Archives quotidiennes : 10 septembre 2014

Ebola : «Aucun salarié d’Air France contaminé». Pourquoi cette croix sur la Sierra Leone ?

Bonjour C’est un feuilleton et un abcès. Le Parisien rapportait ce matin 10 septembre qu’un nombre non négligeable (de 10 à 20%, sources syndicales) des pilotes d’Air France refusaient désormais  d’effectuer des vols à destination de pays africains touchés par le virus Ebola. Un mouvement contagieux dont on a appris l’existence après celui, similaire, affectant […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse, Le Parisien | Commentaires fermés sur Ebola : «Aucun salarié d’Air France contaminé». Pourquoi cette croix sur la Sierra Leone ?

Qui dénoncera l’incurie benzodiazépines à la Journée Alzheimer (21 septembre) ?

Bonjour Ce qui est vrai en Aquitaine n’est pas faux au Québec. Les consommations prolongées (et donc radicalement contre-indiquées) de benzodiazépines augmentent le risque d’apparition de maladie d’Alzheimer. Ce qui intéresse jusqu’au Los Angeles Times. Le fait est une nouvelle fois établi par une équipe bordelaise et une nouvelle fois publié dans une étude qui […] Continuer la lecture

Publié dans le Monde, Science et Avenir | Commentaires fermés sur Qui dénoncera l’incurie benzodiazépines à la Journée Alzheimer (21 septembre) ?

Petite revue de presse de rentrée

Chers collègues, Voici quelques références qui vous intéresseront peut-être. – Comprendre la sérendipité, ou pourquoi, selon Balzac, « le hasard ne visite jamais les sots ». – Pourquoi les employeurs financent-ils les assurances santé aux Etats-Unis ? Ce système paraît de plus en … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans DNF | Commentaires fermés sur Petite revue de presse de rentrée

Un rendez vous au cabinet

Pourtant je pensais m’y être pris suffisament à l’avance. J’ai appelé quelques jours avant la rentrée, je voulais que tout soit réglé d’ici là.

Et pourtant pas de rendez-vous avant DEUX SEMAINES. Pffff on peut mourir hein. Bon certes j’ai pris rendez-vous pour deux, c’est un peu plus difficile à caser.

« – ah non jeudi je ne travaille pas

– ah oui mais là y’a école

– non le mardi je peux pas venir je bosse tard »

Elle a fini par me donner rendez-vous pour moi, puis pour Tétarde 1h plus tard, après l’école. Mais quand même dans deux semaines quoi. En raccrochant j’ai hésité à appeler ailleurs pour voir si on ne pouvait pas me prendre plus vite. Mais bon c’était pas très sympa de ma part quand même, et puis soyons honnête, c’était pas vital.

Mais je n’étais quand même pas très bien la semaine avant, limite je comptais les jours.

 

Elle avait du retard, alors j’ai pris un magazine périmé en attendant. Ca parle de bio et de remèdes naturels. C’est son truc à elle. Ca me va. Au bout d’un moment elle m’a fait signe de venir m’asseoir.

Son associée est partie, elle est toute seule maintenant, ça explique les délais. Elle s’efforce de prendre toutes les personnes qui étaient déjà clients ici mais « je ne prend plus de nouveaux clients » me dit-elle avec un petit sourire. Elle m’explique que ça n’a pas été facile, surtout qu’elle a du s’arrêter à cause d’une blessure. Heureusement sa remplaçante habituelle a pu la dépanner au pied levé. Mais elle tient à garder son jour de repos, malgré les reproches. On a ce luxe dans nos boulots, de pouvoir choisir nos jours et nos horaires de travail me dit-elle, alors autant en profiter, elle tient à passer du temps avec ses enfants. J’acquiesse. Et puis à côté de ça, elle bosse tous les samedis.

Je m’assois, elle me regarde dans les yeux.

« Alors, expliquez-moi. »

C’est un peu mon problème ça en fait. J’arrive jamais à expliquer comme il faut. Elle me pose quelques questions pour être sûre, me redemande de temps en temps des précisions. Ca fait du bien de se laisser aller un peu, et de sentir que quelqu’un prend soin de moi, ça change. Aujourd’hui, pour une fois, j’ai envie de causer. Des fois, souvent, non. C’est pas grave, dans ces cas là elle n’insiste pas.

Comme d’habitude, je n’ai pas suivi ses recommandations, ni ses traitements. Et comme d’habitude, je lui demande plutôt si elle n’a pas une solution magique pour faire disparaître les problèmes là. Un truc définitif, qui demande pas trop d’effort et pas trop de temps. Elle sourit, me répond ce que je sais déjà – que non ça n’existe pas, qu’elle n’a pas de baguette magique – mais que je m’en sors plutôt bien.

Et finalement, elle arrive à comprendre exactement ce que je veux dire, elle le comprend mieux que moi même. J’ai bien fait de ne pas prendre rendez-vous ailleurs. Ici elle me connaît bien, je peux avoir confiance. Au moment de payer, je lui demande si je peux payer les 2 rendez-vous en même temps, vu que je reviens avec Tétarde tout à l’heure. Pas de problème.

 

Tétarde, d’habitude je m’en occupe moi même. Je me suis dit que ça lui ferait pas de mal que pour une fois ça soit quelqu’un d’autre. Un oeil nouveau, extérieur, professionnel. Bon après je pense que je reprendrais les choses en main, mais elle me donne des conseils, et je la laisse faire. Pendant ce temps là j’essaie de canaliser la Squatteuse qui touche à tout son matériel.

 

Tétarde a le sourire en sortant, visiblement ça lui a plu. Moi aussi. Me voilà repartie pour 2 mois, ou 3, vu que je vais reprendre rendez-vous en retard, comme d’habitude. Mais bon, ce n’est pas grave, un rendez-vous chez le coiffeur, c’est pas vital. Enfin presque.

Continuer la lecture

Publié dans Perso | Commentaires fermés sur Un rendez vous au cabinet

Fiction de dépistage anténatal

Le dépistage anténatal devient de moins en moins traumatisant. Le nouveau progrès est celui de l’analyse directe de l’ADN sanguin maternel pour déceler les anomalies de l’embryon. Malgré quelques ultimes réticences éthiques, évoquant un eugénisme médical et technologique, on peut … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans dépistage anténatal, génomique, médecine | Commentaires fermés sur Fiction de dépistage anténatal

Thévenoud: « D’humeur badine, je dirais qu’il a besoin de voir un médecin » (Marisol Touraine)

Bonjour On ne présente malheureusement plus Thomas Thévenoud  ,40 ans. Cet éphémère secrétaire d’Etat (Commerce extérieur, 9 jours) et membre du Parti socialiste est devenu en quelques heures « l’homme qui scandalise les Français » (Le Parisien de ce 10 septembre).  On ne présente plus cet homme qui s’accroche aux ors de la République. Cas pendable ou […] Continuer la lecture

Publié dans LCI, Le Parisien, Radio Classique | Commentaires fermés sur Thévenoud: « D’humeur badine, je dirais qu’il a besoin de voir un médecin » (Marisol Touraine)

Ebola : l’existence même du Libéria est en jeu. Des pilotes d’Air France renâclent

Bonjour « Traînée de poudre » ou « feu de forêt dévorant tout sur son passage ». Les traducteurs hésitent encore.  . En France les titreurs parient sur « L’enfer » (Le Monde) ou « L’horreur » (Le Figaro).  Brownie Samukai, lui, n’hésite plus : le plus que solide ministre de la Défense du Libéria estime que c’est l’existence même de son pays […] Continuer la lecture

Publié dans BBC, Le Parisien/Aujourd'hui en France | Commentaires fermés sur Ebola : l’existence même du Libéria est en jeu. Des pilotes d’Air France renâclent

Cas cliniques : 8000 dans BMJ case reports… impressionnant quand la France est à la traîne

Lors du congrès AMEE (Association for Medical Education in Europe), je me suis arrêté sur le stand du BMJ. La brochre « BMJ Case Reports » qui était proposée est bien faite. Cette brochure célèbre les 5 ans de publications dans la revue BMJ Case Reports qui contient 8000 cas, provenant de 70 pays. Le taux d’acceptation des cas était… Continuer la lecture

Publié dans Cas cliniques | Commentaires fermés sur Cas cliniques : 8000 dans BMJ case reports… impressionnant quand la France est à la traîne