Archives de catégorie : psychiatrie

Des patients dévoreurs d’informatique et d’électronique

Ce cas clinique est une première dans la littérature médicale. Il concerne l’ingestion volontaire d’un circuit imprimé d’ordinateur. Publié en ligne dans le numéro de janvier des Proceedings / Baylor University Medical Center, il concerne un Américain de 48 ans, traité … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans chirurgie, corps étranger, électronique, Gastroentérologie, informatique, ingestion d’objets métalliques, Médecine d'urgence, ordinateur, ORL, portable, Prison, psychiatrie, smartphone, souris, téléphone portable, Urgences | Commentaires fermés sur Des patients dévoreurs d’informatique et d’électronique

Quarante-huit coups de couteau : le meurtre du médecin généraliste pouvait-il être prévenu ?

  Bonjour « Coup de folie » a déclaré son avocat, avant même les conclusions à venir des experts en psychiatrie. Et personne n’a, en ces temps troublés, évoqué la piste du « terrorisme ». « S’il est une certitude concernant le meurtrier du Dr Patrick Rousseaux, tué le 1er février à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) de plusieurs dizaines de coups de couteau […] Continuer la lecture

Publié dans L'Echo Républicain, médecine, psychiatrie, Violences | Commentaires fermés sur Quarante-huit coups de couteau : le meurtre du médecin généraliste pouvait-il être prévenu ?

Meurtre du généraliste de Nogent-le-Rotrou : un suspect, déséquilibré, a été arrêté aux Mureaux

  Bonjour Un quadragénaire soupçonné d’avoir tué mercredi 1er février à l’arme blanche le Dr Patrick Rousseaux dans son cabinet de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) a été interpellé aux Mureaux (Yvelines). L’homme est en garde à vue dans des locaux de la gendarmerie d’Eure-et-Loir, après son arrestation, mercredi 1er février, aux Mureaux (Yvelines). Ce suspect aurait attiré l’attention des policiers […] Continuer la lecture

Publié dans L'Echo Républicain, Le Quotidien du médecin, médecine, politique, psychiatrie, Violences | Commentaires fermés sur Meurtre du généraliste de Nogent-le-Rotrou : un suspect, déséquilibré, a été arrêté aux Mureaux

Schizophrénie et maladies psychiatriques : ne pas diaboliser la molécule de nicotine

  Bonjour La lutte, vitale, contre le tabagisme ne doit pas conduire à diaboliser la nicotine. Outre dans les produits industriels induisant une redoutable dépendance cet alcaloïde présent dans les plantes de la famille des solanacées (dont le tabac) a des propriétés insecticides et fongicides. Une famille d’insecticides de synthèse (dénoncés par les écologistes), les néonicotinoïdes, est dérivée […] Continuer la lecture

Publié dans addictions, cigarette électronique, médecine, Nature Medicine, psychiatrie, tabagisme, Toxicomanies | Commentaires fermés sur Schizophrénie et maladies psychiatriques : ne pas diaboliser la molécule de nicotine

« Le charme discret de la guérison d’Alzheimer » Bientôt dans toutes les librairies

  Bonjour Un clone, ou presque. Après le raz-de-marée éditorial du «  Charme discret de l’intestin » voici « Guérir Alzheimer Comprendre et agir à temps ». Couverture d’un même vert néo céladon, mêmes dessins en blanc et noir (Jill Enders), même titillement de la curiosité qui pousse à l’achat. Et même corps humain à mille et une […] Continuer la lecture

Publié dans Actes Sud, médecine, Neurosciences, psychiatrie | Commentaires fermés sur « Le charme discret de la guérison d’Alzheimer » Bientôt dans toutes les librairies

Crash-Germanwings : les médecins allemands d’Andréas Lubitz blanchis par la justice allemande

Bonjour La justice allemande a, lundi 9 janvier, annoncé qu’elle classait sans poursuites son enquête dans le crash de l’avion de Germanwings dans les Alpes françaises en mars 2015. « Les investigations n’ont pas apporté d’indices suffisants ni tangibles sur des responsabilités extérieures de personnes encore vivantes » dans l’entourage familial ou médical du pilote et au […] Continuer la lecture

Publié dans agence france presse, justice, médecine, médico-légal, psychiatrie | Commentaires fermés sur Crash-Germanwings : les médecins allemands d’Andréas Lubitz blanchis par la justice allemande

Pathologies médiatiques : les personnes épileptiques peuvent-elles twitter sans danger ?

Bonjour L’affaire fera florès. Elle est rapportée sur le blog BigBrowser (Luc Vinogradoff ) hébergé par Le Monde. C’est l’histoire d’une mésaventure. Celle de Kurt Eichenwald, journaliste politique américain bien connu outre-Atlantique où il a couvert la campagne présidentielle américaine pour Newsweek et Vanity Fair. Il a publié de très nombreux articles, dont quelques scoops, nous dit BigBrowser – […] Continuer la lecture

Publié dans BigBrowser, CONSCIENCE, Fox News, harcèlement, le Monde, médecine, Neurosciences, Newsweek, psychiatrie, Vanity Fair | Commentaires fermés sur Pathologies médiatiques : les personnes épileptiques peuvent-elles twitter sans danger ?

Failles de la médecine du travail : vérités cachées sur les idées suicidaires des pilotes de l’air

  Bonjour Jadis le commandant de bord était un homme heureux, respecté des passagers, admiré des hôtesses, solide comme un roc dans les tempêtes. A la fin il posait son avion et la carlingue l’applaudissait. Puis il partait vers de nouvelles aventures. Germanwings : 24 mars 2015 à 9 h 41, Alpes du Sud françaises, sur le territoire de la commune de Prads-Haute-Bléone. « Acte […] Continuer la lecture

Publié dans Environmental Health, médecine, psychiatrie, Violences | Commentaires fermés sur Failles de la médecine du travail : vérités cachées sur les idées suicidaires des pilotes de l’air

Un délirant tue un passant. Dix-huit mois de prison pour le psychiatre. L’hôpital est relaxé.

  Bonjour On le redoutait. C’est fait. Le tribunal correctionnel de Grenoble a, aujourd’hui 14 décembre, reconnu  un psychiatre du centre hospitalier spécialisé « Alpes Isère » de Saint-Egrève coupable d’homicide involontaire. Le 12 novembre 2008, un patient de cet hôpital psychiatrique isérois (déjà connu pour avoir tenté de poignardé ou d’étrangler du personnel médical ou des […] Continuer la lecture

Publié dans Agence de biomédecine, justice, Le Dauphiné libéré, médecine, psychiatrie | Commentaires fermés sur Un délirant tue un passant. Dix-huit mois de prison pour le psychiatre. L’hôpital est relaxé.

Autisme : une centaine de Républicains ne sont pas parvenus à garroter la psychanalyste

Bonjour On sait qui a perdu : le député  Daniel Fasquelle (Les Républicains). Rejoint par près d’une centaine de ses collègues du même uniforme (dont les médiatiques Laurent Wauquiez, Bernard Debré et Nathalie Kosciusko-Morizet) il entendait à interdire toute pratique psychanalytique dans la prise en charge des personnes souffrant de troubles autistiques. La déclaration de guerre à […] Continuer la lecture

Publié dans argent, médecine, Polémique, politique, psychiatrie | Commentaires fermés sur Autisme : une centaine de Républicains ne sont pas parvenus à garroter la psychanalyste

Autisme : ceux qui croyaient au ciel et ceux qui voudraient y croire (France Inter)

  Bonjour On a beau faire, faute de science dure la croyance revient à bride abattue. A l’aube c’était  France Inter qui ajoutait  ses voix à toutes celles qui nourrissent, depuis quelques jours, la polémique sur l’autisme-psychanalyse-ou-pas. Une guerre de cinquante ans et de nouvelles flambées de violence. Les vents ont tourné et ce sont […] Continuer la lecture

Publié dans argent, Intérêts (conflits), médecine, psychiatrie, Radicalisation, religions | Commentaires fermés sur Autisme : ceux qui croyaient au ciel et ceux qui voudraient y croire (France Inter)

Soigner l’autisme : psychanalystes contre comportementalistes. Flambées de violences.

  Bonjour Pour un peu cela deviendrait lassant. Aujourd’hui 8 décembre l’Assemblée nationale va débattre d’un texte déposé par le député Daniel Fasquelle (Les Républicains, Pas-de-Calais). Ce texte est disponible ici 1. Soutenu par près d’une centaine de députés de son camp (dont les médiatiques Laurent Wauquiez, Bernard Debré et Nathalie Kosciusko-Morizet). Ce texte vise à […] Continuer la lecture

Publié dans argent, croyance, La Croix, Le Point, médecine, Neurosciences, psychiatrie, Psychologie, Violences | Commentaires fermés sur Soigner l’autisme : psychanalystes contre comportementalistes. Flambées de violences.

Avez-vous une idée de la fréquence des viols perpétrés en France ? Si non, L’INED vous répond

Bonjour Jadis on ne posait jamais des questions comme celle-là : « Quelle aujourd’hui est la fréquence des viols et autres agressions sexuelles en France ? » « Dans quels contextes et à quels âges des femmes et des hommes sont-ils agressés sexuellement ? L’enquête « Violences et rapports de genre » (Virage), réalisée en 2015 par neuf chercheuses de l’Institut national d’études […] Continuer la lecture

Publié dans justice, médecine, psychiatrie, sexualité, Violences | Commentaires fermés sur Avez-vous une idée de la fréquence des viols perpétrés en France ? Si non, L’INED vous répond

Donald Trump : sera-t-il, pendant quatre ans, aussi dangereusement fou qu’il nous en a donné l’air ?

  Bonjour Et maintenant ? Le spectacle Trump va-t-il continuer ? Quel impact l’exercice du pouvoir aura-t-il sur les pathologies mentales qui lui avaient été prêtées de part et d’autre de l’Atlantique ? On se souvient que le profil psychiatrique de celui-qui-ne-serait-jamais-président-des-Etats-Unis  était devenu un sujet médiatique de santé publique. « Et si Donald Trump était fou ? » avait demandé, […] Continuer la lecture

Publié dans Ambition, Le Quotidien du médecin, médecine, Polémique, politique, psychiatrie, Slate.fr | Commentaires fermés sur Donald Trump : sera-t-il, pendant quatre ans, aussi dangereusement fou qu’il nous en a donné l’air ?

Comment les hôpitaux, les médecins et les infirmières du Loir-et-Cher passeront-ils l’hiver ?

  Bonjour Longtemps le Loir-et-Cher fut le département idéal. On y marchait dans la boue en regardant passer les oies sauvages. On y voit encore, l’été, les luxueux attelages de nombreux artistes et, toute l’année, quelques établissements psychiatriques dont la célèbre clinique de La Borde 1. Le Loir-et-Cher est écartelé entre la Beauce et les […] Continuer la lecture

Publié dans argent, Hôpital, La Nouvelle République du Centre-Ouest, médecine, politique, psychiatrie, Urgences | Commentaires fermés sur Comment les hôpitaux, les médecins et les infirmières du Loir-et-Cher passeront-ils l’hiver ?

Embastiller les psychiatres si leurs patients, après avoir tué, sont jugés irresponsables ?

Bonjour Le fou ne pouvant être condamné son psychiatre doit-il être brûlé ? Il y avait eu, à Marseille,  l’affaire très médiatisée du Dr Danièle Canarelli, spécialiste de psychiatrie.  Il y a aujourd’hui celle, à Grenoble, du Dr Lekhraj Gujadhur, également psychiatre. Dans les deux cas une maladie schizophrénique, dans les deux cas un mort, dans les […] Continuer la lecture

Publié dans AFP, agence france presse, justice, médecine, médico-légal, psychiatrie, RMC, Santé publique | Commentaires fermés sur Embastiller les psychiatres si leurs patients, après avoir tué, sont jugés irresponsables ?

Vous aviez perdu votre smartphone ? Saviez-vous où était conservée votre «mémoire externe» ?

  Bonjour L’essentiel en peu de mots. Se souvenir que Francis Eustache, 60 ans, est un chercheur qui devrait être nettement plus présent dans les médias généralistes.  Ce neuropsychologue  dirige, à Caen, une unité de recherche (Inserm) unique en France totalement dédiée à l’étude de la « mémoire humaine ». Spécialisé dans les entrelacs mnésiques  il se […] Continuer la lecture

Publié dans Le Figaro, médecine, pédagogie, philosophie, poésie, politique, psychiatrie, Santé publique | Commentaires fermés sur Vous aviez perdu votre smartphone ? Saviez-vous où était conservée votre «mémoire externe» ?

Quatre Français sur dix se sentent «en deuil». Comment, pourquoi ? C’est à lire dans La Croix

  Bonjour On y verra un nouveau marché. Ou un symptôme-valise exprimant tous les chagrins de notre temps. Cet après-midi,  au plus beau de Paris, s’ouvriront les « 1res Assises du funéraire ». Au Palais du Luxembourg, et sous le patronage des ministères de la santé et des familles : « Mieux accompagner le deuil: un enjeu majeur de notre […] Continuer la lecture

Publié dans Albin Michel, La Croix, médecine, psychiatrie, Psychologie, Santé publique | Commentaires fermés sur Quatre Français sur dix se sentent «en deuil». Comment, pourquoi ? C’est à lire dans La Croix

Seuil du deuil

Pleurer la mort d’un proche est-il pathologique ? Nul ne s’était jamais posé une aussi stupide question. Puis, lorsque la psychiatrie a fait son entrée à l’université, les médecins ont été incités à considérer qu’un deuil pouvait être un trouble dépressif … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans dépression, deuil, DSM, médecine, psychiatrie, psychotropes | Commentaires fermés sur Seuil du deuil

Cas clinique de la France

Le diagnostic d’un patient résulte souvent du « flair clinique » basé sur l’expérience du clinicien, mais il convient de l’étayer par des arguments paracliniques (analyses et images). Cette méthode est théoriquement applicable au diagnostic d’un pays. Dire que la France est … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans dépression, diagnostic, France, indicateurs, maladie bipolaire, médecine, psychiatrie | Commentaires fermés sur Cas clinique de la France

Hôpital

J’ai été patiente.
J’ai été accompagnante.
J’ai été stagiaire.
Aujourd’hui, je suis aide-soignante à l’hôpital. L’hôpital qui a vu naître mes enfants. L’hôpital qui a accueilli quelques proches en urgence. L’hôpital qui a vu mourir mon beau-père.
Je découvre l’envers du décor. Je me perds dans les couloirs. Je franchis des portes sur lesquelles il est inscrit « réservé au personnel ». J’ai une tenue blanche et je croise plein de gens portant cette même tenue. Je me gare au « parking du personnel » (mais je galère quand même à trouver une place).
J’écoute les histoires que me racontent les vieux infirmiers du service. J’écoute la psychiatre m’expliquer les mots que je ne comprends pas. J’écoute les patients me parler de tout et de rien quand je leur apporte le repas. J’écoute les transmissions. J’écoute, je note, j’enregistre.
Le soir, quand je rentre, j’ai encore tous ces mots dans la tête. Plein de mots pour plein d’histoires. Des histoires de suicide manqué, de dépression, de violence. Des histoires familiales trop lourdes à porter. Des histoires qui se répètent.
Je me dis qu’il n’y a parfois pas grande différence entre les soignants et les soignés. Je repense à Montaigne et à son « parce que c’était lui, parce que c’était moi ». Je me dis que cette phrase pourrait aussi illustrer la psychiatrie.
Mon remplacement se finit bientôt. C’était court mais intense. J’ai détesté être stagiaire à l’hôpital, j’ai adoré y être soignante.
Je viens de mettre un pied en psychiatrie, j’ai hâte d’y mettre le deuxième.

Continuer la lecture

Publié dans aide-soignante, bientraitance, Hôpital, psychiatrie, Santé | Commentaires fermés sur Hôpital

Une question de point de vue

Service de Psychiatrie.
Le repas vient de se terminer et quelques patients sont encore à table. Ils se sont servis un café et parlent de tout et de rien. Sur la table d’à côté, ils ont laissé traîner des origamis commencés ce matin, ainsi que quelques bonbons. Sophie, l’ASH (ASH = Agent de Service Hospitalier), montre des signes d’impatience. Elle aimerait que les tables soient débarrassées pour pouvoir faire la vaisselle et nettoyer la salle. Je ne comprends pas trop son irritation, il n’y a pas de départ prévu aujourd’hui et l’après-midi sera calme, alors on n’est pas à un quart d’heure près. Nous en discutons dans la cuisine.
– Je trouve ça plutôt bien qu’ils traînent un peu, ils discutent, ils rient, ça leur fait du bien aussi non? dis-je avec une naïve bonne volonté.
– Mais justement, non! Ils ne sont pas là pour créer des liens entre eux et s’installer comme s’ils étaient à la maison! Ils sont là pour se recentrer, réfléchir à ce qui les a amenés ici, et sortir de ce service le plus rapidement possible! me répond Sophie du tac au tac.

Trois petites phrases pour échanger sur les valeurs du soin. Et toc!
L’hôpital psychiatrique, lieu de soin et lieu de vie, mais aussi lieu de rencontre entre patients, soignants et valeurs du soin… Finalement, où se trouve le « juste soin »?

PS : je ne sais pas si l’une d’entre nous a raison. Je ne sais pas non plus ce qui est le mieux pour les patients (ce n’est d’ailleurs pas à moi de le savoir). Mes propres valeurs m’encouragent à privilégier le bien-être et la convivialité. Cependant, j’entends également le raisonnement qui fait dire à ma collègue que le lieu de soin ne doit rester qu’un lieu de passage, et qu’il faut avoir envie de le quitter.

Continuer la lecture

Publié dans aide-soignante, bientraitance, bienveillance, emploi, Hôpital, Maltraitance, psychiatrie | Commentaires fermés sur Une question de point de vue

La novlangue de bigpharma

Les noms commerciaux des médicaments sont de toute évidence l’objet d’études savantes (études marketing s’entend) car leur influence sur la perception par les médecins en dépend. Dans le genre, Aerius (Desloratadine) est une merveilleuse trouvaille pour la rhinite allergique – … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans antidépresseurs, antipsychotiques, anxiolytiques, BIG PHARMA, manipulation, novlangue, psychiatrie | Commentaires fermés sur La novlangue de bigpharma

Dragi Webdo n°82: dépistage CCR, maladies en pédiatrie, système de santé, trouble bipolaire, vaccin et DT1

Bonjour! J’espère que vous avez passé une bonne semaine. Tout de suite, les actualités de cette semaine, tournées vers la santé publique et la psychiatrie cette fois ci!
 1/ Santé publique
Le test de dépistage du cancer colorectal immunologique est disponible en France depuis 1 an. Une étude américaine a étudié ses performances pendant 4 ans. Le taux de participation des patients était de 50%, et 5% des tests sont revenus positifs, entrainant des coloscopies. Cependant, 32% des patients ayant participé la 1ère année se sont vu subir une coloscopie (quelque soit la raison) durant les 4 ans de l’étude. La valeur prédictive positive du teste pour un adénome était de 50% et de 4% pour un cancer colo-rectal. Sa sensibilité pour le cancer était très bonne, atteignant 80%. L’étude ne parle malheureusement pas des effets secondaires liés aux coloscopies effectuées par excès…
Le JAMA Pediatrics parle de l’évolution des maladies entre 1990 et 2013 chez les moins de 19 ans. On voit dans le tableau récapitulatif l’important recul des maladies pour lesquelles un vaccin a été généralisé: la rougeole, et le tétanos. Concernant la coqueluche et les méningites, le recul a été également présent, mais dans des proportions moindre. On voit remonter dans le classement le paludisme, les infections materno-foetales, les accidents de la route et le VIH. La France est plutôt bien située dans le classement par pays, en étant à la 6ème position des pays avec la plus faible « Disability-Adjusted Life Years ».
Je ne pouvais pas passer à coté de l’évaluation de notre système de soins via le « Euro Health Consumer Index« . La France est à la 11ème position, loin derrière les Pays Bas. Un tableau récapitulatif des différents index permet de situer les progrès à faire, parmi lesquels: la prise en charge de l’alcool, la prise en charge ambulatoire des patient dialysés, la prescription d’antibiotiques sont les points critiques.
Enfin, pour la rédaction d’articles, les recommandations « RECORD » ont été publiées dans PlosOne, et concernent la rédaction d’articles parlant d’études observationnelles issues de recueil de données de façon « courante ». Elles font suite aux autres recommandations plus classiques telles que « CONSORT » pour les essais contrôlés randomisés et « STROBE » pour les études observationnelles (et les autres, je ne les ai plus en tête…)
2/ Psychiatrie
L’organisme de recommandation de santé publique américain (USPSTF) recommande un dépistage de la dépression chez tous les patients. C’est une chose déjà régulièrement faite en médecine générale au cours de la consultations, en posant quelques questions sur le contexte, le moral, etc… Les américains recommandent l’utilisation de questionnaire type  Hospital Anxiety and Depression Scale (HAD) qui ne prend effectivement pas beaucoup de temps en consultation. Pour un diagnostic, c’est le Hamilton qui est conseillé par la CPAM pour ne pas qu’on traite par excès…
Pour rester dans les divers questionnaires en consultation, le Mood Disorder Questionnaire (MDQ) peut être utile pour rechercher les éléments en faveur d’un trouble bipolaire. Pour être positif, il faut avoir au moins 7 « oui » à la question 1, répondre « oui » à la question 2, et un problème « moyen » ou « sérieux » à la question 3. J’avais parlé ici du sous diagnostic des troubles bipolaires parmi les dépressions. Ce sous diagnostic a été évalué dans une étude du British Journal of General Practice et était estimé à 7,3%. Le MDQ avait des sensibilité et spécificité d’environ 65% et une valeur prédictive négative proche de 95%, la valeur prédictive positive étant proche de 15%.
Pour ceux qui sont encore partisans de l’utilisation de traitements médicamenteux dans le sevrage tabagique comme l’utilisation de la varenicline, le JAMA a publié un essai contrôle randomisé comparant l’utilisation de la varenicline à des substituts nicotiniques. Après 26 semaines de traitements, la varenicline n’avait pas permis davantage d’arrêts chez les 1000 patients inclus, mais avait entrainé plus de d’effets secondaires.
3/ Diabétologie
On s’est souvent posé la question: est ce que les vaccins augmentent le risque de maladies auto-immunes telles que le diabète de type 1. Une méta-analyse de Diabetologia a recherché vaccin par vaccin une association avec cette dernière maladie, mais aucune n’a été significative, ce qui est plutôt rassurant, malgré parfois une hétérogénéité des populations.
Je vous remercie de votre lecture attentive et régulière.
A la semaine prochaine!
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans actualité, DragiWebdo, psychiatrie, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°82: dépistage CCR, maladies en pédiatrie, système de santé, trouble bipolaire, vaccin et DT1

Les habits neufs de la délinquance

Franz Joseph Gall, fondateur de la phrénologie, prétendait établir les traits de caractère et les facultés mentales des hommes par la forme et les reliefs de leur crâne. Les yeux exorbités, certainement repoussés par un important volume cérébral, signaient une … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans criminalité, délinquance, hyperactivité, médecine, phrénologie, populisme, psychiatrie | Commentaires fermés sur Les habits neufs de la délinquance

Vol au-dessus d’un nid de foufous (3): Pipou

En arrivant à l’UMD, je m’étais préparé à tomber sur des gros psychopathes de la mort… Mais mon premier patient fut Pipou. Pipou a bien un prénom (Philippe), et un nom de famille même, mais personne ici ne semble les avoir … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Abus, Avant l'externat, Café du commerce, Candeur, Compulsions, Débutant, dentition, Ennui, Folie, Histoire de patient, Job d'été, Oligophrénie, psychiatrie, Randall McMurphy, Relation médecin-malade / soignant-soigné, respect, Tex Avery, Unité pour Malades Difficiles (UMD) | Commentaires fermés sur Vol au-dessus d’un nid de foufous (3): Pipou

Vol au-dessus d’un nid de foufous (3): Pipou

En arrivant à l’UMD, je m’étais préparé à tomber sur des gros psychopathes de la mort… Mais mon premier patient fut Pipou. Pipou a bien un prénom (Philippe), et un nom de famille même, mais personne ici ne semble les avoir … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Abus, Avant l'externat, Café du commerce, Candeur, Compulsions, Débutant, dentition, Ennui, Folie, Histoire de patient, Job d'été, Oligophrénie, psychiatrie, Randall McMurphy, Relation médecin-malade / soignant-soigné, respect, Tex Avery, Unité pour Malades Difficiles (UMD) | Commentaires fermés sur Vol au-dessus d’un nid de foufous (3): Pipou

Pharmacologie du suicide

La dépression est une entité médicale qui n’a jamais obtenu de définition satisfaisante. L’imipramine a été le premier médicament considéré comme actif pour améliorer l’humeur,  cette molécule a inauguré la … Continuer la lecture

Publié dans antidépresseurs, dépression, dépression unipolaire, épidémiologie, maladie bipolaire, médecine, pharmacologie, psychiatrie, suicide | Commentaires fermés sur Pharmacologie du suicide

Le TDAH expliqué aux généralistes par un généraliste TDAH

La Haute autorité de santé vient de publier une recommandation concernant la détection du TDAH chez l’enfant par les médecins généralistes et les pédiatres.


Enseignement et formation médicale continue (FMC)

/
,
,
Continuer la lecture

Publié dans Polémique, psychiatrie, Psychologie | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Le TDAH expliqué aux généralistes par un généraliste TDAH

Garde de nuit

« Il faut y être pour y croire »… Quand je lisais les articles des blogs des soignants et étudiants en médecine, à l’époque, je trouvais toujours qu’il y avait une part d’irréel dans le récit. L’hôpital, c’était un monde … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans année, bloc, études, étudiant, expérience, externat, Garde, Hôpital, Litthérapeute, Litthérapie, médecin, médecine, MEDECINE GENERALE, operation, operatoire, ortho, orthopédie, patient, psychiatrie, Réflexion, Santé, soins, Stage | Commentaires fermés sur Garde de nuit

« A la recherche de Vivian Maier » de John Maloof

Je ne vais jamais au cinéma, ou très rarement. Je suis allé voir un documentaire hier, tirer par ma femme, avec pour argument « ça parle de photos ». J’aime bien la photographie, même si je n’y comprends pas grand chose. Vous … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Divers, documentaire, photographie, psychiatrie, vivian maier | Commentaires fermés sur « A la recherche de Vivian Maier » de John Maloof

Pratique de l’autonomie illichienne en médecine générale. Histoire de consultation 175.

Il y a toujours un moment où l’on se pose des questions sur la théorie dans sa pratique quotidienne mais il est aussi nécessaire de mettre sa théorie à l’épreuve de sa pratique pour savoir ce qu’il en reste et, surtout, pour se remettre en question.

A mon retour de vacances je revois Madame A, 37 ans, que, pour des raisons pratiques tenant à l’exposé des faits (vous avez sans doute remarqué qu’il est rare en ce blog que je fournisse des indications ethniques sur les cas cliniques rapportés pour des raisons de confidentialité, certes, mais aussi pour ne pas faire de ces cas cliniques des cas d’école ou des démonstrations qui seraient fondées sur des données seulement sociologiques, culturelles ou… idéologiques et, on me le demande souvent, il est fréquent dans ces cas cliniques qu’un homme soit une femme et vice versa, je fais fi des genres avec mon esprit à la mode que tout le monde m’envie, ce qui fait que j’atteins facilement le point bobo) je vais présenter à la fois comme femme de ménage et comme d’origine malienne (pour les coupeurs de cheveux – crépus- en quatre, elle est née au Mali). Elle consulte avec son mari, manutentionnaire et Malien, et ils arborent (comme on dit dans les romans à deux sous) un beau sourire.

Je rappelle quelques éléments de la théorie illichienne qui ont inspiré depuis de nombreuses années  ma réflexion (je réserve pour plus tard la critique d’Ivan Illich par Thomas McKeown dans ‘The role of medicine‘, courte mais passionnante, et ce que cela m’inspire) : la société s’est à tort médicalisée (on peut discuter sur le degré de médicalisation / sur médicalisation comme l’a fait Marc Girard, par exemple à propos du corps des femmes) et on peut s’interroger sur qui a commencé, c’est à dire si la médecine a forcé la société à se médicaliser ou si la société a exigé de la médecine qu’elle règle des problèmes qui, de tout temps, n’étaient pas médicaux ; les adversaires d’Illich prétendent que c’est le progrès qui a rendu des pans de la vie « médicaux » (soigner des infections, surveiller les grossesses ou remplacer des coeurs), Illich a lui tendance à dire que c’est la technique qui a fait miroiter à la société des solutions médicales à des problèmes anthropologiquement non médicaux ; à l’échelle historique et de façon globale l’hygiène est plus déterminante que la médecine pour diminuer la morbi-mortalité (Illich et McKeown sont d’accord sur ce point) mais il faut cependant moduler en fonction des pathologies, des époques et des lieux (j’y reviendrai ailleurs) ; les grandes institutions de la société industrielle (santé, école, transports, énergie) sont contre-productives (rappelons cette statistique effrayante et que nous avons du mal à imaginer : 30 % des patients traités pour une infection à l’hôpital l’ont attrapée durant leur hospitalisation) ; mais venons-on au fait central : Illich préconise l’autonomie de l’individu et de son entourage contre l’hétéronomie de la technique (voir ICI) et il donne des exemples convaincants, d’autant plus convaincants que le corps médical et les industriels ont intérêt à élargir leur champs d’intervention (et de vente) : le deuil de son conjoint est, par exemple, devenu une maladie alors qu’auparavant c’était une situation existentielle qui se traitait en famille ou dans un cercle d’amis ; il faudrait développer à l’infini ce dernier point car le concept d’autonomie est d’une complexité inouïe et peut autant renvoyer à la common decency orwellienne qu’au libertarianisme  états-unien… Fin de la parenthèse. 

La première fois que Madame A est venue me voir, seule, elle va très mal. Elle est effrayée, elle n’arrive pas à dormir, mais pas du tout, elle a des crampes dans le ventre, le coeur qui bat vite, et cetera. En gros elle fait une énorme crise d’angoisse généralisée. Elle a peur de mourir. Elle a peur de dormir et de ne pas se réveiller. Elle pleure et elle se tient la poitrine. Et comme souvent en ces circonstances elle pense que c’est organique et cette accumulation de symptômes angoissants lui fait craindre le pire, une maladie grave, un cancer. Elle veut, bien entendu, une prise de sang et un scanner corps entier (regarder Dr House est mauvais pour la santé) pour savoir. Mon refus ne la rassure pas. Bien au contraire.
Je suis incapable de l’interroger sereinement et elle est incapable de me parler sereinement mais l’angoisse de mourir l’empêche de se comporter « normalement » avec son mari, ses enfants et elle arrivait jusqu’à présent à travailler.
Je lui prescris une benzodiazépine et un hypnotique (que la police du goût me pardonne…) : double hétéronomie : elle consulte un médecin et le médecin lui prescrit des médicaments pour une « pathologie » qui, en Afrique, aurait nécessité de l’autonomie communautaire (ce qui tend là-bas aussi à disparaître). Je lui prescris également un court arrêt de travail bien qu’elle semble aller mieux quand elle travaille. Mais elle est épuisée.
Dans notre entretien confus et incompréhensible et en raison du fait qu’obtenir un rendez-vous dans une structure psychaitrique demande entre une décennie et unsiècle, je réussis à lui glisser le conseil  de parler autour d’elle pour se faire aider, son mari, quelqu’un de sa famille, une amie. Début de la rupture d’hétéronomie ?

La deuxième fois qu’elle consulte, trois jours après, elle ne va pas mieux, mais elle est accompagnée d’une cousine. Symptomatologie identique, angoisse dans le même métal, mais elle a parlé à son mari et à sa cousine. La cousine intervient : « Nous avons perdu récemment notre grande soeur au Mali qui est morte brutalement et sans cause apparente et c’est la raison pour laquelle elle est mal, elle ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle a peur de mourir et d’aller la rejoindre. Et elle ajoute : « Une de nos cousines qui vit à Dakar, loin du village où est décédée notre grande soeur, est dans le même état, enfin elle a peur de mourir… » (Ma réaction en direct : ainsi, nous entrons en plein, non, je plaisante, en pleine théorie mimétique (voir René Girard) avec deux protagonistes qui ont les mêmes symptômes à des milliers de kilomètres de distance.)
La patiente sourit vaguement. J’ai également oublié de dire qu’elle n’a pas pris le traitement que je lui ais prescrit : elle ne voulait pas prendre de médicaments.
Nous avançons un peu.
La patiente commence à parler de sa grande soeur mais les manifestations d’angoisse sont encore au premier plan et elle s’inquiète encore plus : elle est certaine d’avoir un problème au ventre et veut une radio. Je tente de lui expliquer que… La cousine ajoute que son mari pense qu’elle a une maladie et qu’il la pousse à faire des examens.
Je conseille à nouveau les discussions familiales. J’apprends alors que la cousine qui présente  exactement les mêmes symptômes a commencé quelques heures avant que ma patiente n’exprime la même chose, ce qui beaucoup impressionné la famille des deux continents quand elle l’a appris.
Je demande : « Avez-vous parlé à votre soeur ? – Non. Elle ne veut pas. »

La troisème fois qu’elle consulte, son mari est avec elle. Elle a fini par prendre les médicaments et elle se sent (un peu) mieux mais « ce n’est pas tout à fait cela ». Le mari est inquiet et convient que c’est la mort de la soeur qui a tout déclenché. Il a beaucoup réfléchi et se demande comment il ferait s’il avait peur de mourir. « Au village », me dit-il, « il y a un marabout qui fait des prières mais il n’y croit pas beaucoup… Ma femme ne pourrait-elle pas aller voir un psychiatre ? » Je me tourne vers sa femme qui sourit et qui dit qu’elle veut bien tout essayer. Cela va être difficile en cette mi juillet de trouver un rendez-vous au CMPA (dispensaire de secteur où les effectifs ne cessent d’être réduits) mais je fais un courrier en expliquant qu’elle verra d’abord un infirmier ou une infirmière puis un psychiatre. C’est OK.

A mon retour de vacances je revois donc Madame A qui a repris son travail : elle se sent mieux. Elle continue de parler avec sa cousine de France et maintenant elle parle aussi avec sa cousine qui vit au Sénégal. Elle a vu une infirmière au CMPA et elle verra un psy mi septembre. Nous n’avons rien réglé. Nous n’avons pas encore pu parler au fond pour des raisons conceptuelles (même si cette femme parle parfaitement le français) mais elle va mieux. Elle prend actuellement comme traitement un zolpidem au coucher et un alprazolam 0,25 dans la matinée. C’est tout.
J’ajoute que Madame A a appris une expression au CMPA : faire son deuil. Je ne sais pas si faire son travail de deuil va l’aider mais une nouvelle notion est entrée dans son esprit : elle est de plus en plus imprégnée de la culture toubab.

L’histoire n’est pas terminée.
Madame A n’est pas guérie mais a commencé à aller mieux grâce à son entourage et dans sa culture familiale. On peut dire aussi qu’avec le temps, va, tout s’en va. Que les benzodiazépines l’ont aussi aidée (à dormir).
Je ne suis pas assez sot pour dire qu’Illich a raison, je dis simplement que j’ai pensé à Illich en recevant plusieurs fois la malade et deux membres de sa famille, que j’ai pensé à l’autonomie illichienne versus le tout médecine ou le tout psychiatrique.
Je suis un toubab qui, au cours de ces consultations, a pensé à Freud, à René Girard, à Georges Devereux, à Ivan Illich et aussi aux benzodiazépines.

Medical nemesis. 1975. Vous pouvez en lire le premier chapitre en anglais  ICI.

Continuer la lecture

Publié dans Autonomie, CONSULTATIONS, HETERONOMIE, ILLICH IVAN, psychiatrie | Commentaires fermés sur Pratique de l’autonomie illichienne en médecine générale. Histoire de consultation 175.

Vol au-dessus d’un nid de foufous (2) : un jour sans fin

J’ai 19 ans, ma maigre pratique du soin se résume jusqu’alors à un « stage infirmier » en début de deuxième année, et quelques matinées passées à l’hôpital à apprendre la séméiologie ; je viens de prendre mon poste d’aide-soignant à l’UMD … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Avant l'externat, Billard, Candeur, Débutant, Ennui, Folie, Groundhog Day, Hannibal Lecter, Hygiène, Intimité, Jean-Claude Van Damme, Job d'été, médicaments, Monopoly, peur, Ping-pong, psychiatrie, Punk, qualité de vie, Randall McMurphy, Relation médecin-malade / soignant-soigné, respect, Shutter Island, Trainspotting, Unité pour Malades Difficiles (UMD), Youpi Matin | Commentaires fermés sur Vol au-dessus d’un nid de foufous (2) : un jour sans fin

Au bout du couloir

Etudiante, j’ai fait pas mal de petits boulots, plus ou moins en rapport avec le milieu médical. Celui-ci m’a particulièrement plu, même s’il m’est arrivé des histoires un peu tordues. Arff, peut-être PARCE qu’il m’est arrivé des histoires un peu … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Abed Nadir, Clarisse Starling, Compulsions, Cruche, externat, Grand Quartier, Histoire de patient, Job d'été, Négociation, peur, Prison, Proie, Provocation, psychiatrie, Regard, Relation médecin-malade / soignant-soigné, respect, Taule, Unité pour Malades Difficiles, Unité Psychiatrique d'Hospitalisation, viol, Wayne's World | Commentaires fermés sur Au bout du couloir

Perdus de recherche Google (S01E01)

Quelle meilleure occasion que les Césars et les Oscars pour recycler sans vergogne les Googlars de Jaddo, qui elle-même avait popularisé ce concept emprunté à Thomas / Un infirmier (on n’a pas réussi à remonter plus loin l’arbre généalogique) ? Comme … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans #LaDrogue, Autodiagnostic, Blagues de merde, Bouchonnois, Boxe, BPCO, Brigitte, caca, CIM-10, Coldplay, Compagnie Créole, CONTRACEPTION, Crocodile, dépression, Dermatologie, Diarrhée, Doctissimo, Dr Grégory House, Dr Ivana Fulli psychiatre, Eczéma, EFR, Fashion Week, Foutage de gueule, Frédéric Lopez, Ganglions, Google, Guimauve, handicap, impuissance, internet, Jean Miché Kankan, Jean-Claude Tergal, Jon Lajoie, Justin Bieber, Les visiteurs en Amérique, Maladie des Morgellons, Masturbation, MEDECINE GENERALE, Médecines alternatives, médecins blogueurs, migraine, Mr. Bean, Neurologie, Neurosciences, Nudité, Peace and love, peur, physiologie, Plan à 3, Pneumologie, poésie, Polo, Porno, Psoriasis, psychiatrie, Pudeur, Pulp Fiction, Pyramide, Rapport de Tiffeneau, Recyclage, Relation médecin-malade / soignant-soigné, Robin Sparkles, Sensation de mort imminente, Sexisme ordinaire, Sherlock Holmes, Sous-vêtements, spiromètrie, Syndrome de Schmürtz, Tatouage, Toniglandyl, Troy Von Balthazar, VEMS, vie du blog, Vincent Delerm, Visiteur médical | Commentaires fermés sur Perdus de recherche Google (S01E01)

T2Amours (mon pays et Paris)

Sur la place de Tibourg, sous les platanes, en face de la fontaine. Maguy de Michun, Annabelle Micheux et Marie-Micheline Michois, arborant des chevelures grises (aux discrets reflets violets) parfaitement permanentées, ont pris place sur le banc en pierre, en appui sur leurs cannes. Un peu … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Accident vasculaire cérébral, Annabelle Micheux, APHM, APHP, Après la thèse, asthme, CIM-10, Clinique de l'Hôpital Saint André, Codage, Code des éclaireurs, Crocodile, Dark Vador, Diarrhée, Embolie pulmonaire, Fécalogramme, financement, Folie, Gastro-entérite, Hémiplégie, Hépato-gastro-entérologie, Hôpital, Kaamelott, Les Craquantes, Limace, Maguy de Michun, Marginal, Marie-Micheline Michois, Neurologie, Obi-Wan Kenobi, OMS, Pr Jean-René Hunnecouche, Princesse Leïa Organa Solo, psychiatrie, Robot Chicken, sécurité sociale, Star Wars, T2A, Thrombose veineuse profonde (phlébite), Tibourg, Toxi-infection alimentaire collective, Villemoyenne, Vomi, Yoda, Zoophilie | Commentaires fermés sur T2Amours (mon pays et Paris)

La morgelle dans la peau

16h30, le ventre mou d’un après-midi de consultations sur rendez-vous. Je me prends une petite pause sur le site internet de Prescrire Twitter avant de recevoir la prochaine patiente. Elle est dans la région depuis seulement quelques semaines et cherche … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans anxiété, Après la thèse, Autodiagnostic, avion, Chemtrails, Dermatologie, Eczéma, evidence based medicine, Histoire de patient, internet, Maladie des Morgellons, MEDECINE GENERALE, psychiatrie, remplaçant, Sibylle Trelawney, Syndrome de Schmürtz, Syndrome d’Ekbom, Théorie du complot | Commentaires fermés sur La morgelle dans la peau

T’as le look cocognition

Logie de la Mode, et du comportement en général. « Don’t judge a book by its coverscribens » . Les neurosciences c’est compliqué. Si vous en voulez une preuve indiscutable, un de mes bouquins de vulgarisation (auprès d’un public de neurologues) qui … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Adidas, Apparence, Brian K. Vaughan, Cognition, Cortex, Crocodile, Élégance, Fashion Week, François Ier, Gattaca, Genitalia, Jean Miché Kankan, Jon Lajoie, Kellie Pickler, Look, Marie-Micheline, Neurologie, Neurosciences, Ordonnance de Villers-Cotterêts, Polo, Pr Jean-René Hunnecouche, psychiatrie, Punk, PUPH, Recherche / science, Sigmund Freud, Soldes, Système solaire, Theory of Mind, Tortue Géniale, Tranxen 200, What, Where | Commentaires fermés sur T’as le look cocognition

Vol au-dessus d’un nid de foufous : J1

« Bonjour, je cherche l’UMD. – Ah oui, alors prenez à droite, vous allez longer un grand bâtiment en tôle, c’est la laverie, et après c’est tout de suite à gauche. » .  Je viens de finir ma 2ème année de médecine … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans anxiété, Avant l'externat, Candeur, Folie, Job d'été, peur, psychiatrie, Unité pour Malades Difficiles | Commentaires fermés sur Vol au-dessus d’un nid de foufous : J1

Reconnaissance au titre des maladies professionnelles des affections psychiques graves

Seulement quelques dizaines de cas de pathologies psychiques sont reconnues chaque année au titre des maladies professionnelles. Il n’existe pas de tableau de maladie professionnelle pour les pathologies psychiques engendrées … Continuer la lecture

Publié dans accident du travail, affections, antidépresseur, anxieux, burn-out, concentration, CRRMP, Déclaration-reconnaissance d’une maladie professionnelle, dépressifs, DSM IV, gravité, harcèlement, horreur, hospitalisation, incapacité, IPP, maladie, médecins conseils, peur, post-traumatique, professionnelle, psychiatrie, psychiques, reconnaissance, sommeil, stress, suicide, tableau, traitement, troubles | Commentaires fermés sur Reconnaissance au titre des maladies professionnelles des affections psychiques graves