Archives quotidiennes : 19 janvier 2013

Patch contraceptif : quel intérêt ?

Le patch contraceptif  » Evra  » a été commercialisé en France en 2004. J’en avais décrit les caractéristiques, telles qu’elles étaient connues à l’époque dans les pays où il était commercialisé (les Etats-Unis, quelques pays d’Europe) dans Contraceptions mode d’emploi, édition 2003. En 2004 La revue Prescrire, revue indépendante sur le médicament et destinée aux professionnels du soin, lui consacre cinq pages, en concluant qu’il  » n’apporte rien de nouveau « .
L’article qui suit tire de ces (…)


Pilule, patch et anneau vaginal

/
,
Continuer la lecture

Publié dans Evra, Patch Contraceptif | Commentaires fermés sur Patch contraceptif : quel intérêt ?

Certifichiure

J’ai fait médecine et ça fait du bien

Je dédie ce post au vaste peuple des besogneux épiciers de la médecine qui, ayant du premier au dernier jour de leur carrière soigneusement évité tout effort de réflexion sur leur exercice, encouragés en cela par leurs maîtres, leurs syndicats, leurs confrères, leurs conjoint(e)s et l’avide poursuite du niveau de vie auquel ils pensent avoir droit compte tenu de leur niveau d’études et de responsabilité (alors qu’ils sont intellectuellement médiocres n’ayant « fait » médecine générale que parce qu’incapables d’être spécialiste, c’est à dire se remplir les poches avec moins d’efforts encore), ne voient aucune différence entre la médecine et le petit commerce, et donc érigent en compétence professionnelle l’art du baissage de froc devant leurs patients clients, les labos, la sécu, les leaders d’opinions, les autorités et surtout devant leur propre dignité, et ont ainsi rendu au fil des années et de leur pratique cette histoire possible, fréquente et reproductible, et contribuent de façon métenculeuse à l’humiliation de la médecine générale, à son mépris, et à sa fin.

Ce hier matin je vois madame et sa fifille, 11 ans. Elles ont le rhume, ou la grippe je m’en fous; ça se soigne pareil. Le médecin traitant habituel est aaaabsolument oveurbouqué, accaparé sans doute à renouveler les statines chez ses vioques et déboucher les nez à grandes giclées de pseudoéphédrine chez les autres. C’est donc moi qui m’y colle.

Le soir du même jour, madame m’appelle pour la fifille. Elle a compétition de gimastique ce dimanche et il lui faut un certificat médical, dixit l’entraineur, et qu’elle passera demain pour le prendre. Gloups… Ah bon ?…  Et avec ceci ?.. Ce sera tout ?…  Y-en-a-un-peu-plus-je-vous-le-mets-quand-même ?…  Et vous avez vu notre promotion sur la nouvelle pilule bio ?… Je vous en mets une pour l’essayer… Vous me direz.

Oui, la mère dit, parce que l’entraineur elle a dit que si elle est pas à la compétition le club doit payer l’amende.

J’essaye avec souffrance de me restreindre dans l’enclos d’une civilité que les restes d’une éducation bourgeoise fondée sur la soumission aux cons supérieurs peinent de plus en plus à maintenir debout, essayant de faire passer le message que c’est pas mon problème, que cette demande c’est n’importe quoi, et que je fais pas de certificat à la con, déjà les autres, c’est peine. Je raccroche, précisant ma désolation, pensant que c’est pas encore comme ça que je vais les fidéliser ceux-la.

Je reprends la consultation interrompue et le téléphone sonne au bout de deux minutes. La voix d’une vieille sure sûre d’elle même : « Je suis l’entraineur ET la prééésidente du club de gimastique, et il me FAUT un certificat sinon le club paye une amende de 160 euros si l’enfant est pas là. »

« Et en quoi ça me concerne, ça concerne un médecin et la médecine ? C’est votre problème, mais ce que je peux vous proposer c’est de vous le faire à 200 euros ce certificat. Quelle idée, à la mesure sans doute de votre titre d’entraîneuse, vous faites vous de la médecine et des médecins, chère madame ? » – « Mais à 23 euros la ça passe habituellement, je ne comprends pas. »

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Certifichiure

Au commencement

19 janvier 2013
Au commencement, j’ai déjà un blog. D’ailleurs si vous êtes arrivé ici, c’est sans doute en venant de . Et si vous avez lu ce blog, vous savez que ma situation du moment est précaire. Pas diplômée (du moins pas dans mon domaine), sans emploi ou presque, bref l’avenir s’annonce plutôt sombre. 2012 était une année difficile, j’efface et je ne retiens que Georges, le plus beau petit garçon du monde! 2013, nouvelle année, nouveaux projets : et si je devenais aide-soignante? (oui parce que médecin c’est trop long quand même!)
Alors voilà, un nouveau blog pour écrire, parce que j’ai pas envie d’en parler pour le moment, mais j’ai quand même envie de l’écrire, pour avoir une trace. Un blog secret donc, que je suis la seule à lire. Et selon l’avancée du projet, ce blog sera ouvert au public. Prochaines étapes : Évaluation en Milieu de Travail à partir de lundi dans un domicile partagé, concours oral AS le 30 janvier et le 11 février (je tente deux écoles, sachant que certains en font cinq ou six…), résultats le 4 avril. En attendant, tentatives de révisions entre deux tétées/couches/trajets/courses et j’en passe et tentatives de zen attitude entre deux, non, trois interrogations métaphysiques (D’où viens-je? Où suis-je? Où vais-je?).
Y’a pas grand-monde au courant, parce que je suis tellement sûre de rater ce concours que je préfère ne pas avoir à dire « oh ben zut, j’ai raté ». Si je l’ai, ce sera super méga chouette, sinon, ben tant pis… je retenterai l’année prochaine!
Bon allez zou, Georges dort (enfin!), je retourne à mes révisions!

4 avril 2013
Jour des résultats

14 juin 2013
Et voilà, j’ai fait ma pré-rentrée. Rencontre avec la promo, essayage des tenues de stage, découverte du planning de formation. Effervescence. Et premières questions. Les lieux de stage, le financement, l’organisation familiale… J’avoue que tout ça n’est pas très clair pour moi.
Hâte et peur en même temps. Hâte de commencer, d’apprendre, de découvrir… Et peur. Peur parce que les stages peuvent être assez loin de chez moi, avec des temps de trajet assez conséquents. Je le savais en passant le concours, pas de mauvaise surprise là-dessus, mais ça ne m’empêche pas de stresser un minimum. Par rapport à Georges et Amélie, par rapport aux frais de route, par rapport à… Mon âge! Oui oui, mon âge! Est-ce que j’apprendrai aussi facilement à 36 ans qu’à 20 ans? Comment se passera l’intégration en équipe pour une « vieille » débutante? Comment vais-je appréhender les rapports de hiérarchie?
Je vais découvrir un métier, mais aussi une autre façon de travailler. J’ai pris l’habitude d’être seule, je vais travailler en équipe. Travailler sous le regard des collègues, voilà quelque chose dont j’ai perdu l’habitude. Travailler avec des filles. Beaucoup de filles. Avec des histoires de filles.
Hâte et peur donc.
Mais surtout hâte!

Et pour fêter ça, nouveau blog. Parce que je ne suis plus auxiliaire de vie mais élève aide-soignante. Vieux et merveilles continue sa vie, parce que j’ai encore plein de choses à y écrire, et surtout parce que mine de rien, j’y suis drôlement attachée à ce blog, et encore plus à tout ce qu’il m’a permis de faire. Je serai donc tantôt ici tantôt là-bas… En attendant le diplôme! Continuer la lecture

Publié dans aide-soignante, blog, élève | Commentaires fermés sur Au commencement

Déclaration de conflits d’intérêts

J’aimerais pouvoir déclarer que je n’ai pas de conflits d’intérêts. Que je travaille dans l’intérêt-de-mes-patients-et-puis-c’est-tout. Comme à peu près tout le monde, j’ai subi la visite médicale pendant mes études. J’en garde une réglette à ECG et un disque à … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans conflits d'intérêt, industrie pharmaceutique, le chocolat c'est la vie, REVUE PRESCRIRE, twitter, Un peu de tout | Commentaires fermés sur Déclaration de conflits d’intérêts