Archives quotidiennes : 20 mai 2013

Trop bonne trop conne

2003, année de la canicule. J’habite à Toulouse, et autant vous dire qu’ici, la canicule, on la sent bien passer! Je débute dans la profession (j’en ai déjà parlé ici), je n’ai ni l’expérience ni le bon diplôme mais bon, on manque de main d’oeuvre alors… Alors me voilà.
Cette première expérience est une catastrophe, je suis très vite en burn-out. Une accumulation de détails, de petites phrases, de petits gestes, un excès de mépris en somme, font que je démissionne au bout de trois mois. Belle connerie! Démissionner d’un CDI c’est pas très malin. C’est même carrément con. Avec le recul, c’est ce que je me dis. Sur le moment, je crois que c’était la seule solution. Je partais au travail en pleurant, je bossais en pleurant, je rentrais chez moi en pleurant. J’encaissais le mépris et l’insolence de la famille et de la personne aidée, pour un salaire de merde, avec des horaires de merde, en faisant un boulot de merde. Vous l’aurez compris, c’était la merde!
Cette année-là, la canicule causera la mort d’environ 15 000 personnes. La nonagénaire dont je m’occupe survivra, elle.
Des gens très bien sont morts. Des gens très cons ont survécu. La vie n’est pas toujours juste.

Dix ans ont passé. La nonagénaire est morte. J’ai quitté Toulouse. Mariée, deux gosses. Je suis toujours auxiliaire de vie, après un petit détour par d’autres choses, mais ce n’est pas le sujet de ce billet (un jour peut-être). Sacrée expérience sur le CV mais… Toujours pas le diplôme qu’il faut. Manque de volonté? Manque de temps? Manque d’argent? Non. Manque de tout et de rien. Pour vous expliquer, laissez-moi vous parler de Nicole.

Nicole est arrivée à Morteville deux mois après moi. En été, il faut du renfort, et nous sommes là pour ça. Madame Grandchef a du mal à recruter, sa boîte a mauvaise réputation, ici ça tourne et les filles ne restent pas. Nicole et moi ne savons rien de ça. Fraîchement embauchées et contentes d’avoir du travail, on fait nos heures en espérant être gardées après la saison. J’aime bien Nicole, je la trouve gentille, alors on essaie de prendre nos pauses repas ensemble. Bizarrement, elle arrive toujours en retard. Faut dire que la gentillesse de Nicole, justement, ne lui rend pas service.
« Dites Mademoiselle, avant de partir, vous ne voudriez pas aller chercher mon courrier? »
Et Nicole va chercher le courrier, sous la pluie, pour éviter à la petite dame malade de se mouiller.
« Dites Mademoiselle, avant de partir, vous ne voudriez aller chercher du pain? Nous n’avons plus rien pour ce midi. »
Et Nicole va chercher le pain, parce qu’elle ne voudrait pas que le gentil couple manque de quelque chose.
« Dites Mademoiselle, avant de partir, vous ne voudriez pas ranger les courses? »
Et Nicole range les courses, parce que le monsieur a demandé gentiment, avec un gentil sourire, alors bon.

Trop bonne, trop conne.

La gentillesse de Nicole, les gens l’ont vite repérée, et le piège s’est refermé. Ce qu’elle a commencé à faire par gentillesse, elle le fait maintenant par habitude. Forcément, quand Nicole est remplacée, ça leur fait tout drôle aux gens. Les autres ne sont pas aussi gentilles. Elles n’arrivent pas en avance et ne partent pas en retard. Elles ne leur donnent pas leur numéro de portable pour qu’ils puissent décaler les prestations ou demander de « prendre le pain en passant ». Non, les autres ne sont pas aussi gentilles. Alors ils appellent Madame Grandchef pour demander qu’on leur envoie Nicole. Les vieux aiment Nicole, Madame Grandchef aussi, tout va bien.

Tout va bien? Non, pas vraiment. Nicole habite loin. Une heure de route  le matin, une heure de route le soir, c’est fatigant. Surtout le week-end, avec les horaires en coupé. Parfois, pour bosser vingt heures, Nicole vient cinq fois quatre heures. Pour bosser vingt heures, elle fait donc dix heures de trajet. Mais Nicole ne dit rien. Parce qu’elle est gentille. Et puis aussi parce qu’elle ne veut pas se faire remarquer. Et puis aussi parce que Madame Grandchef a pris l’habitude de refiler les horaires de merde à Nicole, vu qu’elle ne dit jamais rien.

Trop bonne, trop conne.

Nicole est en CDD, comme quasiment toute l’équipe. CDD renouvelable chaque année. Certaines filles sont là depuis quinze ans. En CDD. C’est comme ça dans la fonction publique, on ne s’étonne plus de rien.
À chaque fin d’année, Madame Grandchef nous reçoit dans son bureau pour faire le point. On reçoit notre note et notre appréciation, on parle de ce qui va ou pas, on exprime nos souhaits pour l’année qui vient. Grand moment de stress pour tout le monde. Notre contrat peut s’arrêter là, dans ce petit bureau, face à Madame Grandchef. Alors on se fait humble, on dit que tout va bien, oui oui, tout est parfait, vraiment. Et puis on se redresse un peu sur notre chaise, et on ose… Juste, si on pouvait faire un peu plus d’heures, ce serait bien… Et puis une formation aussi, si c’était possible. Une formation d’auxiliaire de vie… Ou d’AMP… Ou une VAE, oui, ça serait bien ça… Oui mais non (souvenez-vous, j’en ai parlé ici). Pas possible. Trop cher. Pas le moment. Pas le temps. Pas assez d’expérience. Pas prioritaire. Bref, Madame Grandchef a toujours réponse à tout. Et comme elle est futée, elle n’écrit jamais rien. Ça reste entre nous, dans le bureau. Pas d’écrit, pas de preuve. Pas de demande, pas de refus. Et nous, on la croit. Et Nicole la croit aussi.

Trop bonnes, trop connes.

Je ne suis plus à Morteville et je ne m’en plains pas. Financièrement, je galère, mais je sais que ça ira mieux dans quelque temps, quand j’aurai mon diplôme d’aide-soignante. Parce qu’avec un vrai diplôme j’aurai un vrai boulot, avec des vrais horaires et un vrai salaire. Je serai pas riche pour autant, mais au moins j’aurai cessé d’être pauvre.
Finalement, je l’aurai eue ma formation. Et mine de rien, c’est un peu grâce à Madame Grandchef. Si elle savait!
Et Nicole? Ben Nicole, rien. Elle est toujours à Morteville, elle vient de signer un CDI. Toujours pas à temps plein, mais Madame Grandchef a laissé entendre que d’ici un an ou deux, peut-être…
Toujours pas diplômée, mais Madame Grandchef lui a redit que ce n’était pas le moment. Mais dans un an ou deux, peut-être…

Trop bonne, trop conne.

Pourquoi je vous raconte tout ça? Parce qu’hier c’était la journée de la solidarité, vous savez, cette fameuse journée où on travaille pour rien, enfin non pas pour rien, pour les personnes âgées et/ou handicapées. D’après vous, que devient l’argent récolté ce jour? En principe, « cela se traduit par le recrutement de personnels en maisons de retraites ou en structures spécialisées, le financement d’heures d’aide à domicile, l’aide à la modernisation ou à la reconstruction de maisons de retraites ou d’instituts spécialisés pour personnes handicapées, ou encore le renforcement de la professionnalisation des services d’aide à domicile. » (source : Dernières Nouvelles d’Alsace)

Bien. Chouette projet non? Et maintenant relisez la dernière ligne : « renforcement de la professionnalisation des services d’aide à domicile ».

Voilà.

Trop bonne, trop conne.

PS : Madame Delaunay, je vous dédie ce billet. Non que je vous trouve « trop bonne trop conne », mais tout simplement parce que j’aimerais que pendant vos nombreux déplacements vous regardiez aussi du côté des auxiliaires de vie, ces présences discrètes et pourtant si souvent indispensables au maintien à domicile des personnes âgées. Continuer la lecture

Publié dans aide-soignante, auxiliaire de vie, Michèle Delaunay, solidarité | Commentaires fermés sur Trop bonne trop conne

Cancro del collo dell’utero : devo vaccinarmi/devo far vaccinare mia figlia contro il papillomavirus (HPV) ?

Questo articolo è la traduzione di « Cancer du col de l’utérus : dois-je me faire vacciner ou faire vacciner ma fille contre le papillomavirus (HPV) ? »
La versione in italiano è lievemente differente rispetto alla versione francese del 2008 per le nuove voci bibliografiche (per info/chiarimenti : scrivere al traduttore)
Per le lettrici preoccupate
 :
il cancro del collo dell’utero (detto anche cancro della cervice uterina ; collo e cervice sono sinonimi) ed i papilloma (…)


Contraccezione e ginecologia Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Cancro del collo dell’utero : devo vaccinarmi/devo far vaccinare mia figlia contro il papillomavirus (HPV) ?

Cancro del collo dell’utero : devo vaccinarmi/devo far vaccinare mia figlia contro il papillomavirus (HPV) ?

Questo articolo è la traduzione di « Cancer du col de l’utérus : dois-je me faire vacciner ou faire vacciner ma fille contre le papillomavirus (HPV) ? »
La versione in italiano è lievemente differente rispetto alla versione francese del 2008 per le nuove voci bibliografiche (per info/chiarimenti : scrivere al traduttore)
Per le lettrici preoccupate
 :
il cancro del collo dell’utero (detto anche cancro della cervice uterina ; collo e cervice sono sinonimi) ed i papilloma (…)


Contraccezione e ginecologia Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Cancro del collo dell’utero : devo vaccinarmi/devo far vaccinare mia figlia contro il papillomavirus (HPV) ?

Conduite de véhicules lourds : réglementation

Au plan réglementaire pour être autorisé à conduire un camion, le salarié doit être en possession d’un permis poids lourds en cours de validité et être à jour des formations FIMO et FCOS. Le salarié doit être titulaire du permis … Continuer la lecture

Publié dans amplitude, chronotachygraphe, conduite, Conduite de poids lourds, disque, FCOS, FIMO, formation, initiale, lourds, minimum, mouchard, obligatoire, permis, règlementation, repos, sécurité, travail, véhicule | Commentaires fermés sur Conduite de véhicules lourds : réglementation

Aptitude médicale à la conduite des PL

L’arrêté de décembre 2005 régulièrement modifié, dernièrement en décembre 2017  fixe la liste des pathologies incompatibles avec l’obtention ou le maintien du permis de conduire, à la fois pour les VL, véhicules légers et PL, poids lourds. Visite médicale de médecine du travail Visite médicale auprès de la commission médicale des permis de conduire de […] Continuer la lecture

Publié dans 2010, agréé, aout, aptitude, arrêté, commission, conduite, Conduite de poids lourds, incompatibles, lourds, médecine, médicale, pathologies, poids, préfecture, renforcée, Risques physiques, surveillance, travail, visite | Commentaires fermés sur Aptitude médicale à la conduite des PL

Conduite poids lourds : risques pour la santé

Les chauffeurs poids lourds sont exposés à de nombreux risques : accidents liés à la manutention, mauvaise  hygiène de vie en raison des horaires, aggravation de certaines maladies ( diabète, hypertension, etc) Conseils concernant l’hygiène alimentaire des conducteurs routiersMaladies aggravées … Continuer la lecture

Publié dans accident, chariot, chauffeurs, conduite, Conduite de poids lourds, élévateur, lourds, maladies, manutention, mécanisée, poids, risques, Santé, transpalette | Commentaires fermés sur Conduite poids lourds : risques pour la santé

Risque d’accident de la route, prévention

Les accidents de la route peuvent avoir plusieurs origines : le conducteur, le véhicule, l’organisation du travail, l’environnement. Le conducteurLe véhiculeL’organisation du travail Le conducteur Le conducteur ne doit pas téléphoner en conduisant même avec un kit mains libres En … Continuer la lecture

Publié dans accident, cabine, conducteur, conduire, Conduite de poids lourds, médicales, médicament, organisation, permis, pictogramme, prévention, prudent, risque, route, téléphoner, véhicule, visites | Commentaires fermés sur Risque d’accident de la route, prévention

L’Unocam rend son rapport d’activité 2012

L’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire (Unocam) a publié le 20 mai 2013 son rapport d’activité pour l’année dernière. L’association rappelle que les organismes complémentaires ont couvert 13,7% de la consommation de soins et de biens médicaux en 2011, soit + 1,3 point en 11 ans. Sur la même période, le reste à charge des ménages est passé de 9,7% à 9,6%. En 2011, les mutuelles, sociétés d’assurance et … Continuer la lecture

Publié dans Actualité santé | Commentaires fermés sur L’Unocam rend son rapport d’activité 2012

Musiques d’antichambre

La salle de naissance la nuit. Cela fait un certain temps que je fais des gardes de nuit, et il y a quelque chose qui m’a toujours émerveillé : le son en salle de garde. On va bien sûr parler des vieilles salles de gardes, pas des trucs hypermoches/impersonnels des nouveaux gros pôles mère-enfant qui […] Continuer la lecture

Publié dans journal | Commentaires fermés sur Musiques d’antichambre

Les revues électroniques peuvent-elles lier les publicités au contenu éditorial ?

J’ai participé à une session du congrès de CSE (Council of Science Editors) animée par C Laine (Annals of Internal Medicine), et M Winkler (PLOS) le 6 mai 2013 à Montréal. Cinq cas ont été longuement discutés. J’ai traduit, un peu raccourci et adapté le cas suivant. Discutez-en lors de la prochaine réunion de votre comité de rédaction : L’éditeur… Continuer la lecture

Publié dans e-journals | Commentaires fermés sur Les revues électroniques peuvent-elles lier les publicités au contenu éditorial ?