Archives mensuelles : novembre 2011

Debout ses globules!

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Comme quoi on n’est pas dans son état normal en D4.

Donc, dans le cas improbable où une personne s’égarant ici ne connaîtrait pas, ou dans le cas plus probable où vous n’auriez pas encore ses BDs dans votre bibliothèque (si si, il y en a) : Boulet est un auteur génial qu’il faut connaître ET lire. Le dernier tome des Notes de son blog vient de sortir. Ca parle de biologie, d’ADN et de couilles qui sortent d’un placard, et comme d’habitude c’est furieusement drôle et intelligent. Le cadeau de Noël idéal, en somme!

Et en plus il y a mon stéthoscope en guest-star dedans (pour l’histoire, c’est et ).

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Debout ses globules!

No Mammo ? Enquête sur le dépistage du cancer du sein

Mon confrère Philippe Nicot explique dans ce billet tout le bien qu’il pense de l’ouvrage de Rachel Campergue. J’ajoute qu’il s’agit d’une démonstration de la Médecine 2.0 en action : l’ouvrage le plus pertinent, le mieux documenté sur intérêt de la mammographie, a été écrit par une kinésithérapeute.


Documents

/
,
Continuer la lecture

Publié dans cancer, Risque et dépistage | Marqué avec , | Commentaires fermés sur No Mammo ? Enquête sur le dépistage du cancer du sein

D’où qu’on en est donc dans les dédicaces ?

Edit de genre avril 2012 : C’est fini, les dédicaces. Merci à tous, ça a été un plaisir. En vrai.   Message de nouvelles nouvelles. – A priori, tous les livres demandés ont été faits et envoyés, ou seront envoyés sous peu pour la 2ème fournée. – La troisième fournée commence avec les mails reçus […] Continuer la lecture

Publié dans Livre | Commentaires fermés sur D’où qu’on en est donc dans les dédicaces ?

La Soutenance

L’insoutenable soutenance d’une thèse de médecine pourtant brillante qui a eu pour défaut d’appuyer sur les fragilités de l’éthique universitaire française. Attention, c’est du lourd !


Documents

/
,
Continuer la lecture

Publié dans Enseignement de la médecine, Ethique médicale | Marqué avec , | Commentaires fermés sur La Soutenance

Échanges

Depuis que je suis installé, je participe régulièrement à un groupe d’échange de pratiques. On se réunit à plusieurs médecins généralistes de la région, une fois par mois. Chacun est libre de venir ou pas, rien d’obligatoire, chacun est volontaire. Le but est de présenter une consultation prise « au hasard » dans sa journée. Par exemple Continuer la lecture

Publié dans médecine | Commentaires fermés sur Échanges

Des nouvelles de Troufignan

Hier, j’ai participé à la CME de l’établissement d’enfant qui me salarie un petit temps partiel. Il y avait là mon collègue Jean Pierre, qui est généraliste à Troufignan et qui est également un salarié à temps partiel de cet établissement. Il me connait bien, et en riant il m’a tendu une feuille de papier. « Tiens, je sais que ça va te plaire! »
C’était une lettre que le DG de l’ARS venait de lui envoyer, et effectivement j’ai apprécié..

 » Docteur, 

Notre comité régional de sélections des maisons de santé pluri-professionnelles s’est réunis le 4 octobre dernier. il a remarqué qu’il y avait deux projets de MSP  à proximité immédiate l’un de l’autre, celui de Troufignan et celui de St Frusquin la montagne. … »



Les projets sont proches (à 2,5 km l’un de l’autre), puisque les communes de St Frusquin et de Troufignan sont contiguës. Bravo, vous savez à peu près lire une carte.

« …Une discussion s’est engagée, au cours de laquelle, très clairement, tous les membres présents (état, élus, représentants des URPS…) sont tombés d’accord sur le fait qu’il n’était pas possible de financer deux projets aussi proches. … »



Nous ne vous le demandons pas ! D’ailleurs St Frusquin n’a jamais déposé de dossier de demande de subvention. Par conséquent je ne comprends par pourquoi vous vous réunissez pour décider si vous allez financer un projet qui ne sollicite aucune subvention de l’ARS.

« …La commune de Troufignan compte environ 1800 habitants, tandis que celle de St Frusquin n’en compte que 800. De plus,l’ARS envisage de retenir la commune de TROUFIGNAN dans le zonage du volet ambulatoire du SROS, ce qui permettrait aux seuls médecins installés au sein de la MSP de Troufignan, de bénéficier, sous condition, des aides financières conventionnelles liées au regroupement et à l’exercice coordonné au sein d’une MSP. … »



On ne quémande rien !
Néanmoins je note que votre argument est indigent. St Frusquin et Troufignan et les autres communes limitrophes fonctionnent comme une conurbation naturelle. Les patients choisissent un médecin traitant sur la conurbation. Nombres d’habitants de Troufignan consultent à St Frusquin et vice versa.
Nous, médecins de St Frusquin, constituons déjà un groupe médical, avec partage d’information. Dans des locaux un peu exigus pour l’instant, nous sommes déjà une vraie « MSP » naturelle (avec IDE, dentiste, spécialistes, psychomotriciens…) et nous constituons, depuis la récente défection des quelques médecins encore présents sur Troufignan la plus grosse offre de soins de la région et la plus grande disponibilité en terme de plages de consultation et d’accès en urgence.
De plus, nous sommes en secteur 1 alors que sur les deux généralistes encore à Troufignan, un seul est en secteur 1, l’autre en dépassement d’honoraires.
Dois-je comprendre que vous vous préparez à exclure la commune de St Frusquin du zonage permettant l’obtention de conditions avantageuses pour les médecins y travaillant ? Vous financeriez ainsi à Troufignan,  un projet chimérique, où viendraient s’associer un MG secteur 1 et un MG renonçant à son secteur 2 (c’est pas gagné!) et à favoriseriez les praticiens y travaillant, aux dépens des MG déjà à pied d’oeuvre dans la commune voisine, à 2,5 km.

« … Cependant, pour pouvoir vous accompagner plus avant, je souhaiterais avoir la garantie de la présence de deux médecins généralistes à temps plein sur la MSP de Troufignan, ainsi que celle de la volonté de l’ensemble des professionnels de santé de construire un véritable projet de santé. Il pourrait être opportun de solliciter un accompagnement de la part d’un cabinet conseil spécialisé dans l’accompagnement des projets de MSP (comme cela est proposé dans la vallée de la Bidouille par le conseil régional) L’ARS pourrait prendre en charge ce travail d’ingénierie, à postériori, gràce à l’enveloppe FIQCS de 50 000 euros qu’elle se propose d’allouer à l’ouverture des MSP officiellement reconnues.

Veuillez agréer, docteur, l’expression… blablabla…

                                                                                                             Xxxx Xxxx 
                                                                                                            Directeur général de l’ARS … »


Un véritable projet de santé ! Bon sang, mais c’est bien sûr ! Voilà une bonne idée ! On n’y avait pas pensé. Jusque là on bricolait. On faisait n’importe quoi. On soignait les gens, on faisait de la prévention, on assurait la permanence des soins, on maintenait les personnes âgées à domicile, on assurait aussi les urgences en étant médecins correspondant SAMU, on participait aux secours sur piste, on était maître de stage, mais c’était n’importe quoi !
Un projet de santé ! voilà ce qu’il nous faut !

Et puis t’as raison coco, 50 000,00 euros, c’est rien du tout !
Ce n’est que de l’argent public après tout !  Et puis de l’argent, on en a des tonnes en ce moment ! Claquons le pour monter ce projet « abracadabrantesque » dont toute personne sensée sait par avance qu’il va au casse-pipe !

Bon, assez rigolé. Je ne peux pas croire qu’ils vont sciemment exclure du « zonage déficitaire » la commune de St Frusquin, enclavée qu’elle est entre Troufignan, déficitaire et la vallée de la Bidouille, déficitaire…
Quand même pas…  Hein, y peuvent pas, quand même ? … si ?  tu crois qu’ils oseraient ?
Quel intérêt ont-ils à semer la zone, avec leur zonage ?
Bon, on verra.

J’ai repris mon bâton de pèlerin et j’ai re-parcouru  la convention pour voir si l’on était obligé de faire partie d’une MSP pour bénéficier des avantages lié aux zones déficitaires.
Et bien non ! ce n’est pas nécessaire !
Par contre il faut signer l’option démographique qui stipule que tout médecin travaillant en groupe ou en pôle de santé peut en bénéficier… s’il s’engage à diverses obligations dont deux principales  :
– rester au moins trois ans sur le secteur
– participer à la permanence des soins.

Y aurait-il, dans les crânes d’oeuf de nos technocrates sanitaires régionaux de l’ARS, confusion entre MSP et option démographique ?

Quoi qu’il en soit, il faut, pour bénéficier des avantages, s’engager à rester 3 ans et à participer à la permanence des soins.
En ce qui concerne la PDS, pas de problème nous seront encore six cet hiver, non cinq, …euh, non quatre seulement à assurer les nuits…
J’ai évoqué dans ce billet, la situation des médecins du secteur. Il y avait encore il y a un an, 7 médecins sur le secteur dont 4 médecins à Troufignan. Mon confrère Jean Pierre qui exerce seul est toujours là. Par contre le groupe de trois médecins est fort mal en point. L’un d’eux, malade, a stoppé son activité de médecine générale pour ne plus faire que de la gynécologie médicale. Un deuxième a tout simplement décidé de changer d’orientation et est simplement parti sous d’autre cieux.
Deux jeunes sont venus faire une tentative d’installation dans ce groupe. les deux ont jeté l’éponge au bout de quelques mois. Trop de charges pour leur secteur 1, pas assez d’activité ? trop d’heures de travail ? trop de garde… ?
Toujours est-il qu’il ne reste que deux MG sur Troufignan (dont un seul assurera les WE cet hiver)
et trois à St frusquin (dont 2 seulement font les astreintes de nuit (20 h – 8 h))
Sur le secteur, donc, quatre MG participent aux astreintes nocturnes, trois seulement assureront cet hiver la traumatologie du ski et les WE  !
Combien de temps va-t-on tenir à ce rythme ?
Les pari sont ouverts !
Envoyez vos mises sur mon compte paypal.  Maître Glandu, huissier de justice garantit ce grand jeu, parrainé par  l’ARS de la région.
« Avec l’ARS, vous l’avez dans les f.. ».

Avec mon mauvais esprit, j’ai l’impression que l’ARS cherche surtout à nous vendre l’option démographique ou une MSP/pôle de santé pour nous contraindre à la PDS une nuit sur 3 par obligation légale.
Non mais sans déconner, vous nous prenez vraiment pour des buses !

Vous croyez vraiment que je vais jouer ma santé pour quelques milliers d’euro (5 à 10 000) ?
Non! je ne crois pas, non !

Et encore, comme c’était récemment la journée mondiale de la gentillesse, je ne dirai pas le fond de ma pensée.
Simplement, lorsque je commencerai à dérailler, je stopperai au moins les nuits !
Comment ? j’ai déjà commencé ? Peut-être.

A part ça, on commence à se geler les cakes par ici. La neige arrive. Le nouvel interne aussi.
Encore un hiver qui s’annonce chaud comme la braise !

Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Des nouvelles de Troufignan

Panneau d’affichage

Image Hosted by ImageShack.us

Impression devant le tableau d’affichage aujourd’hui à la fac. Ma région d’internat est agréable et attractive : ces annonces dont le ton général est à peine modifié laissent songeur quant aux déserts médicaux…. qui vont être en fait, ben, partout, dans quelques années. Dans ce contexte, l’affiche du CESP fait sourire tristement. (nan en fait ça m’inspire surtout « bah si nos études sont gratuites pourquoi vous proposez de nous les sponsoriser, hein?? ») Continuer la lecture

Commentaires fermés sur Panneau d’affichage