Covid-éthique : après la rumeur d’Orléans, le voile se lève sur les mystères des clusters

Bonjour 14/08/2020. Nous évoquions hier un scoop que, dans le Loiret, France Bleu peinait à confirmer (Antoine Denéchère, Noémie Philippot, France Bleu Orléans). Question centrale : pourquoi les responsables de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Centre Val-de-Loire  se refusaient-ils à confirmer ou à infirmer les éléments avancés par les journalistes : « plusieurs dizaines de cas positifs au Covid-19 liés à un rassemblement […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, épidémiologie, Ethique, médecine, Polémique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique, Secret médical, Virologie | Commentaires fermés sur Covid-éthique : après la rumeur d’Orléans, le voile se lève sur les mystères des clusters

Covid-modestie: voici pourquoi le gouvernement peut nous dire «tout et son contraire»

Bonjour 13/08/2020. Avant-hier, hier, sur franceinfo, le Pr Philippe Juvin usait du concept de « trouille » pour critiquer le manque d’autorité dans la lutte contre l’épidémie conduite par le Premier ministre. Hier, toujours sur franceinfo, on retrouvait le Pr Eric Caumes chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Nouvelle attaque […] Continuer la lecture

Publié dans argent, épidémie, épidémiologie, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique, Virologie | Commentaires fermés sur Covid-modestie: voici pourquoi le gouvernement peut nous dire «tout et son contraire»

Les preprints ont été adoptés par la communauté médicale.. COVID-19 est passé par là…

Depuis quelques années, la médecine a été méfiante vis-àvis de l’arrivée des preprints. Le développement de l’archive médicale medRxiv a été laborieux, pris du temps. Finalement medRxiv a été ouvert mi-2019, mais son acceptation a été boostée par la COVID-19. Une analyse des politiques de 100 revues cliniques de plus de 5 de facteur d’impact nous montre que 86 revues… Continuer la lecture

Publié dans COVID-19, Preprint, Rédaction des revues | Commentaires fermés sur Les preprints ont été adoptés par la communauté médicale.. COVID-19 est passé par là…

Covid et journalisme : pourquoi tant de mystères de l’ARS à propos du cluster d’Orléans ?

Bonjour 13/08/2020. C’est un scoop que, dans le Loiret, France Bleu peine à confirmer (Antoine Denéchère, Noémie Philippot, France Bleu Orléans). Sollicité par ce média l’Agence Régionale de Santé vient, finalement de confirmer qu’il y a « plusieurs dizaines de cas positifs au Covid-19 liés à un rassemblement conséquent » à Orléans.  « Selon nos informations, ce foyer épidémique est consécutif à un […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, épidémiologie, journalisme, médecine, Polémique, pouvoir, Risques (réduction des), Virologie | Commentaires fermés sur Covid et journalisme : pourquoi tant de mystères de l’ARS à propos du cluster d’Orléans ?

Masque et incurie : mais quand le gouvernement apprendra-t-il à l’utiliser correctement ?

Bonjour 13/08/2020. A Noël sera–t-il, sous la neige, imposé à l’échelon national ? Pour l’heure il ne cesse de gagner du terrain dans les rues des communes et des villes françaises. Aux préfets et aux élus locaux de le rendre obligatoire annonce désormais un gouvernement comme fatigué des plaisirs de la centralisation et du jacobinisme. La […] Continuer la lecture

Publié dans argent, épidémie, épidémiologie, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique, Virologie | Commentaires fermés sur Masque et incurie : mais quand le gouvernement apprendra-t-il à l’utiliser correctement ?

«Trouille» : un urgentiste chef de service dénonce le manque d’autorité du Premier ministre

Bonjour 12/08/2020. C’est un nouvel épisode marquant d’un affrontement, désormais récurrent: celui entre le pouvoir exécutif et un corps médical qui, avec la pandémie, a (re)trouvé les moyens de parler haut et fort. Un tacle politique à découvrir sur franceinfo. Cible : Jean Castex, Premier ministre, ancien « Monsieur Déconfinement ». Il est visé par le Pr Philippe […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, épidémiologie, Hôpital, médecine, Polémique, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique, Urgences, Virologie | Commentaires fermés sur «Trouille» : un urgentiste chef de service dénonce le manque d’autorité du Premier ministre

Vaccin russe contre le coronavirus SARS-CoV-2 : une annonce jugée prématurée et non crédible

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé mardi que la Russie avait développé le « premier » vaccin contre le SARS-COV-2, le coronavirus responsable de la Covid-19. « Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré », a déclaré Vladimir Poutine, ajoutant : « Je sais qu’il est assez efficace, …

Continuer la lecture de « Vaccin russe contre le coronavirus SARS-CoV-2 : une annonce jugée prématurée et non crédible »

Continuer la lecture

Publié dans adénovirus recombinant, Binnopharm, coronavirus, COVID-19, Gamaleya, Infectiologie, Moscou, recherche vaccinale, Russie, SARS-CoV-2, vaccin, Vaccinologie, Vladimir Poutine | Commentaires fermés sur Vaccin russe contre le coronavirus SARS-CoV-2 : une annonce jugée prématurée et non crédible

Pourquoi diable Vladimir Poutine n’a-t-il pas osé se faire vacciner avec son « Spoutnik V » ?

Bonjour 12/08/2020. Qu’aurait fait le tsar ? Et Lénine ? Et Joseph Staline ? Pour Vladimir Poutine on sait : il n’a pas osé – et il a laissé sa fille jouer le rôle de la cobaye. C’est le début d’une nouvelle affaire. Pour l’heure le président russe a réussi à inonder les médias planétaires en affirmant lors […] Continuer la lecture

Publié dans argent, épidémie, épidémiologie, Ethique, médecine, médicament, pharmacie, Polémique, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique, vaccinations, Virologie | Commentaires fermés sur Pourquoi diable Vladimir Poutine n’a-t-il pas osé se faire vacciner avec son « Spoutnik V » ?

Une escroquerie légale ? Vais-je publier dans un traité de chirurgie de la tête et du cou ? Pour 1 400 £

Tout est clair, je n’ai plus qu’à payer en envoyant un manuscrit (que je peux probablement plagier). Je serais un auteur heureux, comme les nombreux prix Nobel qui, soit-disant, auraient fait confiance à cet éditeur InTech. Je n’ai qu’à payer £ 1 400 pour le chapitre que je vais écrire… et qui sera soumis à relecture (mais pas de risque… Continuer la lecture

Publié dans Prédateurs | Commentaires fermés sur Une escroquerie légale ? Vais-je publier dans un traité de chirurgie de la tête et du cou ? Pour 1 400 £

Acted, Loi de 1901 ? (Exmed)

   
Massacre insoutenable de jeunes humanitaires et de leurs guides au Niger, l’émotion est vive. Internet montre que l’ONG parisienne pour qui ils travaillaient est une multinationale existant dans 37 pays et employant 6000 salariés. L’évolu… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Acted, Loi de 1901 ? (Exmed)

Les annonces sanitaires du Premier ministre … et les suites de la rave party de Lozère

Bonjour 11/08/2020. Il y a le discours de l’exécutif. Et puis il y les faits. On peut, parfois, les rapprocher. Et s’étonner. Jean Castex, Premier ministre, en déplacement au CHU de Montpellier, vient de déplorer une « mauvaise nouvelle » sur le front sanitaire : la dégradation de la situation depuis deux semaines. Il a, dans le même […] Continuer la lecture

Publié dans addictions, épidémie, épidémiologie, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Virologie | Commentaires fermés sur Les annonces sanitaires du Premier ministre … et les suites de la rave party de Lozère

Pourquoi ne pas choisir son soignant selon la «couleur de sa peau»? On attend Olivier Véran

Bonjour 11/08/2020. C’est une première ; une première « communautaire » qui soulève quelques sérieuses questions politiques et impose une réponse, au plus vite, du gouvernement. L’affaire vient (fort heureusement) d’être prise en compte par le Conseil national de l’Ordre des médecins et l’Ordre national des infirmiers.  Cœur du sujet : « la constitution d’annuaires de professionnels de santé communautaires ». […] Continuer la lecture

Publié dans déontologie, Ethique, justice, médecine, Polémique, politique, pouvoir, RACISME, Radicalisation, religions | Commentaires fermés sur Pourquoi ne pas choisir son soignant selon la «couleur de sa peau»? On attend Olivier Véran

Plus de dix mille personnes à la rave party de la Lozère : que font la police et l’exécutif ?

Bonjour 11/08/2020. Pas de hasard sans humour : c’était à Hures-la-Parade (Lozère). Résumé édifiant de l’AFP : « Rave party en Lozère : entre 5000 et 7000 personnes encore sur place le 10 dans la matinée L’événement, interdit et illégal, est organisé depuis le 8 août sur un terrain agricole du parc national des Cévennes. » Où l’on en vient […] Continuer la lecture

Publié dans addictions, épidémie, épidémiologie, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique, Virologie | Commentaires fermés sur Plus de dix mille personnes à la rave party de la Lozère : que font la police et l’exécutif ?

Arrêter la malédiction

 Te souviens-tu de l’année 2020 ? Celle qui devait faire oublier 2019. Au début, on a tenu en respect le cyclone puis on l’a regardé nous atteindre. On a cherché des explications. Ce virus n’avait pas de sens, on a essayé de rationaliser son … Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Arrêter la malédiction

L’âge n’est pas un facteur de risque

Comme leur nom l’indique, les « facteurs de risque » sont les facteurs qui augmentent la probabilité de survenue d’un évènement. Par exemple l’alcool, le brouillard et les pneus lisses sont des facteurs de risque d’accident de la route. Evidemment, pour chaque évènement, les facteurs de risque sont multiples et n’ont pas le même poids. En médecine, …

Continuer la lecture de « L’âge n’est pas un facteur de risque »

Continuer la lecture

Publié dans âge, épistémologie, facteur de risque, gériatrie, médecine, senescence | Commentaires fermés sur L’âge n’est pas un facteur de risque

Comment faire quand un patient refuse de voir un médecin pour des motifs (apparemment) racistes ?

 Une internaute m’a écrit ce message à la suite de l’article précédent : « Est-il donc si aberrant de vouloir choisir son médecin ? » J’ai lu votre article sur le choix de son médecin avec beaucoup d’intérêt.Cette demande de choix racial s… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Comment faire quand un patient refuse de voir un médecin pour des motifs (apparemment) racistes ?

Covid-19: les quatre dérangeantes propositions «pragmatiques » signées de deux spécialistes

Bonjour 10/08/2020. La double peine, tissulaire et thermométrique. Après Bruxelles, Madrid et de nombreuses villes françaises, le port du masque est devenu, depuis ce matin, obligatoire dans certains quartiers très fréquentés de Paris. Berges de la Seine, hauteurs de Montmartre, rue Mouffetard, ses miracles et son Eglise Saint-Médard. La Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et […] Continuer la lecture

Publié dans confinement, épidémie, épidémiologie, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique, Vieillesse, Virologie | Commentaires fermés sur Covid-19: les quatre dérangeantes propositions «pragmatiques » signées de deux spécialistes

Les publications manipulées et dépassées par les réseaux sociaux ? Soutenez D Raoult pour 243 € !

En suivant les tweets, je fais très attention, surtout à ceux qui sont anonymes ou viennent de comptes mal identifiés. PRUDENCE, prudence d’autant plus que pendant la pandémie COVID-19, tout était étrange. Dans un vieux temps, les publications de revues scientifiques avec un peer-review correctement fait, étaient considérées comme une source d’information fiable. C’était fiable quand les revues publiaient corrections… Continuer la lecture

Publié dans COVID-19, fraude, Grand public | Commentaires fermés sur Les publications manipulées et dépassées par les réseaux sociaux ? Soutenez D Raoult pour 243 € !

Prévention, parlons-en (LEM 1183)

   La canicule en cours n’est pas un alibi pour laisser refroidir le fer de l’actualité pandémique. Il n’est pas question ici, faute de compétence, de porter quelque jugement que ce soit sur les décisions  techniques qui ont été, et sont… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Prévention, parlons-en (LEM 1183)

Dans la roue de Pierre Dac (Exmed)

   Qui mieux qu’un humoriste et un  amuseur peut inviter à se pencher sur des choses vraiment sérieuses ?Le message de départ qu’il signe est le suivant : La prévision est difficile surtout lorsqu’elle concerne l’avenir.   Si v… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Dans la roue de Pierre Dac (Exmed)

Politique : le Pr Delfraissy aurait-il déjà remplacé Olivier Véran au ministère de la Santé ?

Bonjour 09/08/2020. Il se disait quelque peu lassé des multiples fonctions qu’il occupait. C’est oublié. On retrouve chaque jour ou presque dans les médias le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique chargé d’aider le gouvernement à gérer la crise sanitaire. Aujourd’hui c’est dans Le Journal du Dimanche (Anne Laure Barret).   Il annonce que le […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, épidémiologie, médecine, pédagogie, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique | Commentaires fermés sur Politique : le Pr Delfraissy aurait-il déjà remplacé Olivier Véran au ministère de la Santé ?

Test des lunettes FORM Swim

J’ai décompensé brutalement en sortie de confinement : j’ai acheté les lunettes FORM Swim de manière complètement impulsive après une vidéo de Lionel Sanders sur le sujet. En manque de natation, rythme dans l’eau complètement perdu, j… Continuer la lecture

Publié dans Divers | Commentaires fermés sur Test des lunettes FORM Swim

RU486: polémique, en Italie, sur l’assouplissement de l’utilisation de la «pilule abortive»

Bonjour 08/08/2020. Qui, en France, se souvient encore de la violente polémique sur le « RU486 » (mifépristone) cette « pilule abortive » ? Quatre décennies plus tard, dans une Europe que l’on présente comme unie, voici que la polémique émerge de l’autre côté des Alpes. Le gouvernement italien a décidé d’assouplir ses conditions d’utilisation a annoncé samedi 8 août […] Continuer la lecture

Publié dans Gynécologie-Obstétrique, médecine, médicament, pharmacie, Polémique, politique, pouvoir, procréation, Risques (réduction des), sexualité | Commentaires fermés sur RU486: polémique, en Italie, sur l’assouplissement de l’utilisation de la «pilule abortive»

Covid-bashing : le Directeur général de la santé chez les pionniers mayennais persécutés

Bonjour 7/08/2020. Est-ce la canicule ou la pandémie qui pousse, parfois, à user de termes que l’on aurais jadis trouvés pour le moins déplacés. Notre version moderne et inversée du Sous-préfet aux champs de Daudet. Aujourd’hui nous sommes loin de La-Combe-Aux-Fées. Et le Sous-préfet est le Directeur général de la santé. En visite dans la […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, épidémiologie, Linguistique, littérature, médecine, Polémique, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique | Commentaires fermés sur Covid-bashing : le Directeur général de la santé chez les pionniers mayennais persécutés

Alerte : la Direction générale de la santé interdit désormais les ventilateurs dans les collectivités

Bonjour 07/08/2020. Jusqu’où ira-t-on ? A quoi peut conduire une politique sanitaire ayant sa propre conception, plus que jacobine, de la réduction des risques ? Qui prend, jour après jour, des décisions de portée nationale, sur quelles bases et qui sera chargé de leur évaluation ? Près de cinquante département français ont été placé en « vigilance orange canicule ». […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, médecine, Polémique, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Santé publique | Commentaires fermés sur Alerte : la Direction générale de la santé interdit désormais les ventilateurs dans les collectivités

Tests PCR pour le dépistage de Covid 19 : totalement gratuits

Afin de rendre le dépistage du virus SARS-CoV 2 plus accessible à tous les français, les tests de détection PCR ( réaction en chaîne par polymerase)  sont désormais totalement pris en charge par l’assurance maladie et ne nécessitent pas la prescr… Continuer la lecture

Publié dans SARS-CoV-2 coronavirus agent du Covid-19 | Commentaires fermés sur Tests PCR pour le dépistage de Covid 19 : totalement gratuits

COVID-19 : le conseil scientifique s’exprime dans The Lancet sur notre système basé sur le soin plutôt que la prévention

Un éditorial du 16 juillet 2020 dans The Lancet est signé par tous les membres du conseil scientifique nommé par E Macron. Cela donne une visibilité aux décisions françaises dans cette crise. Ce conseil scientifique ne s’exprime pas dans une revue scientifique de langue française. L’éditorial est intéressant et défend le travail de ce comité. La première signataire est Laëtitia… Continuer la lecture

Publié dans COVID-19 | Commentaires fermés sur COVID-19 : le conseil scientifique s’exprime dans The Lancet sur notre système basé sur le soin plutôt que la prévention

Un cas de cancer osseux confirmé pour la première fois chez un dinosaure

Des chercheurs canadiens rapportent le premier cas confirmé de tumeur maligne osseuse chez un dinosaure, en l’occurrence chez un Centrosaurus apertus adulte, un herbivore à corne appartenant au groupe des cératopsiens. Ce dinosaure, découvert au Canada, a vécu il y a entre 75 et 77 millions d’années. Il était porteur d’une tumeur osseuse agressive : …

Continuer la lecture de « Un cas de cancer osseux confirmé pour la première fois chez un dinosaure »

Continuer la lecture

Publié dans Oncologie, zoologie | Commentaires fermés sur Un cas de cancer osseux confirmé pour la première fois chez un dinosaure

Les livres pour vivre (Exmed)

   Les éditeurs et distributeurs de livres en France constatent, après une période de sidération de leurs ventes entre mi-mars et mi-mai 2020, un rebond totalement imprévu des achats depuis le déconfinement. Source Le Monde 6 août 2020. Les r… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Les livres pour vivre (Exmed)

Un véritable piège diagnostique, le syndrome de Barré et Liéou Le syndrome de Barré et Liéou (SBL) est un ensemble de manifestations neuro-sensorielles de type ophtalmologique, audio-vestibulaire, pharyngé touchant préférentiellement le sexe féminin et les deux sexes après 50 ans. Sa description princeps est quasi centenaire (Barré,1926) et a été complétée par Liéou. Quand ces différentes manifestations neuro-sensorielles accompagnent des maux de têtes (céphalées), il est assez facile de les rattacher à une dysfonction du rachis cervical supérieur par irritation du système nerveux sympathique cervical supérieur. Toutefois le diagnostic est bien plus difficile à poser si la symptomatologie neuro-sensorielle est isolée et ne s’accompagne ni de cervicalgies hautes ou de maux de tête, l’errance diagnostique étant alors la règle, d’autant plus que l’accumulation d’avis médicaux spécialisés : ORL, ophtalmo, neuro ainsi que l’imagerie aussi sophistiquée soit-elle, ne vont aboutir à rien. Le pire étant que les personnes atteintes du S de Barré et Liéou finissent par être considérées comme des psychiatriques. En l’absence de contre indications, les manipulations vertébrales du rachis cervical supérieur, idéalement par un médecin ostéopathe de préférence membre de la SOFMMOO et donc à ce titre capable à la fois : – de faire le diagnostic positif de SBL – de le différencier en particulier de l’insuffisance artérielle vertébro-basilaire fruste en s’appuyant sur les examens complémentaires à visée artérielle (écho-doppler, angiographie) – d’assurer son traitement manuel, toujours précédé par les tests de postures pré-manipulatif et la prescription de radiographies standards et où dynamiques du rachis cervical supérieur ou d’une imagerie TDM (scanner), afin d’éliminer toutes les contre indications (post traumatiques, malformatives, impression basilaire, anomalies de la dent de C2) où précautions d’emploi (foramen arcualé). Comme préconisées par mon bon maître le Pr Robert Maigne, les manipulations vertébrales du rachis cervical supérieur (et mieux encore, celles de l’étage C2/C3 pour des raisons de sécurité) constituent le traitement de choix de ce syndrome, véritable piège diagnostique, encore trop souvent nié par mes confrères qui rattachent la symptomatologie neuro-sensorielle à de l’insuffisance artérielle vertébro-basilaire qui est le diagnostic différentiel qu’il faut quand même éliminer par des explorations angiographiques qui resteront négatives. A ce propos voici ce qu’écrivait le Dr Robert Maigne en 1976 dans les Annales de Médecine Physique à propos des manifestations neuro-sensorielles accompagnant parfois les céphalées cervicales : « Une céphalée d’origine cervicale avec douleur provoquée au pincé-roulé du sourcil ducôté de la céphalée, peut s’accompagner parfois de sensations vertigineuses, d’acouphènes, voire de troubles laryngés ou de fatigabilité visuelle. Cette association sur laquelle Barré a eu le mérite d’attirer l’attention est actuellement l’objet de discussion pathogéniques intéressantes, mais qui masquent par trop le mérite de cet auteur qui avait parfaitement reconnu l’origine cervicale et bénigne de ces manifestations (le syndrome de Barré et Liéou). Elles vont répondre favorablement au même traitement manuel cervical que les céphalées, sauf les acouphènes qui sont plus rarement influencés. Nous ne pouvons donc les dissocier complètement de la discussion. Certains auteurs attribuent toutes ces manifestations à une insuffisance vertébro-basilaire fruste. Il est connu qu’elles peuvent en être les premiers signes, mais dans ces cas, le tableau clinique se complète avec l’évolution et des manifestations plus lourdes et plus significatives apparaissent. Comment invoquer un tel mécanisme lorsque les symptômes durent depuis 20 ans ou plus sans avoir changé de caractère ?. Comment expliquer le succès très régulier (les échecs sont rares) du traitement manuel cervical bien conduit. En serait il ainsi s’il s’agissait d’une insuffisance vertébro-basilaire fruste ? Il faut ajouter les cas de plus en plus nombreux de patients chez lesquels nous avons pu reconnaître et traiter l’origine cervicale de la cépha­lée et qui avaient eu des artériographies parfaitement normales. A l’inverse, il va sans dire qu’il ne faudrait pas, jouant de l’argument de fréquence, méconnaître l’origine vertébro-basilaire de troubles qu’on attribuerait trop facilement et trop uniquement à un dérangement cervical mineur, et du risque que constituerait alors un traitement par manipulation » (Dr Robert Maigne). La peau du sourcil pincée et roulée entre pouce et index est épaissie et très sensible du côté de la céphalée habituelle. Ce signe est caractéristique d’une origine cervicale C2/C3. Recherche du point articulaire postérieur. La pulpe du médius explore la région sous-occipitale. Il est facile de palper l’arti­culation C2-C3. Elle est très sensible du côté de la céphalée habituelle. En outre, on peut noter parfois une infiltration cellulalgique des plans cutanés sous-occipitaux et une tension unilatérale des muscles paravertébraux et sous-occipitaux, dans les cas anciens. Schéma anatomique de Netter du système nerveux sympathique cervical Le système nerveux sympathique cervical supérieur (ganglion cervical supérieur), proche du rachis cervical supérieur, est situé dans la partie latérale du cou; il innerve les organes sensoriels (appareil audio-vestibulaire, yeux, pharynx, larynx, glandes salivaires, appareil lacrymal et nasal, etc.) de la face et va se trouver contraint par les contractures cervicales hautes à l’origine du syndrome de Barré et Liéou. Les symptômes du syndrome de Barré et Liéou Ils apparaissent rarement tous ensemble. Leur combinaison de même que leur intensité varient selon chaque individu et peuvent inclure des: – Troubles vestibulaires: étourdissements, particulièrement lors de mouvements rapides du cou et sensation de perte d’équilibre, vertiges. – Troubles de l’audition: sensation d’entendre moins bien et bourdonnements ou sifflements dans les oreilles (acouphènes). – Troubles visuels: fatigue visuelle, sensation d’avoir de la poussière dans les yeux ou de voir des petits points dansants. – Troubles pharyngés: sensation d’avoir quelque chose dans la gorge, difficulté à avaler – Troubles des sécrétions: avoir des chaleurs, transpiration abondante, sécrétion nasale et lacrymale. – Troubles cérébraux: difficulté à se concentrer, perte de mémoire, anxiété. Ce syndrome de Barré et Liéou est parfois favorisé par la présence d’un foramen arcuale ou arqué (FA) sur la 1ère vertèbre cervicale C1, à priori susceptible de poser des problèmes, pendant la flexion de la tête, la partie Atlantique (V3) de l’artère vertébrale (AV) passant dans ce foramen, la présence d’un FA peut inhiber le mouvement. Foramen Arcualé Pour CA Limousin, Naval Hospital Rio Santiago, La Plata, Argentine, le FA correspond à un pont osseux qui entoure l’artère vertébrale au moment ou l’artère croise l’arche postérieure de l’Atlas (C1). Cette configuration limite la mobilité normale de l’artère vertébrale et contrarie le flux artériel et le sympathique péri-artériel pendant la flexion/extension du cou. Pour Ayush Goel et Sajoscha Sorrentino et al., ce Foramen arqué (ou foramen arcuale, ou Atlantide ponticulus posticus ou Kimerle foramen) est une variante normale fréquemment rencontrée de l’atlas et est facilement apprécié sur un film simple(plat) latéral de la jonction cranio-cervicale. Il se développe par la calcification des ligaments atlanto-occipitaux obliques. La part(partie) atlantique (V3) des artères vertébrales passant par ce foramen. Son incidence serait de 8 % (1-15 %) et c’est plus commun dans le sexe féminin. Il a une morphologie variable, peut être complète ou incomplète et peut être unilatérale ou bilatérale. Et plusieurs types anatomiques de Foramen Arcuale ont été répertoriés dans diverses séries de dissections cadavériques. page2image2232 Trajet de l’artère vertébrale qui se détache de l’artère sous clavier, pour remonter dans le cou à travers les trous intertransversaires des vertèbres cervicales. 1- aorte 2- artère sous-clavière 3- carotide primitive ou commune 4- artère vertébrale 5- carotide interne intra-pétreuse 6- tronc basilaire 7- tronc cérébral 8- artère communicante postérieure Cl- 1ère vertèbre cervicale C2- 2ème vertèbre cervicale C7- 7ème vertèbre cervicale L’artère vertébrale remonte dans le canal transversaire et avant de pénétrer dans le crâne au niveau de la 1ère vertèbre cervicale (C1) peut être contrainte par la présence d’un monticule postérieur, (anomalie osseuse) : le foramen arcualé. A propos de ce foramen arcualé, notre confrère Norbert Teisseire, médecin de médecine manuelle et Rhumatologue – Angers dans une publication récente « Prise en charge d’une céphalée cervicale en présence d’un foramen arcualé (FA) » a passé en revue la littérature: – un cas de dissection de l’AV est rapporté par CELLERIER et GEORGET. – LI et collaborateurs disent avoir amélioré 11 patients vertigineux par décompression de l’ AV. – SUN observe la disparition des vertiges chez 69 patients ayant subi une décompression et une sympathectomie dans le FA. – CUSHING et collaborateurs retrouvent un FA chez 8 patients sur 11 ayant une dissection ou occlusion de l’AV. Le traumatisme artériel siège au niveau du FA. – GROSS (dans un rapport sur des hémorragies sous arachnoïdiennes) retrouve 7 FA sur 13 cadavres. Chez 3 d’entre eux, existe une compression de l’AV dans le FA. Toutefois, aucun de ces sujets ne présentait avant le décès de symptômes évocateurs d’une compression de l’AV. – Une enquête auprès des neurochirurgiens du CHU d’ANGERS ne fait pas apparaître, dans les 20 dernières années, de cas clinique évoquant une complication thérapeutique en rapport avec un FA. Discussion Pour Teisseire, en présence d’un foramen arcualé (cela concernerait environ 5% des cadavres disséqués par l’équipe de TUBBS), la fréquence des dissections, ou d’hémorragies sous arachnoïdiennes signalées par CUSHING et GROSS est fort étonnante. Dans le recrutement de Tesseire, il est frappant de noter que les manifestations de souffrance cervicales hautes, qui auraient pu être attendues, en présence d’un FA, sont plutôt peu fréquentes (3 sur 14, soit 21%). Ses confrères neuro-chirurgiens d’Angers, sur une période de 20 ans, n’ont jamais rencontré de telles complications. Il est malgré tout intéressant de noter que certains auteurs (Cushing, Li, Sun, notamment) ont observé une forte corrélation entre amélioration de vertiges et/ou céphalées par la chirurgie, et une prévalence étonnante entre la présence d’un FA et la survenue d’une dissection de l’AV (au niveau du FA). Alors, dans un tout petit nombre de cas de vertiges chroniques qui empoisonnent la vie de quelques uns et surtout en présence d’un foramen arcualé, si aucune thérapeutique, quelle soit médicamenteuse, kinésithérapique ou manuelle ne peut venir à bout de ces vertiges du syndrome de Barré et Liéou, peut être est-il licite, si la gène est incapacitante et compte tenu des publications de Li et de Sun, de les adresser à un confrère neuro-chirurgien qui décidera d’une possible décompression chirurgicale de l’artère vertébrale. Incidence sur le traitement par manipulation vertébrale élective sous-occipitale du syndrome de Barré et Liéou Sur le plan physiopathologique, l’on sait que les rotations sont agressives pour l’artère vertébrale et sachant que 50 % au moins de la rotation cervicale se passe en C1-C2, les techniques manuelles en rotation pure des vertèbres cervicales hautes sont contre indiquées et toute tentative de manipulation vertébrale cervicale haute avec composante rotatoire dominante doit être proscrite, même si les anatomistes nous disent qu’une artère vertébrale à un coefficient « normal » d’étirement de près de 50%. En réalité la faible référence dans de très nombreuses publications consultées, à la présence d’un FA, n’est pour Teisseire pas faite pour rassurer. Conclusion de Teisseire et de la SOFMMOO et à retenir: Avec ou sans la présence d’un Foramen Arcualé et devant des céphalées (maux de tête) d’origine cervicale, et ou des vertiges ou autres manifestations neuro-sensorielles du syndrome de Barré et Liéou et dans le strict respect des critères de Robert MAIGNE et des recommandations de la SOFMOO (règles de sécurité), les techniques manuelles cervicales hautes sous occipitales non forcées peuvent être appliquées, en excluant les mises en tension en flexion et ou en rotation prédominantes. Précision complémentaire en cas d’impossibilité provisoire à manipuler le rachis cervical supérieur. Dans un certain nombre d’indication de manipulation du rachis cervical supérieur, compte tenu d’une forte contracture des muscles para-vertébraux responsable d’une raideur majeure et douloureuse du haut du cou et en application des règles de Robert Maigne qui recommandent formellement de ne manipuler le rachis que si 3 directions au mieux et 2 au moins sont non douloureuses (schéma en étoile de Maigne et Lesage), il ne m’a pas été toujours possible de manipuler le rachis cervical supérieur de certains de mes patients. Aussi afin de lever cette contre indication technique provisoire, il m’a paru intéressant de traiter ces patients pendant quelques jours (de 3 à 8 jours) par des anti-inflammatoires stéroïdiens per os (cortancyl ou solupred à une dose variant de 20 mg à 60 mg/ jour, en une seule prise le matin au petit déjeuner, en adjoignant un protecteur gastrique). Ces corticoïdes ont fait céder le blocage douloureux et m’ont permis de manipuler le rachis sous-occipital, ou mieux le segment C2-C3 et parfois C3-C4, en toute sécurité (sans oublier d’appliquer en pré-manipulatif les règles de sécurité à visée vasculaire). Règles de sécurité à respecter à cause du risque vasculaire lié à la présence dans le canal inter-transversaire cervical, de l’artère vertébrale Artères vertébrales qui traversent le cou, au travers des vertèbres cervicales Test vasculaire pré-manipulatif en position debout Cinq recommandations de la SOFMMOO pour les médecins ostéopathes La SOFMMOO (société française de médecine manuelle orthopédie et ostéopathie) a proposé 5 recommandations pour que les manipulations vertébrales et en particulier cervicales, soient strictement encadrées. Ces recommandations ont été proposées aux praticiens qui pratiquent les manipulations afin qu’ils puissent, à la lumière d’un diagnostic médical précis, choisir l’acte manipulatif – entre autres traitements – et le réalisent eux mêmes. Elles ne s’adressent qu’aux médecins ostéopathes – les ostéopathes exclusifs n’ont pas été signataires de ce travail. Avant tout, le médecin manipulateur doit être diplômé et techniquement très compétent. Un an d’exercice continu des techniques manipulatives après l’acquisition du diplôme universitaire de troisième cycle est indispensable avant de réaliser des manipulations rachidiennes. Le premier temps de la consultation est déterminant : il s’agit d’un interrogatoire pré-manipulatif qui a pour but de préciser l’existence d’antécédents d’effets indésirables en lien avec des manipulations antérieures (vertiges, état nauséeux..). Tout événement indésirable préalable doit faire réfuter une nouvelle manipulation. L’examen clinique neurologique et vasculaire ensuite est indispensable avant toute manipulation, en particulier cervicale. Pour la SOFMMOO, « au cours de la première consultation, il n’est pas recommandé de recourir aux manipulations cervicales chez la femme de moins de 50 ans. Ces manipulation ne peuvent être proposées qu’après l’échec des traitements médicamenteux et physiques habituels. Dans ce cas, après l’accord éclairé du patient à qui on explique de manière simple, loyale et intelligible en quoi consiste la manipulation et ses risques et après réalisation clinique de test vasculaires prémanipulatifs. La technique manipulative doit être réalisée avec douceur et doigté et le moins de rotation possible (geste de grande technicité). Un suivi médical doit être assuré ». Dans le cas où le geste de manipulation cervicale est réalisé par un non médecin, un certificat médical de non contre indication doit être rédigé avant l’acte. Recommandations de la SOFMMOO (société française de médecine manuelle orthopédique et d’ostéopathie Manipulation cervicale sous-occipitale sécurisée en latéro-flexion comme recommandé par Teisseire et la SOFMMOO: rachis cervical positionné en sagittal en flexion et en latéro-flexion en frontal, à effectuer après tests de posture préalables debout, et couché lors de la mise en tension pré-manipulative. NB : les dysfonctions cranio rachidiennes (C0-C1 et C1-C2) se décompensent toujours sur l’étage du dessous : C2-C3; dès lors, le traitement manuel du joint inter-vertébral C2-C3, donne d’excellents résultats avec une toxicité potentielle nettement moindre+++ (personnellement, nous avons depuis longtemps abandonné les manipulations de la cranio-rachidienne pour ne manipuler que l’étage C2/C3 (cliniquement signe du sourcil homolatéral, signe de la joue et signes de congestion à la palpation du massif des articulaires C2-C3).

Commentaires fermés sur Un véritable piège diagnostique, le syndrome de Barré et Liéou Le syndrome de Barré et Liéou (SBL) est un ensemble de manifestations neuro-sensorielles de type ophtalmologique, audio-vestibulaire, pharyngé touchant préférentiellement le sexe féminin et les deux sexes après 50 ans. Sa description princeps est quasi centenaire (Barré,1926) et a été complétée par Liéou. Quand ces différentes manifestations neuro-sensorielles accompagnent des maux de têtes (céphalées), il est assez facile de les rattacher à une dysfonction du rachis cervical supérieur par irritation du système nerveux sympathique cervical supérieur. Toutefois le diagnostic est bien plus difficile à poser si la symptomatologie neuro-sensorielle est isolée et ne s’accompagne ni de cervicalgies hautes ou de maux de tête, l’errance diagnostique étant alors la règle, d’autant plus que l’accumulation d’avis médicaux spécialisés : ORL, ophtalmo, neuro ainsi que l’imagerie aussi sophistiquée soit-elle, ne vont aboutir à rien. Le pire étant que les personnes atteintes du S de Barré et Liéou finissent par être considérées comme des psychiatriques. En l’absence de contre indications, les manipulations vertébrales du rachis cervical supérieur, idéalement par un médecin ostéopathe de préférence membre de la SOFMMOO et donc à ce titre capable à la fois : – de faire le diagnostic positif de SBL – de le différencier en particulier de l’insuffisance artérielle vertébro-basilaire fruste en s’appuyant sur les examens complémentaires à visée artérielle (écho-doppler, angiographie) – d’assurer son traitement manuel, toujours précédé par les tests de postures pré-manipulatif et la prescription de radiographies standards et où dynamiques du rachis cervical supérieur ou d’une imagerie TDM (scanner), afin d’éliminer toutes les contre indications (post traumatiques, malformatives, impression basilaire, anomalies de la dent de C2) où précautions d’emploi (foramen arcualé). Comme préconisées par mon bon maître le Pr Robert Maigne, les manipulations vertébrales du rachis cervical supérieur (et mieux encore, celles de l’étage C2/C3 pour des raisons de sécurité) constituent le traitement de choix de ce syndrome, véritable piège diagnostique, encore trop souvent nié par mes confrères qui rattachent la symptomatologie neuro-sensorielle à de l’insuffisance artérielle vertébro-basilaire qui est le diagnostic différentiel qu’il faut quand même éliminer par des explorations angiographiques qui resteront négatives. A ce propos voici ce qu’écrivait le Dr Robert Maigne en 1976 dans les Annales de Médecine Physique à propos des manifestations neuro-sensorielles accompagnant parfois les céphalées cervicales : « Une céphalée d’origine cervicale avec douleur provoquée au pincé-roulé du sourcil ducôté de la céphalée, peut s’accompagner parfois de sensations vertigineuses, d’acouphènes, voire de troubles laryngés ou de fatigabilité visuelle. Cette association sur laquelle Barré a eu le mérite d’attirer l’attention est actuellement l’objet de discussion pathogéniques intéressantes, mais qui masquent par trop le mérite de cet auteur qui avait parfaitement reconnu l’origine cervicale et bénigne de ces manifestations (le syndrome de Barré et Liéou). Elles vont répondre favorablement au même traitement manuel cervical que les céphalées, sauf les acouphènes qui sont plus rarement influencés. Nous ne pouvons donc les dissocier complètement de la discussion. Certains auteurs attribuent toutes ces manifestations à une insuffisance vertébro-basilaire fruste. Il est connu qu’elles peuvent en être les premiers signes, mais dans ces cas, le tableau clinique se complète avec l’évolution et des manifestations plus lourdes et plus significatives apparaissent. Comment invoquer un tel mécanisme lorsque les symptômes durent depuis 20 ans ou plus sans avoir changé de caractère ?. Comment expliquer le succès très régulier (les échecs sont rares) du traitement manuel cervical bien conduit. En serait il ainsi s’il s’agissait d’une insuffisance vertébro-basilaire fruste ? Il faut ajouter les cas de plus en plus nombreux de patients chez lesquels nous avons pu reconnaître et traiter l’origine cervicale de la cépha­lée et qui avaient eu des artériographies parfaitement normales. A l’inverse, il va sans dire qu’il ne faudrait pas, jouant de l’argument de fréquence, méconnaître l’origine vertébro-basilaire de troubles qu’on attribuerait trop facilement et trop uniquement à un dérangement cervical mineur, et du risque que constituerait alors un traitement par manipulation » (Dr Robert Maigne). La peau du sourcil pincée et roulée entre pouce et index est épaissie et très sensible du côté de la céphalée habituelle. Ce signe est caractéristique d’une origine cervicale C2/C3. Recherche du point articulaire postérieur. La pulpe du médius explore la région sous-occipitale. Il est facile de palper l’arti­culation C2-C3. Elle est très sensible du côté de la céphalée habituelle. En outre, on peut noter parfois une infiltration cellulalgique des plans cutanés sous-occipitaux et une tension unilatérale des muscles paravertébraux et sous-occipitaux, dans les cas anciens. Schéma anatomique de Netter du système nerveux sympathique cervical Le système nerveux sympathique cervical supérieur (ganglion cervical supérieur), proche du rachis cervical supérieur, est situé dans la partie latérale du cou; il innerve les organes sensoriels (appareil audio-vestibulaire, yeux, pharynx, larynx, glandes salivaires, appareil lacrymal et nasal, etc.) de la face et va se trouver contraint par les contractures cervicales hautes à l’origine du syndrome de Barré et Liéou. Les symptômes du syndrome de Barré et Liéou Ils apparaissent rarement tous ensemble. Leur combinaison de même que leur intensité varient selon chaque individu et peuvent inclure des: – Troubles vestibulaires: étourdissements, particulièrement lors de mouvements rapides du cou et sensation de perte d’équilibre, vertiges. – Troubles de l’audition: sensation d’entendre moins bien et bourdonnements ou sifflements dans les oreilles (acouphènes). – Troubles visuels: fatigue visuelle, sensation d’avoir de la poussière dans les yeux ou de voir des petits points dansants. – Troubles pharyngés: sensation d’avoir quelque chose dans la gorge, difficulté à avaler – Troubles des sécrétions: avoir des chaleurs, transpiration abondante, sécrétion nasale et lacrymale. – Troubles cérébraux: difficulté à se concentrer, perte de mémoire, anxiété. Ce syndrome de Barré et Liéou est parfois favorisé par la présence d’un foramen arcuale ou arqué (FA) sur la 1ère vertèbre cervicale C1, à priori susceptible de poser des problèmes, pendant la flexion de la tête, la partie Atlantique (V3) de l’artère vertébrale (AV) passant dans ce foramen, la présence d’un FA peut inhiber le mouvement. Foramen Arcualé Pour CA Limousin, Naval Hospital Rio Santiago, La Plata, Argentine, le FA correspond à un pont osseux qui entoure l’artère vertébrale au moment ou l’artère croise l’arche postérieure de l’Atlas (C1). Cette configuration limite la mobilité normale de l’artère vertébrale et contrarie le flux artériel et le sympathique péri-artériel pendant la flexion/extension du cou. Pour Ayush Goel et Sajoscha Sorrentino et al., ce Foramen arqué (ou foramen arcuale, ou Atlantide ponticulus posticus ou Kimerle foramen) est une variante normale fréquemment rencontrée de l’atlas et est facilement apprécié sur un film simple(plat) latéral de la jonction cranio-cervicale. Il se développe par la calcification des ligaments atlanto-occipitaux obliques. La part(partie) atlantique (V3) des artères vertébrales passant par ce foramen. Son incidence serait de 8 % (1-15 %) et c’est plus commun dans le sexe féminin. Il a une morphologie variable, peut être complète ou incomplète et peut être unilatérale ou bilatérale. Et plusieurs types anatomiques de Foramen Arcuale ont été répertoriés dans diverses séries de dissections cadavériques. page2image2232 Trajet de l’artère vertébrale qui se détache de l’artère sous clavier, pour remonter dans le cou à travers les trous intertransversaires des vertèbres cervicales. 1- aorte 2- artère sous-clavière 3- carotide primitive ou commune 4- artère vertébrale 5- carotide interne intra-pétreuse 6- tronc basilaire 7- tronc cérébral 8- artère communicante postérieure Cl- 1ère vertèbre cervicale C2- 2ème vertèbre cervicale C7- 7ème vertèbre cervicale L’artère vertébrale remonte dans le canal transversaire et avant de pénétrer dans le crâne au niveau de la 1ère vertèbre cervicale (C1) peut être contrainte par la présence d’un monticule postérieur, (anomalie osseuse) : le foramen arcualé. A propos de ce foramen arcualé, notre confrère Norbert Teisseire, médecin de médecine manuelle et Rhumatologue – Angers dans une publication récente « Prise en charge d’une céphalée cervicale en présence d’un foramen arcualé (FA) » a passé en revue la littérature: – un cas de dissection de l’AV est rapporté par CELLERIER et GEORGET. – LI et collaborateurs disent avoir amélioré 11 patients vertigineux par décompression de l’ AV. – SUN observe la disparition des vertiges chez 69 patients ayant subi une décompression et une sympathectomie dans le FA. – CUSHING et collaborateurs retrouvent un FA chez 8 patients sur 11 ayant une dissection ou occlusion de l’AV. Le traumatisme artériel siège au niveau du FA. – GROSS (dans un rapport sur des hémorragies sous arachnoïdiennes) retrouve 7 FA sur 13 cadavres. Chez 3 d’entre eux, existe une compression de l’AV dans le FA. Toutefois, aucun de ces sujets ne présentait avant le décès de symptômes évocateurs d’une compression de l’AV. – Une enquête auprès des neurochirurgiens du CHU d’ANGERS ne fait pas apparaître, dans les 20 dernières années, de cas clinique évoquant une complication thérapeutique en rapport avec un FA. Discussion Pour Teisseire, en présence d’un foramen arcualé (cela concernerait environ 5% des cadavres disséqués par l’équipe de TUBBS), la fréquence des dissections, ou d’hémorragies sous arachnoïdiennes signalées par CUSHING et GROSS est fort étonnante. Dans le recrutement de Tesseire, il est frappant de noter que les manifestations de souffrance cervicales hautes, qui auraient pu être attendues, en présence d’un FA, sont plutôt peu fréquentes (3 sur 14, soit 21%). Ses confrères neuro-chirurgiens d’Angers, sur une période de 20 ans, n’ont jamais rencontré de telles complications. Il est malgré tout intéressant de noter que certains auteurs (Cushing, Li, Sun, notamment) ont observé une forte corrélation entre amélioration de vertiges et/ou céphalées par la chirurgie, et une prévalence étonnante entre la présence d’un FA et la survenue d’une dissection de l’AV (au niveau du FA). Alors, dans un tout petit nombre de cas de vertiges chroniques qui empoisonnent la vie de quelques uns et surtout en présence d’un foramen arcualé, si aucune thérapeutique, quelle soit médicamenteuse, kinésithérapique ou manuelle ne peut venir à bout de ces vertiges du syndrome de Barré et Liéou, peut être est-il licite, si la gène est incapacitante et compte tenu des publications de Li et de Sun, de les adresser à un confrère neuro-chirurgien qui décidera d’une possible décompression chirurgicale de l’artère vertébrale. Incidence sur le traitement par manipulation vertébrale élective sous-occipitale du syndrome de Barré et Liéou Sur le plan physiopathologique, l’on sait que les rotations sont agressives pour l’artère vertébrale et sachant que 50 % au moins de la rotation cervicale se passe en C1-C2, les techniques manuelles en rotation pure des vertèbres cervicales hautes sont contre indiquées et toute tentative de manipulation vertébrale cervicale haute avec composante rotatoire dominante doit être proscrite, même si les anatomistes nous disent qu’une artère vertébrale à un coefficient « normal » d’étirement de près de 50%. En réalité la faible référence dans de très nombreuses publications consultées, à la présence d’un FA, n’est pour Teisseire pas faite pour rassurer. Conclusion de Teisseire et de la SOFMMOO et à retenir: Avec ou sans la présence d’un Foramen Arcualé et devant des céphalées (maux de tête) d’origine cervicale, et ou des vertiges ou autres manifestations neuro-sensorielles du syndrome de Barré et Liéou et dans le strict respect des critères de Robert MAIGNE et des recommandations de la SOFMOO (règles de sécurité), les techniques manuelles cervicales hautes sous occipitales non forcées peuvent être appliquées, en excluant les mises en tension en flexion et ou en rotation prédominantes. Précision complémentaire en cas d’impossibilité provisoire à manipuler le rachis cervical supérieur. Dans un certain nombre d’indication de manipulation du rachis cervical supérieur, compte tenu d’une forte contracture des muscles para-vertébraux responsable d’une raideur majeure et douloureuse du haut du cou et en application des règles de Robert Maigne qui recommandent formellement de ne manipuler le rachis que si 3 directions au mieux et 2 au moins sont non douloureuses (schéma en étoile de Maigne et Lesage), il ne m’a pas été toujours possible de manipuler le rachis cervical supérieur de certains de mes patients. Aussi afin de lever cette contre indication technique provisoire, il m’a paru intéressant de traiter ces patients pendant quelques jours (de 3 à 8 jours) par des anti-inflammatoires stéroïdiens per os (cortancyl ou solupred à une dose variant de 20 mg à 60 mg/ jour, en une seule prise le matin au petit déjeuner, en adjoignant un protecteur gastrique). Ces corticoïdes ont fait céder le blocage douloureux et m’ont permis de manipuler le rachis sous-occipital, ou mieux le segment C2-C3 et parfois C3-C4, en toute sécurité (sans oublier d’appliquer en pré-manipulatif les règles de sécurité à visée vasculaire). Règles de sécurité à respecter à cause du risque vasculaire lié à la présence dans le canal inter-transversaire cervical, de l’artère vertébrale Artères vertébrales qui traversent le cou, au travers des vertèbres cervicales Test vasculaire pré-manipulatif en position debout Cinq recommandations de la SOFMMOO pour les médecins ostéopathes La SOFMMOO (société française de médecine manuelle orthopédie et ostéopathie) a proposé 5 recommandations pour que les manipulations vertébrales et en particulier cervicales, soient strictement encadrées. Ces recommandations ont été proposées aux praticiens qui pratiquent les manipulations afin qu’ils puissent, à la lumière d’un diagnostic médical précis, choisir l’acte manipulatif – entre autres traitements – et le réalisent eux mêmes. Elles ne s’adressent qu’aux médecins ostéopathes – les ostéopathes exclusifs n’ont pas été signataires de ce travail. Avant tout, le médecin manipulateur doit être diplômé et techniquement très compétent. Un an d’exercice continu des techniques manipulatives après l’acquisition du diplôme universitaire de troisième cycle est indispensable avant de réaliser des manipulations rachidiennes. Le premier temps de la consultation est déterminant : il s’agit d’un interrogatoire pré-manipulatif qui a pour but de préciser l’existence d’antécédents d’effets indésirables en lien avec des manipulations antérieures (vertiges, état nauséeux..). Tout événement indésirable préalable doit faire réfuter une nouvelle manipulation. L’examen clinique neurologique et vasculaire ensuite est indispensable avant toute manipulation, en particulier cervicale. Pour la SOFMMOO, « au cours de la première consultation, il n’est pas recommandé de recourir aux manipulations cervicales chez la femme de moins de 50 ans. Ces manipulation ne peuvent être proposées qu’après l’échec des traitements médicamenteux et physiques habituels. Dans ce cas, après l’accord éclairé du patient à qui on explique de manière simple, loyale et intelligible en quoi consiste la manipulation et ses risques et après réalisation clinique de test vasculaires prémanipulatifs. La technique manipulative doit être réalisée avec douceur et doigté et le moins de rotation possible (geste de grande technicité). Un suivi médical doit être assuré ». Dans le cas où le geste de manipulation cervicale est réalisé par un non médecin, un certificat médical de non contre indication doit être rédigé avant l’acte. Recommandations de la SOFMMOO (société française de médecine manuelle orthopédique et d’ostéopathie Manipulation cervicale sous-occipitale sécurisée en latéro-flexion comme recommandé par Teisseire et la SOFMMOO: rachis cervical positionné en sagittal en flexion et en latéro-flexion en frontal, à effectuer après tests de posture préalables debout, et couché lors de la mise en tension pré-manipulative. NB : les dysfonctions cranio rachidiennes (C0-C1 et C1-C2) se décompensent toujours sur l’étage du dessous : C2-C3; dès lors, le traitement manuel du joint inter-vertébral C2-C3, donne d’excellents résultats avec une toxicité potentielle nettement moindre+++ (personnellement, nous avons depuis longtemps abandonné les manipulations de la cranio-rachidienne pour ne manipuler que l’étage C2/C3 (cliniquement signe du sourcil homolatéral, signe de la joue et signes de congestion à la palpation du massif des articulaires C2-C3).

Covid: Le Pr Caumes désavoué par le président du Conseil scientifique du gouvernement

Bonjour 05/08/2020. Lancée par le Pr Eric Caumes et rapportée par le menu dans ces colonnes la controverse ne cesse de prospérer. Rappelons la position, sur une question pratique et politique majeure, du chef du service des maladies infectieuses de la Pitié -Salpêtrière : « Ce qui semble ne pas avoir été compris dans mes propos c’est […] Continuer la lecture

Publié dans argent, épidémie, épidémiologie, Ethique, Infectiologie, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), Virologie | Commentaires fermés sur Covid: Le Pr Caumes désavoué par le président du Conseil scientifique du gouvernement

COVID-19 : la plupart des études cliniques en cours apporteront de faibles niveaux de preuve

C’est une lettre publiée dans JAMA Internal Medicine le 27 juillet 2020 (Characteristics and Strength of Evidence of COVID-19 Studies Registered on ClinicalTrials.gov). Ces auteurs américains ont cherché les études enregistrées dans le registre ClinicalTrials.gov et recherché les niveaux de preuve attendus, avec une méthode ‘2011 Oxford Centre for Evidence-Based Medicine’ (OCEBM). « We identified 1551 studies registered from March 1,… Continuer la lecture

Publié dans COVID-19, Gaspillage, Mauvais articles, Méthodologie de recherche | Commentaires fermés sur COVID-19 : la plupart des études cliniques en cours apporteront de faibles niveaux de preuve

Les virus meurent-ils ? (Exmed)

 La préconisation massive de mesures dites «barrières» quand ce n’est pas monsieur Macron qui affirme que notre pays est en guerre, l’usage massif du terme d’éradication par des organismes comme l’OMS semblent tenir pour acquis que les virus meure… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Les virus meurent-ils ? (Exmed)

Covid : Tousser de façon volontaire et ostentatoire est désormais passible d’un carton rouge

Bonjour 04/08/2020. Jusqu’où ? La toux est désormais interdite sur les terrains de football où l’on joue devant des gradins vides. Du moins certaines toux. « Uu joueur qui toussera de façon volontaire vers un joueur adverse ou vers un arbitre durant un match pourra être sanctionné d’un carton rouge » annonce l’AFP. Ainsi, nous dit-elle, en a décidé […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, épidémiologie, médecine, pouvoir, Risques (réduction des), sport, Virologie | Commentaires fermés sur Covid : Tousser de façon volontaire et ostentatoire est désormais passible d’un carton rouge

COVID-19 : ce que révèle l’analyse du système immunitaire dans les formes sévères

Un des défis majeurs à l’heure actuelle pour les scientifiques étudiant l’infection par le coronavirus SARS-CoV-2 est de comprendre les mécanismes immunologiques associés aux formes cliniques sévères de la maladie. Quels sont les acteurs du système immunitaire (molécules, cellules) directement impliqués dans la survenue chez certains patients d’une forme sévère de la Covid-19 ? Répondre …

Continuer la lecture de « COVID-19 : ce que révèle l’analyse du système immunitaire dans les formes sévères »

Continuer la lecture

Publié dans anticorps, biomarqueurs, cellules immunitaires, chimiokines, coronavirus, corrélats immunologiques, COVID-19, cytokines, éosinophiles, forme critique, forme grave, forme sévère, immunité, immunité humorale, Immunologie, Infectiologie, inflammation, interféron, interférons, interleukines, lymphocytes T, monocytes, neutrophiles, orage cytokinique, profil immunologique, SARS-CoV-2, sévérité, signature immunitaire, Virologie | Commentaires fermés sur COVID-19 : ce que révèle l’analyse du système immunitaire dans les formes sévères

Covid-19 : la provocation du Pr Eric Caumes face aux recommandations du Conseil scientifique

Bonjour 04/08/2020. Ainsi donc deux conceptions, deux stratégies s’opposent au grand jour. D’une part celle développée par le Pr Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses (Pitié-Salpêtrière). De l’autre celle, globale, développée par le Conseil scientifique du gouvernement qui vient d’émettre un nouvel avis documenté à l’adresse de l’exécutif. Résumons à très grands traits. […] Continuer la lecture

Publié dans argent, épidémie, épidémiologie, Ethique, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), soigner, Virologie | Commentaires fermés sur Covid-19 : la provocation du Pr Eric Caumes face aux recommandations du Conseil scientifique

COVID-19 : les revues d’auto-promotion est une bonne appelation pour les bulletins paroissiaux raoultiens

Voici le résumé de ce preprint déposé le 15 juillet 2020 sur une plateforme de ISO (MetaArXiv) : Pendant la pandémie COVID-19, la ruée vers les jugements scientifiques et politiques sur les mérites de l’hydroxychloroquine a été alimentée par des articles douteux qui ont pu être publiés parce que les auteurs n’étaient pas indépendants des pratiques des revues dans lesquelles… Continuer la lecture

Publié dans conflits d'intérêts, COVID-19, Mauvais articles, Promotions diverses, Vie et mort des revues | Commentaires fermés sur COVID-19 : les revues d’auto-promotion est une bonne appelation pour les bulletins paroissiaux raoultiens

Est-il donc si aberrant de vouloir choisir son médecin ?

NB : Je rappelle que désormais, sur ce blog, tous les termes pouvant désigner des personnes de toutes les genres sont utilisés sous la forme féminine (et parfois féminine-plurielle). ———S’il est une liberté dont chacune de nous voudrait touj… Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Est-il donc si aberrant de vouloir choisir son médecin ?

Covid-19. Prophétie et soudaine dramatisation : que cherche donc le directeur de l’OMS ?

Bonjour 03/08/2020. Serait-ce pour faire oublier ses coupables atermoiements de janvier et de février ? Depuis quelques jours l’OMS, par la voix de son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus use d’un nouveau registre : dramatique. Le 31 juillet, il déclarait que «cette pandémie est une crise sanitaire comme on n’en voit qu’une par siècle, et ses […] Continuer la lecture

Publié dans épidémie, épidémiologie, médecine, Polémique, police, politique, pouvoir, Risques (réduction des), vaccinations, Virologie | Commentaires fermés sur Covid-19. Prophétie et soudaine dramatisation : que cherche donc le directeur de l’OMS ?

Le complexe d’Eden Bellwether par Benjamin Wood et Renaud Morin

Un jour, j’expliquais que j’achetais certains livres non pas en raison d’une critique, d’un conseil ou du quatrième de couverture mais juste car j’aime la ligne éditoriale de l’éditeur. Ceci avait surpris mon interlocuteur… Continuer la lecture

Publié dans littérature, O | Commentaires fermés sur Le complexe d’Eden Bellwether par Benjamin Wood et Renaud Morin