Archives quotidiennes : 21 mai 2015

Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Bonjour En langage militaire on dit « transfert d’activités ». On pourrait tout aussi bien dire « mort programmée ». Avec, ici, une programmation accélérée. La fin fut annoncée  il y a moins de six mois par le directeur central du service de santé des armées. « Modèle 2020 » : activités chirurgicales de l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Val-de-Grâce progressivement transférées […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Bonjour En langage militaire on dit « transfert d’activités ». On pourrait tout aussi bien dire « mort programmée ». Avec, ici, une programmation accélérée. La fin fut annoncée  il y a moins de six mois par le directeur central du service de santé des armées. « Modèle 2020 » : activités chirurgicales de l’Hôpital d’instruction des armées (HIA) Val-de-Grâce progressivement transférées […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Val-de-Grâce et célébrités : la mort programmée de l’Hôpital d’instruction des armées

Vélléités bloguesques (warning AW inside)

J’ai envie de vous causer de mon amour de la topographie, de l’étymologie des toponymes et de l’histoire des lieux ravivés par le vélo. J’ai envie de fantasmer sur la variabilité du rythme cardiaque pour prédire une chute sévère de la pression artérielle à l’induction (TCI mandatory or course) J’ai envie de vous raconter comme … Continuer la lecture de Vélléités bloguesques (warning AW inside) Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Vélléités bloguesques (warning AW inside)

Pourquoi rendre accessible les données brutes est important ? Un exemple

Les lecteurs de Retraction Watch ont certainement déjà lu avec intérêt ce retrait d’un article dans Science. Le papier est très loin de mes préoccupations, mais avait fait du bruit lors de sa parution en décembre 2014. En pratique, une … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans fraude, gay, LaCour, R, Science | Commentaires fermés sur Pourquoi rendre accessible les données brutes est important ? Un exemple

J’adore supputer, ce sera donc un peu moins sérieux… quoi que…

Je viens de lire la publication du BMJ sur la cohorte des trois cités mettant en évidence une association entre la prise de statines/fibrates et une baisse de l’incidence des AVC mais pas des infarctus du myocarde (en accès libre ici) Et je me suis encore posé la même question : Comment biaiser cette étude… ? Ou […] Continuer la lecture

Publié dans article | Commentaires fermés sur J’adore supputer, ce sera donc un peu moins sérieux… quoi que…

Après Martin Hirsch, Bernard Debré : «Il faut supprimer les 35 heures, fermer des hôpitaux»

Bonjour Les crises, comme l’ivresse, facilitent les prises de parole. Le flacon importe moins que la prise. A chacun sa Bastille. Aujourd’hui, après le directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (ce matin, sur RTL), le député UMP et « célèbre urologue » (Sud Radio). L’ancien de Cochin (et petit-fils du pédiatre Robert Debré à qui l’on […] Continuer la lecture

Publié dans RTL, Sud Radio | Commentaires fermés sur Après Martin Hirsch, Bernard Debré : «Il faut supprimer les 35 heures, fermer des hôpitaux»

De la place des géraniums dans la stratégie de démédicalisation

Je ne suis pas homéopathe. 

Habituellement, je ne renouvelle pas une ordonnance d’homéopathie. 
J’explique aux patients que je n’y connais rien, et que je ne prescris pas ce que je ne connais pas. Aujourd’hui cependant, pour des raisons libérales alimentaires, je remplace un médecin homéopathe. 
Disons que j’assure pendant son absence une permanence de soins allopathiques, tout en déclinant les rendez-vous d’homéopathie. Mais je vois tout de même quelques patients qui parviennent à passer outre le barrage du secrétariat et qui me demande de renouveler leur sibylinne pharmacopée. Je regarde l’ordonnance. Si dans la liste je ne vois apparaître aucun traitement allopathique, j’explique que c’est un acte informatique (« copier/coller ») et non un acte médical : ils ne paient pas la consultation, mais je ne les examine pas. 
Un ami m’expliquait qu’il préfère prescrire de l’homéopathie dans le rhume chez l’enfant plutôt que des vasoconstricteurs nasaux lorsque les parents sont très demandeurs d’une médicalisation du rhume de leur progéniture. Cette remarque m’a beaucoup interrogé.
Si l’objectif est de ne plus voir de patients pour un rhume en période hivernale (en aparté : la seule condition à mon sens pour que la revalorisation financière de l’acte médical soit justifiée), j’ai tendance à penser qu’il vaut mieux que je concentre mon argumentaire sur le zéro médicaments plutôt que dans ce qui m’apparaît être une fuite en avant vers une nouvelle forme de « surmédicalisation » inoffensive du rhume, coûteuse pour la société et dévalorisant un peu plus l’acte médical. 
« oui, mais si le patient insiste ?… »
Je pense que la réponse à cette question ne se trouve pas dans le type de prescription, mais dans l’acte même de prescrire. C’est-à-dire la capacité à assumer une certaine forme de clientélisme, ou de fidélisation consciente ou inconsciente du soin. Que ce soit un vasoconstricteur nasal avec un potentiel existant d’effets indésirables, ou un géranium CH, par définition inoffensif, il y a de fortes chances de revoir un patient dont on médicalise la rhinite.
« oui, mais si le patient insiste, il ne vaut mieux pas prescrire quelque chose d’inoffensif ? » 
C’est encore une autre histoire, où tous les points de vue se valent. Devant les risques libéraux d’un conflit ouvert avec certains patients de médecins remplacés, il m’arrive, je suis jeune et je me soigne, de prescrire des vasoconstricteurs ou des sirops contre la toux. Mais je prescris alors de l’allopathie (exemple ici de rationalisation d’une dissonance cognitive évidente). Je vous l’ai dit, je ne suis pas homéopathe, et je ne suis pas sûr de vouloir cautionner cette forme de médecine alternative. J’entends bien qu’il faut de tout pour faire un monde, mais je ne veux pas faire de tout. Le placebo pourrait être alors un bon compromis, ce qui rejoint l’homéopathie dans ce que cette médecine a de scientifique, mais il me pose des problèmes éthiques. J’en suis donc réduit, quand pour des raisons relationnels je me retrouve à prescrire ces médicalisateurs du rhume, à faire usage de l’allopathie.
Cet ami, qui n’est pas homéopathe et qui ne semble pas accorder une grande crédibilité aux théories homéopathiques, donnait l’exemple d’une ordonnance fréquemment rencontrée au décours de mon remplacement : une liste de géraniums CH qui se termine par la prescription d’un bon vieux somnifère. 
Cette ordonnance symbolise à mes yeux la notion de fuite, que l’argument de cet ami illustre bien : s’il n’y avait pas tous ces géraniums CH, le patient aurait peut-être une plus grande consommation de somnifères. Je trouve cet argument curieux. Le patient consommerait un peu moins de somnifères, ce qui n’est que purement spéculatif, mais au prix d’une grosse consommation de géraniums CH. 
Ne vaut-il pas mieux se concentrer sur un sevrage certes long et fastidieux, mais cadré d’une benzodiazépine ? Avoir pour objectif une démarche de démédicalisation plutôt que l’entretien d’une démarche prescriptrice, même inoffensive ?
L’avenir de la médecine générale tient peut-être à ça : apprendre à gérer l’impuissance thérapeutique.
Je ne suis pas homéopathe, et ce billet n’est en aucun cas un procès de l’homéopathie.
Il est ici plutôt question de démédicalisation, et de la difficulté que l’homéopathie peut venir ajouter dans cette démarche déjà délicate au quotidien.

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur De la place des géraniums dans la stratégie de démédicalisation

A la reconquête du temps perdu, Martin Hirsch ne doute pas un instant du soutien du gouvernement

Bonjour Jadis à la corbeille, la politique se fait désormais à l’antenne. Ce matin sur RTL avec Martin Hirsch et son « projet de réorganisation des 35 heures » de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, cet ensemble de châteaux-forts dont il est le suzerain général. Un  « premier conflit d’envergure » disent les gazettes. Comme on sait, une affaire assez complexe […] Continuer la lecture

Publié dans RTL | Commentaires fermés sur A la reconquête du temps perdu, Martin Hirsch ne doute pas un instant du soutien du gouvernement

Hirsch les pieds dans le plat, Touraine en arbitre. Fatigué, l’hôpital ne sait plus bien qui il est

Bonjour Libération a choisi son angle : l’hôpital est « burn-outé ». Comme un bateau ivre de fatigue, d’épuisement professionnel, de la certitude indépassable d’être au bout du rouleau. Et les symptômes flambent au moment précis où le pouvoir socialiste entreprend de toucher au symbole qu’il a tenu à forger : les « 35 heures ». Après avoir bataillé contre les […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse, libération, RMC; BFMTV | Commentaires fermés sur Hirsch les pieds dans le plat, Touraine en arbitre. Fatigué, l’hôpital ne sait plus bien qui il est

Inhibiteurs de SGLT2 et risque d’acido-cétose

Ce nouveau traitement du diabète va arriver bientôt en France. Ces molécules inhibent la réabsorption rénale du glucose et permettent une meilleur équilibre glycémique. Il existe une maladie génétique associée secondaire à la perte de fonction de cette protéine, la … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans acidocétose, médecine, SGLT2 | Commentaires fermés sur Inhibiteurs de SGLT2 et risque d’acido-cétose

Après le street art voici le Sea art, superbe

Get ready boys and girls… Here we go with a stunning and unbelievably creative new way of painting murals. Meet Sean Yoro, a NYC-based artist which decided to grab his surfboard, a bunch of acrylic paints, and get as far … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Après le street art voici le Sea art, superbe

Politique de MEDLINE pour : Errata, Retractions, Partial Retractions, Corrected and Republished Articles, Duplicate Publications, Comments (including Author Replies), Updates, Patient Summaries, and Republished (Reprinted) Articles

Les auteurs ne comprennent pas toujours les subtilités entre tous ces concepts, mais rassurez-vous, trop de rédacteurs ne comprennent pas ! MEDLINE a encore mis à jour quelques points de sa politique pour définir correctement tous ces termes… Et tout est très bien codifié, avec des exemples bien faits, et tous les liens utiles. Il faut bien différencier : Les… Continuer la lecture

Publié dans Double publication, Recherche documentaire, Recommandations, Rétractation | Commentaires fermés sur Politique de MEDLINE pour : Errata, Retractions, Partial Retractions, Corrected and Republished Articles, Duplicate Publications, Comments (including Author Replies), Updates, Patient Summaries, and Republished (Reprinted) Articles