Archives de catégorie : Mégarevues

Springer (Scientific Reports) prend le leadership des mégarevues en dépassant l’université de Stanford (PLOS ONE)

La compétition entre les mégarevues est dure. La croissance de Scientific Reports, lancé par Nature (Springer) en 2011, a été rapide. En 2017, Scientific Reports double le leader PLOS ONE, lancé en 2006. C’est un billet (6 avril 2017) de Phil Davis sur The Scholarly Kitchen qui nous informe sur ces évolutions. — Scientific Reports a un facteur d’impact 2005… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Vie et mort des journaux | Commentaires fermés sur Springer (Scientific Reports) prend le leadership des mégarevues en dépassant l’université de Stanford (PLOS ONE)

Le déclin de PLOS ONE : attendons car la guerre fait rage

Un billet sur Scholarly Kitchen (5 janvier 2017) apporte quelques données sur l’évolution de la méga-revue PLOS ONE. Depuis le pic de 2013, le nombre d’articles publiés chaque année par PLOS ONE diminue. Ils sont passés de 28,106 en 2015 à 22,054 en 2016, une diminution de 22 %. Le chiffre d’affaire est lié au nombre d’articles publiés ! Avec… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues | Commentaires fermés sur Le déclin de PLOS ONE : attendons car la guerre fait rage

Est-ce que les revues prestigieuses pourront survivre aux APCs (Article Processing Charges) de plus de 3 000 $ ?

Cette question mérite réflexion suite au changement de stratégie de eLife. eLife est un grand succès : revue en Open Access sous l’égide de Randy Schekman, prix Nobel en 2013, supportée dès le début (2102) par 3 fondations (Howard Hughes Medical Institute, Max Planck Society, et Wellcome Trust). Basée à Cambridge, ne faisant pas la promotion du facteur d’impact, avec… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Open access | Commentaires fermés sur Est-ce que les revues prestigieuses pourront survivre aux APCs (Article Processing Charges) de plus de 3 000 $ ?

Scientific Reports aurait bientôt dépassé PLOS ONE : la compétition entre mégarevues va durer

Intéressant billet de Phil Davis sur The Scholarly Kitchen le 23 août 2016 comparant 2 mégarevues : PLOS ONE et Scientific Reports. PLOS ONE a été créé fin 2006 par la bibliothèque de l’Université de Stanford, USA, et Scientfic Reports a été créé en 2011 par Nature Publishing Group, Londres (Nature PG étant maintenant partie du groupe Springer Nature). En… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Open access, Vie et mort des journaux | Commentaires fermés sur Scientific Reports aurait bientôt dépassé PLOS ONE : la compétition entre mégarevues va durer

Les auteurs de PLOS ONE n’ont pas d’épreuves avant publication et PLOS ONE a plus de corrections que d’autres revues !

C’est un billet de RetractionWatch (5 août 2016) qui raconte cette ‘découverte’ ! Depuis toujours, dans toutes les revues, les auteurs relisent les épreuves : il s’agit de la relecture de la mise en forme de l’article et des erreurs sont parfois introduites lors de la préparation (figure inversée par exemple, etc…). Cette discussion est partie d’une auteure ayant remarqué… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Open access | Commentaires fermés sur Les auteurs de PLOS ONE n’ont pas d’épreuves avant publication et PLOS ONE a plus de corrections que d’autres revues !

La crise de la publication scientifique vue par le rédacteur du Lancet : quantité prime sur qualité

Richard Horton, rédacteur en chef du Lancet qui appartient à Elsevier, se permet de donner son opinion sur l’avenir de la publication scientifique. Je le rejoins souvent car j’ai des diapos avec le titre : « A-t-on encore besoin des revues scientifiques ? » Son éditorial du 23 juillet 2016 est intitulé « Offline: The crisis of scientific publishing ». Entre les lignes, il… Continuer la lecture

Publié dans Grand public, Histoire, Mégarevues, Vie et mort des journaux | Commentaires fermés sur La crise de la publication scientifique vue par le rédacteur du Lancet : quantité prime sur qualité

Tout publier pour diminuer les gaspillages en recherche : « RIO Journal » mérite attention, car ce modèle innove… mais quelle pérennité ?

Les revues changent vite. Le vieux modèle du numéro mensuel sur abonnement est totalement dépassé. La recherche d’information ne consiste plus à lire des sommaires de revues. La période de l’électronique a vu la création de très nombreuses revues, que ce soient les groupes BMC, PLOS, Frontiers et autres, y compris les nombreuses mégarevues s’inspirant de PLOS ONE. De nouveaux… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Méthodologie de recherche, Open access, Vie et mort des journaux | Commentaires fermés sur Tout publier pour diminuer les gaspillages en recherche : « RIO Journal » mérite attention, car ce modèle innove… mais quelle pérennité ?

Où vont les mégarevues ? Vont-elles décliner ? Est-ce que la compétition sera source de qualité ?

La terminologie de ‘mégarevues’ s’est d’abord appliquée à PLOS ONE, et ensuite des compétiteurs sont arrivés.. mais les vrais compétiteurs seront lancés en 2015. Le 26 mai 2015, BC Bjork a publié une analyse des mégarevues dans PeerJ : Have the ‘mega-journals’ reached the limits to growth? Une mégarevue est une revue qui publie des articles de recherche en accès… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Open access | Commentaires fermés sur Où vont les mégarevues ? Vont-elles décliner ? Est-ce que la compétition sera source de qualité ?

Le fonctionnement trouble des mégarevues : 31 rédacteurs éliminés brutalement chez Frontiers

La vie des mégarevues est compliquée car il faut un équilibre entre la qualité éditoriale (si elle existe) et l’équilibre économique. Les groupe Frontiers vient de se séparer brutalement de 31 rédacteurs qui n’acceptaient pas le fonctionnement éditorial. J’ai pensé que les revues du groupe Frontiers étaient de bon niveau, mais j’ai peut-être été abusé…. je ne sais pas. Le… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Rédaction des revues | Commentaires fermés sur Le fonctionnement trouble des mégarevues : 31 rédacteurs éliminés brutalement chez Frontiers

Erreur du groupe Nature qui a voulu accélérer le peer review de sa mégarevue Scientific Reports (en demandant 750 $ aux auteurs)

Dans la course aux mégarevues, NPG (Nature Publishing Group) a créé Scientific Reports en 2011. Il s’agit d’une revue généraliste en gold open access. L’APC (Article Processing Charge) est de 1165 € (environ 1500 $), et qui devrait dépasser les 7000 articles publiés en 2015 si l’on extrapole les 3 premiers mois 2015. C’est un bon succès avec un taux… Continuer la lecture

Publié dans Mégarevues, Peer review | Commentaires fermés sur Erreur du groupe Nature qui a voulu accélérer le peer review de sa mégarevue Scientific Reports (en demandant 750 $ aux auteurs)