Archives mensuelles : juillet 2014

Vol au-dessus d’un nid de foufous (2) : un jour sans fin

J’ai 19 ans, ma maigre pratique du soin se résume jusqu’alors à un « stage infirmier » en début de deuxième année, et quelques matinées passées à l’hôpital à apprendre la séméiologie ; je viens de prendre mon poste d’aide-soignant à l’UMD … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Avant l'externat, Billard, Candeur, Débutant, Ennui, Folie, Groundhog Day, Hannibal Lecter, Hygiène, Intimité, Jean-Claude Van Damme, Job d'été, médicaments, Monopoly, peur, Ping-pong, psychiatrie, Punk, qualité de vie, Randall McMurphy, Relation médecin-malade / soignant-soigné, respect, Shutter Island, Trainspotting, Unité pour Malades Difficiles (UMD), Youpi Matin | Commentaires fermés sur Vol au-dessus d’un nid de foufous (2) : un jour sans fin

Rebondissement dans l’affaire Lambert : cinq membres de sa fratrie demandent qu’il meure

Bonjour Combien de temps encore ? Peser via les médias, sur la marche de la justice ? Aujourd’hui 24 juillet c’est une « tribune transmise à l’AFP  qui relance la polémique. Une affaire de vie refusée (de mort administrée). Et c’est Le Monde qui, en premier, relaie cette tribune : des frères et sœurs de Vincent Lambert, tétraplégique en […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse, le Monde | Commentaires fermés sur Rebondissement dans l’affaire Lambert : cinq membres de sa fratrie demandent qu’il meure

Un plaidoyer en faveur d’une GPA « éthique » est paru dans Libération. Serez-vous convaincu ?

Bonjour Le 13 juillet dernier Libération  ouvrait ses pages au débat sur les mères porteuses et la GPA. C’était  un texte fort, signé de nombreuses personnalités « de gauche » venues d’horizons multiples (Jacques Delors, Lionel Jospin et Yvette Roudy en tête) réunies par le refus de la marchandisation du corps de la femme (liste et pétition disponibles […] Continuer la lecture

Publié dans libération, Odile Jacob | Commentaires fermés sur Un plaidoyer en faveur d’une GPA « éthique » est paru dans Libération. Serez-vous convaincu ?

Joyeux Halloween de Juillet !

Alors voilà, c’est une petite chambre de garde. Un lit, pas de fenêtre. Pour gagner les étages, il faut traverser un looooooooong couloir, très blanc, très effrayant surtout, du genre à vous mettre le trouillomètre à 666. Moi, cette nuit-là, je ne sais pas pourquoi, je flippe. Je colle de la musique sur les oreilles, […]

The post Joyeux Halloween de Juillet ! appeared first on Alors voilà..

Continuer la lecture

Publié dans Anecdotes | Commentaires fermés sur Joyeux Halloween de Juillet !

Début de l’injection létale à 13 h 52. La mort est constatée à 15 h 49. (Arizona, 23 juillet 2014)

Bonjour Qu’est-ce au juste qu’une « agonie » ? Et à partir de quand commence-t-on à parler d’un « calvaire » ? Et que peut bien, ici, signifier le recours aux guillemets ? Caractère typographique et protection symbolique contre la monstruosité. Les dépêches des agences de presse parlent quant à elle, sans guillemets, d’une « agonie sans précédent ». Rémunérés à l’émotion les agenciers […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse | Commentaires fermés sur Début de l’injection létale à 13 h 52. La mort est constatée à 15 h 49. (Arizona, 23 juillet 2014)

Doit-on qualifier de crime la fraude en recherche ? Deux éditoriaux controversés du BMJ pour vous aider à répondre

Question débattue régulièrement : doit-on appeler la police quand une fraude en recherche est découverte ou suspectée ? En général, ces fraudes font plutôt l’objet d’arrangements cachés au sein des institutions, et tout se traite assez poliment entre confrères ! Thebmj vient de publier 2 excellents éditoriaux (juillet 2014) répondant à cette question : un canadien (hôpital d’enfants de Toronto)… Continuer la lecture

Publié dans fraude, Grand public, Intégrité scientifique | Commentaires fermés sur Doit-on qualifier de crime la fraude en recherche ? Deux éditoriaux controversés du BMJ pour vous aider à répondre

Delta Charlie Delta

« Je vois des gens qui sont morts… »

Première astreinte de week-end comme médecin généraliste remplaçant. Sans filet.
Première astreinte, premier appel du 15.
We are young !
We are strong !
We’re not looking for where we belong !*
Les pompiers m’attendent sans gyrophare. Autour de nous cette pesanteur moite qui précède l’orage. Ils sont 3 ou 4 sur le palier. L’appartement est au deuxième étage et dans le couloir flotte cette odeur puissante de fruit blet. J’entre et malgré l’ambiance générale je me lance dans une partie de marelle entre les amas de crotte. Un chien me renifle gaiement les guibolles. Ma patiente est affalée sur sa chaise, silencieuse dans sa petite cuisine. Elle ne fait pas un geste tandis que son chien déjà très envahissant me saute dessus. Elle ne dit rien. Sa bouche entrouverte retient un liquide saumâtre à la surface duquel bourgeonne occasionnellement quelques bulles timides. Ses yeux clos sont comme deux œufs cireux que l’on aurait placé derrière. Ma patiente joue dangereusement avec la gravité : elle penche d’un côté et son bras gît en pendule immobile. La face que l’attraction a inévitablement attiré a noirci et sur son cuir chevelu viennent pousser quelques fleurs blanches minuscules. Je m’approche. Une fenêtre est ouverte quelque part. Je dépose la membrane du stéthoscope sur cette peau qu’un instant je frôle. Frissons. Une peau froide, tendue à craquer. Rien. Je garde un œil sur la montre pendant une minute pleine. Une longue, très longue minute. Cette minute de silence que seul l’ignorance guillerette du chien vient rompre par quelques coups de museau sur mon jean. J’inspecte professionnellement les lividités. Je dois maintenant remplir son constat de décès, dernière démarche administrative que la patiente accomplit sous la bille de mon stylo. Je ne sais pas où m’asseoir. Je sors, avale l’air frais. Je n’ai aucune idée de la date du décès, sinon que la patiente a été aperçue vivante trois ou quatre jours plus tôt. Des constats de décès, j’en ai remplis plusieurs en service hospitalier. Neurologie. Gériatrie. Décès survenu le …, à …. Sur les conseils d’un ami médecin légiste appelé en prévention quelques minutes avant mon arrivée sur les lieux, je raye la mention survenu pour griffonner un constaté entre deux lignesJe ne sais pas quoi dire à la famille présente tandis que je remplis le certificat. Je bredouille un toutes mes condoléances. Je suis gauche, furieusement maladroit dans chacun des gestes que j’imprime sur cette scène de deuil. Je rentre abriter mon indélicatesse au poste de garde sous une pluie bienvenue. Il me semble que je dispense toute la journée cette ambiance glauque autour de moi. Je me surprends même à griffonner le visage de ma patiente sur mes carnets de croquis. La garde s’achève. Je laisse en verrouillant la porte du cabinet le spectre de cette femme assis sur la chaise que j’ai quitté quelques minutes plus tôt. Ses yeux clos m’observent, comme si j’avais laissé là une tâche inachevée. Des yeux clos comme deux œufs cireux. Je ferme la porte en espérant qu’elle n’effraiera pas trop le prochain médecin de garde.
We are young !
We are strong !
We’re not looking for where we belong !
We’re not cool !
We’re free !
And we’re runnning with blood on our knees !
La mairie me rappellera en début de semaine pour venir compléter le certificat de décès : ils veulent absolument qu’apparaissent une date de décès. La tâche est désormais achevée. Je peux revenir serein au cabinet de garde parce que je sais qu’elle repose maintenant en paix : l’administration en a fini avec elle.

* Mika. BO Kick Ass : We are young ! Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Delta Charlie Delta

Un enfant conçu avec un seul père et deux mères biologiques : la Grande-Bretagne a presque dit oui

Bonjour L’affaire est presque conclue : un enfant naîtra bientôt outre Manche porteur de l’ADN de deux femmes. Aucun problème technique, ici. Seuls des considérants éthiques freinent encore la mise en œuvre d’un projet présenté comme une solide avancée thérapeutique. Et un nouvel obstacle éthique vient d’être levé au terme d’un processus démocratique dont seule la […] Continuer la lecture

Publié dans BBC, Gènéthique.org, Nature | Commentaires fermés sur Un enfant conçu avec un seul père et deux mères biologiques : la Grande-Bretagne a presque dit oui

Rationnement et triage en médecine

Rationnement et triage appliqués aux AVC


« Votre doute peut devenir une qualité si vous l’éduquez. Il doit se faire connaissance, il doit devenir critique. (…) Exigez des arguments ; attentif, conséquent, agissez de la sorte dans chaque cas en particulier ; et le jour viendra où il cessera d’être destructeur pour devenir l’un de vos meilleurs travailleurs – peut-être le plus intelligent de tous ceux qui travaillent à bâtir votre vie ».  Rainer Maria Rilke (cité par Sophie Crozier)
La question est traitée par Sophie Crozier dans cette belle thèse que je me permets de qualifier d’ubulogique dès lors qu’elle contribue à la généalogie de la gidouille managérialiste en santé. On note en effet 61 occurrences du mot « rationnement » et 46 du mot « triage ». Vous qui entrez ici, préparez vous à quitter le pays des bisounours de la santé publique.

« Mais l’implication des citoyens dans les choix faits et le souci de transparence a ses limites, car en réalité, les micro et macro-rationnement sont choisis pour qu’ils soient acceptés par la population. Ils sont fondés sur des valeurs non controversées (mais pas toujours justifiées en terme d’utilité) avec le souci que les contraintes soient le moins visibles possible et perçues comme limitées et rares par les citoyens. « 
Cette réflexion doit être  étendue aux SSR et à l’ensemble des « parcours ». La question est traitée par Sophie à partir de la typologie des patients  de la conférence de 2008 sur l’orientation des AVC. Conférence d’experts avec audition publique.(1)
Cette typologie, calquée sur les autorisations de 2008, ne pose pas la question essentielle du rationnement de la réadaptation (2), ni celle de la pertinence des paramètres d’orientation. Ces questions sont étroitement liées à la segmentation des soins post-aigus en France marquée par l’occultation des logiques de réadaptation face à la logique de fluidité des filières. 
La fin ou à tout le moins le recul majeur du paradigme de réadaptation apparaît intimement liée en France à la mise en cause du modèle national de la solidarité qui se traduit par une fragmentation croissante entre soins et social, entre cure (méthodes de diagnostic et de traitement des maladies) et care (continuité des soins adaptée aux nouveaux déterminants de santé), entre différentiation technique et intégration des « parcours ». Cette dernière étant de plus en plus orientée, sous couvert de défragmentation, vers une marchandisation au profit des assureurs privés par la « politique du salami » qui détruit lentement la « sécu » en augmentant inégalités d’accès aux soins et reste à charge (Tabuteau). Malheureusement le monde du handicap, acquis aux modèles anglo-saxons de l’autonomie, a contribué à ce recul en opposant le concept de « réadaptation » jugé obsolète et fleurant trop la « bienfaisance » à celui de « participation » inspiré du modèle du self anglo-saxon. Nous avons évoqué cette question et les répercussions en matière d’accès aux soins dans l’article sous ce lien.
Pourtant les organisation internationales plaident, contre cette vision dichotomique, pour un modèle paradoxal à la fois intégratif et participatif de la santé, le seul moyen de ne pas tomber dans les travers du workfare (opposé du welfare), de ce « consumer empowerment » qui devient illusoire pour ceux qui n’ont pas les capabilités (Amartya Sen) pour s’insérer dans le grand terrain de jeu de l’entreprise de soi et des autres et qu’on promet, après les avoir culpabilisés et rendus responsables de des « infortunes que leurs vices ont produit » (Tocqueville) au filets de sécurités ordo-libéraux.
Partout à l’étranger où l’on cherche à rendre ces critères plus robustes se pose la question du conflit entre « medical necessity » (indications selon les assureurs, règles du contrôle externe, logique des payeurs) et « medical appropriateness » (logique des cliniciens) 
La question éthique du rationnement et du triage, si elle est pertinente en réanimation et en UNV, ne l’est pas moins en aval, comme le souligne fort bien Sophie Crozier.
  • Qui bénéficiera d’interventions dédiées à l’amélioration fonctionnelle en situation de ressources rares et de redéfinition des contours de la protection sociale? Comment gérer la difficulté d’évaluer le potentiel d’amélioration fonctionnelle ou pronostic fonctionnel? Qui bénéficiera plutôt de soins et d’accompagnement dédiés essentiellement à la « dépendance »? L’organisation et le financement des soins sont alors bien différents.
  • En quoi la prévision des séjours longs, l’évitement des « impasses hospitalières » et les nouvelles pratiques de bed management  industriel dans un système hyper-fragmenté modifie les décisions d’orientation et l’organisation des soins?
  • Comment les business models ont entraîné la reconfiguration des filières de soins post-aigus (diaporama CALASS Rennes 2013)
  • La plupart des pays étrangers (3) ont segmenté leurs soins post-aigu selon les finalités médicales principales de prise en charge, la France les a segmenté selon les catégories médicales de l’aigu, la distinction entre polyvalent et spécialisé, mal définie, ne repose pas sur cette clé de spécification des activités. Réforme du PMSI SSR et poursuite de la spécification des activités restent essentielles.
  • Je joins un diaporama sur le potentiel d’amélioration fonctionnelle (4); la réflexion peut s’appliquer à toutes les disciplines intervenant en SSR et pas seulement à la mienne.

1. Situation cliniques selon la conférence de 2008 sur l’orientation des AVC.


 Cinq situations cliniques sont décrites et des critères et propositions formulés pour :

− Les AVC sévères (hématome ou infarctus massif avec ou sans craniectomie, accident 

du tronc cérébral et « locked-in syndrom », malformation vasculaire compliquée) ;
− Les patients à orienter vers le SSR spécialisé en affections neurologiques ;
− Les patients à orienter vers les SSR non spécialisés ou spécialisés en affections de la 
personne âgée polypathologique dépendante ou à risque de dépendance ;
− Les patients à orienter vers le domicile ;
− Les patients à orienter vers un EHPAD

On voit dans cette conférence, comme souvent en France, que les textes définissent les concepts dès lors hypostasiés, et que le raisonnement fonctionne en boucle auto-référentielles autour des autorisations SSR. les enceintes mentales construites au niveau « macro » semblent infranchissables.
2. Définition internationale de la réadaptation (OMS – banque mondiale)
« un ensemble de mesures qui aident des personnes présentant ou susceptibles de présenter un handicap à atteindre et maintenir un fonctionnement optimal en interaction avec leur environnement .»
3. Système étrangers (raccrochons notre pays au monde!)

International casemix and funding models: lessons for rehabilitationTurner-Stokes et al. Clin Rehabil 2012 26: 195   –   Télécharger en pdf

Modèle de détermination des coûts de revient des usagers (patients) référés dans un programme de réadaptation en déficiences physiques (Coulmont, Roy, Fougeyrollas) 2004

USA

Quality and Outcome Measures for Rehabilitation Programs Carl V Granger, MD; Chief Editor: Rene Cailliet, MD (en pdf )

Development of Function-Related Groups Version 2.0: A Classification System for Medical Rehabilitation – Stineman et al. Health Serv Res. Oct 1997; 32(4): 529–548.

Canada

Méthodologie de regroupement des patients en réadaptation

Institut canadien d’information sur la santé – Rehabilitation Patient Group (RPG) Grouping Methodology and Weights

Méthodologie de regroupement GPR et pondérations des coûts en réadaptation

4. Quelle place pour le potentiel d’amélioration fonctionnelle ?

Esculape vous tienne en joie

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Rationnement et triage en médecine

Ebola : ne plus utiliser les de chauves-souris séchées dans les soupes épicées

Bonjour L’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’intéresse, elle aussi, à l’épidémie d’infection par le virus Ebola qui progresse en Afrique de l’Ouest. Et elle « s’inquiète du danger que représente la consommation de chauves-souris frugivores, le réservoir le plus probable du virus Ebola ». Dans le même temps temps la BBC nous apprend que le […] Continuer la lecture

Publié dans BBC, FAO | Commentaires fermés sur Ebola : ne plus utiliser les de chauves-souris séchées dans les soupes épicées

Dormir et « bayer aux corneilles » : la dernière proposition politique de M. Mélenchon

Bonjour Co-chef du « Parti de Gauche », Jean-Luc Mélenchon est un cabot. Dernier tribun en lice dans l’arène politique il exerce des fonctions de thérapeute collectif. Il le sait. Il en use. Il en jouit. Jean-Luc Mélenchon est un Fabrice Luchini qui haïrait Céline et qui n’aurait pas encore réussi. Les vacances de l’été 2014 sont […] Continuer la lecture

Publié dans Hexagones, Littré | Commentaires fermés sur Dormir et « bayer aux corneilles » : la dernière proposition politique de M. Mélenchon

La méthode PQRST pour évaluer la recherche biomédicale : encore du boulot

C’est rassurant de constater que des experts proposent d’avancer dans les méthodes d’évaluation de la recherche, trop souvent simplistes car basées uniquement sur le facteur d’impact (un indicateur de la notoriété des revues). Il faut aller contre la marée des ces revues qui publient n’importe quoi contre un paiment par les auteurs…. Il s’agit d’un éditorial du JAMA (online first… Continuer la lecture

Publié dans Facteur d'impact, Méthodologie de recherche | Commentaires fermés sur La méthode PQRST pour évaluer la recherche biomédicale : encore du boulot

Le paternalisme asymétrique pour prescrire moins d’antibiotiques

J’ai découvert aujourd’hui le concept de paternalisme asymétrique ou paternalisme libertarien. Je me bats depuis de nombreuses années contre le traitement des bactériuries asymptomatiques. Il est essentiel de ne pas traiter ces non-infections, car l’utilisation d’antibiotiques à tort et à … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans ECBU, infection urinaire asymptomatique, less is more, médecine, Néphrologie, paternalisme libertarien | Commentaires fermés sur Le paternalisme asymétrique pour prescrire moins d’antibiotiques

Sida et Truvada® : que faire des résultats préliminaires d’une étude dépassée ?

Bonjour Trop tard. Ce sont des résultats « préliminaires ». Ils seront présentés en « communication orale » à Melbourne où vient de s’ouvrir la 20ème conférence internationale sur le sida. Ils concernent une étude dont ou a, un moment, quelque peu parlé ici et là : l’étude « ANRS Ipergay ». Etude « de prévention pré-exposition chez les hommes ayant des relations […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Sida et Truvada® : que faire des résultats préliminaires d’une étude dépassée ?

Conseils aux bacheliers qui auraient envie de se lancer dans des études médicales.

Les résultats du baccalauréat viennent de tomber, les jeunes reçus ont eu droit à une coupette de champagne familiale et officielle, puis sont allés fêter ça dignement avec des copains.

Alors c’est avec une pesanteur capillaire et une langue pâteuse qu’il faut maintenant choisir une orientation. Le bachot, c’est pas tout, il faut en faire quelque chose.

Alors pour ceux que les études médicales tentent, je vais délivrer quelques informations… informelles.

Tout d’abord, pour ceux qui n’habitent pas dans une ville universitaire, il va falloir déménager et vous rendre dans une agglomération dotée d’un Centre Hospitalier Universitaire.

Certains vont quitter le giron familial pour la première fois de leur vie, et se retrouver un beau matin trainant une valise sur le quai de la gare d’une grande ville encore inconnue.

Voilà, à la fin de la soutenance, le jeune médecin prononce enfin le serment d’Hippocrate pendant que ses parents et parfois ses enfants écrasent une larme.

Il peut maintenant prétendre au titre de Docteur en Médecine.

Il part arroser ça, avant de commencer une nouvelle vie.

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Conseils aux bacheliers qui auraient envie de se lancer dans des études médicales.

Brève ancestrale.

– Docteur, je pensais pas qu’en devenant Mamie, je serais comme une grand-mère!

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Brève ancestrale.

Public versus privé selon l’ATIH

POUR INFORMATION CES ECHANGES SUSCITES PAR UN ARTICLE DU QUOTIDIEN DU MEDECIN SUR LE RAPPORT DE L’ATIH CONSACRE AUX COUTS MOYENS DES SOINS DANS LE PUBLIC ET LE PRIVE De : GRANGER Bernard Envoyé : mardi 22 juillet 2014 10:57 Objet : RE: … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans DNF | Commentaires fermés sur Public versus privé selon l’ATIH

Rugbymen internationaux sabrés à Millau : l’enquête s’oriente vers Saint-Martin (Antilles)

Bonjour Grosse couverture médiatique : l’affaire des trois rugbymen internationaux passionne la France. Tout y est. Millau, bien sûr, et ses nuits fauves. La stature des colosses, revus à la télévision. La nature et la finesse des lames (sabres, machettes, couteaux, pelles). La fulgurance de l’attaque (féline et en scooter). Des armes blanches et du sang […] Continuer la lecture

Publié dans L'Equipe, La Montagne, Le Midi-Libre, Lepoint.fr, Stade 2 | Commentaires fermés sur Rugbymen internationaux sabrés à Millau : l’enquête s’oriente vers Saint-Martin (Antilles)

Combien les universités payent pour les abonnements aux revues scientifiques ?

Ce sujet est sensible, car les grandes maisons d’éditions pratiquent des prix sous forme d’abonnements groupés (appelés bundles). Les négociations permettent de soutenir des revues qui n’auraient pas d’abonnés et disparaîtraient probablement. Une étude dans PNAS (16 juin 2014), relayée par Science a montré que certaines universités payeraient le double en comparaison avec d’autres, et en considérant un prix rapporté… Continuer la lecture

Publié dans Recherche documentaire, Vie et mort des journaux | Commentaires fermés sur Combien les universités payent pour les abonnements aux revues scientifiques ?

Ukraine: 298 cadavres humains au coeur d’ une affaire médico-légale sans précédent

Bonjour Combien de corps seront identifiés ? Combien seront reconstitués ? Par qui ? Et quand ? Les 298 cadavres du crash MH-17 font aujour’hui l’objet de multiples interrogations. Ils sont d’ores et déjà au centre d’une affaire médico-légale et diplomatique sans précédent. Avec, en toile de fond les catastrophes aériennes de Lockerbie (1988) en Ecosse et du […] Continuer la lecture

Publié dans AFP, Journal of Forensic Science, le Monde, Slate.fr | Commentaires fermés sur Ukraine: 298 cadavres humains au coeur d’ une affaire médico-légale sans précédent

Tabagisme : la poule, le renard et la veuve à 23,6 milliards de dollars

Bonjour Il fumait. Deux paquets de Kool® menthol. Par jour et depuis vingt ans. Il en est mort. A 36 ans, en 1996 et d’un cancer du poumon. Il s’appelait Michael Johnson Sr. Aujourd’hui sa veuve fait la Une. Elle devrait bientôt recevoir un chèque de 23,6 milliards de dollars (17,4 milliards d’euros) signé de R.J. Reynolds. « […] Continuer la lecture

Publié dans Le Parisien Aujourd'hui en France, libération, The New York Times | Commentaires fermés sur Tabagisme : la poule, le renard et la veuve à 23,6 milliards de dollars

Affaire OGM Séralini : la revue Food and Chemical Toxicology n’est pas claire… mais publie une bonne défense de Séralini

Nous avons évoqué cet article rétracté par FCT (Food and Chemical Toxicology) sur des arguments discutables pour une rétractation. Il s’agit des études sur la toxicologie des OGM. Rendons hommage à la revue FCT et à G Séralini pour la publication d’une lettre à la rédaction en juillet 2014, et en Open access. La revue accepte de publier les arguments… Continuer la lecture

Publié dans Animal, Rétractation | Commentaires fermés sur Affaire OGM Séralini : la revue Food and Chemical Toxicology n’est pas claire… mais publie une bonne défense de Séralini

Trois rugbymen internationaux attaqués de nuit, sabres et machettes au clair, à Millau (Aveyron)

Bonjour Millau est une ville plus vivante que l’on pourrait croire. Sous-préfecture de l’Aveyron, ancienne place-forte protestante elle fut aussi longtemps spécialisée dans l’industrie du gant. Ceux des boîtes. C’est aujourd’hui une ville qui compte des boîtes de nuit. La preuve nous en est donnée par une étrange dépêche de l’Agence France Presse. 3 h […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Trois rugbymen internationaux attaqués de nuit, sabres et machettes au clair, à Millau (Aveyron)

Autoriser les homosexuels à donner leur sang ? Casse-tête éthique et de santé publique

Bonjour Sang et sida. Nouvelle étape dans une histoire qui en compte déjà beaucoup. Beaucoup trop ? Elle nous vient de la Cour de justice de l’Union européenne. Contrairement à ce qui est dit ici ou là cette institution (autorité judiciaire de l’Union européenne) ne vient pas « de rendre une décision qui devrait relancer le débat […] Continuer la lecture

Publié dans Le Quotidien du médecin | Commentaires fermés sur Autoriser les homosexuels à donner leur sang ? Casse-tête éthique et de santé publique

Dragi Webdo n°11

C’est fatigué que je vais me lancer dans ce 11ème Dragi Webdo! Mais c’est un tel plaisir de passer ces journées en cabinet médical à remplacer, ça permet vraiment de m’évader de mon quotidien au CHU dans lequel je travaille actuellement! 
Passons aux choses sérieuses, avec des recommandations de la société française de rhumatologie sur la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde (PR). Je ne rentrerai pas dans les détails du traitement qui sont trop spécialisés. La recommandation replace cependant le médecin généraliste au coeur du diagnostic pour pouvoir adressé le patient au spécialiste en « urgence » pour débuter un traitement spécifique. Ainsi, le bilan devant une suspicion de PR comporte les éléments suivants:
– Vitesse de sédimentation et protéine C-réactive
– Hémogramme
– Transaminases
– Créatininémie ; bandelette urinaire (protéinurie, hématurie)
– Facteurs rhumatoïdes et anticorps anti-peptides citrullinés (ACPA)
– Anticorps antinucléaires (AAN)
– Sérologies virales : hépatite B et C (en bilan préthérapeutique)
Et pour ce qui est des éléments diagnostic, le tableau suivant donne le score nécessaire pour faire le diagnostic:

On reste dans la rhumatologie pour parler de prise en charge de l’ostéoporose. La HAS a en effet publié une fiche sur les médicaments de l’ostéoporose, les traitements et quand les mettre en place selon le risque de fracture. Petit regret, l’absence d’évocation du score FRAX dans la prise en charge.
mais les schémas de la HAS sont relativement simples et pratiques à utiliser.

Un peu de cardiologie maintenant. D’abord, un article que j’avais lu, puis pas retenu, puis finalement qui a réatiré mon attention. C’est un peu logique certains dirons, mais dans les AVC sans cause retrouvée, un holter ECG sur 30 jours permet de détecter que 16% des patients font des épisodes de fibrillation paroxystique, contre seulement 3% grâce aux traditionnels holter ECG sur 24 heures. Je laisse les spécialistes tirer s’il en faut des conclusions sur l’intérêt de détecter et de traiter ces FA dans la prévention des récidive.

Le cholestérol étant encore au centre de discussions, j’aimerai parler d’un article sur la Niacine vitamine B3) et le cholestérol. Cet article montre que la vitamine B3 ne réduit pas la survenue d’évènements cardiovasculaire, et ce malgré une augmentation du HDL et une diminution du LDL par rapport au groupe témoin. Encore quelque chose qui va dans le sens selon lequel baisser le LDL n’est pas pas suffisant pour diminuer le risque cardio-vaculaire.

Enfin, peut être va ton devoir demander un certificat médical a l’entrée des bars les jours de match de football? Une étude de 2008 montre une augmentation des urgences cardiaque les jours de match, surtout dans les deux heures suivant le coup d’envoi!

Bref, il faut tout de même garder à l’esprit que les articles, ça peut faire dire tout et n’importe quoi!
Bonne semaine!

Continuer la lecture

Publié dans veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°11

Traumatisme crânien : penser à voir un psy

Bonjour Règle numéro 1 : il n’y a pas de traumatisme qui ne puisse être tenu pour bénin. Règle n° 2 : en tirer les conséquences qui s »imposent. Allemagne Tous les amateurs de conflits connaissent le « syndrome de stress post-traumatique »  (SSPT) ou Post Traumatic Stress Disorder.  Forgé il y a plus d’un siècle en Allemagne ce concept […] Continuer la lecture

Publié dans JAMA Psychiatry | Commentaires fermés sur Traumatisme crânien : penser à voir un psy

Sida, morts en plein vol : les Drs Joep Lange et Jonathan Mann

Bonjour Après le crash « MH17 – Malaysia Airlines » nous entrons dans le temps des hommages tragiques. Parmi les 298 victimes du 17 juillet 2014 figure le Pr Joep Lange, directeur du département de santé mondiale à l’université d’Amsterdam (« Le crash endeuille la communauté de la lutte contre le sida »). Il voyageait avec sa compagne Jacqueline […] Continuer la lecture

Publié dans le Monde | Commentaires fermés sur Sida, morts en plein vol : les Drs Joep Lange et Jonathan Mann

Chikungunya : il vient de poser le pied en Floride. Futurs soucis diplomatiques

Bonjour On en parlait ici même, deux jours plus tard fait : l’épidémie de chikungunya qui sévit depuis fin 2013 aux Antilles françaises vient de toucher la Floride. L’information vient d’être donnée par plusieurs médias dont NBC News. Elle n’est pas encore sur le site des Centers for Diseases Control and Prevention (CDC). Selon ce site […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Chikungunya : il vient de poser le pied en Floride. Futurs soucis diplomatiques

Semaine 29

Médecine Le SAVI, vous connaissez? Une nouvelle maladie autoinflammatoire résultant de la dysfonction de STING responsable d’une activation endothéliale et de multiples complications pulmonaires et vasculaires chez l’enfant. Les Less is More du JAMA internal medicine sont des petits bijoux, … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans auxine, beagle, coronaropathie, crise, Divers, don vivant, Douleur, EGFR, erythroferrone, fer, goujerot, hydroxychloroquine, less is more, niacine, phosphore, RASGRP2, retrait, SAVI, STING, telomere, toxines urémiques, western blot | Commentaires fermés sur Semaine 29

Malaysian Airlines MH17: le crash endeuille la communauté de la lutte contre le sida

Bonjour Matin du 18 juillet, heure française. La communauté internationale de la lutte contre le sida découvre que plusieurs de ses membres figurent parmi les victimes de la catastrophe du vol Malaysian Airlines MH17. Tous étaient à bord de cet avion pour se rendre à Melbourne où se tiendra du 20 au 25 juillet la […] Continuer la lecture

Publié dans Slate.fr | Commentaires fermés sur Malaysian Airlines MH17: le crash endeuille la communauté de la lutte contre le sida

Chikungunya : une carte postale épidémiologique de l’île de Saint-Barthélémy

Bonjour Signées du Dr William Lowenstein nous venons de recevoir les lignes suivantes adrssées depuis cette île des Antilles françaises (collectivité d’outre-mer, environ 10 000 habitants). « Voici quelques précisions  en direct-live sur l’Ile de Saint-Barthélémy  (1) et quelques questions sur  l’épidémie de Chik , comme on dit ici. I Avant tout les chiffres sont largement sous-estimés car, […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Chikungunya : une carte postale épidémiologique de l’île de Saint-Barthélémy

Publications des recherches sur les systèmes de santé : la France vraiment à la traîne ?

Long article (20 pages) sur la scientométrie dans le domaine des publications sur les recherches sur les systèmes de santé. C’est le travail d’une équipe chinoise publié le 5 juin 2014 dans une revue en Open Access « Health research policy and systems » du groupe BMC. Ils ont évalué les 35 819 publications depuis 1900 dans la base Web of Science,… Continuer la lecture

Publié dans Histoire, Méthodologie de recherche, Recherche documentaire | Commentaires fermés sur Publications des recherches sur les systèmes de santé : la France vraiment à la traîne ?

Des news de Dallas

Après une période initiale de manque, mon fan-club serait, selon mes sources, en train de creuser gentiment l’ulcère. So. Telle une adolescente partie avec 3 de ses congénères loin de tout moyen de communication (à part le téléphone, internet, la … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Bibiland | Commentaires fermés sur Des news de Dallas

Un quart d’heure bien rempli. Histoire de consultation 174

Madame A, 56 ans, est diabétique non id, hypertendue, et elle est « en invalidité » deuxième catégorie au décours d’un accident domestique (fracture grave de la cheville droite opérée, compliquée, neuro algodystrophie, douleurs, oedème, impotence fonctionnelle avec périmètre de marche très réduit) qui a entraîné une boiterie…
Madame A est charmante.
« Aujourd’hui », me dit-elle, « je viens vous embêter ».
Elle a pris rendez-vous, elle est arrivée à l’heure, je suis à l’heure, et je grimace.
Elle est en effet coutumière du fait (je le lis dans le dossier et mon caractère s’en ressent déjà), et je ne sais pas encore qu’elle a quatre motifs de consultation que je vais les découvrir au fur et à mesure car c’est une maligne.
  1. Remplir le dossier MDPH pour « son » invalidité.
  2. Prolonger son ALD pour diabète non id.
  3. Lui represcrire ses médicaments.
  4. Lui fournir le matériel et la paperasse pour le test hemoccult.
N’oublions pas non plus que Madame A est avant tout un patiente et non un dossier administratif, il est donc nécessaire de l’interroger, de mesurer sa PA…
Le remplissage du dossier MDPH a été brillamment abordé par une collègue en son blog (LA). Elle a raison, la collègue, de nous expliquer tout cela, cela m’a gravement culpabilisé mais cela n’a pas rassuré mon cerveau rationnel. 
Nous ne sommes pas des assistantes sociales ! Ce n’est pas une déclaration de haine ou de dédain pour les AS, non, c’est tout le contraire : la complexité de l’affaire mériterait que les AS, au lieu de dire, dans 97,32 % des cas (plus les chiffres sont « précis » plus ils sont faux), « Voyez avec votre médecin, c’est lui le manitou, y sait, y va vous remplir ça en moins de deux… » (et ne me dites pas, je vous vois venir, ce sont des propos de patients, il ne faut pas les croire, ils inventent, ils travestissent ce qu’ils ont entendu, parce que les patients racontent toujours la même chose et rapportent toujours les mêmes dires des AS quand ils déposent le dossier MDPH sur mon bureau — quand ils ne le déposent pas sur le bureau de la secrétaire en lui demandant que je le remplisse, il me connaît, et fissa–, à moins bien entendu qu’il n’y ait un site Internet qui explique au patient, quand ils vont voir leur médecin traitant avec le dossier MDPH sous le bras, quels sont les éléments de langage pour  raconter ce que racontent les AS et rendre le médecin furibard…), les AS au lieu de nous « balancer » le patient et son dossier, elles devraient nous écrire un mot d’explication pour que l’on sache exactement pourquoi on est censé faire les choses. 
Donc, le dossier MDPH, c’est dans l’immense majorité des cas, d’un casse-pied absolu. Cela prend du temps, on ne sait pas par qui ce sera lu, dans quel contexte, quels sont les critères d’attribution, et cetera, malgré les explications du docteur Millie que je remercie encore pour ce billet éclairant. Dernier point : Madame A n’a pas rapporté les photocopies du dossier précédent effectué il y a 5 ans, document qui permet de se resituer par rapport à l’état antérieur de la patiente. Donc : médecin de mauvais poil.
Madame A est arrivée à un moment de l’après-midi où le remplissage en ligne des ALD n’est pas possible pour cause de je ne sais quoi. Il y a donc un imprimé CERFA à remplir… Ce qui va vite quand le dossier de la patiente est à jour. 
Represcrire les médicaments : nous entrons dans le sublime. 
Madame A refuse les génériques. 
Enfin, c’est plus compliqué que cela. 
Je dis en passant que les génériques sont une des plus grosses arnaques de la pharmacie et du néo libéralisme que je connaisse. Mais ce serait long à expliquer. Je m’y attellerai un jour. 
Pourquoi c’est complexe : Madame A refuse les génériques d’Hemi Daonil, ils lui donnent mal à la tête, les génériques du Renitec, ma tension monte, et… les génériques de la metformine… 
On s’explique ? C’est moi qui ai initié les traitements il y a longtemps. Pour l’Hemi Daonil, la dci (glibenclamide) a toujours été confusante pour moi avec celle du Diamicron (gliclazide), médicament Servier, qui a investi le champ de prescription des spécialistes de Mantes pour des raisons que la décence m’interdit d’expliquer ici, c’est pourquoi je continue de prescrire en nom de marque (et, promis, je ne me rappelle pas le ou la visiteuse médicale qui me l’avait présenté). Pour le Renitec, je ne sais même pas la dci par coeur (enalapril) et c’est un médicament que je prescris depuis plusieurs siècles… Le sublime pour la fin : le trio infernal glucophage / stagid / metformine est peut-être un problème médical mais c’est sans nul doute un problème sociétal complexe. Je résume le cas de Madame A : j’ai prescrit d’emblée de la metformine et elle la supporte bien tant est si bien qu’elle pense que le princeps, c’est la metformine et pas le Glucophage… qu’un médecin lui a prescrit ensuite un jour où je n’étais pas là et cela lui avait déclenché une diarrhée… Ainsi, contre toute logique, mais la logique des médecins est tout aussi mystérieuse, elle a un traitement composé de princeps et de génériques et elle ne veut pas changer. D’ailleurs, comme elle dit, « Je veux bien payer un supplément pour avoir ‘mon’ médicament. » Le sous-entendu que j’ai entendu de nombreuses fois étant : les génériques c’est pour les pauvres, les « vrais » médicaments c’est pour les riches. Ne me demandez pas pourquoi cette patiente diabétique n’a pas de statine dans sa collection. Elle est intolérante complète aux statines quelles qu’elles soient. Bon, le LDL se ballade mais des petits malins m’ont dit que le LDL allait disparaître des esprits.
Fournir le matériel pour le dépistage du cancer du colon par test hemoccult. C’est un geste de prévention. Discuté : voir ICI et plus récemment LA dans le NEJM où l’on voit que le dépistage n’influe pas sur la mortalité globale. Cela prend un peu de temps pour les gens qui l’ont déjà fait et beaucoup, surtout les analphabètes de ma patientèle, quand c’est la première fois. Et c’est pas rémunéré ou très peu (je ne me rappelle même pas combien).
Que croyez-vous qu’il arriva ? 
J’ai rempli le dossier MDPH en râlant parce qu’elle ne m’avait pas rapporté le dossier précédent « resté sur la table du salon » …
Pour l’ALD, j’ai mis quelques instants à remplir l’imprimé (mes dossiers sont à peu près tenus mais j’ai peur que la non mention de la statine et un taux de LDL supérieur à 1 ne collent des boutons au médecin conseil… on verra…).
Pour le reste : elle avait encore quinze jours de médicaments. Elle ira donc voir ma remplaçante, « Oui mais docteur je l’aime pas… », et moi : « D’abord elle est super sympa, ensuite, c’est toujours bien d’avoit un oeil neuf sur un dossier. » On voit que je suis également un malin. « Mais, j’y pense, vous avez rapporté les résultats de votre prise de sang ? – Non, je les ai oubliés… – Sans doute sur la table du salon… – Mais je croyais que le laboratoire vous les adressait… – C’était avant… » Elle prendra donc rendez-vous avec ma remplaçante.
Pour l’hemoccult, je lui demande de repasser à la rentrée.
Elle a fait semblant de comprendre la situation.
Elle n’a pas payé car j’ai fait tiers-payant sur l’ALD.
Commentaire de mon voisin : De quoi vous plaignez-vous ? C’est quand même votre boulot de répondre aux besoins des patients pendant une consultation. Cette malade croyait bien faire et voulait vous éviter du travail. Les médecins ne sont pas pauvres. Arrêter de vous plaindre.
Enfin : On comprend ici que la médecine générale est compliquée et demande deux ou trois neurones, ce qui n’est pas donné à tout le monde et entraîne des complications relationnelles avec les patients qui n’ont qu’un rapport très lointain avec la médecine qui a été enseignée sur les bancs de la Faculté. 
(J’avais pensé dédier cette consultation et ce quart d’heure de célébrité à Arnaud Montebourg qui parle, qui parle, contre les professions réglementées, mais, en bon Français, je ne me suis pas senti concerné, quant aux notaires et aux greffeiers de justice, j’en suis moins certain et, quand même, ce Montebourg, c’est un type de gauche qui a quand même une tête de mec de droite.)
Notes
(1) J’ai déjà rapporté, ICI, que l’économie du cabinet de médecine générale (libéral) dans lequel j’exerce avec une associée et dont le personnel comporte une secrétaire et une femme de ménage est fondé sur une réalité incontournable : les consultations durent en moyenne 15 minutes et sont rémunérées 23 euro. 
On sait également que des rémunérations annexes s’ajoutent à ces 23 euro. Visites à domicile par exemple (dans 99 % des cas, j’exerce en ville, 33 euro) ; consultations pour les nourrissons (23 + 5 = 28 euro), pour les enfant entre 2 et 5 ans (23 + 3 = 26 euro) ; consultations et visites à domicile chez les patients de plus de 85 ans (et maintenant au premier juillet de plus de 80 ans) (soit respectivement 23 + 5 = 28 euro et 33 + 5 = 38 euro) (280 euro par trimestre ) ; forfait annuel médecin traitant (1640 euro) et j’en oublie.
Une rémunération pour les patients dont je suis le médecin traitant et qui disposent de l’ALD (les affections de longue durée) : 40 euro par patient et par an.
La sécurité sociale a ajouté le ROSP ou rémunération à la performance dont j’ai déjà parlé LA et qui rémunèrent un certain nombre d’items tenant à la fois à l’organisation du cabinet et à des critères de santé publique (sic) : j’ai touché 3400 euro en 2013 (je n’avais pas atteint mon seuil de télétransmission en raison de pannes itératives de mon logiciel Hellodoc et de l’incapacité d’Hellodoc à calibrer les cartes santé des remplaçants). Donc, en gros j’ai touché à peine un euro de plus par C. Et la Cour des Comptes pond un rapport ce jour pour critiquer cet euro (LA). 
Ilustration : Molière : Le Médecin Malgré Lui. 1666.

Continuer la lecture

Publié dans CONSULTATIONS, CONTENU DE CONSULTATION, génériques, QUART D'HEURE | Commentaires fermés sur Un quart d’heure bien rempli. Histoire de consultation 174

Rustineuse

J’ai parfois l’impression d’avoir manqué un épisode. J’ai fait médecine pour aider les gens. J’ai appris pas mal de choses pour les soigner, et je continue d’apprendre et de travailler. En partie parce que j’aime bien apprendre de nouvelles choses. … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans anti-poinçonneur des Lilas, MEDECINE GENERALE, Pivot du système de santé bla bla bla, rameuse, Rustine, Système de santé, Un peu de tout | Commentaires fermés sur Rustineuse

Chikungunya : 115 000 cas (et 39 morts) en six mois. Responsabilité politique ou pas ?

Bonjour Plus de cent mille cas en six mois. Plus précisément 115.000 cas de chikungunya recensés aux Antilles françaises et 39 décès prématurés comptabilisés depuis janvier. Bilan InVS. Des chiffres qui ont été présentés aujourd’hui 17 juillet  par l’Agence régionale de santé de la Guadeloupe à Marisol Touraine, ministre de la Santé actuellement « en déplacement […] Continuer la lecture

Publié dans Radio Caraïbe Internationale | Commentaires fermés sur Chikungunya : 115 000 cas (et 39 morts) en six mois. Responsabilité politique ou pas ?

Autour des premiers représentants du genre Homo

C’est l’été, et pourquoi pas l’occasion de faire un peu de ménage sur mon bureau et d’enfin me débarrasser de tous les onglets Firefox gardés ouverts dans l’espoir constamment renouvelé que j’aurai le temps de les lire, tous, bientôt. Je … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Evolution, homininé, Passé | Commentaires fermés sur Autour des premiers représentants du genre Homo

2 ans 11 mois

On est le 17! Bilan du mois, plein de choses que je vous épargne, je vais me contenter de parler d’un livre/un film/une chanson Un livre: « les nymphéas noirs » de Michel Bussi, rien d’extraordinaire, juste que je viens de finir … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur 2 ans 11 mois

Exercice mathématique et mercatique autour de l’Alzheimer

La probabilité d’avoir une maladie d’Alzheimer après 75 ans est de 15%. En épidémiologie, il s’agit d’un pourcentage énorme, surtout pour une maladie aussi invalidante. Piètre réconfort : elle survient à un âge avancé, presque toujours supérieur à 65 ans. Cet … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Maladie d'Alzheimer, médecine, mercatique, prévention, statistiques | Commentaires fermés sur Exercice mathématique et mercatique autour de l’Alzheimer

« Médecins du Monde » demande à être respectée chez les galeux de Calais

Bonjour Jeudi 17 juillet. La température monte sur la France. Dans les salles de rédaction et sur la Toile on apprend que François Hollande est sur la voie de réussir l’un de ses paris : réduire le « train de vie » de l’Elysée. C’est du moins, dit  Le Monde, la conclusion du rapport inhabituellement élogieux publié mercredi 16 […] Continuer la lecture

Publié dans le Monde, libération | Commentaires fermés sur « Médecins du Monde » demande à être respectée chez les galeux de Calais