Archives de catégorie : statistiques

Substitution

Un critère intermédiaire est souvent une mesure qui va documenter d’un point de vue physiologique une maladie et/ou son traitement. Par exemple, le LDL et l’athéromatose, ou la tension artérielle et certaines maladies cardiovasculaires. Lorsqu’un critère intermédiaire est l’objet d’une étude clinique, on l’appelle critère du substitution (surrogate endpoint). Le syllogisme est tentant: le traitement … Continuer à lire … « Substitution » Continuer la lecture

Publié dans médecine, optimiser les ventes, statistiques | Commentaires fermés sur Substitution

Statistiques des Accidents du travail et maladies professionnelles

L’Assurance maladie édite régulièrement des statistiques concernant la sinistralité des accidents du travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles. L’ANACT, Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail édite des statistiques selon le sexe. Sinistralité des accidents du travail […] Continuer la lecture

Publié dans accidents, Définition, statistiques des AT, fréquence, indice, maladies, musculo, professionnelles, sinistralité, squelettiques, statistiques, trajet, travail, troubles | Commentaires fermés sur Statistiques des Accidents du travail et maladies professionnelles

Le petit Esprit Critique attend ses parents à l’accueil, merci !

Voilà un billet d’humeur qui risque encore de m’attirer quelques foudres, mais tant pis. Car dans la déferlante émotionnelle de ces derniers jours, ou de ces dernières heures même, l’esprit critique prolonge ses vacances qui ne cessent de s’éterniser. Le … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Abstention, Bulletin, chiffres, coup de gueule, critique, élection, Emmanuel, En Marche !, Esprit, esprit critique, Légitimité, Litthérapeute, Litthérapie, Macron, médias, politique, Président, Présidentielle, Réflexion, statistiques, Suffrage, système, Votants, vote, Vote blanc, Vote nul | Commentaires fermés sur Le petit Esprit Critique attend ses parents à l’accueil, merci !

Annonce de service importante.

Je comptais vous le dire lundi, mais finalement, je ne vois pas trop d’intérêt à attendre plus. Je vais bientôt supprimer Grange Blanche. Ce n’est pas une décision prise sur un coup de tête, j’y reviendrai plus tard. Depuis quelques temps, je me suis un peu retiré des réseaux sociaux en supprimant mon compte Facebook, … Continuer à lire … « Annonce de service importante. » Continuer la lecture

Publié dans Ma vie quotidienne, médecine, statistiques | Commentaires fermés sur Annonce de service importante.

Une fraude en Chine, quelques patients de moins, et un produit ne sauve plus de vies.

Allez chercher du pop-corn. Un de mes lecteurs m’a fait connaître une histoire d’essai clinique assez étonnante. Tout commence dans un site mystérieux en Chine, le site 1200… Bon, vous n’allez pas me lire sans rien faire, comme on écoute un conteur, je vais vous faire travailler un peu. Vous devez (re)lire l’étude ARISTOTLE publiée … Continuer à lire … « Une fraude en Chine, quelques patients de moins, et un produit ne sauve plus de vies. » Continuer la lecture

Publié dans médecine, NOUVEAUX ANTICOAGULANTS, statistiques | Commentaires fermés sur Une fraude en Chine, quelques patients de moins, et un produit ne sauve plus de vies.

Proven efficacy

Entre deux cours, j’ai vu passer un retweet de l’excellent @docdu16 : ‘Not statistically significant but clinically meaningful’: A researcher calls ‘BS’ on cancer drug spin https://t.co/USfqGXV4WH — Marc-André Gagnon (@MA_Gagnon) March 27, 2017 J’ai lu l’article de healthnewsreview, qui est clair net et précis, comme toujours et j’ai découvert que 2017 était vraiment l’année … Continuer à lire … « Proven efficacy » Continuer la lecture

Publié dans médecine, optimiser les ventes, statistiques | Commentaires fermés sur Proven efficacy

Commentaires sur la note précédente

La note précédente est bien entendu une vaste blague et la très vénérable INSEE n’a bien évidemment pas participé à cette pseudo étude. Par contre, toutes les données que j’ai utilisées sont rigoureusement exactes. L’idée de cette note m’a été donnée par l’étude Doctolib/Withings sur les déserts médicaux qui a été pas mal reprise par … Continue reading « Commentaires sur la note précédente » Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur Commentaires sur la note précédente

L’INSEE et Doctolab pointent les multiples bénéfices de la prise de rendez-vous par internet.

L’INSEE et Doctolab ont croisé pour la première fois plusieurs types de données : le nombre de médecins généralistes par région utilisant les services de Doctolab, le taux de mortalité par suicide, la mortalité par maladies infectieuses et parasitaires, le salaire net moyen et le cheptel présent dans les exploitations agricoles par région. Une nouvelle … Continue reading « L’INSEE et Doctolab pointent les multiples bénéfices de la prise de rendez-vous par internet. » Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur L’INSEE et Doctolab pointent les multiples bénéfices de la prise de rendez-vous par internet.

Bilan sportif 2015

2015 a été riche, très riche, et moins je le suis un peu moins, mais je l’ai bien cherché ! Le principal enseignement que je tire de cette année, c’est que le plaisir sportif est survenu quand je ne l’attendais pas. Spontanément, lorsque je me demande quelle épreuve a été la plus riche en émotions, … Continuer la lecture de « Bilan sportif 2015 &rquo; Continuer la lecture

Publié dans bilan annuel, course à pied, eye-candy, freak, sport, statistiques, stats, triathlon, vélo, volume annuel | Commentaires fermés sur Bilan sportif 2015

Statistiques sur le Tour de France

La société Dimension Data propose des stats intéressantes sur les performances des coureurs pendant le Tour de France. J’aurais bien aimé avoir plus de données de puissance (genre > 6.5 W/kg pendant le prologue ?) mais ces informations sont sans doute trop sensibles oO Want to receive our Daily Data Wrap? All the best bits … Continuer la lecture de Statistiques sur le Tour de France Continuer la lecture

Publié dans chiffres, statistiques, vélo, vitesse | Commentaires fermés sur Statistiques sur le Tour de France

VeloViewer, tout ça pour ce prix là ? oui oui c’est possible !

J’adore VeloViewer. Graphs que vous ne trouverez pas ailleurs, simplicité d’utilisation et prix super raisonnable : 9,99 pounds l’année ! Il n’y a donc aucune raison de s’en priver ! Voyez un peu ce que ça sort en deux coups de cuillères à pot : Un résumé de vos exploits Le volume (temps, distance, dénivelé ou … Continuer la lecture de VeloViewer, tout ça pour ce prix là ? oui oui c’est possible ! Continuer la lecture

Publié dans 3D, analyse de données, app, dénivelé, parcours 3D course à pied, parcours 3D vélo, sport, statistiques, web | Commentaires fermés sur VeloViewer, tout ça pour ce prix là ? oui oui c’est possible !

Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change (alternatif)

L’ezetimibe a montré son intérêt clinique dans l’essai IMPROVE-IT, récemment présenté en vedette de l’AHA 2014. L’ezetimibe inhibe spécifiquement la protéine NPC1L1 située au niveau de l’épithelium du tube digestif et diminue l’absorption du cholestérol. Des études récentes ont mis en évidence un polymorphisme génétique de la NPC1L1 avec en corrélation clinique un taux plus … Continue reading Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change (alternatif) Continuer la lecture

Publié dans médecine, optimiser les ventes, statistiques | Commentaires fermés sur Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change (alternatif)

Rupture conventionnelle du contrat de travail : ce qu’il faut connaître

Depuis 2008, la loi 2008-596 permet à l’employeur et son salarié de convenir en commun des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie : la rupture conventionnelle du contrat de travail connaît toujours beaucoup de succès, le nombre … Continue reading Continuer la lecture

Publié dans accident, amiable, conditions, contrat, contrat de travail, conventionnelle, demandeur, emploi, employeur, indemnité, litiges, maladie, motif, procédure, professionnelle, rupture, salarié, spécifique, statistiques, travail | Commentaires fermés sur Rupture conventionnelle du contrat de travail : ce qu’il faut connaître

JUSTE APRES LE RAMASSAGE DE PATATES


Mon premier stage hospitalier en tant qu’étudiant en médecine s’est déroulé dans un service d’hématologie. C’était juste après le ramassage des patates arrivées à maturité dans un champ de mon grand-père. J’avais eu le temps de me décrasser les ongles, mais le manche de la bêche m’avait corné les paumes à jamais. La transition « rangs de pommes de terre / stage hémato CHU », pas la peine de te faire un dessin. Ce stage m’a marqué. On y recevait les cas les plus lourds de la région : leucémies, lymphomes, myélomes, etc… A voir tous ces malades, toutes ces pathologies, j’ai fini par me demander quand mon tour viendrait. Je me suis rapidement mis à me palper, rechercher la rate, le foie, les aires ganglionnaires, et les testi… oui les burnes aussi y sont passées régulièrement. Le matin au réveil, je traquais la bête, devant, derrière, dedans, partout elle rôdait la charogne. C’était évident qu’elle était là à attendre patiemment le meilleur moment pour attaquer. Si j’avais pu, je me serais prescrit des analyses de sang pour vérifier que tous mes globules restaient tranquilles au moins une fois par semaine, pis une radio pulmonaire aussi tous les 15 jours sans oublier un scanner thoraco-abdominal mensuel. Et si j’avais pu, j’aurais prescrit ça à tous mes proches, à ma meuf, à mes potes, pour pas qu’ils meurent à cause d’une de ces saloperies de maladie qu’on voit en hémato. La vache, que j’étais mieux à ramasser des patates dans le champ de mon grand-père en réfléchissant à tout pis à rien, surtout à rien.

 

Évidemment, j’exagère un peu. Mais je pense que nombreux sont les étudiants en médecine qui, du fait notamment de cette vision biaisée qu’offrent les stages en CHU, passent par ce stade où l’émotion l’emporte sur la raison au point d’avoir peur pour soi et les siens. Quoi de plus normal, de plus humain ?

 
C’est ce que j’ai décidé de baptiser d’un commun accord avec moi-même : le stade pré-pubère du futur médecin.
 
C’est un stade où tu penses qu’être armé jusqu’aux dents d’examens complémentaires te permettra de mitrailler voire de bazouquer des rafales de bons traitements dans l’unique et formidable but de sauver des vies. Le Rambo de la médecine.

 
 
Oui, à ce stade, tu imagines encore qu’un médecin passe ses journées à sauver des vies.
 
Après le stade pré-pubère qui peut parfois durer longtemps chez certains, si longtemps qu’ils n’en sortent jamais, on peut atteindre ou pas le stade pubère.
 
Le stade pubère permet d’acquérir une très modeste sagesse, c’est le stade du questionnement : « Où cours-je ? Où vais-je ? » Mais aussi le stade de la rébellion : « Non, je ne suis pas d’accord, ça n’est pas comme ça qu’il faut faire, ça n’a pas d’intérêt ! » Il peut commencer relativement tôt, dès l’internat pour certains (la puberté précoce), tard pour d’autres, voire jamais. C’est à ce stade que tu comprends qu’à défaut de sauver des vies à longueur de journée, réussir à en préserver et éviter d’en gâcher est déjà un beau challenge. Tu t’aperçois que finalement pour sauver des vies, il fallait plutôt faire sapeur-pompier par exemple. Et même plein d’autres choses n’ayant rien à voir avec la médecine. Ben si, je te jure. Regarde l’ingénieur qui un jour met au point l’airbag dans les bagnoles, il sauve des vies non ? Et pire, le législateur pas toujours véreux qui impose le port de la ceinture de sécurité, il sauve des vies lui aussi non ? Beaucoup plus que bien des toubibs.
 
A condition de bénéficier d’un bon compagnonnage, cette phase de puberté permet également de lever légèrement la tête du guidon pour découvrir qu’à côté de l’exercice d’une médecine de paroisse existe une médecine basée sur les preuves. Ce qu’on appelle l’Evidence Based Medicine dont je reprendrai la définition qui me semble tout à fait juste sur le blog d’un confrère généraliste et seulement généraliste. Voici comment Doc du 16 a repris et adapté la définition de l’EBM :
 
« Intégrer l’expertise interne (l’expérience clinique du praticien) à l’expertise externe (les meilleures preuves disponibles et applicables issues de la recherche) pour mieux prendre soin d’un patient / malade qui a ses propres valeurs et préférences. »
 
Il me semble difficile en 2014 d’exercer correctement la médecine sans tenter de faire cet aller-retour régulier entre ce que je pense, ce que j’observe, ce que j’ai appris / ce que les autres pensent, observent et peuvent m’apprendre / ce que le patient pense, observe et peut m’apprendre.
 
Cela me paraît même impossible si l’on ne dépasse pas le stade pré-pubère sus-décrit, stade d’apprentissage qui par ailleurs reste un passage quasi obligatoire et indispensable pour tout médecin.
 
Maintenant que cela est posé et que tu te demandes probablement où je veux en venir, voici deux petites anecdotes que je trouve relativement croquignolettes…
 
La première vient d’un bref échange avec le Dr Christian Lehmann qui relate avoir tenté d’expliquer sur les ondes d’une grande radio à un célèbre urologue acharné défenseur du dépistage du cancer de la prostate par dosage du PSA, l’erreur de cette méthode de dépistage. La réponse de l’urologue fut en substance :
 
 
« Monsieur vous faites de la santé publique, moi je sauve des patients »
 
La seconde anecdote est tirée du tout récent dernier livre de Rachel Campergue traitant du dépistage du cancer du sein par mammographie. Un radiologue responsable d’une association qui propose le dépistage par mammographie dès 40 ans en dehors des recommandations s’offusque dans la presse régionale contre des études pourtant publiées dans des revues respectables comme le British Medical Journal ou The Lancet qui remettent en cause l’intérêt de ce dépistage à partir de 50 ans. Voici ses propos :
 
« On est en train de maximiser un risque qui n’a pas lieu d’être alors que le bénéfice est bien réel. Pourquoi donner la parole à des statisticiens, des personnes qui n’ont jamais vu un malade ? Ça me fout hors de moi ».
 
Dans les deux cas (il en existe probablement beaucoup d’autres sur bien des sujets), il s’agit du même type de réponse à savoir « Circulez, y a rien à voir ». Aucun intérêt de lancer le débat, il n’y a pas de débat, pas de réflexion, pas de questionnement puisqu’il y aurait d’un côté des branleurs de statisticiens nullissimes dont on balaie les travaux d’un revers de mains, et de l’autre des médecins cliniciens véritables sauveurs de vies et même de l’humanité toute entière pendant qu’on y est. Cela ressemblerait presque au stade pré-pubère non ?
 
Ce qui est encore plus marrant, c’est que l’un de ces deux médecins est professeur. Un professeur de médecine possède la triple fonction de médecin, d’enseignant, et de chercheur. On peut donc logiquement imaginer que non seulement l’EBM lui parle, qu’il la pratique, mais qu’il est hautement envisageable qu’il participe à son enseignement et même contribue à l’alimenter par ses travaux de recherche. Je suis sans doute naïf, mais je ne crois pas un seul instant qu’en France il soit possible d’accéder au professorat par hasard. Je pense qu’au contraire il faut beaucoup de travail, de compétences et de rigueur pour réussir. Cela ne veut en revanche par dire qu’un professeur possède l’excellence dans tous les domaines de la médecine. Il faut par conséquent probablement éviter de boire toutes ses paroles lorsqu’il s’exprime sur d’autres sujets que celui dont il est censé être la référence. Et lorsqu’il s’exprime sur sa spécialité en refusant tout débat, tout questionnement, qu’il semble avancer avec grandes certitudes car lui seul sauve des vies et les autres sont des cons, je pense qu’il faut commencer à se méfier. Je ne dis pas qu’il a forcément tort, mais qu’il faut au moins se doter d’un minimum de méfiance.
 
Pourquoi n’aurait-il pas forcément tort ?
 
D’une part, dans les deux anecdotes citées plus haut, tous les protagonistes ont le même type d’objectifs :
 
-au mieux sauver des vies quand c’est possible
 
-au pire préserver des vies et éviter de les gâcher
 
Par ailleurs, l’expérience clinique (un des triptyques de l’EBM) de tous est respectable. D’autant plus lorsqu’on est spécialiste de la question abordée, tout du moins normalement
 
Enfin, comment savoir qui se réfère s’il s’y réfère à l’expérience externe (les meilleures preuves disponibles et applicables issues de la recherche) la plus fiable ?
 
Je suis totalement incapable de répondre à cette dernière question. Je vais me contenter de partager un graphique. Je considère cette histoire très parlante, mais pas assez connue. C’est pourquoi je l’ai déjà évoquée sur ce blog ici .

 
 
Voici l’évolution de la mortalité due à la mort inattendue du nourrisson de 1970 à 2002.
 
Dans les années 70, en se fondant sur une étude concernant des nourrissons nés prématurément, réalisée en milieu hospitalier, des pédiatres hospitaliers ont conclu qu’il était préférable de coucher les bébés sur le ventre. La conclusion a été extrapolée à tous les nourrissons, vivant à domicile.
 
Le conseil de couchage sur le ventre est donné pendant une vingtaine d’années. (Je vous conseille de coucher ainsi car les études disent que… = EBM). Malgré la parole divinemédicale, des parents n’ont probablement pas suivi ce conseil. On peut imaginer que certains de ces parents ont d’ailleurs été conspués : « Folie, criminels, inconscience, maltraitance ! ». Certains ont peut-être même été signalés aux services sociaux.
 
On observe pourtant sur le graphique la nette augmentation du nombre de morts inattendues du nourrisson à partir du moment où ce conseil a été divulgué. ( Rappelons-nous à cet instant de ce propos : « Pourquoi donner la parole à des statisticiens, des personnes qui n’ont jamais vu un malade ? Ça me fout hors de moi »…)
 
Dès les années 80, des pédiatres hospitaliers* se questionnent. « Euh, les gars, en fait, si on s’était trompés au sujet du couchage sur le ventre ? Parce que là on dirait bien que les chiffres, les statistiques parlent en notre défaveur ». Voilà une question à creuser. Ils la creusent.
 
Ils présentent leurs travaux lors de congrès de pédiatrie alors que la majorité de la profession reste persuadée du bien-fondé du couchage sur le ventre. Minoritaires, osant contredire des sommités, ils se font huer. (Petit rappel : « vous faites de la santé publique, moi je sauve des patients »…) 
 
Dans les années 90-95, preuves statistiques à l’appui, on abandonne le couchage sur le ventre. Des campagnes nationales d’information sont instaurées pour inciter les parents à coucher leur progéniture sur le dos. Le nombre annuel de morts inattendues du nourrisson est divisé par 4…
 
Cette histoire est intéressante car non polluée par un autre facteur dont je n’ai pas encore parlé : l’influence de l’industrie pharmaceutique et autres groupes de pression.
 
Imaginons ce qui peut advenir lorsque leurs pouvoirs s’exercent directement sur le médecin, ou indirectement en s’infiltrant dans les études. Quid de l’EBM dans ces conditions ?
 
Elle est intéressante car elle incite à toujours conserver un regard critique : les études disent que, prouvent que ? Oui mais disent quoi ? Prouvent quoi ? Qui les a menées ? Sur qui ? Dans quelles conditions ?
 
Ce qui se fait à l’hôpital est important, nécessaire mais ce n’est qu’une vision, automatiquement biaisée, qui ne correspond pas à toute la médecine, à toute la population, donc n’extrapolons pas.
 
Cela justifie par exemple l’importance de poursuivre la construction de la filière universitaire de médecine générale. J’irais même au-delà en parlant de filière universitaire de médecine ambulatoire afin d’alimenter au mieux et de façon exhaustive l’expertise externe de l’EBM. L’intérêt n’est pas qu’une poignée de généralistes pavane avec leur titre de professeur pour imposer leurs dogmes en balayant d’un revers de main d’éventuelles études hospitalières n’allant pas dans leur sens tout en assénant qu’ils sauvent des vies EUX ! Mais plutôt d’avoir des forces vives, des personnes compétentes et motivées pour lancer des études, faire de la recherche dans un domaine où tout reste à explorer, puis débattre sereinement, scientifiquement, confraternellement, dans l’intérêt des patients.
 
En attendant, quoi qu’il advienne, quelle que soit sa spécialité, le médecin continuera à passer par le stade pré-pubère, atteindra ensuite plus ou moins rapidement le stade pubère en étant persuadé que c’est celui de la maturité. Je ne sais pas si on atteint ce dernier stade un jour. La seule chose dont je suis sûr, c’est que les patates l’atteignent elles, et qu’on peut alors aller les ramasser. Je l’ai vu de mes yeux, dans le champ de mon grand père, juste avant mon premier stage en hémato.

* Pr Jean Sénécal, Pr Michel Roussey and co CHU Rennes

 

Continuer la lecture

Publié dans ebm, études, evidence based medicine, exercice de la médecine, histoire de précisions, histoire de prévention, histoire de remise en question, médecine par les preuves, statistiques | Commentaires fermés sur JUSTE APRES LE RAMASSAGE DE PATATES

SIGNIFY, la semaine d’après…

Bon, je suis quand même un peu déçu par le manque d’entrain qu’on montré les gens pour défendre l’ivabradine. Mais tout le monde n’est pas encore rentré, Cardiologie Pratique et Le Cardiologue sont encore en congés, j’ai encore un peu d’espoir. Ma veille a quand même ramené quelques (maigres) perles. Je suis d’abord allé voir […] Continuer la lecture

Publié dans ivabradine, médecine, optimiser les ventes, statistiques | Commentaires fermés sur SIGNIFY, la semaine d’après…

Et hop, le lapinch, il est plous là!

Il n’a pas fallu attendre beaucoup plus d’une heure pour avoir les premières réactions minimisant les résultats de SIGNIFY. Deux jolies contorsions sont visibles dans cet article de Medscape.com: « Although this is a subgroup of an overall neutral trial, it is a group of more than 12 000 patients, who were studied where the therapy […] Continuer la lecture

Publié dans ivabradine, médecine, optimiser les ventes, statistiques | Commentaires fermés sur Et hop, le lapinch, il est plous là!

SIGNIFY et ivabradine, it’s a Kind Of Magic!

L’ivabradine va encore vous captiver, vous faire tourner la tête, vous éblouir, bref vous donner envie de la prescrire à vos patients. L’ivabradine est une des vedettes du congrès de l’ESC 2014 grâce à l’étude SIGNIFY. Cette étude compare l’ivabradine à un placebo chez des patients coronariens stables, non insuffisants cardiaques. J’ai déjà parlé en […] Continuer la lecture

Publié dans ivabradine, médecine, optimiser les ventes, statistiques | Commentaires fermés sur SIGNIFY et ivabradine, it’s a Kind Of Magic!

Exercice mathématique et mercatique autour de l’Alzheimer

La probabilité d’avoir une maladie d’Alzheimer après 75 ans est de 15%. En épidémiologie, il s’agit d’un pourcentage énorme, surtout pour une maladie aussi invalidante. Piètre réconfort : elle survient à un âge avancé, presque toujours supérieur à 65 ans. Cet … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Maladie d'Alzheimer, médecine, mercatique, prévention, statistiques | Commentaires fermés sur Exercice mathématique et mercatique autour de l’Alzheimer

Matrice de corrélation, et R

Plus j’avance dans R, plus je trouve cet outil fabuleux. En mai-juin dernier, une élève kiné vint me voir pour que je lui fasse des stats avec des petits p pour son mémoire final (je trouve ça parfaitement débile, mais c’est un autre débat). Je n’avais pas touché un logiciel de statistiques (piraté, d’ailleurs) depuis ma […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur Matrice de corrélation, et R

Un MOOC francophone: Virchow-Villerme/Fondamentaux en statistique

Je me suis inscrit au MOOC « Fondamentaux en statistique » de la plateforme FUN par curiosité, et je trouve l’expérience plutôt sympa. Les MOOC francophones se développent, j’avais déjà parlé de celui de la Lorraine University ici. L’enseignant principal se nomme Avner Bar-Hen, et j’ai eu la très heureuse surprise d’échanger quelques tweets avec lui hier. […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, MOOC, statistiques | Commentaires fermés sur Un MOOC francophone: Virchow-Villerme/Fondamentaux en statistique

Bilan course à pied 2013

Cette année a été une très bonne année sportive : une très belle réussite sur marathon avec 3h08 à Berlin et beaucoup de progrès dans la compréhension des entraînements. Côté trail, je me suis éclaté sur le kilomètre vertical de Chamonix. C’était vraiment une expérience superbe de vivre cette ambiance exaltante dans ce décor de… Continuer la lecture

Publié dans 2013, analyse, bilan, course à pied, sport, statistiques, stats | Commentaires fermés sur Bilan course à pied 2013

Le problème du char d’assaut allemand

Ce titre de note est tout à fait digne des Monty Python. C’est aussi un problème statistique (je sais, je suis un peu monomaniaque en ce moment…) assez rigolo. Imaginons qu’une guerre moderne oppose, disons les bleus contre les rouges. Les rouges planifient une attaque massive qui va reposer essentiellement sur l’utilisation de blindés, mais […] Continuer la lecture

Publié dans Divers et variés, statistiques | Commentaires fermés sur Le problème du char d’assaut allemand

Statistics One: le bilan

Je viens de terminer l’examen final de Statistics One, un MOOC de Princeton sur les statistiques. J’ai déjà parlé plusieurs fois de ce MOOC, mais une petite synthèse me paraît utile. Comme beaucoup de MOOC anglo-saxons, Statistics One est gratuit. Par contre, aucun certificat n’est délivré à son issue. Donc ceux qui en font la […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, MOOC, statistiques | Commentaires fermés sur Statistics One: le bilan

La loi de Benford

Je remonte donc doucement mais surement le cours des articles de Significance. J’ai encore du travail, J’ai lu 2013-2012, il me reste encore 2011-2004… En décembre 2011, Christopher Weir et Gordon Murray (que je ne connais ne d’Adam ni d’Ève) ont fait publier un excellent petit article: Fraud in clinical trials. Les deux auteurs jouent […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur La loi de Benford

Significance

@PotardDechaine m’a fait découvrir la revue Significance, qui est publiée sous l’égide de la Royal Statistical Society et l’American Statistical Association. Vous allez dire, encore des statistiques… Les MOOC, R, même dans mon travail, je suis un peu monothématique en ce moment. Et bien, ça change de la cardio! Et puis Significance est une revue […] Continuer la lecture

Publié dans Divers et variés, statistiques | Commentaires fermés sur Significance

Agneaux de l’agnotologie

Le danger des additifs au plomb dans l’essence a été découvert dans les années 1930 et l’essence au plomb a été définitivement interdite en 2000. Le rôle cancérogène de l’amiante a été démontré dans les années 1930 et il a … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans agnotologie, bénéfice, lobbies, médecine, optimisme, risque, statistiques | Commentaires fermés sur Agneaux de l’agnotologie

Bricolage statistique

Je suis nul en statistiques et en probabilités. Les billets de Jean-Marie Vailloud sur grangeblanche.com nourrissent mon envie de m’améliorer. Dans ma lecture des articles médicaux je suis en train de passer tout doucement de l’astronome au physicien. La dernière étape prendra encore quelques années ! Extrait du livre « Les décisions absurdes » de Christian Morel… Continuer la lecture

Publié dans bricolage cognitifs, erreur, livres, médecine, pédagogie, statistiques | Commentaires fermés sur Bricolage statistique

R for fun

Ce matin, c’était le Midterm Exam du MOOC de Princeton sur les statistiques. Pas de pression, le nombre de tentatives était illimité, et de toute façon, ce MOOC n’est pas sanctionné par un certificat. En le faisant un peu en dilettante, j’ai eu 15/20 au premier essai. Si j’avais été plus attentif, j’aurais pu faire […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, MOOC, statistiques | Commentaires fermés sur R for fun

Daft Punk ft. Panda Bear – Doin’ It Right

La vie est pleine de connexions, de choses qui rentrent en résonance. Un objet, et une histoire m’ont marqué aujourd’hui. Un objet commun avec quelqu’un, à la fois fascinant et inquiétant, avec qui je n’avais justement rien de commun. Un objet, des ressentis communs, un bref instant de communion dont il restera nécessairement quelque chose. […] Continuer la lecture

Publié dans Ma vie quotidienne, Musique et Arts, statistiques | Commentaires fermés sur Daft Punk ft. Panda Bear – Doin’ It Right

HSPH-HMS214x Fundamentals of Clinical Trials

Ce MOOC de HarvardX commence lundi prochain. Je m’y suis inscrit. Ça a l’air plutôt sympa: Ça ne vous dit pas? Classé dans:Médecine Tagged: MOOC, statistiques Continuer la lecture

Publié dans médecine, MOOC, statistiques | Commentaires fermés sur HSPH-HMS214x Fundamentals of Clinical Trials

R, mon amour… (suite)

Je me suis dit que vous seriez intéressés de connaître quelques prochains MOOC dédiés aux statistiques ou à la méthodologie des essais cliniques (à ce jour): Mathematical Biostatistics BootCamp1(John Hopkins/Coursera) Fundamentals of Clinical Trials (Harvard/EdX) Introduction to Statistics: Descriptive Statistics (Berkeley/EdX) Ces MOOC donnent droit à une attestation ou un certificat qui ne vaut (encore)… […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur R, mon amour… (suite)

R, mon amour…

R, c’est comme Beth, pas facile facile de prime abord.. J’attaque ma troisième semaine de Statistics One, un MOOC de statistiques de Princeton. Le prof, Andrew Conway est sympa et didactique, et l’amphi est un peu grand, puisque nous sommes 100000 sur les bancs… Quand je pense que les 15000 étudiants inscrits au MOOC de […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur R, mon amour…

Placebo et non-infériorité

L’essai SAVOR-TIMI 53 a été présenté récemment au congrès de l’ESC et publié ici dans le NEJM (accès libre, pour l’instant). Cet essai sur 16492 patients diabétiques de type 2 suivis durant une médiane de 2.1 ans (2.9 ans au maximum) montre que la saxagliptine (Onglyza®) n’améliore pas le nombre d’évènements cardio-vasculaires (mortalité cardio-vasculaire, infarctus […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur Placebo et non-infériorité

AMPLIFY: apixaban dans la maladie veineuse thrombo-embolique

AMPLIFY a été publiée dans le NEJM le 29 août dernier. Cette étude avait pour but de comparer l’apixaban -Eliquis®-, un NAC (Nouvel Anti-Coagulant), au traitement par warfarine dans la maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV). Mais d’abord, posons-nous cinq minutes pour faire le point. L’apixaban, comme ses prédécesseurs (dabigatran -Pradaxa®-) et rivaroxaban  -Xarelto®-), a été étudié […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, NOUVEAUX ANTICOAGULANTS, statistiques | Commentaires fermés sur AMPLIFY: apixaban dans la maladie veineuse thrombo-embolique

Ma binette sur Youtube

Voici donc les vidéos de mon intervention à la CPAM de l’Aude en juin dernier. Je remercie encore toute la dynamique équipe de la CPAM (je n’aurais jamais cru écrire cela un jour…) pour leur accueil et leur gentillesse . J’ai pris beaucoup de plaisir à faire cette présentation, j’espère que vous en prendrez aussi […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, NOUVEAUX ANTICOAGULANTS, optimiser les ventes, presse médicale, statistiques | Commentaires fermés sur Ma binette sur Youtube

De l’intérêt des statistiques

En général, l’été n’est pas propice à l’analyse des infos médicales, car tout le petit monde qui gravite autour des médicaments préfère se dorer la pilule. Mais cette année, ce début de mois d’août a été marqué par la publication dans le Lancet d’une étude de sous-groupes d’un essai précédemment publié dans le NEJM, TRILOGY-ACS. Ce […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur De l’intérêt des statistiques

HRP258, c’est fini!

Je vous avais déjà parlé de ce MOOC dans une note précédente. Je viens de le finir, et la petite routine des cours et des examens partiels hebdomadaires qui me berçait depuis 9 semaines commence à me manquer. La responsable de l’enseignement, Kristin Sainani est vraiment remarquable de didactisme. J’ai beaucoup aimé ses vidéos dont […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur HRP258, c’est fini!

VIGOR

La brillante Kristin, m’a fait découvrir la semaine dernière un exemple impressionnant d’optimisation (pour rester poli) de données scientifiques par l’industrie pharmaceutique. Il s’agit de l’essai Vigor, publié en 2000, qui étudiait l’intérêt du rofecoxib (Vioxx®) sur le naproxène sur la survenue d’évènements gastro-intestinaux. Je ne vais pas vous raconter le scandale du Vioxx®, vous […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, optimiser les ventes, presse médicale, statistiques | Commentaires fermés sur VIGOR

4ième matinale de pharmacologie (les jours d’après)

Lastours Bon, c’est fait! J’ai donc causé lecture critique avec une petite trentaine de médecins généralistes à l’invitation de la CPAM de l’Aude. J’espère qu’ils ont apprécié, en tout cas, moi, oui. Pour moi, avant,  la CPAM, c’était principalement la CPAM de Plan-de-Cuques et ses courriers anonymes. Les audois m’ont dit qu’ils envoyaient eux aussi […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, presse médicale, statistiques | Commentaires fermés sur 4ième matinale de pharmacologie (les jours d’après)

Les MOOC

J’ai découvert assez récemment les MOOC (Massive Open Online Course ou Cours en ligne ouvert et massif). L’idée est de suivre un enseignement sur un sujet précis, à distance, via internet. Les possibilités techniques offertes par la toile sont impressionnantes. On peut assister à un cours sur vidéo, discuter avec les enseignants et les autres […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, statistiques | Commentaires fermés sur Les MOOC