y avait une majorité de femmes (67%) dont il a été démontré précédemment (je ne connais pas les références par cœur malheureusement) que leur principal risque était celui d’AVC alors qu’il s’agit de l’IDM chez les hommes. Enfin, il y avait des données de mortalité globale! Elle était diminuée significativement de 13% dans le groupé traité, mais sans différence significative en terme de mortalité cardio-vasculaire.

Une des questions de cardiologie interventionnelle est toujours de savoir quelles artères revascularisé en cas de syndrome coronaire. Les études ne montre un bénéfice que dans la revascularisation des coronaires symptomatiques, sans intérêt de revasculariser les autres sténoses préventivement. Les dernières études ne permettent toujours pas d’apporter d’éléments en faveur d’une revascularisation complète. Je n’ai pas vu cependant d’étude très puissante utilisant dans les mêmes circonstances la FFR (dont j’avais déjà parlé ici) pour sélectionner quelles artères pourraient avoir un bénéfice à être revascularisées.

Un article du JAMA étudiait l’hypertension artérielle et les troubles cognitifs. Il retrouve que l’HTA est associé à un déclin cognitif plus rapide que les personnes sans HTA, mais également que les patients hypertendus traités avaient un déclin cognitif moins rapide à 20 ans que les patients hypertendus non traités. Enfin, les patients traités selon les recommandations du JNC-8 (c’est à dire à partir d’objectif tensionnels plus élevés après  60 ans) avaient un déclin cognitif supérieur à ceux traités à partir des seuils « classiques » (140/90). De quoi réévaluer l’intérêt des traitements anti-hypertensif en prenant en compte des critères cardio-vasculaires mais aussi neurologique et de qualité de vie des patients.

3/ Rhumatologie

L’article rhumato de la semaine concerne comme souvent les sciatiques! L’article du JAMA parle en fait des lomboradiculalgies aigues par hernie discales. On avait déjà lu l’an dernier que le paracetamol n’était pas plus efficace que le placebo dans la lombalgie. Les chercheurs sont donc passé au niveau un peu supérieur en testant si les corticoïdes était efficace. Et ben le bilan est particulièrement mitigé: une amélioration significativement modeste de l’impotence fonctionnelle à 3 semaines et à un an, et une amélioration de la dimension physique de la qualité de vie à 3 semaine et de la dimension mentale de la qualité de vie à 1 an. Cependant, aucun effet propre sur la douleur n’a été mis en évidence. Il y avait cependant deux fois plus d’effet indésirables dans le groupe traité à 3 semaines (49%). Notons que le schéma de traitement utilisé consistait en 3 phases de 5 jours de corticoïdes  à doses décroissante: 60mg , puis 40mg, puis  20mg.

4/ Infectiologie

Cette dernière partie portera sur de la vaccination. Je vais revenir sur  un article du NEJM dont je n’avais pas parlé il y a quelques semaine et s’intéressant à la vaccination anti Zona. Le HCSP recommande une vaccination chez les plus de  65 ans jusqu’à 74 ans car les douleurs font souffrir de nombreuses personnes dans cette tranche d’âge L’efficacité du vaccin est de  20 à  60% sur l’incidence du zona et de  17 à 66%. sur l’incidence des douleurs post zostériennes (les chiffres les plus bas étant obtenus sur l’étude avec un suivi de 10 ans et les meilleurs sur un suivi de 3 ans…) Un nouveau vaccin avec une efficacité sur l’incidence de zona de  97%, avec tout de même 17% d’effets indésirables graves. D’ici à ce que ce vaccin soit peut être recommandé si les effets indésirables étaient moins importants que ça, commençons peut être par bien traité les patients atteints de neuropathie post zostérienne, car on est plutôt mauvais sur ce point…

Enfin, le HCSP a publié des recommandations vaccinales pour les patients immuno-déprimés que je vous laisse découvrir au besoin ici.

5/ Geekopolis

Pour être dans le thème, et pour faire un peu de médecine en même temps, parlons de « tetris ». Il semble que ce classique du jeu video permette de réduire la faim! Alors laissez tombez vos régimes plus ou moins dangereux et inefficaces, vos pilules hépato et néphrotoxiques et aller rechercher votre « game boy »!

Voilà donc quelques photos de Geekopolis:

Ah, je suis sur la dernière photo avec Miss Dragi! #OuEstDragi

C’est fini pour cette semaine, profitez bien de ce jour férié, et à la semaine prochaine!
 @Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans actualité, DragiWebdo, geek, vaccin, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°51: Geekopolis, Sujet âgé et statines, Sciatique et corticoides, HTA et tr cognitif, vaccin zona

Prescription hors AMM + réciprocité = paranoïa ?

Araignée souriante, Odilon Redon, 1881
De la vigilance à la paranoïa, n’y a-t-il qu’un pas ?
Lors d’une discussion avec un ami qui termine son internat, j’apprends que son nouveau stage, s’il est éprouvant, s’avère passionnant. Il pratique actuellement dans un service de gériatrie et côtoie au quotidien des médecins de la douleur. 
Il m’explique qu’il redécouvre la prise en charge de la douleur neuropathique auprès de ces experts. Il m’expose en particulier, et avec enthousiasme, l’usage que ces médecins font de certains antidépresseurs et des patchs antalgiques. 
Une alarme s’allume. 
Je lui fais part de cette alarme en lui expliquant mon scepticisme quant à l’usage de cet antidépresseur dans l’indication de la douleur neuropathique. Je suis sceptique parce que les preuves concernant cette molécule ne sont pas probantes pour la prise en charge de la dépression, et que cette nouvelle indication m’évoque plus une espèce de « glissement marketing ». 
Les arguments de son chef : 1 – l’AMM dans cette situation précise, et 2 – un exposé physiologique de son efficacité dans la douleur neuropathique. N’ayant alors aucun support théorique pour venir justifier cette alarme, le débat dévie sur la crédibilité scientifique des leaders d’opinion, et sur la confiance à accorder à son « supérieur » en stage hospitalier lorsque sa culture scientifique est supposée non étanche à la promotion de l’industrie du médicament. 
Le débat s’oriente enfin sur cette notion d‘alarme subjective que je lui décris, et que mon ami associe à une certaine forme de paranoïa.
De la vigilance à la paranoïa, n’y a-t-il qu’un pas ?
Je viens de terminer le manuscrit de ma thèse qui traite des mécanismes de la dissonance cognitive dans le déni d’influence des médecins sous potentielle influence. Je clos le discussion, en conclusion de ce travail, sur mes observations expérimentales à propos du principe de réciprocité qui semble alimenter la résistance dans la mécanique du déni d’influence.
Ce travail m’a ouvert les yeux sur un certain nombre de notions comportementales et psychologiques, et sur un point en particulier : House a raison quand il dit qu’everybody lies, mais j’y ajouterai une nuance, à savoir que tout le monde ne sait pas qu’il ment, et que les actes changent plus souvent qu’on ne le pense les idées.
De la vigilance à la paranoïa, n’y a-t-il qu’un pas ?
Alors j’ai fait une petite recherche au lendemain de cette soirée.
Un ou deux clics. 
Site de la HAS : ce traitement antidépresseur n’a pas l’AMM dans l’indication des douleurs neuropathiques. 
Quelques clics supplémentaires. Recommandations d’experts. Pas d’AMM confirmée, traitement de deuxième intention. 
Bibliographie des recommandations d’expert : une seule étude concernant ce traitement, pas de méta-analyse. Maigre preuve, je trouve, pour un traitement en 2° intention hors AMM.
Lien d’intérêt des auteurs : aucune déclaration.
De la vigilance à la paranoïa, n’y a-t-il qu’un pas ?
Je décide de prendre le problème par un autre bout. 
Site du laboratoire qui produit la molécule. 
Onglet Transparence. Liste des bénéficiaires. Rien d’utilisable. 
Site du conseil de l’ordre. Sunshine act. Je tape le nom du médecin dont m’a parlé mon ami. 
Je ne trouve que trois pages de déclarations de bénéfices (hospitalité, restauration). 
Première page. Je retrouve quelques événements de restauration organisé par le laboratoire à l’origine de cet anti-dépresseur. Je fais chou blanc. Rien qui ne sorte de l’ordinaire dans les relations de réciprocité qui unissent BigPharma aux prescripteurs. Un peu de communication. Prescription hors AMM, d’un traitement recommandé par des experts en deuxième intention. Difficile de mettre en évidence ce glissement marketing que je soupçonnais. Spéculation. On pourrait seulement regretter que le maître de stage n’ait pas été plus objectif dans sa présentation de cette indication à mon ami, interne de son état et donc étudiant au sens littéral du terme. 
De la vigilance à la paranoïa, n’y a-t-il qu’un pas ?
Deuxième et troisième page. Consternation.
L’alarme qui semblait s’être tue m’arrache à ma torpeur. Une quinzaine de déclarations toutes en lien avec deux événements bien spécifiques à un an d’intervalle. Un congrès dans une principauté française, et l’autre dans un pays européen. Plusieurs milliers d’euros de frais d’hôtellerie et de restauration. Les programmes de ces deux congrès sont disponibles : le patch dont il a été question en début de ce billet par le laboratoire en question. Symposium, dîner et soirée d’échanges autour de la molécule, le tout organisé par le laboratoire princeps
Ce patch dont j’ai oublié l’existence pendant ma recherche, alors concentré sur l’indication hors AMM de l’antidépresseur, mais dont il m’a en effet été brossé un tableau particulièrement enthousiaste.
De la vigilance à la paranoïa, n’y a-t-il qu’un pas ?
Ce que je souhaite mettre en évidence avec ce billet, c’est qu’une fois réalisée la puissance du principe de réciprocité et son rôle dans l’alimentation d’un potentiel déni d’influence, la crédibilité d’une source sponsorisée est alors sérieusement entamée. En particulier lorsqu’il s’agit d’une prescription hors-AMM reposant sur un jargonnage scientifique. Les victimes de ce système sont d’abord les patients. Les étudiants en sont à mon sens les secondes victimes. 
Tout ceci est purement spéculatif, mais je crois qu’un étudiant qui a reçu pendant tout son internat des réglettes à ECG ou des stylos se posera avec moins d’évidence,  au cours de son exercice autonome de prescripteur, la question de recevoir ou non des visiteurs médicaux ou de participer à des symposiums. S’il se pose la question, je pense qu’il lui sera plus difficile de refuser le contact avec la promotion de l’industrie du médicament.
De la vigilance à la paranoïa, n’y a-t-il qu’un pas ?

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Prescription hors AMM + réciprocité = paranoïa ?

Social-démocratie : la première salle de shoot de la capitale ne sera pas une salle de shoot

Bonjour Encore un rêve passé, une couleuvre avalée. Les frondeurs n’étaient pas ceux qu’ils disaient être. A gauche l’extrême, même relative, s’essouffle vite. Corollaire: la fameuse car symbolique première-salle-de-shoot-de-la capitale n’en sera finalement pas une. L’information a été donnée par Le Monde (François Béguin) avant d’être confirmé par l’AFP puis reprise par France Culture qui […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse, France-Culture, Le Figaro, le Monde, Slate.fr, Valeurs actuelles | Commentaires fermés sur Social-démocratie : la première salle de shoot de la capitale ne sera pas une salle de shoot

L’anti-manuel (1)

La grosse artillerie est sortie : les vidéos de doctolib et les copies d’écran « made in NLM ou in BU » sont à la disposition des étudiants et des médecins pour qu’ils deviennent « maîtres es PubMed »… … sauf que naviguer avec aisance dans l’interface* et en connaître tous les recoins ne sert pas à grand chose et […] Continuer la lecture

Publié dans PubMed | Commentaires fermés sur L’anti-manuel (1)

Des semaines bien remplies, malgré les ponts

Chers collègues, Au fil des jours, quelques repères : – si les génériqueurs s’entendent ou fusionnent, les prix vont monter, selon The Economist; – les déclarations de madame Brigitte Dormont sur la mort de la médecine libérale ont fait du bruit, comme ici dans le Huffington Post ; … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans DNF | Commentaires fermés sur Des semaines bien remplies, malgré les ponts

«Alexie sans agraphie c’est donc une calcarine» Le Dr Lowenstein et les temps utopiques

Bonjour Lundi de Pentecôte, temps suspendu, redécouverte  des mails oubliés. Celui-ci, reçu au lendemain d’un billet sur la mort programmée de l’autopsie, une alerte académique à propos de médecins qui ne peuvent plus regarder la mort dans le blanc des yeux. Certains mots réveillent des fragments d’essentiel… Ici ceux du Dr William Lowenstein. Couple qui […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur «Alexie sans agraphie c’est donc une calcarine» Le Dr Lowenstein et les temps utopiques

Parler de sexe et vous publierez plus facilement : que ce soient des magazines grand public ou des revues biomédicales prestigieuses… la recette marche

Je pensais ne pas évoquer ce sujet mais le buzz dans les magazines people et revues biomédicales est majeur… d’autant plus que c’est la revue Science qui a publié un article dont les données étaient probablement inventées. L’article était alléchant dès son titre… Les faits : Un article a été publié dans Science en décembre 2014, et le titre était… Continuer la lecture

Publié dans fraude, Grand public, Hot papers | Commentaires fermés sur Parler de sexe et vous publierez plus facilement : que ce soient des magazines grand public ou des revues biomédicales prestigieuses… la recette marche

La «multimère» allemande (17 enfants, dont 4 à 65 ans). Axel Kahn postule la maladie mentale

Bonjour Pourquoi tant d’indignation ? Annegret Raunigk vient, à l’âge de 65 ans, de donner la vie à des quadruplés. Elle avait déjà donné naissance à treize enfants. L’histoire de cette enseignante allemande est racontée, en exclusivité, à la chaîne de télévision privée allemande RTL à qui elle a vendu une partie de « ses droits ». Ukraine Mme […] Continuer la lecture

Publié dans Bild, Le Parisien, RTL | Commentaires fermés sur La «multimère» allemande (17 enfants, dont 4 à 65 ans). Axel Kahn postule la maladie mentale

Liberté académique, je chéris ton nom

Chers collègues, Les hospitalo-universitaires jouissent comme tous les autres universitaires de la liberté académique (ou libertés universitaires), une notion mal connue qu’il est utile de préciser. Ils en jouissent dans toutes leurs activités, car il est souvent impossible de dissocier … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans DNF | Commentaires fermés sur Liberté académique, je chéris ton nom

Quel traitement anti-hypertenseur proposer à un patient avec une néphropathie diabétique ?

Le diabète de type 2 est la première cause d’insuffisance rénale chronique dans le monde. La prévalence du diabète augmente avec une belle régularité. En 2050, entre 6 et 8% de la population mondiale présentera un diabète. L’hypertension artérielle est … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Diabète, diurétique, double blocage, hyperkaliémie, iec, Insuffisance rénale aigue, insuffisance rénale chronique, médecine, meta analyse, Néphrologie, sartans, SRAA | Commentaires fermés sur Quel traitement anti-hypertenseur proposer à un patient avec une néphropathie diabétique ?

Des examens complémentaires à foison pour un faible taux d’élucidation. Histoire de consultation 182.

Madame A, 53 ans, a été adressée par son médecin traitant, le docteurdu16, chez le cardiologue (choisi par la patiente pour des raisons de proximité et parce que la copine du gars qui a vu le gars lui a dit que sur DocAdvisor les commentaires étaient sympas) parce qu’elle ressentait le début de l’esquisse d’une dyspnée d’effort.
Cette patiente est hypertendue équilibrée (PA 135/80 ce jour) (esidrex, betaxolol), diabétique non id à peu près équilibrée (HbA1C = 7,7) (metformine 500 mg x 3, glibenclamide 2,5 mg x 2), sa fonction rénale est normale et son LDL (le LDL est le « bon » cholesterol) est à 1,08 (sans traitement) avec des TG à 3,27. Quant à sa rétine, elle est nickel.
J’écris donc une lettre en ce sens en soulignant le problème du (très fort) surpoids (124 kilos pour 167 cm). 
Premier courrier du cardiologue qui confirme que tout va bien (ECG) mais « qu’en raison des facteurs de risque », elle programme, une échocardiographie, un echodoppler artériel des membres inférieurs (cette femme n’a jamais fumé) et des troncs supra-aortiques et une épreuve d’effort.
On peut noter en passant que le cardiologue ne « croit » pas beaucoup au rôle du cholesterol (qui est normal de chez normal et sans traitement) ou « croit » trop au rôle du cholesterol car elle pense qu’un cholesterol aussi bas sans traitement n’est pas encore assez bas.

Par la même occasion le cardiologue redemande une prise de sang (la mienne datant d’un mois et devant être trés ancienne) en la complétant par des examens qui avaient été faits, normaux quatre mois auparavant et prend d’elle-même un rendez-vous chez le pneumologue (de la même clinique) pour explorer un éventuel syndrome d’apnée du sommeil et un rendez-vous chez l’orthopédiste de la même clinique car elle a mal au genou.

Ces deux derniers rendez-vous, j’en apprends l’existence de la bouche de la patiente.
Pour l’apnée du sommeil, nous avions déjà programmé l’affaire il y a un an mais la patiente avait temporisé, car « porter un masque, c’est un peu coupe l’amour ». M’enfin.
Bon. Rien que de très « normal » dans ce monde normal.
J’attends la suite.
La suite est la suivante :
Tous les examens sont normaux de chez normaux.
La cardiologue ne s’en satisfait pas.
La cardiologue suggère donc fortement d’ajouter au traitement : 1) une statine (pour sans doute faire baisser le « mauvais » cholestérol qui est à 1,08) et 2) du kardegic 75 (pour des raisons qui tiennent sans doute à la « gravité » de ce diabète).

Morale de l’affaire :
Primo : le docteur du 16 aurait dû gérer tout seul cette esquisse d’esquisse de dyspnée d’effort (voir ICI pour ce qu’il faut penser de l’adressage).
Deuxio (secundo aurait fait trop latin ce qui aurait pu, selon les nouveaux programmes de l’Education nationale, créer un clivage social entre les latinistes et les non latinistes, entre les pauvres et les riches, ad libitum) : l’inflation des examens complémentaires est ahurissant et l’aplomb des spécialistes terrifiant (pourquoi la cardiologue s’est-elle mêlée de ce genou ?).
Troisio (c’est la fin du latin dans les collèges) : je ne rajoute rien au traitement mais je dois passer du temps à expliquer pourquoi et à dire pourquoi je ne suis pas d’accord avec la cardiologue qui a au moins une note de 4 sur DocAdvisor et à me justifier du fait qu’il ne s’agit pas de non confraternité.
Quatrio (même remarque encore pour ceux qui n’auraient pas compris) : faire maigrir la patiente n’est pas de la tarte, n’a jamais été de la tarte et ne sera toujours pas de la tarte. C’est sans doute le rôle du médecin généraliste que de se mettre en quatre pour éduquer thérapeutiquement les patients en surpoids, a fortiori s’ils sont diabétiques et hypertendus, mais comment faire quand on doit lutter contre le plaisir de manger entretenu à coups de milliards par McDo, Coca Cola, Nestlé et autres…
Cinquio : on pourrait très bien, désormais, se passer des médecins généralistes en disposant de spécialistes aussi polyvalents et, surtout, de maisons médicales de spécialistes, on appelle cela parfois des hôpitaux ou des cliniques, où on peut pratiquer, en toute désorganisation des soins, le cabotage.

Addendum : Ne croyez pas, critiques sincères, que la situation soit très différente dans les hôpitaux où le cabotage est une institution et où l’on adresse à des spécialistes que l’on sait nuls, non EBM, David Sackett ignorants ou big pharma addicts…

In memoriam: David Sackett (1934-2015)

Continuer la lecture

Publié dans ADRESSAGE, CABOTAGE, cardiologue, CONSULTATIONS, examens complémentaires, TAUX D'ELUCIDATION | Commentaires fermés sur Des examens complémentaires à foison pour un faible taux d’élucidation. Histoire de consultation 182.

De quels « démons » Renaud est-il le nom ? Peut-on s’autoriser à parler de lui au passé ?

Bonjour Mal de vivre. Renaud, encore lui. Il fait à nouveau la Une de Paris Match. Mêmes causes mêmes effets : « il ne s’arrache pas à ses démons » et « le public l’attend toujours ». En juillet 2014 la Une du magazine était consacrée à ce même « mal de vivre ». On le voyait assis, casquette, devant la Closerie […] Continuer la lecture

Publié dans France 3, Paris Match | Commentaires fermés sur De quels « démons » Renaud est-il le nom ? Peut-on s’autoriser à parler de lui au passé ?

L’homme qui ne trouvait pas les mots…

Sì vous voulez raconter, c’est ICI ! Alors voilà, elle me dit qu’elle ne mange plus. Ses notes en classe s’effondrent. Je l’examine, lui fais tirer la langue. Son haleine de morte me touche de plein fouet, je vois ses dents, un peu cariées, un peu déchaussées. Des mâchoires qui crient famine.  Je pourrais lui […]

The post L’homme qui ne trouvait pas les mots… appeared first on Alors voilà..

Continuer la lecture

Publié dans Anecdotes | Commentaires fermés sur L’homme qui ne trouvait pas les mots…

Addiction au sucre: contre l’obésité le gouvernement interdira les «fontaines de soda»

Bonjour Personne ne le sait mais c’est aujourd’hui, 23 mai, la « sixième édition de la Journée européenne de l’obésité ». Voici le communiqué que vient d’adresser à la presse la ministre de la Santé (nous avons ajouté les intertitres): « Pour combattre cette épidémie qui progresse et entraîne des risques graves pour la santé, Marisol TOURAINE, ministre des […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Addiction au sucre: contre l’obésité le gouvernement interdira les «fontaines de soda»

Alcool, crash et dépression : bientôt des «dosages surprise» chez les pilotes d’avion ?

Bonjour 150 morts. L’histoire médicale et professionnelle d’Andreas Lubitz a montré de considérables failles. L’heure est au  resserrement des mailles du filet. Avec toutes les précautions que l’on peut imaginer pour ne pas cabrer les ombrageux pilotes de ligne. Le Frankfurter Allgemeine Zeitung rapporte  ainsi, sur la foi d’une interview avec Carsten Spohr, le patron […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse, Frankfurter Allgemeine Zeitung | Commentaires fermés sur Alcool, crash et dépression : bientôt des «dosages surprise» chez les pilotes d’avion ?

Il y a trois catégories d’étudiants | Gaïa Universitas

«  Il y a trois catégories d’étudiants : ceux qui réussiraient partout, ceux qui n’ont rien à faire à l’université et que vous pouvez garder des années sans aucun résultat jusqu’à ce qu’ils renoncent d’eux-mêmes et enfin ceux qu’il faudrait pouvoir … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Il y a trois catégories d’étudiants | Gaïa Universitas

Si vous voulez investir achetez des plans de Tripterygium wilfordii

Source : Treatment of Obesity with Celastrol Pour lutter contre l’épidémie d’obésité plutôt que de restreindre nos apports alimentaires nous préférons investir dans la recherche d’une pilule magique. Dans Cell, une équipe américaine montre que le celastrol, un extrait d’une plante … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Si vous voulez investir achetez des plans de Tripterygium wilfordii

Cigarette électronique et cancer : la réponse du berger Addiction à la bergère Nouvelle Angleterre

Bonjour En janvier dernier les médias s’enflammaient : une nouvelle étude accablait la cigarette électronique accusée d’être « cancéreuse ». Réalisée par des chercheurs de l’Université d’Etat de Portland » elle avait été publiée dans la dernière édition du New England Journal of Medicine (NEJM). A la vérité il s’agissait d’une simple « correspondance » adressée à la prestigieuse revue – un courrier […] Continuer la lecture

Publié dans ADDICTION, Le Quotidien du médecin, The New England Journal of Medicine | Commentaires fermés sur Cigarette électronique et cancer : la réponse du berger Addiction à la bergère Nouvelle Angleterre

L’affaire Vincent Lambert approche de sa fin judiciaire : ce sera à 11 heures, le vendredi 5 juin

Bonjour Dans l’affaire Lambert c’est la justice qui, depuis le début, écrit le scénario. Et la justice est une scénariste du tonnerre. Emotions à foison… palpitations…  rebondissements… la mort en toile de fond. Non pas la mort subie, mais la mort administrée par défaut. La mort décidée par des magistrats à la demande d’une partie […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur L’affaire Vincent Lambert approche de sa fin judiciaire : ce sera à 11 heures, le vendredi 5 juin

Sida et biocapitalisme – La Vie des idées

Petit conseil de lecture pour ce long week end, un remarquable essai sur l’émergence inquiétante du biocapitalisme dans le champs de la santé publique avec comme pathologie d’entrée le SIDA. Si cet essai vous plait, vous devez absolument lire le … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans biocapitalisme, la vie des idées, médecine, profit, sida | Commentaires fermés sur Sida et biocapitalisme – La Vie des idées

Tintin : plus de traumatismes que de pathologies du voyageur ! Déception pour les médecins des voyages ?

Tintin a donné lieu à quelques analyses scientifiques et ses déboires de santé ont été nombreux. Félicitons Eric Caumes et les co-auteurs pour l’article intitulé « Les problèmes de santé de Tintin : plus de traumatismes que de pathologies du voyageur », et publié dans La Presse Médicale en mai 2015. C’est le premier article original analysant complètement tous les problèmes de… Continuer la lecture

Publié dans Cocorico, Grand public, Histoire, Humour | Commentaires fermés sur Tintin : plus de traumatismes que de pathologies du voyageur ! Déception pour les médecins des voyages ?

Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Bonjour En langage militaire on dit « transfert d’activités ». On pourrait tout aussi bien dire « mort programmée ». Avec, ici, une programmation accélérée. La fin fut annoncée  il y a moins de six mois par le directeur central du service de santé des armées. « Modèle 2020 » : activités chirurgicales de l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Val-de-Grâce progressivement transférées […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Bonjour En langage militaire on dit « transfert d’activités ». On pourrait tout aussi bien dire « mort programmée ». Avec, ici, une programmation accélérée. La fin fut annoncée  il y a moins de six mois par le directeur central du service de santé des armées. « Modèle 2020 » : activités chirurgicales de l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Val-de-Grâce progressivement transférées […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Vélléités bloguesques (warning AW inside)

J’ai envie de vous causer de mon amour de la topographie, de l’étymologie des toponymes et de l’histoire des lieux ravivés par le vélo. J’ai envie de fantasmer sur la variabilité du rythme cardiaque pour prédire une chute sévère de la pression artérielle à l’induction (TCI mandatory or course) J’ai envie de vous raconter comme … Continuer la lecture de Vélléités bloguesques (warning AW inside) Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Vélléités bloguesques (warning AW inside)

Pourquoi rendre accessible les données brutes est important ? Un exemple

Les lecteurs de Retraction Watch ont certainement déjà lu avec intérêt ce retrait d’un article dans Science. Le papier est très loin de mes préoccupations, mais avait fait du bruit lors de sa parution en décembre 2014. En pratique, une … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans fraude, gay, LaCour, R, Science | Commentaires fermés sur Pourquoi rendre accessible les données brutes est important ? Un exemple

J’adore supputer, ce sera donc un peu moins sérieux… quoi que…

Je viens de lire la publication du BMJ sur la cohorte des trois cités mettant en évidence une association entre la prise de statines/fibrates et une baisse de l’incidence des AVC mais pas des infarctus du myocarde (en accès libre ici) Et je me suis encore posé la même question : Comment biaiser cette étude… ? Ou […] Continuer la lecture

Publié dans article | Commentaires fermés sur J’adore supputer, ce sera donc un peu moins sérieux… quoi que…

Après Martin Hirsch, Bernard Debré : «Il faut supprimer les 35 heures, fermer des hôpitaux»

Bonjour Les crises, comme l’ivresse, facilitent les prises de parole. Le flacon importe moins que la prise. A chacun sa Bastille. Aujourd’hui, après le directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (ce matin, sur RTL), le député UMP et « célèbre urologue » (Sud Radio). L’ancien de Cochin (et petit-fils du pédiatre Robert Debré à qui l’on […] Continuer la lecture

Publié dans RTL, Sud Radio | Commentaires fermés sur Après Martin Hirsch, Bernard Debré : «Il faut supprimer les 35 heures, fermer des hôpitaux»

De la place des géraniums dans la stratégie de démédicalisation

Je ne suis pas homéopathe. 

Habituellement, je ne renouvelle pas une ordonnance d’homéopathie. 
J’explique aux patients que je n’y connais rien, et que je ne prescris pas ce que je ne connais pas. Aujourd’hui cependant, pour des raisons libérales alimentaires, je remplace un médecin homéopathe. 
Disons que j’assure pendant son absence une permanence de soins allopathiques, tout en déclinant les rendez-vous d’homéopathie. Mais je vois tout de même quelques patients qui parviennent à passer outre le barrage du secrétariat et qui me demande de renouveler leur sibylinne pharmacopée. Je regarde l’ordonnance. Si dans la liste je ne vois apparaître aucun traitement allopathique, j’explique que c’est un acte informatique (« copier/coller ») et non un acte médical : ils ne paient pas la consultation, mais je ne les examine pas. 
Un ami m’expliquait qu’il préfère prescrire de l’homéopathie dans le rhume chez l’enfant plutôt que des vasoconstricteurs nasaux lorsque les parents sont très demandeurs d’une médicalisation du rhume de leur progéniture. Cette remarque m’a beaucoup interrogé.
Si l’objectif est de ne plus voir de patients pour un rhume en période hivernale (en aparté : la seule condition à mon sens pour que la revalorisation financière de l’acte médical soit justifiée), j’ai tendance à penser qu’il vaut mieux que je concentre mon argumentaire sur le zéro médicaments plutôt que dans ce qui m’apparaît être une fuite en avant vers une nouvelle forme de « surmédicalisation » inoffensive du rhume, coûteuse pour la société et dévalorisant un peu plus l’acte médical. 
« oui, mais si le patient insiste ?… »
Je pense que la réponse à cette question ne se trouve pas dans le type de prescription, mais dans l’acte même de prescrire. C’est-à-dire la capacité à assumer une certaine forme de clientélisme, ou de fidélisation consciente ou inconsciente du soin. Que ce soit un vasoconstricteur nasal avec un potentiel existant d’effets indésirables, ou un géranium CH, par définition inoffensif, il y a de fortes chances de revoir un patient dont on médicalise la rhinite.
« oui, mais si le patient insiste, il ne vaut mieux pas prescrire quelque chose d’inoffensif ? » 
C’est encore une autre histoire, où tous les points de vue se valent. Devant les risques libéraux d’un conflit ouvert avec certains patients de médecins remplacés, il m’arrive, je suis jeune et je me soigne, de prescrire des vasoconstricteurs ou des sirops contre la toux. Mais je prescris alors de l’allopathie (exemple ici de rationalisation d’une dissonance cognitive évidente). Je vous l’ai dit, je ne suis pas homéopathe, et je ne suis pas sûr de vouloir cautionner cette forme de médecine alternative. J’entends bien qu’il faut de tout pour faire un monde, mais je ne veux pas faire de tout. Le placebo pourrait être alors un bon compromis, ce qui rejoint l’homéopathie dans ce que cette médecine a de scientifique, mais il me pose des problèmes éthiques. J’en suis donc réduit, quand pour des raisons relationnels je me retrouve à prescrire ces médicalisateurs du rhume, à faire usage de l’allopathie.
Cet ami, qui n’est pas homéopathe et qui ne semble pas accorder une grande crédibilité aux théories homéopathiques, donnait l’exemple d’une ordonnance fréquemment rencontrée au décours de mon remplacement : une liste de géraniums CH qui se termine par la prescription d’un bon vieux somnifère. 
Cette ordonnance symbolise à mes yeux la notion de fuite, que l’argument de cet ami illustre bien : s’il n’y avait pas tous ces géraniums CH, le patient aurait peut-être une plus grande consommation de somnifères. Je trouve cet argument curieux. Le patient consommerait un peu moins de somnifères, ce qui n’est que purement spéculatif, mais au prix d’une grosse consommation de géraniums CH. 
Ne vaut-il pas mieux se concentrer sur un sevrage certes long et fastidieux, mais cadré d’une benzodiazépine ? Avoir pour objectif une démarche de démédicalisation plutôt que l’entretien d’une démarche prescriptrice, même inoffensive ?
L’avenir de la médecine générale tient peut-être à ça : apprendre à gérer l’impuissance thérapeutique.
Je ne suis pas homéopathe, et ce billet n’est en aucun cas un procès de l’homéopathie.
Il est ici plutôt question de démédicalisation, et de la difficulté que l’homéopathie peut venir ajouter dans cette démarche déjà délicate au quotidien.

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur De la place des géraniums dans la stratégie de démédicalisation

A la reconquête du temps perdu, Martin Hirsch ne doute pas un instant du soutien du gouvernement

Bonjour Jadis à la corbeille, la politique se fait désormais à l’antenne. Ce matin sur RTL avec Martin Hirsch et son « projet de réorganisation des 35 heures » de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, cet ensemble de châteaux-forts dont il est le suzerain général. Un  « premier conflit d’envergure » disent les gazettes. Comme on sait, une affaire assez complexe […] Continuer la lecture

Publié dans RTL | Commentaires fermés sur A la reconquête du temps perdu, Martin Hirsch ne doute pas un instant du soutien du gouvernement

Hirsch les pieds dans le plat, Touraine en arbitre. Fatigué, l’hôpital ne sait plus bien qui il est

Bonjour Libération a choisi son angle : l’hôpital est « burn-outé ». Comme un bateau ivre de fatigue, d’épuisement professionnel, de la certitude indépassable d’être au bout du rouleau. Et les symptômes flambent au moment précis où le pouvoir socialiste entreprend de toucher au symbole qu’il a tenu à forger : les « 35 heures ». Après avoir bataillé contre les […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse, libération, RMC; BFMTV | Commentaires fermés sur Hirsch les pieds dans le plat, Touraine en arbitre. Fatigué, l’hôpital ne sait plus bien qui il est