Archives quotidiennes : 4 mars 2014

‘éradication du virus de l’hépatite C n’est plus une utopie. Mais le progrès médical se heurte à un VIH/SIDA CROI2014 : l’hépatite C pourra être guérie mais pourra t-on payer le traitement ?

C’est probablement une vraie révolution qui est en marche, la possibilité d’éradiquer dans un très grand nombre de cas une infection par le virus de l’hépatite C. Les médicaments se multiplient en même temps que va se poser le problème de l’accès à ces produits tant les prix exigés par les laboratoires sont exorbitants. C’est …

Lire la suite »

Continuer la lecture

Publié dans cirrhose, hepatite C, HIV/SIDA, sofosbovir, SVR, VARIA | Commentaires fermés sur ‘éradication du virus de l’hépatite C n’est plus une utopie. Mais le progrès médical se heurte à un VIH/SIDA CROI2014 : l’hépatite C pourra être guérie mais pourra t-on payer le traitement ?

La dérive des incontinents

D’autres ont déjà évoqué la difficulté de soigner les gens qu’on connaît bien, qu’on aime trop, le manque de recul pourtant nécessaire. Le risque de déni face des symptômes pourtant alarmants ou la compréhensible inclinaison à penser au pire. A … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans accompagnement, amour, Après la thèse, Avant l'externat, blouse, caca, Candeur, Complicité, Débutant, Démence, Dépendance, Dr Grégory House, Eclipse, fin de vie, gériatrie, gravité, handicap, Histoire de patient, Intimité, Maltraitance, mort, Relation médecin-malade / soignant-soigné, TMTC | Commentaires fermés sur La dérive des incontinents

Effet de non-annonce

  Voilà un billet que je sais par avance mal écrit et mal fichu, parfaitement assorti à l’état d’esprit de son auteur après les annonces ce matin de Marisol Touraine au sujet du statut des sages-femmes. Pas de retransmission en direct, les premières infos reçues sont les tweets du ministère de la santé que je […] Continuer la lecture

Publié dans Militer, Profession sage-femme | Commentaires fermés sur Effet de non-annonce

Les sages-femmes seraient devenues des médecins comme les autres

Bonjour En grève depuis cinq mois. Elles sont sorties et ressorties dans la rue. On les a vues et entendues. On nous dit qu’elles  auraient vaincu. Marisol Touraine, ministre de la Santé a annoncé devant la presse, en ce 4 mars 2014, la création d’un statut médical de sages-femmes des hôpitaux. Une création qu’elle a […] Continuer la lecture

Publié dans la presse, Marisol Touraine | Commentaires fermés sur Les sages-femmes seraient devenues des médecins comme les autres

Un coeur artificiel pour un choix rationnel

Le premier patient au monde ayant reçu un cœur artificiel autonome, de technologie française, vient de décéder deux mois et demi après son intervention à l’âge de 76 ans. Il y aura toujours deux types de réactions après ce genre … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans cardiovasculaire, marché sanitaire, médecine, prothèse, solidarité | Commentaires fermés sur Un coeur artificiel pour un choix rationnel

Urgences, un jour comme les autres.

Patient de 93 ans qui récidive un néo pulmonaire, dont il s’était sorti il y a une dizaine d ‘années.
 
Agitation à domicile, radio pulmonaire montrant une récidive massive, hors d atteinte d’embl&eacute… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Urgences, un jour comme les autres.

Urgences, un jour comme les autres.

Patient de 93 ans qui récidive un néo pulmonaire, dont il s’était sorti il y a une dizaine d ‘années.
 
Agitation à domicile, radio pulmonaire montrant une récidive massive, hors d atteinte d’embl&eacute… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Urgences, un jour comme les autres.

Prescrire®et les « Prescririens », le Motilium®, les bananes® et l’eau du bain

Bonjour Qui aime châtie. Si possible bien. Dans l’un de ses billets symptomatiques dont il a le secret notre confrère Dominique Dupagne traite de Prescrire au travers du traitement que Prescrire a fait subir au Motilium®. C’est l’eau glacée après le sauna. On se souvient de l’affaire et du buzz qu’elle suscita. ( « Mort au […] Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Prescrire®et les « Prescririens », le Motilium®, les bananes® et l’eau du bain

Un boulot facile

Une journée un peu plus stressante que d’autres. Une journée où pendant les visites matinales, Secrétaire m’appelle cinq fois. Un fois pour une visite urgente pour un malaise et quatre fois car elle a refusé des visites supplémentaires, estimant que je vais déjà avoir du mal à finir la liste qu’elle m’a donnée ce matin, mais souhaitant avoir mon assentiment car elle n’a pas envie de passer à côté de quelque chose.

Je passe entre deux à la poste pour y poser l’enveloppe qui contient ma demande de prise en charge en ALD pour ma FIV. Ce sera difficile d’être présente au cabinet et d’assurer le suivi de mes ovaires en même temps. L’assurance m’a expliqué que non, ça ne rentre pas dans les clauses d’aide financière, que si je m’arrête, je ne serai pas couverte. Les différents centres consultés sont unanimes, je ne peux pas prévoir de dates à l’avance et trouver un remplaçant en dernière minute me semble un vœu pieu. Et puis Associé en profitera pour balancer des vacheries sur ma fainéantise aux patients.

Ma dernière visite est bien plus grave que prévu. Mme F est dyspnéique, elle me fait peur. J’appelle le 15. Ils m’envoient les pompiers, qui mettent un peu trop de temps à mon goût à arriver. C’est pas le fait de surveiller son pouls toutes les deux minutes qui fait remonter sa saturation. Alors je lui parle pour dédramatiser, pour penser à autre chose, elle rit un peu.

Je rentre tard au cabinet, j’ai à peine le temps de manger. Puis j’appelle un chirurgien pour un avis. Et je fais entrer le premier patient de l’après-midi. La salle d’attente est pleine.

Les motifs de consultation défilent. Quelques suivis de problèmes graves aujourd’hui. Et des histoires bizarres, pas franchement urgentes à vue de nez, mais pas franchement rassurantes non plus. Le genre d’histoires qui me font flipper de peur de passer à côté de quelque chose et auxquelles je repense la nuit, au lieu de dormir.

Le téléphone sonne à trois reprises : l’hôpital pour Mme V, hospitalisée, un spécialiste pour Mme I que je lui ai envoyée ce matin et le comptable parce que j’ai oublié de payer la taxe foncière de la SCI qui aurait dû être versée il y a 4 mois maintenant. Oups. A chaque fois, il faut se dépêcher, pour ne pas perdre trop de temps, et à chaque fois, il faut reprendre le fil de la conversation en cours.

J’ai soif. Je prends deux minutes pour chercher un coca et aller aux toilettes. Et quand je reviens, ils sont plus nombreux. Je refuse Mr C qui est venu sans rendez-vous. La secrétaire m’explique qu’elle l’avait prévenu.

Je vois le planning qui s’allonge pour ce soir, des fièvres d’enfant. Je me demande à quelle heure je vais encore rentrer.

Lorsque Mme A s’installe sur la table d’examen, son fils de 4 ans essaie de s’y installer avec elle. Alors, en riant, elle lui dit « tu veux faire docteur plus tard? ». Il ne répond pas. « Mais si, c’est un boulot facile, sans stress, toujours à l’intérieur ».

Oui, voilà, un boulot facile, sans stress, toujours à l’intérieur, dont les études sont payées par la collectivité, avec un revenu garanti et élevé, etc etc.

Normal qu’on nous montre du doigt. Normal que les gens nous détestent.

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Un boulot facile

10 règles simples pour écrire un article de recherche : clair, bref, concis et oubliez votre passion pour votre travail

Nous avons évoqué plusieurs fois cette bonne série d’articles dans PLOS Computational BIology, et listé les articles dans notre domaine. Le 30 janvier 2014, un nouvel article : « Ten simple rules for writing research papers’. Editorial court et simple, avec quelques infos pas toujours originales, mais bonnes à rappeler. Voici ces 10 règles : Rule 1: Make It a Driving… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Medical Writing | Commentaires fermés sur 10 règles simples pour écrire un article de recherche : clair, bref, concis et oubliez votre passion pour votre travail