Archives mensuelles : novembre 2016

Le burn-out est-il une maladie professionnelle ?

Le burn-out est une entité complexe : il correspond à un état de détresse psychologique lié à l’impossibilité à faire face à un facteur professionnel stressant chronique. L’Académie nationale de médecine a publié un rapport début 2016 dans lequel elle […] Continuer la lecture

Publié dans Actualités, burn-out, CRRMP, détresse psychologique, featured, maladie professionnelle, Souffrance au travail | Commentaires fermés sur Le burn-out est-il une maladie professionnelle ?

Cinquième mort, en France, d’un malade équipé d’un cœur artificiel Carmat (Europe 1)

  Bonjour Pourquoi les responsables de Carmat n’ont-ils pas parlé en temps et en heure ? Une nouvelle fois cela ressemble à une faille dans la communication d’entreprise. Mais est-ce bien le cas ? On pourra raisonnablement en douter. L’information est donnée par Europe 1 qui pourrait avoir eu, dans ce dossier, connaissance de données privilégiées : « Mort […] Continuer la lecture

Publié dans argent, Cardiologie, Europe 1, médecine | Commentaires fermés sur Cinquième mort, en France, d’un malade équipé d’un cœur artificiel Carmat (Europe 1)

Session Q&A dans le podcast de Joel Filliol

Je suis aux anges ! Joel Filliol et Paulo Sousa répondent à mes questions à la fin du dernier épisode de leur podcast. Joel Filliol et Paulo Sousa sont deux coaches de triathlon de niveau international. Ils entraînent des athlètes d’élite dans le cadre des compétitions ITU et des jeux olympiques. Ils ont une vision pragmatique … Continuer la lecture de « Session Q&A dans le podcast de Joel Filliol » Continuer la lecture

Publié dans podcast, sport, triathlon | Commentaires fermés sur Session Q&A dans le podcast de Joel Filliol

Recyclage des antidépresseurs

Les préoccupations écologiques conduisent à promouvoir la revalorisation des déchets. Dans cette nouvelle économie du recyclage, il convient de noter la singulière façon d’agir de l’industrie pharmaceutique. La grande classe des antidépresseurs est la plus démonstrative de ce recyclage. Ces … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans antidépresseurs, dépression, Douleur, médecine, obésité, Recyclage, Sevrage, sexologie, Surdiagnostic, TOC | Commentaires fermés sur Recyclage des antidépresseurs

Avortements, enseignement et pornographie : le dérangeant propos du Pr Israël Nisand

  Bonjour D’un côté François Fillon, de l’autre la volonté du gouvernement. Le premier, promis aux plus hautes destinées, évoque ses convictions personnelles sur le sujet. Parle de « droit fondamental » et de valeurs qu’il tient pour essentielles. C’est assez difficile à saisir. Ce n’est généralement pas compris. Il lui faudra revenir sur le métier. Sauf […] Continuer la lecture

Publié dans Ethique, Le Figaro, médecine, Polémique, politique, religions | Commentaires fermés sur Avortements, enseignement et pornographie : le dérangeant propos du Pr Israël Nisand

Grippe : les vaccins et les médicaments homéopathiques ne sont pas dans les pharmacies

  Bonjour Demain, décembre. Fillon est sacré roi par Le Figaro et il gèle sur la France. La gauche (de gouvernement) se délite. L’étrange remonte du sous-sol, soulève les couvercles de fonte, envahit les caves et les villes. Le nocturne débouche au grand jour, renverse les sondeurs et les vieux princes. Il révèle une existence […] Continuer la lecture

Publié dans croyance, médecine, médicament, Science | Commentaires fermés sur Grippe : les vaccins et les médicaments homéopathiques ne sont pas dans les pharmacies

Les prix éditoriaux 2016 du SPES : Investir dans la connaissance, ou périr ?????

Comme chaque année, le SPEPS (Syndicat de la Presse et de l’Edition des Professions de Santé) a remis ses prix éditoriaux pour des articles français. Le palmarès complet est accessible sur le site du SPEPS, avec l’accès gratuit aux articles primés. Vous pourrez voir toutes les photos de la soirée, et accéder aux articles primés, voire télécharger la plaquette avec… Continuer la lecture

Publié dans Cocorico, Vie et mort des journaux | Commentaires fermés sur Les prix éditoriaux 2016 du SPES : Investir dans la connaissance, ou périr ?????

La patiente-médecin et la maltraitance ordinaire – par M.E. (Au-delà des Brutes en Blanc, 3)

M. H. est médecin dans le Sud-Ouest de la France.

Elle m’a envoyé ce témoignage sur ses expériences de la maltraitance médicale.

Il serait bien sûr inacceptable que les médecins soient « mieux » traités que les patients qui ne sont pas médecins. Il reste inacceptable que n’importe quel.le patient.e soit maltraité.e comme elle l’a été.  

MW

*******
Comme beaucoup de patientes, j’ai été confrontée à des attitudes, qui m’ont d’autant plus interpellée et choquée, que je suis médecin. Quelques lignes pour en parler, et remercier tous les soignants respectueux de leurs patient.e.s, bien heureusement j’en ai rencontré beaucoup et j’espère en faire partie.

Problème de communication ? Je pense qu’aucun des médecins dont je vais vous parler n’est conscient de ce que leur attitude peut avoir de non adaptée, voire délétère, certains pensent même être bienveillants…

Nos études médicales manquent cruellement de psychologie, d’empathie et de vision globale du patient, pour ma part j’ai appris tout cela bien plus tard, grâce à mes patients, et aux formations que j’ai faites.

« Stérilet » :



Mon sympathique gynécologue, après mon second accouchement, me propose un stérilet magique : j’adore le concept, hormonal, je n’aurai presque plus mes règles. Dommage, alors que mon visage est constellé de boutons d’acné post-partum, il n’a pas pensé à me prévenir, que cela risquait de l’aggraver.

Je l’achète en pharmacie, et c’est un nouveau gynécologue, car nous venons de déménager qui me le pose. J’ai fait du forcing auprès de la secrétaire, les délais sont à plus de six mois, j’obtiens un rendez-vous entre deux patientes parce que je dis que je suis médecin, le gynécologue me reçoit, m’interroge à peine, me pose le stérilet, puis une fois rhabillée m’explique que cela ne va pas arranger l’acné que j’ai déjà : je suis décomposée ! Ce n’est pas grave, certes ce n’est que de l’acné, mais j’ai 33 ans, j’aurai dû lire la notice c’est sûr ! Mais zut, quoi !!!

Jusque là, cela peut nous arriver à tous, moi la première.

« Amniocentèse et trisomie 21 » :

Je ne lancerai pas de débat sur le sujet, juste mon vécu, en 2009. Je suis enceinte de mon quatrième enfant, suite à mon bilan sanguin rassurant concernant le risque de T21, mon gynécologue m’appelle, me rassure en m’annonçant un risque de 1/700, il me conseille de me rendre au CHU afin de bénéficier d’une échographie fœtale de pointe par le Professeur réputé, car le taux sanguin d’alphafoetoproteine est deux fois supérieur à la normale. Le protocole est de vérifier qu’il n’y a pas de mauvaise fermeture du tube neural.

Je suis d’accord, il m’a gentiment pris le rendez-vous pour le lendemain, je m’y rends seule mon mari ne pouvant pas se libérer, et il s’agit pour moi d’une échographie pour nous rassurer , j’y vais confiante.

A mon arrivée je suis accueillie gentiment par une infirmière qui m’explique comment peut se dérouler une amniocentèse, les risques et le suivi. Surprise, et polie, je ne l’interromps pas , je lui précise tout de même que je ne viens pas pour une amniocentèse, elle m’explique que c’est au cas où elle me serait proposée.

Le professeur pratique l’échographie, très bien, tube neural parfait, mon bébé ne présente aucune anomalie, et j’apprends que c’est une fille !!!

Au comble du bonheur, nous avons 3 charmants garçons, je clame haut et fort, du fait de l’accueil : pas de besoin d’amniocentèse !

Et là : la douche froide, « pas du tout ». Et moi de répliquer en me rhabillant : « l’échographie est normale, aucun signe mineur de T21, mon risque calculé est de 1/700 »,

Mais j’ai bientôt 40 ans, et nous sommes à 15 jours de l’application de la nouvelle loi, plus de remboursement pour amniocentèse systématique pour recherche de T21 au prétexte d’être âgée de plus de 38 ans, cette dernière ne le sera plus que lorsque le risque parait très élevé.

Et là, alors que j’étais confiée par mon gynécologue pour vérifier la fermeture du tube neural, ce charmant professeur, que je respecte sincèrement pour avoir travaillé avec lui, je n’en sais pas s’il m’a reconnu, se met en tête de me prouver que j’ai tort : il me demande mon âge, les dosages de biologie, et me donne avec son logiciel un risque à 1/135 !

Peut-être, je ne veux pas prendre le risque, même faible de 1/1000, de perdre mon bébé, et en plus c’est une fille, et je m’entends dire «  Oui mais un enfant trisomique c’est pour la vie, des enfants vous pouvez en avoir d’autres » !

Je travaillais depuis 7 ans dans ce CHU, je soignais des patients souffrants de mucoviscidose, de myopathie de Duchenne, et tout plein de patients souffrants de maladies plus rares et invalidantes les unes que les autres, qu’il n’est pas possible de dépister avant la naissance, alors : oui je suis enceinte et tout à fait consciente que mon enfant peut ne pas être « normal », et je ne ferai pas cette amniocentèse !

J’en suis d’autant plus ulcérée, que le risque de T21 à 40 ans est en théorie de 1/50, donc ce 1/135 aurait du être considéré comme rassurant, que j’avais déjà mon opinion, une autre patiente se serait peut être laissée convaincre de pratiquer une amniocentèse qui n’était pas au programme. Étrange et choquant.

Notre fille, née en mai 2010, est superbe, et pour le moment est en excellente santé, merci, et si elle avait une T21 nous l’aimerions tout autant qu’avec n’importe qu’elle autre « anomalie » ou pathologie.



« Hystérectomie » :


Plus récemment, suite à un résultat anormal de frottis cervical de dépistage fait pas mon nouveau gynécologue, nous avons déménagé, il s’avère que la biopsie cervicale retrouve un adénocarcinome in situ, multifocal, il m’est proposé une hystérectomie totale sans annexectomie. 



Ne connaissant pas les chirurgiens de la ville dans laquelle je vis et travaille depuis 3 ans alors, je demande conseil à mon adorable gynécologue. Toujours plein de tact et de délicatesse, il me conseille un des trois praticiens, je lui demande lequel est le plus sympa, il me dit le Dr X.

Je prends donc rendez-vous, et lorsque j’y suis, je réalise que j’ai oublié le courrier et les résultats que j’avais si bien préparés qu’ils étaient restés sur mon bureau. Confiante, je lui expose le plus doctement possible mon cas. Il me demande de m’installer sur la table d’examen, me retire mon stérilet en vue de l’intervention, et m’explique qu’il ne pourra pas programmer l’intervention tant qu’il n’aura pas tous les documents en main. Je lui promets de les lui déposer le lendemain même, mais pour programmer l’intervention, peine perdue.

En tant que consœur, me dit la secrétaire, je n’ai pas à régler la consultation. Mais me voilà contrainte à repartir sans contraception, et de reprendre un rendez-vous, et de perdre 1 mois, parce que je n’avais pas la lettre et les résultats de la biopsie : je dis à la secrétaire que j’aurais préféré payer la consultation et même plus pour avoir une date de chirurgie.



Mais voilà, je me plie à la décision, il m’est déjà pénible de savoir que je ne serai plus jamais mère, même si j’ai déjà 43 ans, 4 enfants, même si à chaque retard de règles je me demande qu’elle décision nous prendrions si j’étais enceinte malgré le stérilet, c’est réellement plus difficile à vivre que l’annonce de l’adénocarcinome, car j’ai conscience que ma vie n’est pas en jeu.

L’accueil et le contact glacial, pour une intervention qui pour une femme est un bouleversement, j’en suis abasourdie, et je me demande comment sont ses confrères s’il est le plus « sympa ».

Je n’en parle pas à mon gynécologue, des collègues me conseillent un autre chirurgien, c’est plus loin, pour mon mari, les enfants encore petits, je préfère me faire opérer au plus près. Je retourne en consultation avec les documents, la date est arrêtée, et j’ai eu tellement peu de renseignements, que j’ai passé des heures sur les forums, pour savoir comment les autres femmes avaient vécu cette intervention. C’est un bon chirurgien, techniquement parlant, allons-y, d’ailleurs, il a fait le job, et je n’ai rien à redire de ce côté-là. Avec le sourire, de l’empathie, et une attitude rassurante, cela aurait parfait.



Je demande à l’anesthésiste que je vois en consultation si je peux être opérée sous rachi anesthésie et hypnose, car je souhaite éviter l’anesthésie générale avec des molécules que je connais ; j’ai toujours mieux vécu sans cela. Ce dernier m’explique que le chirurgien refusera tout net, que ce n’est pas confortable pour moi, qu’il vaut mieux être sous AG. Encore une fois, j’obéis bien que déçue, il me faut déjà m’organiser professionnellement, je dois organiser les consultations afin d’être en convalescence un mois, faire venir ma mère pour nous aider, je n’ai pas l’énergie de me renseigner sur des pratiques différentes.

Me voici opérée, et la pire nuit de ma vie, pire que mes quatre accouchements dont trois sans péri durale, et cette douleur qui ne cède à rien de ce que m’administre les sympathiques infirmières de nuit, me laisse un souvenir amer, d’autant qu’une d’elles m’avoue : « Je ne comprends pas ;  d‘habitude les patientes remontent du bloc avec une pompe à morphine, pour vous je ne sais pas pourquoi vous n’en avez pas. » Alors je souffre et elles me donnent tout ce qui est prescrit sans effet ou presque. C’est la nuit, elles ne vont pas appeler et réveiller quelqu’un pour une patiente douloureuse et je suis trop fatiguée pour le demander.



Finalement, l’infirmière le lendemain matin, avant le passage du chirurgien, me propose un suppositoire d’anti-inflammatoires, de sa propre initiative car je suis réveillée, j’ai demandé et fais le calcul qu’en PCA (analgésie auto-contrôlée par les patients), les patientes habituellement peuvent bénéficier d’une dose d’anti-douleurs quatre fois supérieure à celle qu’on me donne ! Je propose de faire la prescription moi-même !



Le lendemain, le chirurgien me dit que je peux reprendre le travail dans quinze jours, je n’en crois pas mes oreilles, j’espère qu’il n’est pas sérieux, j’ai besoin de ce mois de repos, même s’il trouve que tout se passe pour le mieux, c’est ce qu’il m’avait dit en pré-op et ce n’est pas du luxe, car même avec ce mois de repos , j’ai mis 6 mois à me remettre totalement d’aplomb, enfin il m’a fait l’arrêt d’un mois.



A ma sortie de l’établissement, je croise l’anesthésiste, je lui demande pourquoi je suis remontée sans PCA, et là il me répond avec un grand sourire « Au bloc on vous a demandé si vous aviez mal, vous avez répondu non, alors pour vous éviter de vomir, on a décidé de ne pas mettre de PCA »*. Je n’ai jamais eu de morphine, personne ne pouvait savoir si j’allais bien ou mal toléré mais ils savent que c’est douloureux, et si j’avais vomi il était toujours temps d’essayer autre chose ! J’en suis restée sans voix ! En 2013……

M. H. 
**********

* Trois remarques explicatives :

·       En raison du mode d’action des anesthésiques, et  d’une fréquente amnésie post-opératoire, les conversations qui ont lieu juste avant l’intervention et au réveil sont le plus souvent oubliéespar les patients. Tous les anesthésistes savent ça. En principe.


·       En post-opératoire immédiat, les patients peuvent certes répondre à des questions simples et ils peuvent certes ne pas avoir mal parce que l’anesthésie est encore efficace ; mais ça ne veut pas dire qu’ils n’auront pas mal plus tard, quand ladite anesthésie aura cessé d’agir. S’assurer qu’un.e patient.e ne souffre pas dans les heures qui suivent une intervention, c’est le b-a ba de l’anesthésie. 

·       L’anesthésiste a invoqué le « souci » de ne pas provoquer de vomissements par la prescription de morphine. Mais le souci de « prévenir » un effet secondaire possible et hypothétique justifie-il de NE PAS soulager la douleur ? L’argument de cet anesthésiste me fait penser à celui qu’on opposait jadis aux cancéreux au stade terminal qui réclamaient de la morphine : « Je ne vous en donne pas car vous risquez de devenir accro… »

MW

Continuer la lecture

Publié dans "Après les Brutes en Blanc" | Commentaires fermés sur La patiente-médecin et la maltraitance ordinaire – par M.E. (Au-delà des Brutes en Blanc, 3)

Douze jours plus tard, mystère total sur les causes des trois morts du CHU de Nantes

  Bonjour Douze jours plus tard : rien ne permet de comprendre. Le 17 novembre la Direction Générale de la Santé (DGS) communiquait les éléments suivants : « Quatre patients adultes traités pour lymphome au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nantes ont présenté des complications graves entre le 10 et le 13 novembre 2016. Trois d’entre eux sont […] Continuer la lecture

Publié dans Ethique, médecine, médicament, Polémique | Commentaires fermés sur Douze jours plus tard, mystère total sur les causes des trois morts du CHU de Nantes

Malheur aux entre deux CO Exmed 30 nov 1 déc.

                                                            Malheur aux entre deux

    On parle beaucoup dans nos gazettes de la sécurité sociale modèle français. Qu’il faille maintenant pour soigner ses maladies ordinaires disposer d’une assurance complémentaire pour pallier le désengagement croissant de notre sécu (taux maximum de remboursement hors ALD 65%) semble finalement ne choquer personne. Que les plus démunis disposent de la possibilité de soins gratuits pour eux est une mesure fort estimable. Que les plus nantis, ou ceux qui bénéficient d’une mutuelle fournie par l’employeur, puissent s’offrir ce confort, fort bien pour eux.

   Mais les autres, les entre deux, ceux qui ont trop pour être assistés et pas assez pour se payer leur «mutuelle», comment peuvent-ils se soigner de façon décente ? Ils renoncent aux soins, et pas parce qu’ils n’ont pas de cabinet médical à leur porte.
   Et ne parlons pas des soins dentaires ( les fameux «sans dents»), des lunettes de vue ou des prothèses auditives.

F-M Michaut CO Exmed 30 novembre-1er décembre 2016
Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Malheur aux entre deux CO Exmed 30 nov 1 déc.

La délicatesse. 

L’histoire c’est Petit Bleu, si vous voulez raconter, c’est ICI.  Alors voilà, je suis flic et je n’ai même pas 2 ans de maison ce soir de novembre-là… La soirée a été calme et on en a profité pour manger un morceau au central lorsque la radio nous appelle. « C’est pour un Delta-Charlie-Delta ». Une personne […]

The post La délicatesse.  appeared first on Alors voilà..

Continuer la lecture

Publié dans Anecdotes | Commentaires fermés sur La délicatesse. 

Sous le déni de la cigarette électronique, y a-t-il une affaire «Tabac Info Service» ?

Bonjour Fin de « Moi(s) sans tabac ». On attend les résultats. Mais on gardera en mémoire l’apport de « Tabac Info Service » et son petit collier de perles anti-cigarette électronique.  Nous avons, sur ce blog, rapporté quelques unes des étonnantes assertions émanant de Tabac Info Service – une entreprise qui pas, contrairement à ce que son titre […] Continuer la lecture

Publié dans Huffington Post, Intérêts (conflits), médecine, Polémique, Slate.fr, tabagisme | Commentaires fermés sur Sous le déni de la cigarette électronique, y a-t-il une affaire «Tabac Info Service» ?

Madeleine musicale

Un soir de tarot, j’ai mis un disque, « Breakfast in America » par Supertramp. Je me suis alors souvenu du premier disque que j’ai acheté, je devais avoir 12 ans. En fait, un double album en cassette, il s’agissait du live … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans 80's, Breakfast, live, musique, Paris, Supertramp | Commentaires fermés sur Madeleine musicale

HbA1c, le making-of

Oui, bon, je sais, ce n’est pas l’article que vous attendiez.
Du coup, pour vous faire patienter, je voulais partager certaines choses avec vous.

Avant tout, je tiens à remercier ma femme pour supporter d’avoir un chéri tête-en-l’air, perdu dans ses pensées, en train de rédiger son article et d’essayer d’enchainer les arguments. Merci à Dr Agibus et Hippocrate&Pindare pour avoir débuté cette Continuer la lecture

Commentaires fermés sur HbA1c, le making-of

François Fillon, la bobologie et le Dr Ventouse. Veut-il tuer la Sécu ou la sauver ?

  Bonjour Il pressent, déjà, le vent du boulet. Gagner la campagne présidentielle impose désormais de rassurer sur le front de la solidarité. Rassurer les Français quant à la prise en charge collective de leur frais médicaux. On ne touche pas sans mal à la Sécurité Sociale. Présent à la petite messe du 20 heures […] Continuer la lecture

Publié dans argent, Démence, France 2, Intérêts (conflits), médecine, Polémique, politique, Revue médicale suisse | Commentaires fermés sur François Fillon, la bobologie et le Dr Ventouse. Veut-il tuer la Sécu ou la sauver ?

Les problèmes majeurs en recherche ne sont ni la fraude, ni le plagait mais « selective reporting, selective citing, and flaws in quality assurance and mentoring »

Le président (Lex Bouter) de la prochaine conférence d’Amsterdam (mai 2017) WCRI WOrld Conference on Research Integrity vient de publier une enquête sur les 60 comportements douteux en recherche (majeurs et mineurs). Cet article a été publié par Research Integrity and Peer Review fin novembre 2016 avec le titre : Ranking major and minor research misbehaviors: results from a survey… Continuer la lecture

Publié dans Intégrité scientifique | Commentaires fermés sur Les problèmes majeurs en recherche ne sont ni la fraude, ni le plagait mais « selective reporting, selective citing, and flaws in quality assurance and mentoring »

Dragi Webdo n°117: Helicobacter Pilory (reco), moindre risque cardio du célécoxib, prédiabète et mortalité globale, HbA1C et mortalité, anti-PCSK9, iatrogénie

Bonsoir! Je suis en retard pour ce Dragi Webdo, comme prévu! Cependant, ce congrès du #CNGE2016 était plutôt intéressant (peut être verrons nous fleurir quelques billets de blog sur le sujet). Énormément d’actualités cette semaine, on va essayer de résumer…


1/ Vigilance
Commençons par un article du JAMA qui permette de faire une piqure de rappel sur les principales classes de médicaments responsables de iatrogénie médicamenteuse en services d’urgences: les anticoagulants, les antibiotiques, les antidiabétiques et les dérivés morphiniques. Ce qui implique d’informer les patients des risques et de les surveiller plus que les autres.
Un article publié cette semaine vient justifier les consultations chez un médecin généralistes dans les 7 jours suivant la sortie d’hospitalisation des patients. En effet, cette visite diminue le risque de réhospitalisation à 30 jours de plus de 25%.  Réévaluer les patients après leur retour à domicile, ça prend du temps. La sécurité sociale donc sera ravie de payer les MSH et les MIC pour une fois qu’une mesure est scientifiquement justifiée!
Enfin, le doute sur le lien entre IPP et pneumopathies a été étudié dans le BMJ. Les auteurs retrouvent bien que les patients ayant des IPP sont à risque plus élevés de pneumopathies, mais il semblerait que les pneumopathies surviennent dans l’année précédent la mise sous IPP plutôt qu’après le début du traitement.
2/ Cardiovasculaire
L’article qui vient semer le trouble est un essai contrôlé randomisé en 3 bras évaluant la sécurité cardiovasculaires du célécoxib (un des derniers coxib disponible en France après le retrait du Vioxx (refecoxib) pour augmentation du risque cardiovasculaire), comparé au naproxène et à l’ibuprofène. Malgré la comparaison en 3 bras potentiels, les auteurs précisent bien qu’ils ont calculer leur nombre de sujet nécessaire et prévu leurs analyses pour la comparaison naproxène versus célécoxib. La méthodologie est bonne, l’étude bien menée, bref quasiment rien à redire. Et…. les auteurs retrouvent que le célécoxib n’est pas inférieur au naproxène. En poursuivant, ils retrouvent même un risque moindre d’effets cardiovasculaire chez les patients sous coxib par rapport au naproxène et à l’ibuprofène! Or ces 2 médicaments sont, d’après Prescrire,  ceux avec le risque le plus faible… Ajoutez à cela que les coxib ont un risque de saignement hémorragique plus faible, ce qui est significativement retrouvé ici, et le célécoxib est l’AINS de premier choix (c’est à ne plus rien comprendre!) Les doses maximum n’ont pas été plus « visuellement » atteintes avec l’ibuprofène ou le naproxène pour expliquer que le risque soit augmenté. Si on met cet article en rapport avec celui du BMJ sur l’insuffisance cardiaque, la baisse du risque cardiovasculaire sous célécoxib est concordante! Il faudrait donc sélectionner les molécules pour leur propriétés individuelles plutôt que pour un effet de classe supposé (idem pour les statines, les IEC, etc…)
Au niveau des antihypertenseurs, une étude a étudié le risque de fracture de hanche sous différents traitements dans une étude de cohorte. Les diurtétiques thiazidique, hypocalciuriant et hypercalcémiant, sont associés à un risque de fracture d’environ 20% par rapport à l’ensemble des autres traitements (amlodipine et lisinopril), notamment lors de la comparaison thiazidique vs lisinopril (ce n’est pas significative pour thiazidique vs amlodipine). Est ce que cela va changer beaucoup de chose à la pratique? Je ne sais pas encore…
Pour clore le chapitre cardiovasculaire, un nouvel essai concerne les anti-PCSK9: Evolocumab versus placebo pendant 76 semaines. Les critères de jugements dans les essais évaluant les anti-PCSK9 évoluent: on est passé de « baisse du LDL » à « régression de l’athérome coronaire ». On est pas encore à un critère cliniquement pertinent, mais l’evolocumab a démontré une régression significative de l’athérome coronaire de…. (suspens…) 0,95% versus une augmentation 0,05% par le placebo! Bref, attendons les critères d’évènements cardiovasculaires, car dans cette étude, il n’y a pas eu de test bien que ces évènements aient été recueillis.
3/ Gastro-entérologie
De nouvelles recommandations sur l’éradication d’Helicobacter Pylori ont vu le jour. L’évolution des résistances rend caduque la prescription de traitement séquentiel. Il faut désormais prescrire soit:
– la triantibiothérapie concomittante (amoxicilline, metronidazole, clarithromycine) pendant 14 jours associée à l’esomeprazole 40 x2 ou rabéprazole 20×2 (l’omeprazole n’apparait donc plus dans cette reco)
– la quadrithérapie bisthmutée avec omeprazole 20×2 pendant 10 jours
4/ Diabétologie
Une étude a étudié la mortalité de patients de plus de 65 ans selon leur Hba1C à l’entrée en maison de repos. Les courbes sont magnifiquement parallèles: quelque soit l’HbA1C, la mortalité progresse de la même façon! Autre point intéressant, il y a une baisse de la mortalité chez les patients avec une HbA1C entre 8 et 9% traités par sulfamide et avec une HbA1C > 9% traités par autre ADO que sulfamide… significativité liée au nombre de test ou pas?
Enfin, parlons pré-diabète. Est ce que ce concept existe vraiment? L’idée d’avoir un « pré’-quelque chose est quelque chose d’absurde selon moi, sachant que le risque de complication du quelque chose ne se produit pas pendant la phase « pré ». Or, voilà que le BMJ s’intéresse à la relation « prédiabète » et mortalité/évènements cardiovasculaires. Et là, les auteurs retrouvent que le prédiabète diagnostiqué sur une glycémie à jeun entre 1,10g/L et 1,26g/L est associé à une augmentation de la mortalité globale, des évènements cardiovasculaires (critère composite), des infarctus du myocarde et des AVC. Et au contraire, pour un prédiabète diagnostiqué par une HbA1C > 5,5%, seul le critère composite cardiovasculaire est significativement augmenté. Ainsi: faut il revoir la définition du diabète étant donné que le risque cardiovasculaire et de mortalité est augmenté dès une glycémie à jeun supérieure à 1,1g/L? Faut il se fier à l’HbA1C pour diagnostiquer le diabète/prédiabète alors que les associations avec les évènements cardiovasculaires et la mortalité ne sont pas aussi bien retrouvé?
Sur ce grand débat, je vous laisse réfléchir et je vous dis à la semaine prochaine!
(Et merci d’être de plus en plus nombreux à me lire!!!!)
@Dr_Agibus

Continuer la lecture

Publié dans actualité, cnge, Diabétologie, DragiWebdo, veille bibliographique | Commentaires fermés sur Dragi Webdo n°117: Helicobacter Pilory (reco), moindre risque cardio du célécoxib, prédiabète et mortalité globale, HbA1C et mortalité, anti-PCSK9, iatrogénie

Les brutes en rose courent toujours

En occident, le rose est la couleur de la candeur, de la tendresse et, par extrapolation sexiste, la couleur de la féminité. On dit aussi que c’est la couleur de la vie quand on pense que tout va bien, que c’est celle des éléphants quand on n’imagine pas à quel point tout va mal et qu’elle est au fond du pot dans lequel on découvre qu’on s’est laissé abuser… [1] Tous les ans, le mois d’octobre se déguise en rose.
Cette année comme les autres, Octobre Rose a donc promu le dépistage organisé du cancer du (…)


Dépister le cancer du sein ? Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Les brutes en rose courent toujours

Des limites et de l’effort, conseils d’écoutes

Les limites du corps et de la performance dans le sport sont des questions qui reviennent régulièrement. Étienne Klein a réuni dans sa conversation scientifique quelques personnes sur le sujet. L’émission était très intéressante. Il est dommage qu’elle ne fut … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans effort, efforts, équilibree, limites, recrods, Science, sport | Commentaires fermés sur Des limites et de l’effort, conseils d’écoutes

Les deux paniers de Fillon : celui de la Sécurité sociale et celui de la «bobologie élargie»

  Bonjour Lieutenant de la première heure du grand vainqueur Bruno Retailleau est un homme qui monte, un homme avec qui il va falloir apprendre à compter. Sénateur de la Vendée, président du groupe Les Républicains au Sénat, président du conseil régional des Pays de la Loire, ancien proche et fidèle de Philippe de Villiers. Au […] Continuer la lecture

Publié dans argent, France-Culture, médecine, Polémique, politique | Commentaires fermés sur Les deux paniers de Fillon : celui de la Sécurité sociale et celui de la «bobologie élargie»

17 % de 400 articles soumis à Genetics in Medicine avaient des niveaux de plagiats non acceptables

Je suis toujours un peu réservé vis à vis des logiciels anti-similarités (que certains appellent à tort anti-plagiats), car ils ne peuvent être utilisés que par des experts de ces techniques. Le logiciel iThenticate (anciennement CrossCheck) est impressionnant car sa mémoire permettrait de comparer un manuscrit à 60 milliards de pages web, et à 155 millions de documents dont 49… Continuer la lecture

Publié dans Plagiat | Commentaires fermés sur 17 % de 400 articles soumis à Genetics in Medicine avaient des niveaux de plagiats non acceptables

Soixante-dix après, les infirmiers sont déontologisés. Cela semble être un progrès.

  Bonjour Hasard, coïncidence  ou fatalité, le premier code de déontologie des infirmiers français vient d’être promulgué. Au même moment voici que des nuages inconnus se lèvent sur cette profession – une profession qui se vit souvent (et assez étrangement) comme déconsidérée. Un « code de déontologie » donc, pour les 600 000 infirmiers français, et ce près […] Continuer la lecture

Publié dans Ethique, médecine | Commentaires fermés sur Soixante-dix après, les infirmiers sont déontologisés. Cela semble être un progrès.

Question : François Fillon laisserait-il les buralistes faire des choses comme celles-là ?

  Bonjour Des pages politiques se tournent à très grande vitesse. On en oublie presque le reste, à commncer par le passé. Des satisfactions s’entendent, de nouveaux antagonismes se dessinent.  Certains prient pour que de nouvelles énergies se libèrent. Mais des angoisses montent aussi –  dans le monde hospitalier, chez les infirmiers – partout où […] Continuer la lecture

Publié dans addictions, Intérêts (conflits), médecine, Polémique, politique, tabagisme | Commentaires fermés sur Question : François Fillon laisserait-il les buralistes faire des choses comme celles-là ?

Les méthodologies et analyses de données de mauvaise qualité encouragent des résultats faux-positifs ou la sélection naturelle de la mauvaise science

C’est le constat fait par deux chercheurs et publié dans la revue ‘Royal society open science’ (21 septembre 2016) sous le titre ‘The natural selection of bad science’. En citation de cet article, il y a un tweet « J’ai participé à un grand nombre de comités de recherche, je ne me souviens pas de quelqu’un regardant les articles des… Continuer la lecture

Publié dans Méthodologie de recherche, Revue systématique Méta Analyse | Commentaires fermés sur Les méthodologies et analyses de données de mauvaise qualité encouragent des résultats faux-positifs ou la sélection naturelle de la mauvaise science

FERRAILLAGES FERS FORGÉS lem 991


Lettre d’Expression médicale d’EXMED

LEM n° 991
    28 novembre 2016

                           
                             FERRAILLAGES
                            
FERS FORGÉS
                     
                               Jacques Grieu

   
                    

Notre chemin de fer est un danger pour nous
SNCF l’avoue et crie « gare ! » partout.
Pour les nés daltoniens, chemins de fer proscrits
C’est la critique d’art, qui n’a pas d’interdit.
Dictature du fer ou anarchie de l’or ?
Pot de terre ou de fer, lequel a vraiment tort ?

Pourquoi, ce pauvre fer, faut-il se mettre à battre
Dès qu’on dit qu’il est chaud ? Affaire de psychiatre !
Feu le rideau de fer, usait du fer à glace,
Pour chauffer guerre froide et querelles de race.
À coups de Croix de Fer on mit fer dans la plaie :
Aucun fer à cheval un répit ne pouvait…

Le fer a ses humeurs de métal… pointilleux :
Le fer blanc est tout gris, le fer doux bien… rugueux,
Et la paille de fer rebute le bétail.
Même le mâchefer a le goût de ferraille.
Le fer à repasser passe combien de fois,
Avant de repasser ? Deux, trois ou trente trois ?

Le feu des quatre fers est ancienne expression
Mais qui évoque encor les bons vieux éperons.
Employer fer et feu est dans la même veine
Pour quatre fers en l’air imaginer sans peine.
Jamais le fer de Lens ne fut spécialité,
Ni la mine de fer, indice de santé.

Frapper marteau d’argent ouvre portes de fer :
Le football du Qatar a bien su comment faire.
Pourtant, sur la balance, on voit que fer vaut or !
Mais à trop bien peser probité s’évapore…
La volonté de fer qu’on affiche est louable,
Mais rouille aisément en compromis coupables.

 

 Os Court :

 «   Bouillabaisse : seul plat français permettant de facturer le rouille au prix du fer forgé. »
 Philippe Bouvard

         

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur FERRAILLAGES FERS FORGÉS lem 991

Traitement martial CO d’Exmed

Traitement martial LEM 991


Si notre imaginaire de soignant, laminé par le surmenage, a tendance à s’anémier, voici une potion. Pas magique, juste efficace. Avec l’air de ne rien faire, Jacques Grieu nous administre une salutaire dose de fer. Et pas besoin de dosage sanguin ni de visite au pharmacien, juste la lecture de la LEM 991 : FERRAILLAGES FERS FORGÉSwww.exmed.org/archives16/circu991.html
F-M Michaut CO Exmed 28-29 novembre 2016 www.exmed.org Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Traitement martial CO d’Exmed

Affaire mortelle de Rennes : on sait désormais dans quels délais Paris devra être averti

  Bonjour Aussi étrange que cela puisse être il reste encore des failles dans le corsetage jacobin qui caractérise la France. On l’a vu lors de l’affaire de l’essai clinique mortel BIOTRIAL de Rennes. Des heures, des jours, presque qu’une semaine avant d’avertir par le menu les directions des administrations centrales concernées, d’alerter Paris, le […] Continuer la lecture

Publié dans Hôpital, Journal Officiel, médecine, Urgences, vidéo | Commentaires fermés sur Affaire mortelle de Rennes : on sait désormais dans quels délais Paris devra être averti

« Je te donne son numéro d’hospit »

« Allo, c’est bien ici les avis néphro? » « Oui, que puis je pour vous? » « J’ai un patient qui à la créat qui monte, je peux t’en parler? » « Oui bien sur, je… » « Je te file son numéro d’hospit comme ça tu peux … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans Histoire, Médecine humeur | Commentaires fermés sur « Je te donne son numéro d’hospit »

Quoi de neuf docteur? Elections, NBIC, transhumanisme et gestion des risques


Pour une protection sociale universelle, accessible et solidaire 

Pour une médecine humaniste

Contre le darwinisme social régulé par l’état

« Le troisième et dernier devoir du souverain est d’entretenir ces ouvrages ou ces établissements publics dont une grande société retire d’immenses avantages, mais sont néanmoins de nature à ne pouvoir être entrepris ou entretenus par un ou plusieurs particuliers, attendu que, pour ceux-ci, le profit ne saurait jamais leur en rembourser la dépense.» Adam Smith

Les personnes attachées à la Sécurité sociale et au Service public hospitalier ne devraient pas voter pour François Fillon Par André Grimaldi

Pr André Grimaldi : « Avec Juppé, les économies se feront par la pertinence des soins ! »

Quelques grands textes d’ubulogie clinique

De quoi sera fait demain ? Les dernières nouvelles du front de Bernard Granger

La T2A est à bout de souffle, minée par des contradictions entre concurrence encadrée et contrôle de gestion,  mais on ne sait pas bien par quoi la remplacer ? Par pire peut-être, avec la value based competition de Porter et Teisberg (voir plus bas) qui sous tend les paiements au parcours et la prise de contrôle de l’offre par les assureurs au nom de leur savoir de gestion des risques. 
Hélas l’outcome based payment ne couvre que ce que couvre les assurances, en France cela s’arrêtera inévitablement au bord de l’abîme institutionnel, financier et idéologique qu’on a créé entre soins et social. Non seulement on conservera les effets pervers des paiements prospectifs par cas, notamment la sélection, le surcodage, les tranferts de soins et de charge à l’aval, la mise à la porte des malades de l’hôpital / du parcours sans gestion cohérente des facteurs psychosociaux et environnementaux liés aux maladies chroniques du fait de leur absence dans le système d’information, mais en plus on devra répondre à une multitude de questions. Qui reçoit l’enveloppe? La partie aiguë du parcours qui l’intégrera en filière poussée par les besoins de sa production? Qui ouvre et ferme les portes aux malades? Qui coordonne le parcours? Qui répartit les fonds et selon quelle clé de répartition?

Un cas critique d’anosognosie sanitaire et une nouvelle maladie

1. Touraine sèchement recadrée après un tweet accusant Fillon de vouloir privatiser la santé

On se serait attendu à ce que cette critique vienne de quelqu’un qui défend une protection sociale universelle, accessible et solidaire fidèle aux principes de 1945.

2. Une nouvelle maladie, la maladie de Winckler 

L’occasion de revoir Charlton Heston et Edward G. Robinson en se souvenant que « le veau d’or est toujours debout ».

3. Les vidéos de Gouyou-Beauchamps (Union des chirurgiens de France), sont franchement drôles et font mouche.

NBIC, transhumanisme et gestion des risques


Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo et qui dirige aujourd’hui DNA vision, en prophète illuminé ou visionnaire, a fait un tabac au séminaire ENCC 2016 à Strasbourg avec sa conférence intitulée. « Point de vue numérique : cinq étapes de la mort de l’hôpital ». Assistant au moment de son intervention à la session SSR, j’ai donc été tenté de le googler.
Prédisant à ceux qui l’ont entendu la mort de certaines disciplines médicales, il annonce la prescription médicale d’après des algorithmes, la lecture automatisée de l’imagerie et la neuro-révolution. Bien au-delà de la crainte du retour des officiers de santé pour contenir l’Ondam, face au défi des NBIC, le médecin risque de ne garder qu’une fonction d’assistante sociale, à moins que ne s’opère un changement radical dans sa formation et sa fonction dans le système de santé.
On peut espérer un avenir à la réadaptation avec la bionique, voir le transhumanisme, où « l’homme augmenté » grâce aux NBIC, nanotechnologies, biotechnologies, information et sciences cognitives, pourrait aussi être un « homme reconstruit », pourquoi pas, en mieux. La téléréadaptation pourra s’appuyer sur la neuro-révolution et les GAFA dans leur nouvel art de moduler des comportements ainsi orientés vers un meilleur outcome fonctionnel.

Prospects and applications of nanobiotechnology: a medical perspective

World’s First Thought-Controlled Bionic Leg Unveiled by Rehabilitation Institute of Chicago. New England Journal of Medicine Case Study Highlights Unprecedented Technology for Lower-Limb Amputees

Dans l’attente de la vidéo de l’ENCC 2016, voici quelques liens instructifs:

Les neuro-révolutionnaires – Laurent Alexandre, à l’USI

« La stratégie secrète de Google apparaît… » Interview de Laurent Alexandre

Conférence Luc Ferry : Les innovations qui vont changer le monde nous rendront-elles plus heureux ?

Wake up or die ! Interview de Laurent Alexandre Extraits :

« Le pouvoir médical sera dans les mains des GAFA [Google, Apple, Facebook, Amazon, ndlr]. Le médecin aura en 2030 le statut de l’infirmière en 2015. »

« Le travail d’un généraliste a deux facettes : assistante sociale d’un côté, et c’est à la portée d’un bac+3. 

Ce n’est pas la peine d’apprendre comment fonctionne une mitochondrie. Et puis il y a le travail technique, qui, lui, sera nécessairement modifié par cette médecine algorithmique. » (…)

« Soit le généraliste se contente d’être une assistante sociale, soit il devient un coordinateur, avec des compétences informatiques plus fortes et des compétences en économie de santé. 

Mais cela suppose un changement radical dans l’organisation des études, une élévation du niveau des généralistes, des formations complémentaires. 

C’est malheureusement le scénario le moins probable. »

Parmi les critiques de Laurent Alexandre figurent entre autres Axel Kahn. Luc Ferry est plutôt un partisan, mais fait aussi l’inventaire des arguments opposés au transhumanisme.

Génétique médiatique: polémique autour des billets du Dr Laurent Alexandre dans «Le Monde» Blog de Jean-Yves Nau

S’agissant des innovations de rupture en santé, notamment à l’égard de l’économie collaborative et de ce qu’on nomme souvent « ubérisation », personne n’est sérieusement capable de prédire l’avenir. On prédisait au début du XXème siècle des villes submergées par l’accumulation du crottin de cheval.

Il faut toutefois rappeler l’influence de la Harvard Business School, notamment de Michaël Porter et de Clayton Christensen sur les réformes françaises.

Cette approche qui sous-tend la loi MNSS comme les programmes santé de la plupart des candidats à la présidentielle anticipe la destruction créatrice en accompagnant une déshospitalisation, une déspécialisation, et une démédicalisation. Nous attirons l’attention sur ce rapport québécois sur les transferts de soins et de charges sur les malades et les proches qu’entraîne un virage ambulatoire mal négocié.

Les impacts du virage ambulatoire : responsabilités et encadrement dans la dispensation des soins à domicile (à lire absolument en se souvenant du film « les Invasions barbares »).

What Is Disruptive Innovation? Clayton M. Christensen Michael E. Raynor Rory McDonald FROM THE DECEMBER 2015 ISSUE

L’incantation itérative redondante et monotone au parcours coordonné par les pompiers pyromanes qui n’ont cessé de l’aggraver cache-t’elle quelque chose? La bêtise est toujours plus probable que la théorie du complot, mais les décisions absurdes, les régulations ubuesques sont une oeuvre collective. Le parcours intégré, entendre organisé et financé par les gestionnaires de risques et selon la value based competition de Porter et Teisberg, peut se résumer par cette fable de Dawkins, un raccourci du darwinisme social régulé par l’état.

Deux brontosaures sont poursuivis dans une grande plaine préhistorique par un tyrannausorus rex. 

L’un des deux animaux, essoufflé, dit:

« Inutile de s’évertuer à déguerpir, il galope plus vite que nous et il va nous bouffer. »

L’autre brontosaure poursuivi par l’impitoyable prédateur lui répond:

« Ce n’est pas de courir plus vite que lui qui m’importe, c’est de courir plus vite que toi. »

Ce Brave new world s’applique aux médecins enjoints à l’efficience et aux patients qui devront montrer leur proactivité dans leur parcours de soins, de santé, de vie, …selon la logique du T. rex.

Redefining Competition in Health Care

Les mythes rationnels de la globalisation portés par les organisations internationales ne supportent pas un ultralibéralisme de la liberté d’entreprendre. Ils légitiment la régulation de pseudo-marchés par les incitations et par l’ingénierie des comportements. Il s’agit de rendre les acteurs conformes aux modèles de la relation d’agence. Mais soyons optimiste à propos des parcours, des GHT, de la gestion des risques et des NBIC rappelons avec Jacques Bainville que « Tout a toujours très mal marché. ».

« Quand les parents ont un projet, les enfants ont un destin. » Jean-Paul Sartre

Esculape vous tienne en joie,

Continuer la lecture

Publié dans Action publique, gestion des risques, gouvernance, Nouveau Management Public, performance | Commentaires fermés sur Quoi de neuf docteur? Elections, NBIC, transhumanisme et gestion des risques

Devrait-on laisser «L’équipe Tabac Info Service » parler de la nicotine de cette façon-là ?

Bonjour On (toujours) peine à y croire. Ainsi donc  « L’équipe Tabac Info Service » parlerait ainsi au vapoteur anonyme :  « Merci de votre question, et bravo pour la disparition de la vraie cigarette de votre quotidien. Avec une cigarette électronique, vous diminuez quand même les risque pour votre santé (il n’y a pas de monoxyde d’azote ni de […] Continuer la lecture

Publié dans médecine, Polémique, politique, tabagisme | Commentaires fermés sur Devrait-on laisser «L’équipe Tabac Info Service » parler de la nicotine de cette façon-là ?

« Anti-Alzheimer »: opposée à Marisol Touraine, la droite républicaine les déremboursera

  Bonjour Il nous faudra désormais apprendre à entendre le Dr Dominique Stoppa-Lyonnet, 60 ans, généticienne et femme politique. La directrice du service d’oncogénétique de l’Institut Curie de Paris est aussi la porte-parole de François Fillon dans lequel beaucoup perçoivent désormais le futur président de la République. Mais ours et peaux, mieux vaut, pour l’heure, […] Continuer la lecture

Publié dans argent, médecine, médecine vétérinaire, Polémique, politique, Pourquoi docteur ? | Commentaires fermés sur « Anti-Alzheimer »: opposée à Marisol Touraine, la droite républicaine les déremboursera

De quoi sera fait demain ?

Chers collègues, Vous trouverez ici l’article du Parisien de ce jour sur la carte de France de la maltraitance et du harcèlement dans les hôpitaux publics français, partie émergée de l’iceberg. Au passage, précisons que, contrairement à ce que prétendent la … Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans DNF | Commentaires fermés sur De quoi sera fait demain ?

La délicatesse.

L’histoire c’est Petit Bleu, si vous voulez raconter, c’est ICI.  Alors voilà, je suis flic et je n’ai même pas 2 ans de maison ce soir de novembre-là… La soirée a été calme et on en a profité pour manger un morceau au central lorsque la radio nous appelle. « C’est pour un Delta-Charlie-Delta ». Une personne […]

The post La délicatesse. appeared first on Alors voilà..

Continuer la lecture

Publié dans Anecdotes | Commentaires fermés sur La délicatesse.

Cigarette électronique : connaissez-vous l’histoire du canular à tiroir de Tabac Info Service?

Bonjour On peine à y croire. Mois(s) sans tabac. C’est l’histoire, réelle nous assure-t-on, d’un vapoteur qui appelle le 3989. Voici la suite, signée de « L’équipe Tabac Info Service » : « Merci de votre question, et bravo pour la disparition de la vraie cigarette de votre quotidien. Avec une cigarette électronique, vous diminuez quand même les risque pour […] Continuer la lecture

Publié dans addictions, médecine, tabagisme | Commentaires fermés sur Cigarette électronique : connaissez-vous l’histoire du canular à tiroir de Tabac Info Service?

Mea culpa

  Commençons par une brève et vielle histoire : Il est 19h. Cela fait 23 heures que suis de garde à la maternité, seule sage-femme présente et responsable à la fois du service et des salles de naissances. Je n’ai pas du tout fermé l’œil et pas vraiment posé mes fesses depuis mon arrivée ; j’ai grignoté de […]

Cet article Mea culpa est apparu en premier sur Dix Lunes.

Continuer la lecture

Publié dans blessures, CONSULTATION, Militer, relation soignantsoigné, sage-femme | Commentaires fermés sur Mea culpa

Harcèlements hospitaliers : abcès collectés à Paris, Amiens, Toulouse, Château-du-Loir….

  Bonjour Bientôt un an que le Pr Jean-Louis Mégnien s’est suicidé en se défenestrant du navire amiral de l’AP-HP. Personne n’a oublié. Une affaire qui, in situ, est encore bien loin d’être réglée. Qui, précisément, a harcelé Jean-Louis Mégien ? Qui, quand, commet et pourquoi ? Dans le même temps, l’association qui porte son nom monte […] Continuer la lecture

Publié dans Hôpital, Le Parisien/Aujourd'hui en France, médecine, Violences | Commentaires fermés sur Harcèlements hospitaliers : abcès collectés à Paris, Amiens, Toulouse, Château-du-Loir….

Le Conseil de Ordre des Médecins : une justice « d’exception » ?

Il existe dans les médias, des interrogations sur pas mal d’institutions, des enquêtes, des réflexions, mais il n’existe pas grand monde pour s’interroger sur le rôle et le fonctionnement du Conseil de l’Ordre des médecins. Il est vrai que cette institution ne concerne pas tout un chacun. Je voudrais malgré tout partager mes réflexions. Ainsi, […] Continuer la lecture

Publié dans conflits d'intérêt, Conseil Ordre des Médecins, effets secondaires, Ethique, indépendance, liberté, pratique de la médecine, réflexion personnelle | Commentaires fermés sur Le Conseil de Ordre des Médecins : une justice « d’exception » ?

De la courbe (de poids) en U et de son interprétation.

On me dit dans l’oreillette que mes lecteurs viennent surtout pour entendre causer de médecine, après un intermède musical, revenons à nos moutons. J’espère vous avoir convaincu que nos comportements peuvent avoir un impact sur notre vie. Dominique pense qu’être … Continuer la lecture Continuer la lecture

Publié dans médecine, Science | Commentaires fermés sur De la courbe (de poids) en U et de son interprétation.

Noël pour les médecins interdits d’exercer: applaudissements de la ministre de la Santé

  Bonjour Pour Marisol Touraine ce n’était rien. Pour eux c’était tout. La ministre de la Santé a, jeudi 24 novembre, royalement qu’elle allait apporter une solution aux quelques dizaines de médecins qui – n’ayant pas passé leur thèse dans le temps qui leur était imparti – ne sont pas autorisés à exercer la médecine […] Continuer la lecture

Publié dans L'Obs, Le Quotidien du médecin, médecine, politique | Commentaires fermés sur Noël pour les médecins interdits d’exercer: applaudissements de la ministre de la Santé

Le cœur greffé était infecté par le H1N1. La famille réclame 100 000 euros au préleveur. Lui donner ?

  Bonjour Cela pourrait être la deuxième saison de « Réparer les vivants », grand livre et triste film. Où l’on découvrirait les danger d’une  métaphore, celle de la réparation appliquée à l’humain. On en prend conscience aujourd’hui avec une affaire hautement symptomatique, un drame de notre temps rapporté par notre Nouvelle République (Guillaume Frouin – PressPepper): « Le […] Continuer la lecture

Publié dans argent, chirurgie, épidémie, Hôpital, Hygiène, Infectiologie, justice, La Nouvelle République du Centre-Ouest, médecine | Commentaires fermés sur Le cœur greffé était infecté par le H1N1. La famille réclame 100 000 euros au préleveur. Lui donner ?