Archives de catégorie : Recommandations

Dragi Webdo n°129: fin de vie, recommandations BPCO (SPILF), dyslipidémies (reco US), ACFA et AVK post AVC-hémorragique, magnésium, lombalgie

Bonsoir! Je voudrai commencer ce billet avec le site « parlons fin de vie » qui a été mis en place pour parler de la fin de vie. Les explications et modèles sur les directives anticipées et la personne de confiance sont facilement consultable et compréhensible pour les patients. A partager largement.
1/ Cardio-vasculaire
Le collège américain de cardiologie a publié des recommandations sur les traitements non-statine dans les dyslipidémies. D’abord, ces traitements recommandés sont soit: l’ezetimibe (qui a démontré un bénéfice cardiovasculaire avec difficulté dans IMPROVE-IT en prévention secondaire), soit: les anti-PCSK9 (on en avait parlé un peu ici). Donc, on ne parle nulle part de fibrate, hein. Reprenons. Cette reco dit qu’il faut un traitement quand les statines ne sont pas tolérées ou insuffisantes pour 4 types de patients:
– ceux en prévention secondaire avec un LDL >1g/L
– ceux avec un LDL > 1,9g/L
– les patients diabétiques avec un LDL > 1g/L
– les patients avec un risque AHA/ACC > 7,5% soit à très haut risque. Ce qui est bien avec cette reco, c’est que les patients à risque modéré n’ont pas à être traité (contrairement à ceux à risque modéré dans les recos de l’ESC).
Bref, dans les autres situations ou les statines ne sont pas tolérées, y avait il une réelle indications à proposer une statine?

Le JAMA internal medicine a soulevé la question de la poursuite des anticoagulants dans la FA après un épisode d’hémorragie cérébrale. C’était une étude observationnelle de plus de 2000 patients avec fibrillation auriculaire. Il faut catégoriser les patients selon la cause de l’hémorragie: AVC hémorragique ou hématome post-traumatique. La reprise de la warfarine était associé à moins d’AVC ischémique pour les 2 causes mais plus récidive d’hémorragie en cas d’AVC hémorragique qu’en cas de traumatisme. La mortalité globale était même diminuée dans les groupes avec reprise de l’AVK. Cependant, dans cette étude prospective pragmatique, il est fort probable que les patients ayant poursuivi les AVK après l’hémorragie cérébrale ait été en meilleur forme que les autres, comme le montre les taux de récidive dans le groupe traumatique: peu de récidive car les patients avec AVK poursuivi tombent moins, alors que dans le groupe AVC hémorragique, le facteur « récidive spontanée » est moins lié à l’état du patient qu’a la prise de l’AVK: augmentation des hémorragies.
Il serait donc vraiment important devant l’absence de connaissance solides sur ce problème d’avoir un essai contrôlé randomisé (si quelqu’un en a un en stock, ça m’intéresse!)



Un article presque attendu depuis longtemps pour les partisans du magnésium: enfin, une méta-analyse retrouve que les patients prenant du magnésium ont: une mortalité globale moindre! Mais également moins d’AVC, moins de diabète et moins d’insuffisance cardiaque. Malheureusement, aucun essai contrôle randomisé n’a réussi à le démontrer. Cette méta-analyse s’est effectuée sur des études de cohorte, ce qui n’est pas si mal, mais qui va soulever le biais des habitudes alimentaires des patients. Mais devant l’absence d’argument pour des effets secondaires graves, au pire, le magnésium peut être un bon placebo…

2/ Pneumologie
Je les avais raté en fin d’années, mais voici les reco de la SPILF concernant la BPCO! En fait, elles sont plutôt proches de l’article présenté la semaine dernière. Elles sont pragmatiques: si pas de symptôme: pas de traitement de fond. En cas de symptômes avec dyspnée chronique prédominant: LABA, en cas d’exacerbation: LAMA (pour mémoire la dyspnée peut s’évaluer avec le mMRC2 ou le CAT>10). Si le traitement est inefficace, une petite subtilité intervient:
– soit les exacerbations se sont calmées mais la dyspnée persiste: double bronchodilatation LAMA/LABA
– soit le patient continue a faire des exacerbations mais n’est pas dyspnéique (mMRC<2): ajout d’un corticoïde inhalé (dans ce cas on est plutôt dans une association LAMA+CSI et non LABA+CSI si j’ai bien suivi le raisonnement des experts, mais comme cette association n’a pas été évaluée, c’est bien LABA+CSI )
Enfin, en cas d’échec, une trithérapie peut être entreprise, voire trithérapie plus ajout d’azithroymcine au long cours, seul moment où l’antibiothérapie préventive peut réduire les exacerbations chez des patients très exacerbateurs résistants au traitement.
Quelques restrictions à suivre: INNOVAIR seulement si VEMS < 50%, SERETIDE si VEMS < 60% et SYMBICORT si VEMS <70% post bronchodilatation

3/ Rhumatologie
Annals of internal medicine continue dans la lombalgie avec la revue de la littérature des différents traitements sur laquelle les recommandations On y retrouve que le paracetamol ne fonctionne pas quand on le compare au placebo sur des échelles de douleurs à 3 semaines ou sur l’incapacité fonctionnelle. Cependant, alors que les AINS semblent plus efficaces que le placebo, les études comparant AINS et paracetamol ne retrouvent pas de différence entre ces 2 traitements…. (Cherchez la logique) Bref, je persiste à penser qu’étudier la douleur après plusieurs semaines pour une pathologie qui est censé durer quelques jours n’est pas très pertinent. Concernant les benzodiazépines, pas d’efficacité démontrée à 5 jours sur la raideur et les douleurs mais plus d’effets secondaires neurologiques. Enfin, concernant les myorelaxant qui sont dits efficaces: les données sont en fait bien plus mitigées avec une majorité d’études retrouvant une inefficacité. Mais les auteurs s’appuient sur une méta-analyse de 2 articles (mouais…), publiée par la Cohrane (ah??) mais retirée car données dépassées et un protocole non conforme selon la Cochrane, et qui portait en fait sur la réhabilitation des membres supérieurs… Et si on continuait d’éviter de les utiliser?
C’est fini pour cette semaine! Mais pour rassurer ceux qui seraient inquiets et remettraient en cause leur capacité à faire de la « bonne médecine » à cause d’une mauvaise e-réputation (comme de mauvais commentaires sur les sites internets), un article retrouve l’absence de corrélation entre la note donné au chirurgiens par des patients et le taux de mortalité des patients à 30 jours  après un pontage coronarien!
A bientôt!
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans actualité, BPCO, DragiWebdo, dyslipidémie, Recommandations, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°129: fin de vie, recommandations BPCO (SPILF), dyslipidémies (reco US), ACFA et AVK post AVC-hémorragique, magnésium, lombalgie

Manifeste pour une science reproductible : une déclaration bienvenue

Un article du 10 janvier 2017 dans la rubrique perspective de Nature human behaviour « A manifesto for reproducible science » a été co-signé par des experts, dont B Nosek qui dirige le Center for Open Science à Charlottesville, USA. Il s’agit du premier numéro de cette nouvelle revue à comité de lecture du groupe SpringerNature. Les auteurs proposent des mesures, tout… Continuer la lecture

Publié dans Recommandations, Reproductibilité | Commentaires fermés sur Manifeste pour une science reproductible : une déclaration bienvenue

Intégrité de la recherche : faut-il s’inquiéter ? Oui, d’après une note anglaise provenant de Houses of Parliament

Cette note de janvier 2017 (numéro 544) a été publiée par The Parliamentary Office of Science and Technology, Westminster, London, et son titre est simple « Integrity in Research ». Elle est courte (4 pages sans compter la page de références), et bien documentée. Elle reprend de nombreuses notions développées sur ce blog, mais a le mérite d’alerter nos communautés scientifiques :… Continuer la lecture

Publié dans Grand public, Intégrité scientifique, Recommandations | Commentaires fermés sur Intégrité de la recherche : faut-il s’inquiéter ? Oui, d’après une note anglaise provenant de Houses of Parliament

Point de vue dans le JAMA sur les biais des recrutements académiques : des biais de recrutements existent-ils hors USA ?

Le nouveau rédacteur du JAMA a introduit depuis 2/3 ans une rubrique viewpoint qui permet de publier en général au moins 4 articles de type éditorial par numéro. Ce sont des prises de position très américaines, mais assez engagées. Dans le numéro du 27 décembre 2016, j’ai lu avec intérêt le viewpoint intitulé « Reducing bias in academic search committees » en… Continuer la lecture

Publié dans Biais, conflits d'intérêts, Recommandations | Commentaires fermés sur Point de vue dans le JAMA sur les biais des recrutements académiques : des biais de recrutements existent-ils hors USA ?

Mise à jour 2016 des recommandations de Vancouver, et la version française est en ligne !

En décembre 2016, le Comité International des Rédacteurs Médicaux de Revues ou ICMJE (dit groupe de Vancouver) a apporté quelques modifications aux « Recommandations pour la conduite, la présentation, la rédaction et la publication des travaux de recherche soumis à des revues médicales. » J’ai révisé la version française qui est maintenant sur le site ICMJE (aller à Translations), et l’accès direct… Continuer la lecture

Publié dans Prédateurs, Recommandations | Commentaires fermés sur Mise à jour 2016 des recommandations de Vancouver, et la version française est en ligne !

Pratiquer une recherche intègre et responsable : bonne mise à jour du guide du comité d’éthique du CNRS

C’est une bonne initiative du COMETS, le comité d’éthique du CNRS : ils ont remis à jour leur brochure avec l’approbation de la CPU (Conférence des Présidents d’Université). Vous verrez les informations concernant l’actualisation de la version 2014 ! Fallait-il actualiser si vite ? OUI, car le guide est amélioré. Nous avions présenté fin 2013 la première version de ce… Continuer la lecture

Publié dans Intégrité scientifique, Recommandations | Commentaires fermés sur Pratiquer une recherche intègre et responsable : bonne mise à jour du guide du comité d’éthique du CNRS

La plupart des posters que je vois n’ont pas de message dans le titre, sont surchargés,… et je passe mon chemin…

Régulièrement je fais des formations sur comment présenter un poster. Quand je lis des posters dans des congrès, je prends des photos pour mes formations. La semaine dernière j’étais dans une excellente réunion, et quelques posters étaient exposés : sur 9 posters, aucun n’avait un résultat dans le titre, et un seul avait une adresse email si j’avais voulu contacter… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Cours et congrès, Recommandations | Commentaires fermés sur La plupart des posters que je vois n’ont pas de message dans le titre, sont surchargés,… et je passe mon chemin…

D’urgence, il faudrait améliorer la description des effets indésirables dans les publications d’essais cliniques… mais qui va le faire ?

La publication des effets indésirables a toujours laissé à désirer ! Les articles sont focalisés sur l’efficacité des interventions dans les essais, et moins sur les effets indésirables. Pas besoin de vous donner des exemples, des comparaisons entre clinicaltrials.gov et articles l’ont montré.. Il y a quelques semaines, j’ai vu des chirurgiens comparant des complications de chirurgie entre des données… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur D’urgence, il faudrait améliorer la description des effets indésirables dans les publications d’essais cliniques… mais qui va le faire ?

GREET : des lignes directrices pour écrire les interventions en éducation, très beau travail

Le domaine de la recherche en éducation est souvent décevant. Les études qualitatives sont souvent peu reproductibles, pour diverses raisons dont la mauvaise méthodologie. Un groupe d’experts en médecine factuelle vient de publier non seulement les 17 items de GREET (Guideline for Reporting Evidence-based practice Educational interventions and Teaching), mais aussi toutes les méthodes pour arriver à GREET. La description… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur GREET : des lignes directrices pour écrire les interventions en éducation, très beau travail

Le partage des données est encore très loin d’être la norme : peu de revues biomédicales prestigieuses le demandent

C’est un preprint de PEERJ (donc un article n’ayant pas encore été reviewé) qui a estimé les politiques des revues concernant le partage des données sources par les auteurs. Nous savons que de rares revues l’imposent, comme BMJ par exemple. Par exemple, les instructions aux auteurs du BMJ contiennent ces phrases (et bien d’autres) : » For all research articles: we… Continuer la lecture

Publié dans Archives, Méthodologie de recherche, Recommandations, Reproductibilité | Commentaires fermés sur Le partage des données est encore très loin d’être la norme : peu de revues biomédicales prestigieuses le demandent

Il faut spécifier sexe et genre, voire les deux, dans les publications de recherche clinique : nos revues sont très en retard !

Nous avons présenté SAGER (Sex And Genger Equity in Research), et je vous incite à signer la déclaration de soutien à SAGER. Dans le JAMA de fin octobre 2016, un point de vue en accès libre est intitulé « Reporting sex, gender, or both in clinical research? ». Les deux signataires ont pour affiliations : Office of Research on Women’s Health, National… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur Il faut spécifier sexe et genre, voire les deux, dans les publications de recherche clinique : nos revues sont très en retard !

Revues d’écologie : les articles les plus longs, avec le plus d’auteurs et le plus de références seraient plus cités

Le blog RetractionWatch pose une question : faut-il abolir les limitations de longueur des articles ? Nous savons que le plus souvent un article original dans une revue à comité de lecture a un format très standardisé : 3 000 à 4 000 mots (sans titre, résumé, références), limitation des illustrations, de 20 à 50 références selon la revue, et… Continuer la lecture

Publié dans Citations, Recommandations | Commentaires fermés sur Revues d’écologie : les articles les plus longs, avec le plus d’auteurs et le plus de références seraient plus cités

« No conflict, No interest », éditorial de JAMA Oncology accompagnant 2 recherches sur les liens d’intérêts

Le 25 août 2016, JAMA Oncology a mis en ligne 3 articles sur la problématique des liens d’intérêts dans le domaine de la cancérologie. Le sujet est difficile, et demande réflexion plutôt qu’accusation systématique. Un ‘brief report’ sur les relations avec l’industrie des auteurs des recommandations du NCCN (National Comprehensive Cancer Network) en 2014 : sur 125 auteurs des recommandations,… Continuer la lecture

Publié dans conflits d'intérêts, Recommandations | Commentaires fermés sur « No conflict, No interest », éditorial de JAMA Oncology accompagnant 2 recherches sur les liens d’intérêts

Des lignes directrices pour écrire des articles épidémiologiques en nutrition : bienvenues car trop d’inepties publiées dans ce domaine

Il s’agit d’une extension des lignes directrices STROBE (Strengthening the Reporting of Observational Studies in Epidemiology) dédiée aux études épidémiologiques dans le domaine de la nutrition. Indispensable, car c’est un domaine très complexe et des études sont publiées pour vous raconter que manger ou boire des aliments vous cause le cancer. Les pseudo-scientistes écolos s’en servent pour affoler le public…….. Continuer la lecture

Publié dans Gaspillage, Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur Des lignes directrices pour écrire des articles épidémiologiques en nutrition : bienvenues car trop d’inepties publiées dans ce domaine

Dragi Webdo n°105: Congrès ESC (reco dyslipidémies, reco FA, CLARIFY:objectif tensionnel post-IDM), Reco VIH, Reco fibromyalgie, pneumopathies

Bonjour à tous et bonne reprise! J’espère bien évidemment que vous avez passé de bonnes vacances, reposantes et que vous avez envie de savoir quelles actualités médicales vous avez ratées pendant que vous bronziez paisiblement. Comme tous premiers Dragi Webdo de septembre, les actualités seront essentiellement consacrées au congrès de l’European Society of Cardiology (ESC), avec des choses plus ou moins prometteuses. Bonne lecture!
1/ Cardiologie
 Pour commencer, l’ESC a publié des nouvelles recommandations de prise en charge des dyslipidémies. Je me suis donc réjouis à l’idée de les lire, et j’ai quand même déchanté. En effet, alors que les recos américaines se montraient plutôt en faveur d’une baisse relative du LDL de 30-50% selon le risque cardiovasculaire, l’ESC revient à des objectifs de LDL. Il faudrait cibler un LDL < 0,7g/L en cas de très haut risque (prévention secondaire, insuffisance rénale sévère, diabète+atteinte d’organe ou diabète + HTA ou tabac ou dyslipidémie, risque cardiaque à 10 ans >10% d’après SCORE) (Je ne reviendrais pas sur « SCORE » qui reste le seul score cardiovasculaire validé en population française et dont l’utilisation est préconisée par le CNGE faute de mieux, même si d’autres calculateurs comme le QRISK sont peut être plus adaptés). Pour les patients à haut risque (score entre 5 et 10%, diabète non compliqué, insuffisance rénale modérée, HTA sévère et hypercholestérolémie sévère), la cible de LDL est de 1g/L. Comment atteindre ces objectifs: avec des statines! La molécule préférentielle n’est pas désignée, mais un tableau rappelle que seul la rosuvastatine 20 et l’atorvastatine 40 et 80 permettent une diminution de plus de 50% du LDL. En cas d’échec de monothérapie quelque soit le risque, l’ajout de l’ezetimibe (qui n’a pas démontré de bénéfice en dehors de la bithérapie avec la simvastatine en prévention secondaire d’un infarctus) est proposé. Les fibrates ne sont même pas mentionnés en cas d’intolérance à une statine: ezetimibe et colestriamine sont à préférer. Par ailleurs bien que le gemfibrozil soit le seul a avoir prouvé un faible bénéfice d’après ces recommandations, c’est le fenofibrate qui est recommandé (du coup, je comprend pas trop leur raisonnement) dans les hypertriglycéridémies supérieures à 2g en échec d’un traitement par statine (qui est à mettre en 1ere ligne) ou en cas d’intolérance aux statines.Une partie de la réponse réside probablement dans le faite que le gemfibrozil ne doit pas être associé à une statine car les effets indésirables musculaires sont accrus par rapport à une autre association association statine +  fibrate (mais ça n’explique pas pourquoi le fenofibrate est préféré en cas de monothérapie). Cette partie sur les hypertriglycéridémies est peu claire malgré la biblio présente dans l’article car les récentes publications ne sont pas en faveur d’une balance bénéfice risque positive pour un traitement en dehors des hypertriglycéridémies >4g/L et ce, essentiellement à cause du risque pancréatique plus que pour le risque cardiovasculaire. Enfin, concernant les sujet très âgés, le traitement de la dyslipidémie doit être poursuivi en prévention secondaire et à discuter si HTA+diabète+tabac+dyslipidémie en prévention primaire (bien qu’aucune étude n’ait clairement prouvé un bénéfice chez les sujets très âgés)
L’ESC a également publié des recommandations sur la fibrillation auriculaire. Peu de changements mais certains sont importants: le dépistage de la FA après un AVC ou un AIT doit être fait sur un enregistrement de 72 heures. Le score CHADSVASC doit toujours être calculé pour les FA non valvulaires (et donc la ETT doit être effectuée) et indique une nécessité d’anticoagulation s’il est supérieur ou égal à 2 pour les hommes ou 3 pour les femmes (mais à proposer dès que le score est de 1 chez l’homme et 2 chez la femme en cas de faible risque hémorragique: en gros le sexe féminin n’est plus un critère aggravant). Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont recommandés préférentiellement aux AVK en l’absence de contre-indication (ça, c’était sur qu’on y viendrait avec l’arrivée des antidotes disponibles dans les services d’urgence). En post infarctus, ne soyez pas étonnés de voir pendant 6 mois des trithérapies anticoagulant + aspirine + clopidogrel, puis anticoagulant + aspirine ou clopidgrel jusqu’au 12ème mois. Mais passé ce 12ème mois, seul l’anticoagulant doit être poursuivi en monothérapie! Pour les traitements ralentisseurs et de contrôle du rythme, je n’ai rien de trouvé de changé si on s’en tient aux bêta-bloquants, à la flécaïne et à l’amiodarone (ce que je fais, parce que sinon je n’y comprends plus rien)
Pour renforcer l’utilisation des AOD dans la FA, une présentation du congrès retrouve une efficacité identique en prévention des AVC mais un risque de saignement intra-cranien inférieur sous AOD (surtout dabigatran) par rapport aux AVK.
Un étude présentée à l’ESC: CLARIFY. Cette étude de cohorte observationnelle a retrouvé étudié la mortalité des patients ayant eu un infarctus du myocarde selon leur pression artérielle. Les auteurs ont mis en évidence une courbe en U, montrant une augmentation de la mortalité de part et d’autre de la tension optimal que serait 130mmHg de PAS. Ainsi, la mortalité serait augmentée au delà 140mmHg et également sous 120mmHg. Ainsi, si on compare ces résultats à ceux de l’étude SPRINT, les deux études sont presque concordantes. En effet, la réduction de mortalité dans SPRINT n’est plus significative dans le sous groupe des patients avec un antécédent cardiovasculaire et la taille d’effet est moindre (OR: 0,83 vs OR: 0,71). Il faut dont un objectif tensionnel modéré chez ces patients (ce qui n’est pas toujours évident quand on doit introduire un IEC et un bêta bloquant chez un patient qui n’est pas hypertendu)
Enfin, Annals of internal medicine a retrouvé que le sacubitril-valsartan était cout-efficace pour la société dans l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection diminuée (je ne m’épancherai pas dans l’analyse de la méthodologie de ce type d’études que je ne maitrise pas du tout…)
2/ Infectiologie
Cela concerne pas la majorité des généralistes, mais comme je m’intéresse au VIH, je signalerai les recommandations de la société américaine des antirétroviraux. Quelques points sont particulièrement intéressants. D’abord, l’indication à un traitement post exposition jusqu’à 72 heures et non 48 heures. Ensuite, les anti-intégrases associés à 2 inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI) deviennent le traitement de première intention (l’association 2INTI+INNTI et 2INTI+inhibiteur de protéase sont les alternatives)
Un article espagnol du JAMA internal medicine a étudié un traitement de 5 jours (comme dans les recos américaines) dans les pneumopathie versus un traitement standard (7 à 10 jours) chez des patients hospitalisés. Ils concluent à la non infériorité et disent que le traitement de 5 jours peut être appliqué sans crainte. Cependant, la vraie conclusion est « on ne peut pas savoir ». En effet, les auteurs annoncent ne méthodologie étude de non infériorité mais concluent avec une analyse de supériorité unilatérale non significative. Il n’y a pas de marge de non infériorité (la non infériorité étant atteinte quand le p est significatif) , et le nombre de sujet nécessaire (NSN) est calculé sur une baisse du score de 3 points alors que le critère de jugement principal porte sur un taux de succès/échec du traitement. Un calcul de NSN adapté sur une différence de X% de succès/échec aurait nécessité bien plus de patient. Cette étude est donc en sous puissance et on ne peut pas conclure qu’il n’y a pas de différence sur le p non significatif. Soit dit en passant, on voit quand même plus de réadmissions à 30 jours (p=0,02) et avec 47% de succès dans le groupe « 5 jours » vs 57% dans le groupe « contrôle », on se dit qu’avec plus de patients, le p serait significatif.
3/ Autre
Le surdiagnostic fait encore des ravages. Ce sont les cancers de la thyroïde qui sont concernés cette fois ci. Un article du NEJM met en  évidence une augmentation des surdiagnostics de cancers papillaires, atteignant près de 80% des cas, liés aux améliorations techniques et au dépistages qui se systématisent pour les examens de la thyroïde. Or ces cancers papillaires ne nécessitent généralement pas de traitement, car peu évolutifs (du moins, s’ils ne sont pas découvert…)

Pour finir, j’aborderai les recommandations pour la prie ne charge de la fibromyalgie. Des recommandations pour cette pathologies sont assez rares pour être soulignées. Les auteurs retrouvent une place importante des traitements non pharmacologique (exercice physique notamment, mais aussi, thérapies cognitivo comportementales, acuponcture, méditations en pleine conscience…). Les taitements pharmacologiques préférentiellement recommandées sont des faibles doses d’amitriptyline, la duloxetine et le milnacipran, la prégabaline et le tramadol.
Voilà pour cette semaine de rentrée et dans les temps!!! A très bientôt pour les numéros suivants.

@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans actualité, Cardiologie, Congrès, DragiWebdo, Recommandations, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°105: Congrès ESC (reco dyslipidémies, reco FA, CLARIFY:objectif tensionnel post-IDM), Reco VIH, Reco fibromyalgie, pneumopathies

Lignes directrices SAGER : pour l’égalité des sexes et genres dans les recherches et publications

En 2012, EASE (European Association of Science Editors) a réuni un comité dont l’objectif a été de préparer des lignes directrices sur le sexe et le genre dans les publications. Pas la peine de vous résumer toutes les discriminations observées dans les articles. Les lignes directrices SAGER ( Sex And Genger Equity in Research) ont été produites et publiées en… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur Lignes directrices SAGER : pour l’égalité des sexes et genres dans les recherches et publications

Très bon rapport « L’évaluation de la recherche en question (s) » par Université Libre de Bruxelles

Les colloques de Penser la Science sont organisés régulièrement à l’Université Libre de Bruxelles. En 2015 (9 mai et 16 octobre), il y a eu 2 journées consacrées à l’évaluation de la recherche, et le rapport vient d’être publié en juillet 2016. Sur la page web de ce colloque, vous avez le programme et surtout les podcasts de toutes les… Continuer la lecture

Publié dans Altmetrics, Recommandations | Commentaires fermés sur Très bon rapport « L’évaluation de la recherche en question (s) » par Université Libre de Bruxelles

Comment publier une recherche dans le domaine des essais cliniques : excellents outils à afficher dans votre bureau

Je vous suggère de consulter le site www.howtopublishresearch.com pour télécharger ou demander de recevoir un poster sur « Comment publier les travaux de recherche ». Le guide de poche des bonnes pratiques de publication est en plusieurs langues (anglais, espagnol, portugais, japonais, chinois, italien, allemand), et la version française est correcte et bien traduite. Je l’ai reçue rapidement. C’est proposé par InScienceCommunications,… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Medical Writing, Recommandations | Commentaires fermés sur Comment publier une recherche dans le domaine des essais cliniques : excellents outils à afficher dans votre bureau

Nouvelle rubrique du JAMA sur le professionnalisme médical : les erreurs médicales comme premier thème

Le JAMA (numéro du 16 août 2016) inaugure une nouvelle rubrique sur le professionnalisme médical avec plusieurs articles : Un éditorial « Introducing JAMA Professionalism » signé par 3 experts, dont un des rédacteurs adjoints du JAMA. The goal of the articles in this section is to help physicians fulfill required competencies on this topic. According to the American Board of Medical… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Recommandations | Commentaires fermés sur Nouvelle rubrique du JAMA sur le professionnalisme médical : les erreurs médicales comme premier thème

La publication d’hypothèses médicales est un art peu répandu : est-ce intéressant ? oui, et les recommandations sont utiles

Je suis perplexe quand je lis des articles comme celui intitulé « Medical Hypotheses: A Clinician’s Guide to Publication », et publié le 22 juillet 2016 dans la revue « Advances in Integrative Medicine ». L’idée de publier des hypothèses me semble raisonnable, mais les revues préfèrent publier des résultats de recherche, et de préférence de bons essais, etc…. Il existe des revues ne… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur La publication d’hypothèses médicales est un art peu répandu : est-ce intéressant ? oui, et les recommandations sont utiles

GATHER pour Guidelines for Accurate and Transparent Health Estimates Reporting… une très bonne démarche

La liste des lignes directrices pour bien rapporter des résultats biomédicaux est longue, et de nouvelles lignes directrices apparaissent toujours : GATHER est bienvenu car nous avons besoin d’harmonisation dans ce domaine. GATHER est une liste pour mieux présenter les estimations en santé de type incidence, prévalence, données de morbidité, etc car trop souvent nous n’avons pas accès aux méthodes… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur GATHER pour Guidelines for Accurate and Transparent Health Estimates Reporting… une très bonne démarche

Glissement éditorial des revues BMC Series… Pour publier du volume plutôt que la qualité ? Pour augmenter des ressources ?

La responsable ‘publisher’ des revues BMC Series (plus de 60 revues) semble réorienter certaines politiques éditoriales (en principe, les rédacteurs devraient décider, mais ils seront mis devant un fait accompli). Il s’agit peut-être d’une orientation stratégique plutôt commerciale qu’éditoriale. Une sorte de glissement dangereux… Je vous copie des extraits de cette information transmise aux rédacteurs de BMC series : As… Continuer la lecture

Publié dans conflits d'intérêts, Open access, Recommandations, Rédaction des revues | Commentaires fermés sur Glissement éditorial des revues BMC Series… Pour publier du volume plutôt que la qualité ? Pour augmenter des ressources ?

CONSORT est de plus en plus souvent exigé par les revues à haut facteur d’impact

Il s’agit des lignes directrices pour aider les auteurs qui publient des essais randomisés, avec le diagramme de flux : CONSORT pour CONsolidated Standards Of Reporting Trials a un site dédié. Une nouvelle analyse d’instructions aux auteurs a été faite en 2014 avec des méthodes très semblables à deux analyses en 2003 et 2007. La publication est dans Trials, juin… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Recommandations, Rédaction des revues | Commentaires fermés sur CONSORT est de plus en plus souvent exigé par les revues à haut facteur d’impact

Les outils pour rédiger un article scientifique sont nombreux

Rédiger un manuscrit pour une revue biomédicale à comité de lecture nécessite de connaître les méthodes de rédaction. Ce sont les instructions aux auteurs de la revue choisie qui doivent vous orienter vers les outils recommandés dans votre spécialité. Ensuite, voici quelques suggestions : Les livres sur la rédaction La rédaction médicale Maisonneuve H, Lorette G, Maruani A, Huguier M… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Medical Writing, Recommandations, Style scientifique | Commentaires fermés sur Les outils pour rédiger un article scientifique sont nombreux

Inadmissible : des revues manipulent ouvertement leur facteur d’impact : Journal of Agricultural and Food Chemistry

J’ai été surpris des lire ceci dans des instructions aux auteurs : « To ensure that a submitted manuscript meets sufficient interest of the readership of the journal, it is expected that articles recently published on the respective topic in the Journal of Agricultural and Food Chemistry are cited to a reasonable extent ». Suite à la remarque d’un collègue, j’ai relu… Continuer la lecture

Publié dans Intégrité scientifique, Recommandations, Rédaction des revues | Commentaires fermés sur Inadmissible : des revues manipulent ouvertement leur facteur d’impact : Journal of Agricultural and Food Chemistry

STARD 2015 : mise à jour de la ligne directrice pour écrire des articles sur les tests diagnostiques

La ligne directrice pour écrire des articles sur les tests diagnostiques avait besoin d’être mise à jour. La version de 2003 était ancienne, et pas très complète. La version 2015 est accessible à partir du site EQUATOR, et a été publiée dans 3 revues simultanément (TheBmj, Radiology, Clinical Chemistry). La liste contient 30 items contre 25 pour la version 2003… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur STARD 2015 : mise à jour de la ligne directrice pour écrire des articles sur les tests diagnostiques

SUS AUX GLIPTINES !

(mais n’avale pas !) Mme Sucre a du diabète. Depuis plusieurs années elle va voir son endocrinologue tous les 4 mois après avoir fait une prise de sang. Tout allait […] Continuer la lecture

Publié dans ADMINISTRATIF, alogliptin, alogliptine, confrère, courrier, Diabète, Endocrinologie, gliptin, gliptine, linagliptine, MEDECINE GENERALE, prévention, Recommandations, saxagliptin, saxagliptine, sitagliptine, Thérapeutique, traitement, vildagliptine | Commentaires fermés sur SUS AUX GLIPTINES !

Il vaut mieux enregistrer votre protocole trop tard que jamais : nouvelle politique des revues BMC

Maintenant les auteurs sont informés de la nécessité d’enregistrer les protocoles de recherche. Pour les essais, j’ai souvent la question pendant les formations : je n’ai pas enregistré le protocole… puis-je soumettre à une revue ? Ma réponse a toujours été « enregistrez, même après le début de l’essai et dites le aux rédacteurs de la revue ». Le groupe BioMedCentral (Springer)… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur Il vaut mieux enregistrer votre protocole trop tard que jamais : nouvelle politique des revues BMC

Qui sont les auteurs des protocoles d’essais cliniques, des rapports cliniques, voire des formulaires de consentement ?

Si les guerres d’auteurs sont importantes pour signer les articles, d’autres documents ne représentent aucun enjeu. Avec la demande de rendre publics tous les documents des essais cliniques, bien spécifier qui sont les auteurs devient nécessaire. Il n’existe pas de recommandations pour attribuer cette paternité. Un article (accès libre), écrit par R Billiones, rédactrice médicale, paru dans Medical Writing fait… Continuer la lecture

Publié dans Critères d'auteurs, Recommandations | Commentaires fermés sur Qui sont les auteurs des protocoles d’essais cliniques, des rapports cliniques, voire des formulaires de consentement ?

La demande de transparence nécessite d’avoir des rapports d’essais cliniques… pour tous les essais (aïe, aïe…).. CORE répond

La publication d’un article n’est plus le sésame pour diffuser les résultats des essais. Nous sommes dans l’ère de la transparence et du partage des données. De ce fait, les documents majeurs d’un essai clinique sont le protocole (déjà rendu public par l’enregistrement dans des sites dédiés), et le rapport clinique. Il faudra aussi le rapport statistique… nous y viendront… Continuer la lecture

Publié dans Medical Writing, Recommandations | Commentaires fermés sur La demande de transparence nécessite d’avoir des rapports d’essais cliniques… pour tous les essais (aïe, aïe…).. CORE répond

CARE : sur le site des recommandations pour écrire les cas cliniques, une version française de la liste d’items

Je n’avais pas vu que le site sur les lignes directrices pour écrire des cas cliniques avait une version en français. Merci tout d’abord à Olivier Steichen qui dans un commentaire me l’a fait remarquer. Le site de CARE (CAse REports) a déjà été présenté ; il reste simple, mais il pourrait mieux collecter des ressources sur les cas cliniques…. Continuer la lecture

Publié dans Cas cliniques, Recommandations | Commentaires fermés sur CARE : sur le site des recommandations pour écrire les cas cliniques, une version française de la liste d’items

Des différences entre protocole et publication : il faudra les expliquer dans les articles

Les données sur les différences entre les protocoles de recherche et le contenu des articles existent. Plusieurs études bien documentées ont montré que des critères de jugement étaient ‘oubliés’ dans l’article, tandis que d’autres étaient ‘ajoutés sans le dire’. Ces situations ne sont pas obligatoirement des malversations, car il peut y avoir des explications. Regardez les essais randomisés des revues… Continuer la lecture

Publié dans Intégrité scientifique, Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur Des différences entre protocole et publication : il faudra les expliquer dans les articles

Réponse au BMJ et à Twitter par un bon éditorial : ‘5 tips for writing qualitative research’

Les articles dans le BMJ, analysés hier sur ce blog, ont entraîné de très nombreux commentaires, notamment sur twitter, avec #BMJnoQual Vous pourrez y lire des commentaires divers, plutôt en faveur de la publication des études qualitatives. Les ‘opposants’ n’ont pas été très présents dans le débat. Parmi les commentaires, un éditorial dans International Journal of Qualitative Methods, revue du… Continuer la lecture

Publié dans Qualitatif, Recommandations | Commentaires fermés sur Réponse au BMJ et à Twitter par un bon éditorial : ‘5 tips for writing qualitative research’

Bonnes pratiques et critères de qualité pour la Presse Médicale Française : encore des progrès à faire

Remercions La Revue du Praticien pour avoir publié en mars 2016, et surtout mis en accès libre l’article « Presse médicale française : des bonnes pratiques et des critères de qualité à adopter ». En 2013, la Haute Autorité de santé (HAS) a publié un rapport sur les critères de qualité des revues et journaux de la presse médicale française. Nous avons… Continuer la lecture

Publié dans Apprentissage, Recommandations, Rédaction des revues | Commentaires fermés sur Bonnes pratiques et critères de qualité pour la Presse Médicale Française : encore des progrès à faire

Des recommandations pour écrire des ‘scoping reviews’ seraient très utiles !

Bonne analyse d’un groupe d’épidémiologistes canadiens qui ont évalué 494 ‘scoping reviews’ publiées entre 1999 et 2014. Il s’agit d’un article de recherche début 2016 dans BMC Medical Research Methodology. Les scoping reviews augmentent dans la littérature et les méthodes ne sont pas standardisées. Ce ne sont pas des revues systématiques, en ce sens que les ‘scoping reviews’ génèrent des… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations, Revue systématique Méta Analyse | Commentaires fermés sur Des recommandations pour écrire des ‘scoping reviews’ seraient très utiles !

mERA : Des lignes directrices pour présenter les interventions en santé avec les téléphones mobiles. Excellente initiative.

mERA (Mobile health Reporting Evidence and Assessment) est un acronyme court et bizarre pour décrire les lignes directrices destinées à aider la description des publications basées sur le « mobile Health », essentiellement les téléphones mobiles. Cette mERA checklist est bienvenue pour une domaine de la santé qui évolue très vite. Ces lignes directrices ont été préparées sous l’égide d’un groupe d’experts… Continuer la lecture

Publié dans Medical Writing, Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur mERA : Des lignes directrices pour présenter les interventions en santé avec les téléphones mobiles. Excellente initiative.

Actualisation des recommandations du groupe de Vancouver en décembre 2015 : version française disponible

L’ICMJE (International Committee of Medical Journal Editors) a revu en décembre 2015 quelques points de ses « Recommandations pour la conduite, la présentation, la rédaction et la publication des travaux de recherche soumis à des revues médicales ». Ces recommandations en français sont disponibles sur ce blog, mais aussi sur le site de l’ICMJE, et de la HAS. Quels sont les modifications,… Continuer la lecture

Publié dans Recommandations | Commentaires fermés sur Actualisation des recommandations du groupe de Vancouver en décembre 2015 : version française disponible

Partage de données, archivage des données sources : encore compliqué mais les registres sont nombreux

Des revues sont en avance et imposent des démarches aux auteurs des manuscrits acceptés. Par exemple, depuis début 2015, tous les articles de recherche du BMJ contiennent un lien vers le protocole (accès ouvert et gratuit), et un lien vers les données sources, ou comment pouvoir les consulter (parfois des codes et/ou autorisations sont nécessaires). Les groupes les plus avancés… Continuer la lecture

Publié dans Archives, Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur Partage de données, archivage des données sources : encore compliqué mais les registres sont nombreux

RECORD : une ligne directrice dérivée de STROBE pour les études sur des ‘données de vie réelle’

Les RWD ou Real Worl Data, ou données de vie réelle sont utilisées pour des recherches, et les méthodologies sont bien décrites. Il manquait une ligne directrice adaptée, et RECORD doit aider les auteurs d’articles : REporting of studies Conducted using Observational Routinely-collected health Data a été publié en octobre 2015 dans PLOS Medicine, avec de bonnes explications. Les données… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur RECORD : une ligne directrice dérivée de STROBE pour les études sur des ‘données de vie réelle’

L’histoire des lignes directrices pour écrire des manuscrits : en 1917, de mauvaises méthodes en recherche étaient déjà observées

Je n’évoque jamais la James Lind Library, et j’ai tort. Sur ce site, Doug Altman et Iveta Simara viennent de publier, fin 2015, un long article très intéressant pour comprendre la naissance de CONSORT et du réseau EQUATOR. Nous avons besoin d’articles sur l’histoire du développement des méthodes de recherche. Un tableau donne des exemples entre 1917 et 1952 d’experts… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Recommandations | Commentaires fermés sur L’histoire des lignes directrices pour écrire des manuscrits : en 1917, de mauvaises méthodes en recherche étaient déjà observées