Archives quotidiennes : 12 mars 2014

The End-2

Ainsi soit-il, grâce à ton soutien sans failles, j’ai vaincu la lessive [j’ai transféré le linge de la machine à laver qui venait de finir son cycle vers le tambour du sèche-linge] [ma vie personnelle est à l’image de ma … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Détresse respiratoire, mort, SMUR, Toubib | Commentaires fermés sur The End-2

Carlos.

Carlos est assis sur une chaise, dans un coin de la salle de repos du service d’urgences d’un grand CHU provincial.

Grand, mince, élancé, il se tient droit, et fait balancer de temps à autre son dossier vers l’arrière. Il est retrait, il observe.

Les autres internes de garde sont assis en rond autour d’une table, et discutent, de tout, de rien.

On est un premier novembre, et la pluie tombe à verse.

Engoncée dans ma blouse d’externe, je suis assise un peu plus loin, et j’attends.

Je suis prisonnière de ce service d’urgences en plein centre d’une grosse ville pour vingt-quatre heures un jour férié, ce qui, en soi, est une mauvaise nouvelle.

Heureusement pour mon moral, il pleut des hallebardes, et je n’ai du coup pas trop l’impression de louper quelque chose d’intéressant dans la vraie vie, celle du dehors, du plein air et des gens normaux, qui va se jouer sans moi aujourd’hui. Parfois, je sors de garde sans m’être rendue compte du temps qu’il a pu faire la veille, et je suis effrayée de cette déconnexion du reste du monde. J’ai passé un jour dans une cave, et le cadran du réveil a fait deux tours sans moi.

Le service est étrangement vide, et nous sommes démunis.

Un « toxico » est venu il y a une demi-heure échanger ses seringues, et puis, plus rien. L’échange a été cordial.

On s’attendait à une affluence forte un jour férié pluvieux en automne, et les lieux sont déserts. On sait qu’ils peuvent se remplir et se mettre à déborder en quelques minutes, et on attend que quelque chose se passe.

Les autres externes, tout aussi désoeuvrés que moi, parlent ensemble de choses dont je ne me sens pas concernée. Je suis rentrée en France depuis un mois, et mon esprit est encore en transit entre Rio et la ville où je dois finir mes études. Je ne suis pas encore raccordée au monde d’ici, alors je suis dans un coin, et j’observe. Les conversations sont aussi vides que le lieu.

Carlos est pas très loin de moi, et nous finissons par discuter un peu. Il m’explique qu’il a déjà fini ses études, mais qu’il a été diplômé à l’étranger, alors il a du repasser le concours de première année, et il doit maintenant valider plusieurs stages d’internat pour obtenir un diplôme Français équivalent. Je suis admirative et perplexe: ses études finies, ce gars a du se taper de nouveau une somme de cours de sciences fondamentales qui ne servent plus ensuite, et qu’on se dépêche d’oublier avant même les résultats des examens. Je serais incapable à ce jour de ressortir la formule des acides aminés essentiels, que j’avais pourtant apprise sachant que ce genre d’ineptie n’avait autre utilité que de départager les candidats.

Je laisse faire ma curiosité, et finis par lui demander d’où il vient.

– Je suis né en Guinée-Bissau.

Emportée par l’enthousiasme, heureuse de pouvoir me replonger dans cette langue que j’ai tant aimée, et aussi par crainte de l’oublier, je poursuis la conversation avec lui en Portugais.

Quelques minutes plus tard, un interne nous interrompt pour nous demander en quelle langue nous parlons.

– On parle en Portugais.

– C’est ta langue maternelle?

– Moi, non, mais lui, oui.

J’ai commis la grande maladresse de parler pour lui. Il me reprend.

– Non, je suis né en Guinée-Bissau, mais ma langue maternelle, c’est le Peul. La langue officielle là-bas, c’est le Portugais, mais dans ma famille, je parle Peul.

Je m’excuse auprès de lui.

– Mais l’école, tu l’as eue en Portugais, non?

– Ah non! Je suis allé à l’école Coranique, c’était tout en Arabe.

– Alors tu n’as fait que tes études de médecine en Portugais, alors?

– Non. J’ai eu une bourse, et j’ai fait mes études de médecine à Moscou. Mon diplôme est Russe. J’ai rencontré une Française, c’est pour ça que je suis ici.

Soudain, la porte s’ouvre, et un médecin sénior entre avec deux dossiers à la main, qu’il donne un peu au hasard aux deux premiers internes qui se présentent à sa portée.

– Debout là-dedans, c’est le moment de faire de la prévention d’escarre, les affaires reprennent.

Tout le monde se lève pour se diriger vers les boxes, qui commencent à se remplir.

Je retrouve Carlos quelques minutes plus tard, assis dans un autre coin, toujours en posture d’observation. Il me fait comprendre qu’il trouve le temps long.

Une infirmière arrive et me tend deux dossiers.

– Ca y est, ils se réveillent, en voilà deux de plus.

Je prends l’un des dossiers et m’avance vers Carlos en lui tendant le deuxième, mais un sénior s’interpose et s’en empare.

– Laisse, je m’en occupe.

Il m’entraîne dans le couloir et me dit à voix basse:

– Tu comprends, lui, c’est son deuxième stage en tant qu’interne. On lui a pas encore confié de patient, en fait, on sait pas d’où il vient, mais surtout, on ne sait pas trop ce qu’il sait faire.

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Carlos.

Brève KO debout.

– Docteur, j’ai le rhume qui continue depuis un moment, ça fait depuis le vaccin de la grippe. Ce vaccin, on m’avait dit de me méfier.

– Oui, j’entends que vous avez le nez bouché, ça fait depuis combien de temps, exactement?

– Depuis le vaccin. Et pourtant, on me l’avait dit…

– Mais je vous ai vaccinée en octobre, et on est en février.

– Oui, oui.

– Le mois dernier, quand vous êtes venue pour renouveler les médicaments, ça allait, non? Vous étiez déjà enrhumée?

– Ah la dernière fois, non. Mais c’est depuis.

– Donc, c’est apparu depuis la dernière fois, en janvier?

– Depuis le vaccin.

– Mais je vous ai vaccinée en octobre! On s’est revues trois fois depuis, et vous ne m’en avez pas parlé.

– Non, mais la dernière fois, ça allait. J’ai le rhume à cause du vaccin de la grippe, mais depuis le début de la semaine. On me l’avait bien dit, pour le vaccin…

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Brève KO debout.

Déroulement d’un entretien de santé-travail infirmier, ESTI

La réforme de la santé au travail a intégré des infirmiers dans les équipes pluridisciplinaires de santé au travail. Une des missions des infirmiers … Continuer la lecture

Publié dans Antécédents, audiogramme, contrat, embauche, entretien, EPI, examens complémentaires, formation, infirmier, Infirmiers en santé au travail, médecin du travail, mission, pluridisciplinaire, responsabilité, Risques professionnels, santé-travail, spiromètrie | Commentaires fermés sur Déroulement d’un entretien de santé-travail infirmier, ESTI

De la réputation à la e-réputation du médecin …

La réputation d’un médecin se faisait autrefois à l’échelle de la ville ou de l’hôpital où il exerçait. Sa réputation était fondée sur l’avis que ses patients et son entourage […] Continuer la lecture

Publié dans Actualités, bloggeur, e-réputation, information, médecin, NTIC, patient, réputation | Commentaires fermés sur De la réputation à la e-réputation du médecin …

The End-1

L’autre soir en accompagnant dans la dignité un pot de nutella vers sa dernière demeure (le recup’verre), [Ouaip, ricanez, ricanez, gloussez, même. Z’avez pas idée du sacerdoce que c’est de mettre de coté la queue et les oreilles d’un pot … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans analgésie, Douleur, mort, Souvenirs, Toubib | Commentaires fermés sur The End-1

Prometteuse lobotomie, cocaïne et rhume de cerveau (Le Chasseur Français, Juin 1947)

Bonjour, Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale la médecine française découvrait l’Amérique. Les lecteurs du plus que que célèbre Chasseur Français  aussi. L’été 1947 fut chaud et les vins furent bons. Dans sa livraison de juin 1947 (n°614) le célèbre mensuel confie  sa « causerie médicale » au Dr A. Gottschalk. Femmes sensibles s’éloigner. Mais pas de […] Continuer la lecture

Publié dans Le Chasseur Français, The Times | Commentaires fermés sur Prometteuse lobotomie, cocaïne et rhume de cerveau (Le Chasseur Français, Juin 1947)

Perdus de recherche Google (S01E01)

Quelle meilleure occasion que les Césars et les Oscars pour recycler sans vergogne les Googlars de Jaddo, qui elle-même avait popularisé ce concept emprunté à Thomas / Un infirmier (on n’a pas réussi à remonter plus loin l’arbre généalogique) ? Comme … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans #LaDrogue, Autodiagnostic, Blagues de merde, Bouchonnois, Boxe, BPCO, Brigitte, caca, CIM-10, Coldplay, Compagnie Créole, CONTRACEPTION, Crocodile, dépression, Dermatologie, Diarrhée, Doctissimo, Dr Grégory House, Dr Ivana Fulli psychiatre, Eczéma, EFR, Fashion Week, Foutage de gueule, Frédéric Lopez, Ganglions, Google, Guimauve, handicap, impuissance, internet, Jean Miché Kankan, Jean-Claude Tergal, Jon Lajoie, Justin Bieber, Les visiteurs en Amérique, Maladie des Morgellons, Masturbation, MEDECINE GENERALE, Médecines alternatives, médecins blogueurs, migraine, Mr. Bean, Neurologie, Neurosciences, Nudité, Peace and love, peur, physiologie, Plan à 3, Pneumologie, poésie, Polo, Porno, Psoriasis, psychiatrie, Pudeur, Pulp Fiction, Pyramide, Rapport de Tiffeneau, Recyclage, Relation médecin-malade / soignant-soigné, Robin Sparkles, Sensation de mort imminente, Sexisme ordinaire, Sherlock Holmes, Sous-vêtements, spiromètrie, Syndrome de Schmürtz, Tatouage, Toniglandyl, Troy Von Balthazar, VEMS, vie du blog, Vincent Delerm, Visiteur médical | Commentaires fermés sur Perdus de recherche Google (S01E01)

Femme morte de Cochin: Martin Hirsch personnellement saisi de l’affaire

Bonjour Hier à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, dans quelques minutes à Lariboisière. Ce matin le directeur général de l’Assistance Publique –Hôpitaux de Paris est 22 rue Bayard, sur RTL. Il est « choisi par Yves Calvi ». Petit tour de piste pour faire la promotion du service civique à l’hôpital public. « Blouses bleues » pour aider les […] Continuer la lecture

Publié dans Le Quotidien du médecin, RTL, Slate.fr | Commentaires fermés sur Femme morte de Cochin: Martin Hirsch personnellement saisi de l’affaire

Cinquante ans avant Michel Cymes, la télévision médicale existait déjà

Bonjour Grosse journée cardiologique française, hier 11 mars 2014. Cela commença rue Bonaparte à Paris.  Le Pr Alain Carpentier y était fait docteur honoris causa de l’Académie nationale de médecine. Titre attribué par le Pr Yves Logeais, président de cette compagnie. Puis conférence donnée par le Pr Carpentier membre (et ancien président) de l’Académie (voisine et […] Continuer la lecture

Publié dans Académie de médecine, Connaissance du Monde, France 2, Ina.fr, Slate.fr | Commentaires fermés sur Cinquante ans avant Michel Cymes, la télévision médicale existait déjà

Recommandations de la FDA pour la diffusion par les industries des publications sur des indications non validées des produits de santé

La FDA vient de mettre (février 2014) en discussion une actualisation de ses recommandations pour la distribution par les industries des publications dans lesquelles il y a des indications non approuvées de produits de santé. Ce document de 20 pages est vraiment très bien fait, très précis. Il concerne 3 types de documents : Scientific or medical journal articles Scientific… Continuer la lecture

Publié dans Recommandations, Revue systématique Méta Analyse | Commentaires fermés sur Recommandations de la FDA pour la diffusion par les industries des publications sur des indications non validées des produits de santé